PLAYLIST DE GANTZ !


Partagez|

Udo Asano, le méchant flic [Fiche terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Civil

Civil
avatar
Udo Asano

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t1002-udo-asano-le-mechant-flic-fiche-terminee
Nombre de messages : 25
Pseudo : Tango
Âge du personnage : 25 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Combinaison ; Habits urbains ; Holster ajustable + pistolet lourd Browning Hi-Power.Holster ajustable + pistolet Firestar ; Portefeuille : quelques billets, carte de crédit, cartes de visite ; Plaque de police ; Téléphone portable ipod ; Paire de menottes ; Trousseau de clefs ; Couteau suisse ; Petite lampe mécanique ajustable à une arme de poing ; X-Gun ; X-Shotgun

Ven 08 Mar 2013, 14:26


Kogami Shinya

[Pseudo Global : Tango]
[Reroll pour la chambre C]

Nom : Asano
Prénom : Udo
Race : Humain
Âge : 25 ans

Nationalité : Japonaise
Origines : Japonaise
Classe sociale : Inspecteur de police, première division d’enquêtes ( = brigade criminelle )
Métier / Études : supérieures
Famille : Famille de policiers
Connaissances : Plus que prévu
Ennemis : Moins que prévu

Qualités : Alerte - Curieux - Insensible
Défauts : Insistant - Méfiant - Volontaire

Capacité : Polyvalence
Handicap : Construction

Description Physique :

Le maître mot dans l’apparence physique d’Udo, c’est justement qu’il ne faut pas se fier aux apparences. Il n’a pas l’air grand au premier abord mais pour un japonais, son mètre ajouté à soixante-dix-sept centimètres le hisse davantage parmi les grands que parmi les petits. On en conviendra. Au premier regard, il semble plutôt mince mais il ne faut pas se fier à ses tenues qu’il a tendance à porter larges. Il les remplit bien, ses habits. Il est dense et doté d’une musculature qu’on ne soupçonne pas avant de le voir torse nu. Sans être un culturiste professionnel, il en impose.

Les traits de son visage sont réguliers, il a l’air de s’être peigné avec les doigts et c’est aussi ce qui fait son charme. Il se sait beau, il sait que la plupart des gens le trouvent beau mais ce n’est pas de ça qu’il joue le plus. Il se sert surtout de ses yeux. La plupart du temps, il a des yeux de flics, neutres et intimidants. Son aura même semble alors intimidante et même les policiers aguerris reconnaissent son charisme, sa nature de flic. Ses mêmes yeux ne deviennent souriants et plus humains que lorsqu’il courtise Tori, son équipière.

Quand il ne porte pas l’uniforme de la police, Udo revêt un costume de ville assez strict qu’il parvient à rendre assez décontracté sans tomber dans l’aspect négligent. Un exploit. Il parvient souvent à se débarrasser de sa cravate, sauf en présence des hauts gradés. On parle d’exploit, pas d’insolence. Il se déplace avec une telle aisance, sans même y penser que la plupart des hommes semblent avoir la démarche de pachydermes à coté de lui. Son regard de prédateur, la démarche du félin, sans dévoiler tout son jeu, le jeune homme en impose déjà pas mal.

Description Psychologique :

Udo est un jeune homme déterminé, volontaire, qui sait ce qu’il veut. Il a un esprit de flic, on peut parler de vocation chez lui. Il a la curiosité pour ça et il en a davantage que le minimum requis. Sa perception humaine est remarquable même si sa force est à la fois sa faiblesse. Sa force, c’est d’incarner par nature le méchant flic, celui qui intimide. Des fois ça marche, des fois ça ne marche pas. Alors Tori, son équipière incarne la gentille fliquette, ce qui s’avère décisif. Pour le moment, il a intimidé uniquement le menu fretin du crime organisé, pour des faits divers bas de gamme. Après tout, Udo est considéré comme un novice dans la police, du fait de son jeune âge. Il l’accepte parce qu’il considère que c’est dans l’ordre des choses. Les aînés enquêtent, les cadets écoutent, prennent des notes et se taisent. Cet élément nous indique donc que Udo est loyal à sa hiérarchie sans être naïf.

Il n’aime pas perdre le contrôle de la situation même s’il sait s’adapter très vite. Il n’a jamais tué quelqu’un mais il en est capable, et il est capable de tuer de sang-froid, et même d’éliminer certaines crapules en y prenant du plaisir. Ca se voit dans son regard quand il devient le méchant flic. Udo a tendance à se considérer presque tout le temps en service. Son sang-froid est presque inhumain. Ainsi peut-il contempler un cadavre broyé façon steak tartare sans montrer la moindre émotion. D’un coté, c’est bien vu de ne pas montrer ses émotions, sauf quand on ne ressent rien face à un drame. Il n’y a qu’un aspect de sa personnalité qui le rend humain aux yeux des autres policiers et même des autres êtres humains, c’est quand il séduit son équipière, laquelle l’envoie à chaque fois joyeusement sur les roses. Cette sorte de coutume à la limite du harcèlement semble plaire aux hommes de son service, et sa façon si élégante d’encaisser les râteaux les plus anthologiques le rend plus humain aux yeux des autres femmes.

Son coté insensible le fait travailler de façon technique et logique, ce qui lui donne un avantage et en même temps une faille dans ses déductions quand certains facteurs émotionnels lui échappent mais ça le rend alors très complémentaire avec Tori. Il n’est pas du tout bricoleur, il ne sait que détruire et ça lui est égal.

Alerte, Udo est devenu au fil des ans un très bon combattant, ça s’explique par le talent, par les entraînements intensifs et par la pratique dans une grande ville violente comme Tokyo. Il cherche sans cesse a s’améliorer, il le mental et la santé pour ça. Ne jamais se reposer sur ses lauriers et aller toujours de l’avant.

Histoire :

Udo est né à Tokyo dans une famille de flics. Sans surprise, il reçoit une éducation de flic. Sans contrainte, sans punition. Sans avoir à expier quoique ce soit. Il reçoit une morale stable et des repères solides de parents qui disent ce qu’ils font et qui font ce qu’ils disent. Doté d’une santé unique, il développé sa curiosité pour le monde, son intelligence et sa perception même si sa famille lui lègue une approche technique et froide de toute chose. Le flic est par essence un être neutre et aussi froid qu’une lame. Dans un monde qui fait semblant d’être en paix, Udo acquiert des valeurs de guerrier. Au début par la théorie, puis aussi par la pratique.

L’enfance d’Udo passe somme toute rapidement et sans soucis, de même pour son adolescence. La pseudo rébellion de ce japonais considérée comme saine et inévitable est de reconnaître que la société a des failles mais qu’il lui faut la protéger aussi d’elle-même, de faire au mieux pour que ses failles ne s’agrandissent pas davantage avant de conduire à la destruction de leur mode de vie. Respecter la loi, faire respecter la loi pour la vérité, aussi déplaisante soit-elle.

Il demeure tout de même un passage de sa vie à souligner. Ca englobe l’enfance et l’adolescence. Dans leur sagesse, ses parents se disent qu’encourager le coté destructeur du guerrier en leur fiston est une bonne chose mais que tendre vers l’idéal serait aussi d’équilibrer cette destruction par une création équivalente. Comprendre par là que la famille Asano compte des artistes en herbe, ce qui est un acte créatif même si ça ne dépasse pas l’amateurisme certes au mieux éclairé mais pas du tout professionnel. La poterie, la broderie, la peinture à l’huile parce que c’est plus difficile et même quelques musiciens parce qu’il s’agit également d’un acte de création quand ça ne détruit pas les tympans des voisins. Dans ce souci d’équilibre, on initie donc Udo à tous ces domaines pour qu’il trouve son passe-temps opposé à la destruction et il s’avère qu’a tout âge, il est doué uniquement pour tout casser. La famille renonce sans regret à instaurer un équilibre qui existe finalement sous une forme certes un peu différente que celle envisagée mais présente néanmoins : l’équilibre entre la défense et l’attaque.

Devenu jeune homme, Udo sait qu’il aime son monde et qu’il le protégera de son mieux. Il a vraiment une vocation de flic. Son parcours scolaire, sa formation de flic, ses entraînements incessants de guerrier ne sont pas un combat parce qu’il ne se trompe pas d’ennemi. Intelligent au combat pour percevoir, anticiper, adroit, souple, rapide, fort, endurant, sachant improviser et rebondir après une action manquée, il mérite de goûter aux fruits de son labeur tout en continuant à progresser. Polyvalent, il n’excelle pas dans un domaine d’arme particulier mais n’a aucune faiblesse. Aussi à l’aise en tir de précision qu’en tir rapide, à mains nues, en chutes, en projections, en clefs et étranglements, en évasion, en autodéfense et en combat armé, il est le guerrier moderne. Il lui manque néanmoins de l’empathie et c’est sa rencontre avec Tori Ashina qui va la lui apporter. Cette jeune femme rencontrée pendant leur formation d’inspecteurs de police a quasiment le même parcours que lui. Une famille de flics, une hérédité de flic, des valeurs fortes, un tempérament de guerrière auquel s’ajoute un aspect facile à vivre vraiment indéniable. Elle est sa moitié exacte tant elle combine avec brio son empathie à l’analyse technique d’Udo. Jamais conquise, elle repousse sans cesse celui qui devient son équipier, le faisant repousser constamment ses limites dans tous les domaines, le rendant plus humain aussi.

RP* :

*Fiche de Tori : Acte I et III ; fiche de Udo : Acte II et IV

Acte II

Quand on posait des questions à Udo sur sa vie privée, il ne faisait pas dans la dentelle, il envoyait les curieux sur les roses, avec plein de piquants, les roses. Comme il mentait très mal, il était devenu très doué pour botter en touche. Ce matin, comme tous les matins, il était passé prendre son équipière chez elle. En pratique, ça ne faisait pas ciller la jauge d’essence de sa voiture classe mais moins classe que lui. Pour de la proximité, c’était de la proximité. Ainsi dans son super bolide, il se donnait des libertés orales qu’il ferait mieux de ne pas renouveler devant des témoins, et de fait devant d’autres policiers qui commençaient à le connaître. De son coté, la jeune femme avait été plus crédible que lui mais en utilisant des termes plus qu’ambigus. Elle ferait mieux aussi de virer manu militari les gens trop curieux, entre deux râteaux qu’elle infligeait dans la joie et la bonne humeur à son équipier à chacune de ses avances.

"Mets la sirène, on n’arrivera jamais à temps."

Elle marquait un autre point.

"Bonne idée."

Le japonais se permit donc de faire hurler la sirène et de transgresser pour la bonne cause d’une douzaine de fois le code de la route, transformant sa conduite entre un mélange de formule un et de poursuite endiablée. Une poursuite du temps pour aller sur le lieu du crime. A ses cotés, la jeune femme demeurait à l’aise, voire même lui jetant un regard qui demanderait pourquoi il n’allait pas un peu plus vite tant ils se comprenaient sans avoir à se parler. Non seulement elle le complétait à merveille mais elle transcendait encore tout son être, et réciproquement. Il lui apprenait à s’endurcir face à la cruauté humaine et elle le rendait plus humain. Un regard de flic d’un coté, des râteaux de l’autre ? Un point d’interrogation, quel point d’interrogation ? Toujours est-il qu’elle était une guerrière comme lui, tout en jouant un peu plus sur les apparences trompeuses que lui. Cette pensée aurait pu se développer sans atteindre ses yeux mais l’heure était au travail, n’est-ce pas. Ils étaient arrivés et Udo dérapa de façon parfaitement contrôlée avant de garer son bolide entre deux voitures de police, sans faire de créneau alors que ça aurait du s’imposer. Inutile de préciser que ce mode de façon de garer un véhicule n’était pas appris dans une auto école.

"On est dans les temps."

"Tant que c’est pas dans l’étang."

Et ça les fit sourire avant qu’ils retrouvent leur air de flic, impassible et professionnel en sortant du véhicule et en tendant leur badge au policier qui empêchait les passants de franchir la ligne jaune. Le hall de la maison où avait lieu le crime gorgeait d’agents. La hiérarchie pensait que plus il y avait de personnel, plus l’un d’eux pouvait relever un indice. Ils risquaient surtout de piétiner des preuves mais bon, on ne contestait pas la hiérarchie.

"Chef."

Dit tranquillement Udo en captant le regard de leur supérieur dans le salon. Dans ce cas, Tori ne dit rien, sinon ça faisait comme un écho. Le chef les regarda comme s’il essayait de lire dans leurs pensées. Il n’était pas vieux, le chef, il avait juste vieilli prématurément comme si les horreurs qu’il avait côtoyées l’avaient abîmé tant mentalement que physiquement. D’un autre coté, aussi bon enquêteur qu’il fut, il n’était pas un guerrier, il n’avait pas un mental assez solide et ne sortait quasiment pas son flingue. Il avait fait ce métier parce qu’il était doué pour faire parler les gens et parce qu’il fallait bien que quelqu’un le fasse. La vieille école. Par moment, il donnait l’air de vouloir savoir ce qui se tramait entre Udo et Tori, comme à ce moment, mais ça lui passait vite.

"Lieutenant Asano, lieutenant Ashina, j’ai évoqué un crime mais c’est un suicide. Venez voir."

Ca, c’était beaucoup trop courtois venant du chef. Ils le suivirent avec suspicion dans la salle de bain. Le cadavre était encore la, tout gonflé d’eau mais pas seulement dans une baignoire presque pleine d’un mélange d’eau et de sang. Il s’était visiblement coupé les veines des poignets et vidé de son sang. Un mort de plus. Même Tori ne palissait pas, peut-être parce que c’était un suicide.

"Donc voila, c’est un suicide."

Répétait le chef comme si c’était une évidence, point final, on remballe.

"On va effectuer quelques recherches."

Informait alors Udo pour la forme alors qu’il faisait le geste d’enfiler des gants dans une matière proche du latex, ce qui provoqua quelques rides de contrariété sur le front du supérieur avant qu’il acquiesce.

"Les empreintes ont été prélevées, pour ce que ça sert, mais c’est la procédure. Allez-y, vous avez dix minutes."

Ca faisait un peu récréation dans sa bouche mais qu’importait. Après un regard entendu, Udo partit de son coté et Tori du sien. Dix minutes, ça pouvait faire peu mais en l’occurrence, c’était largement suffisant pour le jeune homme qui avait déjà pressenti un hic de chez hic, ce qui fut le cas. Pas d’eau courante, pas d’électricité. Quinze minutes plus tard, le temps que tout le monde se réunisse alors que le coronaire attendait d’emporter le corps, les chefs se réunissaient et le même mot sortait de leur bouche : suicide.

Alors, quelque chose de fantastique se produisit, leur chef se tourna vers Udo et Tori qui attendaient en retrait et leur demanda leur avis. L’inspecteur répondit aussitôt :

"C’est un meurtre."

Tout le monde se figeait alors sauf de Tori qui était de toute évidence arrivée à la même conclusion. Il poursuivit donc :

"J’ai ouvert un robinet puis un autre, il n’y a pas d’eau. Alors, comment a-t-il pu remplir la baignoire ? L’assassin l’a remplie avec des bouteilles qu’il a emportées ensuite."

Simplicité, efficacité. Les aînés étaient visiblement étonnés. Sa révélation faisait l’effet d’une bombe.

**

Acte IV

Comment en étaient-ils arrivés là ? Ce n’était pas facile de faire le point quand les balles sifflaient à vos oreilles. Beaucoup de balles, du bon mitraillage maison.

"Bravo hein !"

Lui criait dessus Tori avec ironie alors qu’ils étaient tous deux accroupis derrière le bureau renversé de feu le promoteur véreux, sous un feu nourri qui détruisait tout dans le bureau.

"Hein ?"

Feignait-il de ne pas entendre sous les détonations, ce qui lui valut une bourrade de son équipière, la jeune femme ne croyant pas un instant qu’il ne l’entendait pas. Comment en étaient-ils arrivés là ? Tori avait prouvé pour sa part que le prétendu suicidé avait de solides raisons de ne pas se suicidé et qu’il avait eu rendez-vous avec un promoteur louche en cheville avec les yakuzas. Ils étaient allés trouver directement le promoteur véreux et il avait été convenu que seule la gentille fliquette lui ferait avouer ce qu’il savait. Ca en prenait bien le chemin parce que le sujet devenu coupable confirmé en avait trop marre de tout ce stress, de toute cette pression, de ces pseudos gardes du corps qui n’attendaient en fait qu’un ordre pour le liquider. Ca en prenait le chemin mais ça pouvait permettre de choper un plus gros poisson parmi les yakuzas, il suffisait d’un peu d’intimidation. Udo intimida donc et le gars eut tellement peur qu’il fit un infarctus sous leurs yeux. Oups. Le reste … les présumés gardes du corps surgirent armés de fusils mitrailleurs et ouvrirent un feu roulant sur les inspecteurs qui n’eurent que le temps de renverser le meuble et de se cacher derrière. C’était un bureau pour parano, totalement blindé pour justement servir de refuge dans ce genre de circonstance. Quelle chance hein. Tori tira à plusieurs reprises sans se montrer, et un glapissement leur apprit qu’un de ses tirs aveugles avait touché un ennemi. Le japonais fit de même et ne toucha rien, à part peut-être un vase de la dynastie Ming mais ça ne glapit pas. La chance, ou pas. Ne pouvant pas être mécontent de ses tirs manqués parce que c’avait été vraiment trop aléatoire, l’homme cria néanmoins de sa voix la plus intimidante :

"Rendez-vous, vous êtes cernés !"

Quel coup de bluff. Quelques instants plus tard, un mégaphone à l’extérieur cracha exactement les mêmes mots. Un bel écho et la cavalerie étrangement sur les lieux. Le crime devenu subitement suicide, les renforts qui les ont visiblement suivis … encore une ruse des aînés. Un moment de flottement saisit les ennemis et Udo réagit aussitôt. Sortant du bureau tel un diable de sa boite, il vida le chargeur de son Browning Hi-Power sur les trois criminels qui n’avaient même pas pris la peine de se planquer quand le premier comparse avait été neutralisé par Tori. Il atteignit deux d’entre eux à un genou et le dernier aux deux genoux. Avoir au moins un genou explosé, ça met hors de combat son homme, dont acte. C’était donc fini et la cavalerie pouvait venir menotter les blessés, puis les emmener à l’hosto.

"Rendez-vous."

Dit-il froidement aux blessés qui se tordaient de douleur, ce qui lui valut un regard un peu indigné de son équipière. Oui bon, ils se rendaient, là, et sans risque de mauvaise surprise.

Cause du décès : Se prend un immeuble sur le coin de la figure.

Dans quelle Chambre préféreriez-vous voir évoluer votre personnage et pourquoi ? Postule pour la C dont la deuxième mission va débuter bientôt.

Lien de la Charte du forum : http://gantz.forumpro.fr/t538p40-charte-du-forum#21029
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître du Jeux
avatar
Yakumo Sonozoa

Nombre de messages : 481
Pseudo : Kiddo
Surnom : Moule à pains
Âge du personnage : 21 ans

Fiche Technique
Points:
23/100  (23/100)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: X-shotgun dans un sac de tennis, Gantz-Blade, 2 holsters aux cuisses

Ven 08 Mar 2013, 14:54

Haha, que dire à part qu'avec les PNJ prévus pour la mission, tu vas coller à merveille avec ta co-équipière xD. J'attends de voir ce que ça va donner en rp, attention aux abus x)
Jusque-là :

Udo Asano

Ta fiche a été acceptée et ton personnage validé. Pour autant, il manque une petite étape afin d’entériner tout ça., il faut désormais que tu t'occupes de ta fiche technique. La délibération du staff est la suivante :

Rang obtenu : B
Total de points à répartir : 13 points

Endurance :
Force :
Rapidité :
Chance :
Intelligence :
Variable (capacité spéciale) :
nécessite une description complète et appropriée de la capacité voulue. La Variable peut faire office d'un Handicap volontairement désiré, ou ne représenter qu'une caractéristique amusante et au premier dénuée d'intérêt (pilosité, perversité, peur spécifique, etc.).

Il faut donc que tu lises ces explications : ici, pour faire ta fiche, et une fois que tu nous auras communiqué (au sein de ce topic) les statistiques de tes personnages, nous étudierons de nouveau ce choix pour voir si elle est fidèle au personnage. Après cela, tu recevras un graphique officiel, qui fera office d’icône de validation définitive pour ton personnage. Si ta fiche technique n'est pas correcte, nous te le communiquerons, jusqu'à ce que la validation soit réalisable.

Il faudra aussi que tu choisisse un pseudonyme de joueur et que tu poste ton trépas, avant de candidater pour la prochaine mission.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Udo Asano

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t1002-udo-asano-le-mechant-flic-fiche-terminee
Nombre de messages : 25
Pseudo : Tango
Âge du personnage : 25 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Combinaison ; Habits urbains ; Holster ajustable + pistolet lourd Browning Hi-Power.Holster ajustable + pistolet Firestar ; Portefeuille : quelques billets, carte de crédit, cartes de visite ; Plaque de police ; Téléphone portable ipod ; Paire de menottes ; Trousseau de clefs ; Couteau suisse ; Petite lampe mécanique ajustable à une arme de poing ; X-Gun ; X-Shotgun

Ven 08 Mar 2013, 15:51

Merci merci. Quel suspense tu instilles là. Voici la répartition des points avec l'explication de la variable :

Endurance : 1
Force : 2
Rapidité : 3
Chance : 2
Intelligence : 2
Intimidation : 3

Variable : intimidation : Udo inspire la crainte à sa cible et l’oblige à lui dire ce qu’il veut savoir, par la force, par les paroles, par le regard qui glace le sang, peut-être même par l’aura qui donne l’impression que la température a chuté, que l’air manque. C’est impressionnant, oui, et ça ne concerne pas uniquement les esprits faibles même si ça peut ne pas réussir, voire trop bien réussir. Une proie tétanisée ne parle pas non plus. En combat, l’intimidation peut figer le geste de l’ennemi pendant une ou deux secondes, ce qui peut être décisif lors d’une telle confrontation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître du Jeux
avatar
Yakumo Sonozoa

Nombre de messages : 481
Pseudo : Kiddo
Surnom : Moule à pains
Âge du personnage : 21 ans

Fiche Technique
Points:
23/100  (23/100)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: X-shotgun dans un sac de tennis, Gantz-Blade, 2 holsters aux cuisses

Ven 08 Mar 2013, 16:40

Comme pour Tori, c'est validé, tu peux poster décès et candidatures quand il sera validé.

Pour l'intimidation, pareil que pour ta coupine, encore une fois What a Face


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Ven 08 Mar 2013, 21:21

Voilà ton graphique :

et le lien : [url=https://redcdn.net/hpimg11/pics/398320Udofiche.png[/url]

Voilà, c'est une preuve de ta validation finale donc il faut la mettre dans ta signature, tu connais le truc ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Udo Asano

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t1002-udo-asano-le-mechant-flic-fiche-terminee
Nombre de messages : 25
Pseudo : Tango
Âge du personnage : 25 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Combinaison ; Habits urbains ; Holster ajustable + pistolet lourd Browning Hi-Power.Holster ajustable + pistolet Firestar ; Portefeuille : quelques billets, carte de crédit, cartes de visite ; Plaque de police ; Téléphone portable ipod ; Paire de menottes ; Trousseau de clefs ; Couteau suisse ; Petite lampe mécanique ajustable à une arme de poing ; X-Gun ; X-Shotgun

Dim 20 Oct 2013, 09:08

Petite demande au MJ qui gère la chambre C. Comme la mission n'a pas encore commencé et que Udo n'a pas encore fait d'action mettant ses caractéristiques à l'épreuve, serait-il possible adapter le diagramme pour qu'il soit plus proche du personnage ?

Je pense que ceci lui ressemblerait plus :

Endurance : 3
Force : 4
Rapidité : 3
Chance : 1
Intelligence : 2
Construction : 0

Udo intimiderait uniquement les esprits faibles ou affaiblis provisoirement, à moins que parfois ce soit son physique qui impressionne le plus. Si c'est le fait de refaire un diagramme qui poserait problème, j'ai essayé d'en faire un avec photofiltre. Ce n'est pas pour imposer quoique ce soit, c'est pour que le temps passé à créer un autre diagramme ne pèse pas pèse moins dans la décision du MJ.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître du Jeux
avatar
Daniel Fujita

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t607-daniel-fujita-valide
Nombre de messages : 3210
Pseudo : naossano
Âge du personnage : 38 ans

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/5  (0/5)
Équipement/Armement: Rien

Lun 21 Oct 2013, 18:26

Kiddo a indiqué récemment qu'il comptait revenir. Je le laisse voir cette question.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://univers-quelle-vie.forumotion.com/neavides-c1/

Maître du Jeux
avatar
Daniel Fujita

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t607-daniel-fujita-valide
Nombre de messages : 3210
Pseudo : naossano
Âge du personnage : 38 ans

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/5  (0/5)
Équipement/Armement: Rien

Lun 23 Déc 2013, 16:30

Je suis un peu malade et assez fatigué, alors je m'excuse par avance si ce message peut paraître incomplet ou irrespectueux.

Sauf si Kiddo/Wolffette y voit une objection, ou si ces stats présentés ne sont déjà plus à jour, ces changements seront acceptés dans le week-end du 28-29 décembre.

L'objet de ce délai n'est pas lié au temps de réalisation du graphique qui est ultra-rapide, mais à l'assurance de laisser un temps aux personnes concernés de donner leur avis, à savoir au MJ de la chambre et aux personnes chargés d'attribuer les rangs, en l’occurrence les deux noms cités plus haut. Je ne validerai que si ceux-ci ne sont pas en mesure de le faire.

Je serais absent les deux prochains jours, pour les fêtes de Noël, et je pars du principe qu'il en sera de même pour les deux zigotos, d'où les quelques jours supplémentaires, au delà de Noël.

Cela peut déplaire, mais je n'entends pas déroger, en tout cas pour ce cas de figure, au principe de transparence, et ne régler cette question que sur le forum, et non pas par message privé ou sur la chatbox. En plus de ne pas surcharger les divers boîtes de messages, et de réduire les oublis, cela permet à chacun de constater ce qui se passe pour les autres, et réduire les possibles élans paranoïaques.

Je précise auprès de Tango qu'il n'est pas spécifiquement visé, mais que d'une manière général, j'évite au maximum de traiter par mp des questions qui peuvent être réglées sur le forum.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://univers-quelle-vie.forumotion.com/neavides-c1/

Maître du Jeux
avatar
Daniel Fujita

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t607-daniel-fujita-valide
Nombre de messages : 3210
Pseudo : naossano
Âge du personnage : 38 ans

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/5  (0/5)
Équipement/Armement: Rien

Lun 30 Déc 2013, 10:41



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://univers-quelle-vie.forumotion.com/neavides-c1/
Civil

Civil
avatar
Udo Asano

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t1002-udo-asano-le-mechant-flic-fiche-terminee
Nombre de messages : 25
Pseudo : Tango
Âge du personnage : 25 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Combinaison ; Habits urbains ; Holster ajustable + pistolet lourd Browning Hi-Power.Holster ajustable + pistolet Firestar ; Portefeuille : quelques billets, carte de crédit, cartes de visite ; Plaque de police ; Téléphone portable ipod ; Paire de menottes ; Trousseau de clefs ; Couteau suisse ; Petite lampe mécanique ajustable à une arme de poing ; X-Gun ; X-Shotgun

Lun 30 Déc 2013, 11:02

Arigato.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Udo Asano, le méchant flic [Fiche terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» LADY MASTERMIND ? Whatever Gets The Job Done [Fiche Terminée]
» Signaler une fiche terminée
» Matabei ASASUISEI - Shodaime Kazekage || Fiche terminée
» Fiche terminée ? Faites le nous savoir.
» FICHE TERMINÉE | Passage obligatoire
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gantz ROH RPG ::  :: Création du Personnage :: Présentation du personnage :: Archives :: Validés & Actifs-