PLAYLIST DE GANTZ !


Partagez|

[C2 - Udo Asano, Tori Ashina] SPLOTCH !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Civil

Civil
avatar
Udo Asano

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t1002-udo-asano-le-mechant-flic-fiche-terminee
Nombre de messages : 25
Pseudo : Tango
Âge du personnage : 25 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Combinaison ; Habits urbains ; Holster ajustable + pistolet lourd Browning Hi-Power.Holster ajustable + pistolet Firestar ; Portefeuille : quelques billets, carte de crédit, cartes de visite ; Plaque de police ; Téléphone portable ipod ; Paire de menottes ; Trousseau de clefs ; Couteau suisse ; Petite lampe mécanique ajustable à une arme de poing ; X-Gun ; X-Shotgun

Ven 08 Mar 2013, 16:59

Le soir tombait sur Tokyo comme un voile de ténèbres qui aspirerait la lumière mais pas comme un aspirateur. Du coup, Udo songeait que le terme aspirer n’était pas le meilleur à utiliser mais comme on n’était pas au printemps des poètes dans sa tête, il s’en moquait plus royalement que la royauté elle-même. Il conduisait toujours sa voiture personnelle, la Lexus bleue qui en avait de la gueule et qui en avait sous le capot. Les yeux sur la route, les yeux sur les passants au cas où, les yeux sur les véhicules et derrière lui, c’était comme s’il avait les yeux partout, vigilant et tout et tout pendant qu’installée sur le siège du passager, Tori épiait les changements de direction de la voiture qu’ils suivaient depuis un moment déjà.

"Il va tourner à droite."

Disait-elle avec certitude et l’homme commença à se déporter sur la droite. Il ne demandait pas d’explication à son équipière parce qu’il savait qu’elle allait la lui fournir dans les instants à venir, dont acte :

"C’est un fumeur. En bon fumeur, il est toujours à court en sortant du travail et il s’arrête à la première enseigne où il pourra se ravitailler."

Ce qui arriva. Tori était douée en perception humaine.

"Tu roules tellement discrètement, ta technique de filature m’impressionne à chaque fois."

Le flic esquissa un sourire en entendant la jeune femme lui faire ce compliment.

"C’est parce que je roule l’air décontracté. Pas trop près, pas trop loin, comme si je roulais pour le plaisir de rouler en compagnie de ma chérie."

Ca fit sourire Tori.

"Une jolie fiction."

"Tu es dure."

"J’apprends bien, oui. Haha, regarde regarde regarde."

Comme prévu par l’inspectrice, l’homme pris en filature se garait en double file devant un bureau tabac, ce qui était interdit.

"Mais que fait la police ?"

"On se le demande."

Ajoutait tranquillement Udo en dépassant la voiture pour se fondre dans la circulation tout en sachant comment revenir sur ses pas … sur ses roues et attendre le départ du gars. C’était facile quand on connaissait la ville. Ce n’était évidemment pas à eux de verbaliser le chauffeur mal garé parce que ce n’était évidemment pas leur priorité.

"J’aime ces petits moments de calme avant la tempête."

Voila qui interpellait le flic alors qu’il manoeuvrait son bolide avec fluidité.

"Je ne pense pas que ça risque de dégénérer."

"Hmmm, je pensais à une autre forme de tempête."

Là, il tourna la tête vers elle, son regard neutre croisant celui tout aussi neutre de la jeune femme, ce qui lui enlevait un peu son air de jeune fille sage mais de pas beaucoup. Elle jouait avec lui et elle ne s’en cachait finalement pas, ou si peu.

"Tu es décidément très dure avec moi. Je devrais être plus dur avec toi."

"C’est possible, ça ?"

Ce doux mélange d’ingénuité et de tentation. La voix de la jeune femme glissait sur sa peau telle une caresse mais Udo gardait son attitude professionnelle, parce qu’il n’est pas conseillé de se prendre un râteau en conduisant. Ca peut avoir un effet physique incompatible avec une tenue de route correcte. S’il se montrait cavalier, Tori risquait de les envoyer dans le décor.

"Douce cruauté. Ha, il repart."

"Oui, et il est nerveux, ça se voit."

A ces mots, Udo plissait les yeux, tentant de remarquer ce que son équipière avait perçu, en vain alors que l’homme montait dans sa voiture et que la filature reprenait.

"Ta perspicacité m’impressionne."

Tout en disant ce compliment, il ne doutait pas un instant que la réponse de la jeune femme aurait le même ton que celle qu’il avait formulée précédemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Tori Ashina

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t1001-tori-ashina-la-gentille-fliquette-fiche-terminee
Nombre de messages : 24
Pseudo : Fox
Âge du personnage : 24 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Vêtements / Holster ajustable + pistolet lourd Hi-Power / Holster ajustable + pistolet Firestar / Portefeuille : carte de crédit, cartes de visite, photos compromettantes / Plaque de police / Téléphone portable ipod / Trousseau de clefs / Pastilles de menthe / Petite lampe mécanique ajustable à une arme de poing / Plan de la ville / Combinaison / X-Gun / X-Shotgun

Ven 08 Mar 2013, 17:14

C’était toujours un grand moment d’émotion quand Tori et Udo étaient chargés de prendre quelqu’un en filature. Déjà, le grand moment drôle, c’était de filer un suspect à bord de la Lexus de Udo. Le moins méfiant des individus finissait par repérer toujours la voiture banalisée d’un flic. Personne ne pouvait imaginer qu’on les file à bord d’un bolide des plus voyants. De surcroît, son équipier était tellement doué pour se fondre dans la circulation qu’il disparaissait littéralement. La petite taille du véhicule y aidait mais ça ne faisait pas tout. Techniquement, l’homme filait la cible et humainement, la jeune femme anticipait le chemin de l’individu filé. Le pilote et sa copilote pour un bon travail d’équipe. Tori pouvait même se permettre de jouer sur les mots avec son équipier. Comprenne qui pourrait, eux se comprenaient parfaitement.

"Ta perspicacité m’impressionne."

"C’est parce que j’ouvre les n’oeils."

Répliquait-elle sur un ton faussement sérieux puis le téléphone de Tori sonna, empêchant Udo de répondre quelque chose, s’il avait eu quelque chose à répondre.

"Tori."

Dit-elle simplement en décrochant son téléphone. C’était le chef.

"Le lieutenant Asano est avec moi. On file le suspect. Il a regardé autour de lui deux fois plus qu’à l’accoutumée. Il est nerveux, il craint d’être suivi mais il ne nous a pas repérés."

Silence, puis :

"Ha. De suite. On vous rappelle dès que c’est fait."

Elle raccrocha et se tourna vers Udo avec une mine subitement des plus joyeuses.

"Ca fait partie des joies du métier. On cesse la filature pour aller soutirer des informations à un contact qui se planque dans un immeuble condamné. Le chef devait y aller en personne mais est retenu par une affaire plus grave, et on est tout près."

Informait-elle en entrant les coordonnées sur l’ordinateur de bord. Udo y jeta un simple coup d’œil avant de tourner à droite au prochain carrefour, laissant leur cible filée … filer.

"Le chef nous confie une vraie mission, on en saute de joie."

Disait-il avec une telle neutralité que son équipière le regardait avec une expression qui semblait hésiter entre la perplexité et le sourire carnassier. Un peu des deux, dira-t-on.

"Ca se voit. Attention, t’vas cogner le plafond."

Les lèvres de l’homme donnèrent alors l’impression de se séparer en se déchirant alors que la réplique amusée de la japonaise provoquait ce demi-sourire entendu chez lui. Victoire. S’ensuivit un long silence entre eux mais dénué de gêne. Pour Tori, c’était quelque chose de précieux, ne pas avoir besoin de parler pour meubler le vide quand elle était en compagnie de Udo. Écouter le silence sans que ni l’un ni l’autre ne soit mal à l’aise. Se sentir bien, tout simplement. Elle pouvait concevoir un plan d’action qu’elle formula à voix haute alors qu’ils approchaient de leur destination. Un immeuble à détruire, c’était tout ce quartier qui devrait tomber, au sens destructeur du terme.

"J’ai un plan, avec de la ruse à l’intérieur du dedans parce que ça ressemble à une embuscade."

"Avec un plan B comme Baston."

Et voici le fameux regard indigné de Tori pour son équipier.

"Mais heu, sors de ma tête."

"Héhé."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Udo Asano

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t1002-udo-asano-le-mechant-flic-fiche-terminee
Nombre de messages : 25
Pseudo : Tango
Âge du personnage : 25 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Combinaison ; Habits urbains ; Holster ajustable + pistolet lourd Browning Hi-Power.Holster ajustable + pistolet Firestar ; Portefeuille : quelques billets, carte de crédit, cartes de visite ; Plaque de police ; Téléphone portable ipod ; Paire de menottes ; Trousseau de clefs ; Couteau suisse ; Petite lampe mécanique ajustable à une arme de poing ; X-Gun ; X-Shotgun

Ven 08 Mar 2013, 17:40

Ils étaient arrivés assez près de leur destination pour terminer le chemin à pieds. Udo n’avait donc pas à développer son "Héhé" des plus basiques, certes. Basique, un peu comme le plan subtil de Tori. Elle dormait un peu moins ces derniers temps, allez savoir pourquoi. Est-ce que ça nuisait à ses plans ? Non mais là, c’était trop spécial quand même. C’était peut-être pour ça que ça pouvait marcher. Marcher, c’était le mot. En tout cas, leur arrivée dans l’immeuble était des plus discrètes. C’était ensuite que la notion de furtivité s’égarait un peu.

Exécution du plan.

Sans transition, nous voici donc au sous-sol de l’immeuble promis à la destruction. Ca ne les concernait pas. Ce qui les concernait, c’était le contact du chef, un grand barbu vêtu de haillons, ligoté à un fragment de câble tordu sortant du sol comme de la mauvaise herbe. Comme Tori l’avait prévu, c’était le chantier tout autour de lui. Des cartons de toutes tailles encombraient les lieux éclairés par des lumières de secours qui fonctionnaient pour une obscure raison. Lumière, obscur … hum. Le gars était de surcroît bâillonné mais pas privé de sa vue. Il était seul ici, à moins que des yakuzas se soient cachés sous un carton. Non, ce n’était pas le cas mais non, il n’était plus seul. Habitué à la pénombre, il repéra le gros carton qui avançait peu à peu vers lui. Ca ne pouvait pas être un criminel la dessous, ça ne pouvait pas être non plus le commandant Manabe. Puis le carton arriva presque jusqu’à lui avant de voler bien haut, dévoilant deux jeunes gens qui prirent une position défensive devant lui, arme au poing, braquant un ennemi inexistant au demeurant. Pas là, l’ennemi mais l’homme appréciait le zèle tout en regrettant leur jeune âge.

De son coté, Udo considérait l’aboutissement de la ruse comme un pétard mouillé vu qu’il n’y avait personne en ce lieu. Ca en devenait même inquiétant.

"RAS."

Disait-il pour la forme alors que son équipière retirait le bâillon du captif. Il y aurait aussi pensé, à un moment. RAS pour Rien A Signaler.

"Inspecteurs Ashina et Asano, nous allons vous détacher."

Lui disait amicalement la jeune femme, ce à quoi Udo ajouta quelques mots.

"Vous êtes le contact du commandant Manabe."

Le grand barbu était visiblement effrayé mais il parvint à dire quelques mots :

"Oui … je suis … Gandalf."


"Hein ?"

Tout en gardant un œil vigilant sur leur environnement, au cas où, le flic était amusé par la surprise de la jeune femme.

"C’est son nom de code."

En réponse, Tori lui tirait la langue tout en commençant à tirer sur les liens du captif.

"Ca va, je le savais."

Puis au contact :

"Ne vous inquiétez pas, on va vous sortir de là."

Mais l’autre secouait la tête, et pas parce qu’un policier devait venir et que c 'était Solid Snake et Solid Snake bis qui étaient venus.

"C’est inutile, on va mourir … Je suis … je suis désolé, vous êtes tombés dans un piège … mais vous me faites mal !"

Ca c’était Udo qui le tirait par la barbe et lui assénait son regard menaçant numéro cinq, son préféré.

"Comment ça, un piège ! Tu vas parler ou je te fais bouffer ta barbe !"

L’intimidation fonctionnait, et même trop bien, le gus était tétanisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Tori Ashina

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t1001-tori-ashina-la-gentille-fliquette-fiche-terminee
Nombre de messages : 24
Pseudo : Fox
Âge du personnage : 24 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Vêtements / Holster ajustable + pistolet lourd Hi-Power / Holster ajustable + pistolet Firestar / Portefeuille : carte de crédit, cartes de visite, photos compromettantes / Plaque de police / Téléphone portable ipod / Trousseau de clefs / Pastilles de menthe / Petite lampe mécanique ajustable à une arme de poing / Plan de la ville / Combinaison / X-Gun / X-Shotgun

Ven 08 Mar 2013, 18:01

Haha, encore un plan qui se déroulait sans accroc. De la ruse rusée, ils avaient fait un carton, c’était le cas de le dire. Avec ce manque de lumière, qui aurait vu les deux policiers cachés sous ce gros carton pendant qu’ils évoluaient parmi les cartons ? Le contact du chef en fait, il n’avait pas été du tout surpris quand les deux jeunes gens avaient surgi de leur cachette mobile, et il était le seul dans le sous-sol, et vu l’écho que provoquait le moindre son, il n’y avait pas l’ombre d’un yakuza dans tout l’immeuble. Étrange. Trop étrange, comme ce Gandalf. On n’aurait su dire si c’était un clochard ou un artiste excentrique ayant cherché l’inspiration dans une décharge publique.

"C’est inutile, on va … mou … mourir … Je suis … je suis désolé, vous êtes tombés dans un piège … !"

Ca, c’était plus qu’étrange, ça faisait peur ! Ca figeait la jeune femme alors qu’elle tirait sur les liens du captif.

"Mais vous me faites mal !"

"Comment ça, un piège ! Tu vas parler ou je te fais bouffer ta barbe !"

De son coté, Udo intimidait donc le contact tellement bien qu’il l’avait tétanisé. Tori retrouva son sang-froid et ouvrit la bouche pour demander pourquoi le crime organisé se donnerait tant de mal pour tuer ainsi deux lieutenants, puis elle ferma sa bouche parce que c’était leur chef qui devait venir, pas eux. Avec l’impression que son cerveau tournait à vide, elle se tournait vers Udo pour lui dire que les éventuels ennemis n’auraient pas vu leur cible entrer dans l’immeuble. Elle ouvrait la bouche et la refermait aussitôt parce que les criminels allaient probablement supposer que c’était le chef qui était la. Pas fute-futes, oui. Quant au moyen d’éliminer de façon infaillible leur proie … la jeune femme imitait un peu le poisson dans son bocal en ouvrant et fermant ainsi la bouche, avant de croiser le regard de Udo et de comprendre que les paroles étaient inutiles. Il avait suivi le même raisonnement qu’elle.

"Fuyez, pauvres fous !"

Criait inutilement Gandalf, parce que les explosifs placés sur les piliers fondateurs explosaient alors simultanément.

"Plan B ?"

Eut juste le temps de demander Udo alors que le sol tremblait sous leur pieds, alors que le plafond leur tombait littéralement dessus, et pas en s’émiettant : ils allaient être aplatis comme des crêpes.

"Bouhou !"

C’était donc le plan Bouhou, on meurt. Tori se recroquevilla en protégeant sa tête derrière ses bras en un geste aussi instinctif qu’inutile, puis ce fut le noir total.

SPLOTCH !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Ven 08 Mar 2013, 20:48



QU3LL3 M1GNON P3T1T COUPL3 !
3T PU1S, L3 PLAN B, TU 32 POUL3T 3T M3D1UM ?

UN CONS31L :
3MBRA223Z-VOU2 MA1NT3NANT,

QU1 SA1T COMB13N D3 T3MPS 1L2 VOU2 R3ST3NT
POUR VO2 P3T1T2 J3UX




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

[C2 - Udo Asano, Tori Ashina] SPLOTCH !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gantz ROH RPG ::  :: RP hors-mission :: Nagoya :: Centre-ville-