PLAYLIST DE GANTZ !


Partagez|

[Arrivée chambre C2] It's a brand new world

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Civil

Civil
Tori Ashina

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t1001-tori-ashina-la-gentille-fliquette-fiche-terminee
Nombre de messages : 24
Pseudo : Fox
Âge du personnage : 24 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Vêtements / Holster ajustable + pistolet lourd Hi-Power / Holster ajustable + pistolet Firestar / Portefeuille : carte de crédit, cartes de visite, photos compromettantes / Plaque de police / Téléphone portable ipod / Trousseau de clefs / Pastilles de menthe / Petite lampe mécanique ajustable à une arme de poing / Plan de la ville / Combinaison / X-Gun / X-Shotgun

Mar 12 Mar 2013, 14:56

Un individu passablement bouleversé par sa propre arrivée en ce lieu avait interpellé Udo avant de céder sous son sang-froid défaillant. Tori lui aurait bien dit quelque chose d’apaisant mais les événements s’enchaînaient alors très vite. D’abord, un criminel bien connu était en train d’être transféré sous leurs yeux. C'était leur première arrestation et elle n’avait pas été facile. Il avait fallu mobiliser plusieurs unités de la brigade pour le traquer et au moment de l’appréhender, au moins quatre policiers pour le neutraliser au taser. Malgré la douleur, il avait eu ce sourire rancunier mais ça n’avait pas impressionné les flics, tout comme en cet instant. Bien que beaucoup moins alerte que son équipier, la jeune femme avait pu dégainer et braquer le hors-la-loi bien avant qu’il comprenne où il était, ce qui lui était arrivé.

"Police, ne bougez pas !"

Peine perdue, le gus prenait quelqu’un en otage et braquait son arme de poing d’abord sur Udo puis sur Tori, sauf que cette dernière était alors sciemment renversée par terre, plaçant ainsi la boule noire entre l’ennemi et elle. Voila qui donnerait le temps à son équipier de lui tirer dessus, ce qu’il aurait pu faire si de nouveaux arrivés ne s’étaient pas mis dans sa ligne de mire. Tori notait que ces gens avaient l’air parfaitement à l’aise en ce lieu, ils devraient donc leur expliquer ce qui se passait. Le criminel tirait alors sur un projectile improvisé mais aussi sur un des individus arrivés dernièrement, et Tori ne pouvait pas non plus tirer à cause de ces mêmes gens qui bloquaient son champ de tir. Un jeune afro neutralisait le criminel, lui évitant ainsi de se faire tuer en état de légitime défense.

*S’il s’était plaqué au sol, il ne serait pas en train de mourir !*

Se disait-elle en se relevant et en rangeant son Browning Hi-Power mais l’individu touché à la poitrine avait finalement l’air indemne, une femme tirait sur le criminel avec un étrange pistolet produisant de la lumière avant que les menottes cassées du criminel explosent. Tori ne comprenait pas pourquoi elles avaient été ainsi détruites. Tout ça était trop bizarre. Quelqu'un demandait que le criminel soit attaché, alors que Tori se penchait déjà sur lui et lui passait les menottes. Elle était visiblement rassurée par l’issue de cette confrontation.

[Menotte Kenshiro Nara]




Dernière édition par Tori Ashina le Mar 12 Mar 2013, 17:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
Udo Asano

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t1002-udo-asano-le-mechant-flic-fiche-terminee
Nombre de messages : 25
Pseudo : Tango
Âge du personnage : 25 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Combinaison ; Habits urbains ; Holster ajustable + pistolet lourd Browning Hi-Power.Holster ajustable + pistolet Firestar ; Portefeuille : quelques billets, carte de crédit, cartes de visite ; Plaque de police ; Téléphone portable ipod ; Paire de menottes ; Trousseau de clefs ; Couteau suisse ; Petite lampe mécanique ajustable à une arme de poing ; X-Gun ; X-Shotgun

Mar 12 Mar 2013, 15:37

Udo était satisfait, son équipière avait bien réagi à la situation. Bien que le temps de transfert du criminel ait été assez long pour leur permettre de l’accueillir comme il se devait, les deux flics avaient braqué leur arme à feu sur le criminel et la jeune femme avait distrait l’ennemi. Techniquement, elle ne pouvait pas être à l’abri derrière la boule noire mais la distraction provoquée chez l’ennemi aurait du permettre à l’inspecteur de lui loger une balle dans la tête, de surcroît en état de légitime défense. Le problème venait alors de ces transferts qui continuaient, plaçant des gens dans la ligne de mire.

"Police, tout le monde à terre !"

Disait-il en continuant à braquer son Browning Hi-Power sur sa cible. En temps normal, les passants auraient obtempéré et le problème serait déjà de l’histoire ancienne mais ce ne fut pas le cas ici. Les nouveaux venus l’empêchaient de tirer par leur présence gênante et l’un d’eux se prenait une balle dans la poitrine. Le criminel tuait donc déjà quelqu’un en ce lieu, c’était affligeant de voir des personnes inconscientes du danger qu’elles couraient. Le criminel se faisait alors distraire par un jet de fortune et neutralisé par quelqu’un qui se trouvait bien mieux placé que les policiers et avait pu profiter pleinement de l’effet de surprise. Une femme tirait sur lui avec un étrange pistolet qui brillait et quelques instants plus tard, les menottes brisées du danger public explosaient. Udo comprenait aussitôt l’effet rétroactif du pistolet sur les menottes. Il n’avait pas remarqué le coté tranquille des nouveaux arrivants mais cet aspect technique ne lui échappait pas. Tori passait les menottes au hors-la-loi assommé et l’homme qu’il avait cru mortellement blessé se révélait indemne. Il avait fait semblant.

*Quel festival*

Pensait-il en observant froidement ces nouveaux venus qui semblaient utiliser une technologie aussi inconnue que celle de la boule noire. D’ailleurs, le simulateur leur disait qu’on allait tout leur expliquer.

"Vous attendez probablement qu’il n’y ait pas d’autres arrivées pour nous expliquer la situation. Bien."

Disait-il simplement sans rengainer pour sa part son arme à feu mais en braquant le sol, pour le moment. Udo se souvenait de cette crapule et de la façon dont il avait été arrêté. Il restait vigilant au cas ou la boule noire amène d’autres ennemis de cet acabit. Udo avait pour sa part vu le message qui s’était affiché brièvement sur la boule noire. Restait à savoir à qui le message était destiné mais tout de même, quel festival.

[Attend la suite des événements, sur ses gardes


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Mar 12 Mar 2013, 16:35

Salle Gantz dans le dos de tout le monde ==> Salle Gantz (côté flics)

Musashi Tsuki

En sortant de la cuisine, Musashi appuya son épaule contre le battant de la porte. Des flics hein ? Décidément, ce paradis tenait ses promesses. Il avait pu apercevoir Kenshiro, il n'aurait jamais pensé le voir ici, pas lui...Enfin bon, vu comment le gamin l'avait rétamé, il ne risquait pas d'être un grand danger...La langue du clown passa sur le maquillage qui entourait ses lèvres...D'une façon ou d'une autre, il semblait qu'il s'en était mis un peu sous le nez et n'avait pas dû le remarquer. Puis, il se passa la langue sur les dents, examinant la situation. Des vétérans...et un petit farceur, qui visiblement entretenait une relation de longue date avec...Lago, n'est-ce pas ?

C'était donc lui, le Tigre de Nagoya. L'air paniqué, Musashi se mêla à Gandalf et attira se rapprocha discrètement des poulets, pour leur parler discrètement, affichant un grand sourire de fausset pour tromper les derniers arrivés, bien trop confortables dans cette bizarrerie pour être honnête.

-Officier ? Sergent ? Je ne sais pas, et vous n'allez sans doute pas croire le gars maquillé en pleine nuit. Je suis pauvre, mais je regarde la télé et croyez moi, j'ai une bonne mémoire.

Il marqua une pause pour faire une révérence et rire gaiement à la femme en robe de soirée qui avait explosé les menottes d'un dangereux criminel. Quoique déjà brisées, le voir avec le souvenir de ces entraves avait quelque chose de rassurant...

-Ce type est dangereux ! Et vous avez vu sa taille ? Il se ferait rétamer par un gosse aussi facilement ? Et comment vous croyez qu'il aurait pu prévoir un tir pour placer une poche de sang dans son t-shirt ? Ce sont des civils armés et dangereux, je ne me sens pas en sécurité avec eux ou le prisonnier qui pourrait très bien juste se la jouer...


Musashi se prit la tête dans les mains, soupirant désespérément.

-Je veux juste revoir mon fils...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
Tori Ashina

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t1001-tori-ashina-la-gentille-fliquette-fiche-terminee
Nombre de messages : 24
Pseudo : Fox
Âge du personnage : 24 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Vêtements / Holster ajustable + pistolet lourd Hi-Power / Holster ajustable + pistolet Firestar / Portefeuille : carte de crédit, cartes de visite, photos compromettantes / Plaque de police / Téléphone portable ipod / Trousseau de clefs / Pastilles de menthe / Petite lampe mécanique ajustable à une arme de poing / Plan de la ville / Combinaison / X-Gun / X-Shotgun

Mar 12 Mar 2013, 21:26

Une fois le criminel inconscient menotté, Tori lui prit ses armes et rejoignit Udo alors qu’il venait de s’adresser aux nouveaux venus. Un clown sinistre venait alors leur conseiller de s’en prendre aux derniers arrivés, les jugeant armés et dangereux. Pour conclure, le pauvre grimé voulait juste revoir son fils. La japonaise lui vouait son regard neutre de flic. Elle se montrait méfiante envers lui mais après tout, c’était son boulot de se méfier et ce type n’était pas net. Se maquiller en clown en pleine nuit, c’était louche. Tenter de les influencer dès le premier contact, ça l’était tout aussi, louche. Du coup, cet homme passait de suite de témoin à suspect aux yeux de Tori et elle ne doutait pas qu’il en allait de même pour Udo, vue la façon dont il regardait lui aussi le clown sinistre : de façon tout aussi impassible qu’elle.

"Nous attendons d’avoir toutes les informations de cette situation en notre possession pour faire au mieux notre boulot."

Il n’y avait rien d’autre à ajouter. A sa façon, ce type était peut-être encore plus dangereux que le criminel, il fallait surveiller jusqu’à ce que le mystère complet dans lequel ils évoluaient soit éclairci, et même après tout compte fait. D’ici là, ils ne pouvaient pas l’arrêter. Le mauvais goût n’était pas un crime.

[Attend la suite des événements, surveille un peu plus Musashi Tsuki]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
Udo Asano

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t1002-udo-asano-le-mechant-flic-fiche-terminee
Nombre de messages : 25
Pseudo : Tango
Âge du personnage : 25 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Combinaison ; Habits urbains ; Holster ajustable + pistolet lourd Browning Hi-Power.Holster ajustable + pistolet Firestar ; Portefeuille : quelques billets, carte de crédit, cartes de visite ; Plaque de police ; Téléphone portable ipod ; Paire de menottes ; Trousseau de clefs ; Couteau suisse ; Petite lampe mécanique ajustable à une arme de poing ; X-Gun ; X-Shotgun

Mar 12 Mar 2013, 22:02

Tori avait rejoint Udo après avoir menotté et pris ses armes au criminel neutralisé. Une espèce de clown venait alors leur parler et il tentait manifestement de diriger leur attention sur les nouveaux venus. De la diriger ou de la détourner. D’instinct, le jeune homme se méfiait encore plus de lui, il avait moins d’empathie que son équipière mais la méfiance faisait tout de même partie de sa nature de flic. A ses cotés, Tori avait le même regard de flic que lui, d’une neutralité qui semblait vouloir lire dans le suspect, le mettre à nu au sens psychique du terme.

"Nous attendons d’avoir toutes les informations de cette situation en notre possession pour faire au mieux notre boulot."

"Clair, parce que pour l’instant tout ça est flou."

D’autres personnes allaient peut-être venir de la même façon qu’à priori tout le monde ici. Certains ici semblaient avoir des armes et une protection qui les mettraient à l’abri d’éventuelles représailles des policiers. C’était une hypothèse même si l’approche technique de Udo mettait le plus souvent dans le mille. Dans le doute, il valait mieux considérer ces nouveaux venus comme des alliés en puissance qui allaient leur expliquer ce qu’ils faisaient tous en ce lieu.

[/color=orange]*Quel suspense*[/color]

Une fois qu’ils auraient le plus de données, ils pourraient toujours contacter leur supérieur même si Le flic avait l’intuition que quelque chose perturberait les téléphones portables. C’était devenu un système tellement anodin qu’il serait fort étonnant que cet endroit doté d’une telle technologie ne dispose pas de ce genre d’outil.

[Toujours sur ses gardes]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
Fukushin Nakama

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t997-fukushin-nakama
Nombre de messages : 29
Pseudo : Mortarus
Âge du personnage : 22 ans

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Clés - Portefeuille

Mer 13 Mar 2013, 04:34

Personne n'a réagi ! Per-Sonne ! Bon c'est peut-être parce qu'un espèce de prisonnier fou est apparu juste après ... surtout qu'il est un peu con, prendre un petit noir en otage. Il croit vraiment que nous, les blancs, on va réagir à ça? J'veux dire qu'il crève vais pas me mettre en danger pour lui !

Ensuite sont arrivés les plus intéressants. En fait j'ai pas vraiment prêté attention au trois autres, vu la bombe qui les accompagnait. Enfin une femme une vraie, parce que sinon y a la flic, touche pas à ça mec, la vieille, beurk, et une autre beauté, mais elle avait un espèce de flingue alien en main, donc on laisse tomber trop dangereux. Son arrivée m'a fait oublier tous mes problèmes, osef de où on est, avec qui et pour faire quoi, y avait une meuf chaude à se taper.

C'est à peine si j'ai vu le prisonnier aider le punk nain dans son suicide assisté !

Pendant que ces fous se tiraient dessus à tout va, j'en ai profité pour me regarder dans la boule noire. Me suis dit que peut-être que j'y verrais mon reflet, histoire d'être sur que j'étais dans ma meilleure forme pour aller draguer. C'est là que j'ai vu le message sur la sphère :
Très drôle Mugen J’espérais tellement ... Si le chasseur Mugen Saiko (Kenny pour les intimes) Ne marque pas trente points Il sera effacé de la mémoire Bienvenue chez toi

Je comprenais rien, mais bon pas grave, j'avais tout le temps pour comprendre ça, alors que n'importe qui ici pouvait essayer de draguer cette fille avant moi, je n'avais pas de temps à perdre. Deux-trois échauffements de la mâchoires avant d'y aller puis je me lance. Sans me soucier de ce qui se passe autour, je m'approche d'elle (Yuya) tranquille, sans rien laisser transparaître dans mon attitude ... et puis zut, laissons tomber tout ça et allons droit au but !

- Coucou beauté, tu m'as pas l'air très à l'aise ici, si tu veux on peux changer de pièce, avec tous les fous qu'y a ici on sera beaucoup plus calme pour discuter non?

Je lui tend alors la main, l'invitant à me suivre dans la pièce d'à-coté.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre C

Chambre C
Yuya Hayuki

Nombre de messages : 121
Pseudo : Heike
Âge du personnage : 17

Fiche Technique
Points:
10/100  (10/100)
Missions:
1/1  (1/1)
Équipement/Armement: Combinaison/Gantz blade

Mer 13 Mar 2013, 17:10

Le transfert. Encore. Encore cette sensation affreuse de ne pas contrôler son corps. Yuya se demandait si elle s’habituerait un jour. Elle avait affreusement peur que quelque chose lui arrive pendant qu’elle était incapable de bouger. Le transfert lui paraissait donc toujours affreusement long…Mais cette fois ci, elle n’était pas surprise. Elle savait très bien ce qui l’attendait, elle savait très bien où le rayon laser amenait son corps. La surprise vint seulement des nouveaux occupants de la chambre.

Lago était toujours là, la boule noire et froide semblait immuable. Mais il y avait à ses côtés beaucoup de nouvelles têtes. Elle repéra les nouveaux venus rapidement et sans trop s’attarder sur chacun. Il y avait des gamins, ce qui constituait une nouveauté en soi, Lago n’avait donc pas de limite d’âge. Enfin, à supposer que ce monstre ait une quelconque limite bien sur…Des gamins, des animaux, des gars, une fille, une prise d’otage. En résumé, un bon paquet d’emmerdes en perspective. Le type prenait en otage un gamin avec une coupe afro. C’était un prisonnier en cavale et il semblait dangereux, pour quelqu’un qui n’aurait pas eu de combinaison. Mais Yuya s’était préparée, elle gardait toujours la combinaison sur elle. Elle avait également pris une chemise, une veste et un pantalon de costume pour cacher la combinaison. Non pas pour cacher ses formes qu’elle avait déjà très discrètes mais parce qu’elle aimait bien s’habiller de la sorte. Et elle savait qu’elle aurait besoin d’être à l’aise dans ces vêtements pendant la mission. Elle avait également rangé son sabre dans l’intérieur de sa veste. Elle avait préparé un emplacement spécial cousu dans la doublure, pour lui permettre de garder son sabre à portée de main.

La prise d’otage était problématique mais Mugen allait s’en charger. Ce qu’il fit après l’intervention pitoyable d’un gamin. Yuya s’attendait à ce que Mugen exécute le prisonnier mais au lieu de ça, il se fit tirer dessus. Ce n’était toutefois qu’une ruse, surement pour ne pas dévoiler la combinaison, ou peut être parce qu’il aimait se donner un côté théâtral. Yuya frissonna un instant de le voir ainsi baigner dans son sang, mais il rassura vite ses partenaires de son sourire si confiant. Le gosse prit en otage se débarrassa de son ravisseur contre toute attente et Kiyomi pulvérisa les menottes de ce dernier. Mugen allait devoir enchainer. Les esprits étaient apaisés par la mise sur la touche du prisonnier et il fallait en profiter. Yuya en apprenait plus sur les autres occupants. Apparemment, il y avait deux flics. Mauvaise nouvelle mais bon, leur métier à risque les prédisposait forcément à venir dans la chambre. Il y avait aussi un clown un peu cinglé. Méfiance aussi de ce côté-là. Les autres ne semblaient pas armés mais il ne fallait pas baisser sa garde.

Soudain, un type se décida à aborder Yuya. Les cheveux bleus, plutôt bien foutu dans l’ensemble. Il voulait l’amener dans une autre pièce pour « discuter ». Le mec venait de mourir, il se retrouvait dans une chambre avec des inconnus qui se tabassaient déjà et quelle était sa première réaction ? Il draguait.

« T’as un sérieux problème mon grand. Pour l’instant, tu la fermes et tu écoutes le gentil monsieur qui vient de ressusciter. Et la prochaine fois que tu me proposes un de tes plans pourris ou que tu m’appelles « beauté », je te fous mon poing dans la gueule. J’espère avoir été claire. »

Tout ce qu’elle attendait, c’était les instructions de Mugen. Il lui avait demandé pendant l’entraînement de gérer au mieux les nouveaux mais elle avait déjà du mal à blairer la moitié des gens qu’elle avait entrevue. Des flics, un dragueur, un clown, un prisonnier évadé, des mômes. Qu’est ce qu’ils allaient bien pouvoir faire avec ça ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre C

Chambre C
Arai Robatou

Nombre de messages : 40
Pseudo : Cauhein

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement:

Ven 15 Mar 2013, 00:46

Une fois encore, les faisceaux jaillirent de la sphère pour composer un autre corps.
Celui en cours était un homme vêtu pour le combat, un boxeur de full contact ou assimilé si on se fiait aux coques qui protégeaient ses membres massifs.
Il se tenait la tête, visiblement en proie à une vive douleur au vu de son expression courroucée, ramassé dans une position assise sans la moindre chaise.
Les lasers achevèrent leur office et l'homme fut à nouveau libre de ses mouvements.
Il se redressa donc, dominant l'assemblée d'une bonne tête.
La sienne affichait toujours la même expression courroucée.
Ses yeux furieux parcoururent la pièce du regard, semblant chercher une proie parmi la harde.
Au final, il leva ses bras et avança vers les deux policiers, d'un pas aussi lent que pesant.
GUOOOOOOOOOOOOOOOOOH!!!


passez tous une excellente journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Ven 15 Mar 2013, 18:08

Salle Gantz

Riley Tubbs

Pendant toute l'intervention, Riley avait été très calme, il s'était même permis de se marrer (lourdement) lorsque le gosse s'était ramassé. Ca, en plus des tirs chirurgicaux du prisonnier donnaient quelque chose de fantastiquement comique ! D'autant que Micah pouvait s'en sortir, même si au cas où, son cadet était prêt à dégainer ses répliques d'armes pour déstabiliser Kenshiro. Il aurait même balancé une vanne, si il n'y avait pas eu le tir. Ses mains allèrent lui attraper le haut du crâne, se posant sur ses tresses. Ses yeux étaient toutefois grand ouverts, ce n'était pas la première fois qu'il voyait quelqu'un se faire tirer dessus...après tout, Riley était hardcore ! Après tout...

*Don't kill me ! I ain't gonna be a problem no mo' !*


Il resta figé un bon moment, même pendant la démonstration de son ainé et il n'arriva à bouger qu'une fois Mugen relevé, ce qui le fit soupirer de soulagement. Il fallait l'admettre, à ses yeux, c'était assez drôle, effectivement. Vu qu'il n'y avait plus la même gravité des choses dans la chambre, il alla vers son frère, un grand sourire aux lèvres, le poing tendu en avant vers son frère, près à un bon vieux check.

-Ouuuuuh, dat's my brother, you punk niggas !

Au moment de dire "nigga", il avait accentué le mot tout en fouettant l'air de sa main libre. Quelle art de la gestuelle ce Riley.

Salle Gantz

Micah Tubbs

Les yeux encore écarquillés sous la surprise, Micah était bouche-bée. Il avait bloqué la balle avant de percer la poche de sang..? Il ne portait pas de quoi camoufler un gilet pare-balles...il n'aurait tout de même pas encaissé le tir..? D'une façon ou d'une autre, ce qu'il avait fait n'était pas habituel. Quand Riley s'approcha, toujours en train de beugler, peu importe la situation...Micah était désespéré, avec lui, il avait l'impression d'avoir dix ans de plus...et au moment où le prisonnier s'en était pris à eux, bien qu'il ne l'ait pas montré, Micah avait eu peur. Pas tant pour lui que pour son frère, pourtant si agaçant. Peur parce que si lui avait été menacé par un couteau, la main qui avait servi à envoyer bouler Riley était armé d'une arme mortelle. Si le grand inconnu avait pu s'en sortir en rigolant, son cadet, aussi bruyant était-il, n'aurait pu dire...rien du tout, il aurait été réduit au silence, à tout jamais.

Plus les choses avançaient, plus elles s'annonçaient mal. Comme toujours. Cette fois-ci, la situation semblait pire que cela. Dans le regard de Mugen, à ses mouvements, sa désinvolture dans cette situation, le garçon à l'afro pouvait reconnaitre un pouvoir qui lui échappait. C'était troublant, car même si le vétéran rayonnait de bonté de bonnes intentions, cette force qu'il possédait était presque identique à ce qu'il avait clairement identifié, un peu avant que son frère et lui ne passe de vie à trépas. Tout ça ne lui inspirait rien de bon, mais au fond de lui, il voulait croire Mugen. Pourtant, une petite voix continuait de lui murmurer, sur le ton d'un conseil courtois : "It's time to run".

Il secoua la tête pour se chasser toutes ces idées et la tourna vers Riley, tentant de prendre l'air le plus neutre possible.

-Nigga, ush.

Après quoi, il s'approcha de Mugen, l'air sérieux, ne faisant pas attention à son petit frère qui le suivait en l'insultant de divers mots qui tournaient autour du même topique assez pauvre. Le flic avait raison, après tout. Quel intérêt de tout expliquer maintenant, alors que la chambre était encore loin d'être remplie. Quand il était otage du prisonnier, il avait pu discrètement vérifier la poignée de la chambre à côté de l'étrange boule noire, mais il dut se rendre à l'évidence que c'était fermé à clef. Les fenêtres, maintenant ça...On voulait les confiner dans ici. Sa demande envers le "super-héros" était donc simple :

-Can I trust you ?

Il n'avait même pas fait attention à s'adresser à lui en japonais. Sa tête était remplie par bien d'autres problèmes maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Sam 16 Mar 2013, 12:48

Salle Gantz

Mugen Saiko

Du coin de l'oreille, Mugen avait suivi les dires du clown, après avoir hoché doucement la tête à la présomption très juste de la part du poulet. Pour l'instant, les deux policiers n'avaient pas l'air de poser gros problèmes, si ils venaient à essayer des interrogatoires, ils attendraient surement que tout le monde soit là...Pensaient-ils que ses explications seraient un sorte de témoignage, d’aveu..? C'était tellement plus simple de gérer les morts qui n'étaient pas des fouines. Il aurait pu dire quelque chose, si jamais la version adulte du petit téméraire n'avait pas balancé quelque chose d'hilarant à Yuya. Rien que pour ce genre de vanne, il aurait pu se tenir les côtes bien longtemps, la répartie cinglante de sa protégée n'arrangea pas les choses. Quand il eut terminé de rire, il posa le regard sur la sorcière. Il aurait aimé la voir avant la première mission, car il aimait à penser qu'elle n'était plus aussi distante qu'avant. Au moins pas avec lui et Kiyomi, espérait-il. Elle faisait un parfait partenaire pour se la jouer bon flic/mauvais flic, mais il lui connaissait un bon fond. C'était ce qui faisait les plus fines lames.

A l'arrivée du bad-boy ramollo, il dut se retenir pour ne pas s'esclaffer joyeusement de nouveau, en étant encore à chasser les larmes de son précédent rire quand l'afro-kid s'approcha de lui. Au fil des années, Mugen avait vu défiler des gens de nombreuses cultures, dans leur maison. Les anglais étaient parmi les plus courants, mais il ignorait comment ce gossee avait pu le savoir...Malgré son air très calme, il devait avoir milles choses à traiter, beaucoup d'informations, la transition entre son ancienne réalité et la toute nouvelle, à laquelle il ne pouvait pas échapper.

-I don't know, you tell me.

Il le gratifia d'un franc sourire, s'intéressant beaucoup plus à cet étrange gamin et à son potentiel plutôt qu'à un énième participant. C'était la folie, ce soir...Discrètement, Mugen regarda par-dessus son épaule pour observer Kagome. Etait-il digne de confiance..? Le tigre regrettait de ne pouvoir encore le dire, mais si jamais il posait problème...

Salle Gantz

Kiyomi Nobumi

Le clown se débrouillait bien pour ne pas se faire entendre. Malgré ses courbettes et ses sourires forcés, et bien qu'elle n'arrivait pas à comprendre un traitre mot qui sortait de sa bouche, elle se doutait qu'il ne parlait pas en leur faveur. Desdémone était toujours atterré du groupe dont on les avait affligé cette fois. Le petit téméraire allait surement être dans les premiers morts, le prisonnier risquait d'être une menace, le clown n'était pas net, le dragueur serait un poids et le loup n'avait jamais fait ses preuves, il était de plus en plus bizarres. Elle ferma les yeux pour sourire en croisant les bras, trouvant la réplique de la sorcière aussi glaciale que l'on pouvait s'y attendre, si elle prenait un groupe sous son aile de cette façon et qu'elle parvenait à se faire écouter, elle deviendrait un pilier de l'équipe, qui formeraient elle-même de bons combattants.

Les deux bars baissés, mais le X-gun toujours en main, elle se tourna vers les policiers, qui étaient les plus susceptibles de représenter une menace maintenant. Pas tellement pour les vétérans autant que pour eux-même et les autres boulets. Sans chaleur, elle les mit en garde, pour ne pas avoir à risquer de dommages collatéraux.

-Si vous levez une arme encore une fois dans cette chambre, je la détruirais. Si vous pensez que vous n'allez pas résister à l'envie, vous feriez mieux de la ranger loin de vous. Je vais vous ôter d'un doute maintenant : Vous êtes morts, vous n'êtes plus des policiers. Vous êtes des chasseurs.

Elle pointa la boule du doigt, espérons qu'ils comprendraient qu'ils n'étaient plus en charge de quoi que ce soit.

-Vous pouvez remercier Lago.
Ironisa l'habituée des lieux.

Comme pour les mettre à l'épreuve, Lago envoya alors quelqu'un d'autre, à l'air menaçant, agressif. Un combattant, très certainement. D'une manière étrangement neutre, la danseuse leva son arme qu'elle pointa sur la tête du nouvel arrivant.

-Stop. Maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Sam 16 Mar 2013, 12:55

Salle Gantz

Musashi Tsuki

Ils ne lui faisaient pas confiance ! Impardonnable ! Le clown se prit les mains et commença à se triturer les doigts. Ses sourcils, toujours étrangement froncés (aussi plats que l'horizon) étaient encore plus contrastés à cause de son maquillage blanc-cassé. Ce maquillage n'aidait pas sa cause, il le savait pertinemment...Comment leur faire comprendre ?

-Vous ne comprenez pas...J'étais à son anniversaire et...

Son discours était entrecoupé de rires très courts (à peine une "hé") et visiblement très nerveux. Il ferma les yeux, se passant le pouce et l'index sur les paupières, tentant de contrôler sa voix.

-On n'avait pas d'argent pour le clown...Mais il venait de sortir de l'hôpital, et il les a toujours adoré...

Les larmes se mirent à couler mais en silence. Le corps du "clown" était pris de soubresauts incontrôlables, et ses larmes ne tardèrent pas à humidifier le sol. Quand il releva la tête, les yeux rougis par l'émotion et ce qui avait échappé à son contrôle. Son visage, auparavant calme/rigolard comme si rien ne s'était passé avait changé. Il serrait les dents et ses sourcils étaient cette fois-ci en diagonale, non plus en ligne droite. Ses mains tremblaient de rage, tout comme sa voix. Ou bien était-ce de la peur ?

-On m'a...On m'a tiré dessus, en plein milieu de son anniversaire ! Qui peut infliger ça à un enfant ?!

Il leva le bars pour pointer Udo de son index, et à ce moment-là, un genre de feuille tomba de sa manche, pour aller glisser au sol, juste sous la semelle du flic. Sa rage s'éteignit en une seconde, et les larmes revenaient. Pour l'instant, tout ce que vous pouvez voir sur cet étrange petit document carré est un petit message écrit à la main : "En souvenir de temps meilleurs. Tout ira bien, papa" et en bas à droite, une étrange signature, écrite en verte "Ton petit démon", ainsi qu'un visage souriant. Musashi se précipita sur le sol pour récupérer ce qu'il avait laissé tomber par inadvertance.

-C'est...c'est juste...

Il n'eut pas le temps d'en dire beaucoup plus que déjà apparaissait quelqu'un d'autre, quelqu'un de terrifiant, surement un voyou, qui se mit à se diriger vers les policiers d'un air menaçant...Musashi se recula de deux pas, son document plastifié en main, préférant ne pas avoir à faire au dernier arrivé.

Salle Gantz

"Gandalf"

Le vieil homme, atterré alla à la fenêtre dès que le clown vira à l'émotion, rejoignant le couple animal qui semblait captivé par la ville. D'une main tendre, il caressa la tête du paresseux, son grimoire solidement accroché par son bras. Il lui semblait que sa petite attention plaisait à l'animal, aussi, même après, quand il détourna le regard pour se laisser envouter par les lumières de Nagoya, il continua ses caresses.

-On va s'occuper de vous, va.

"Gandalf" n'avait jamais été habitué à tout ce qui était émotionnel...Pour l'instant, tout ce qu'il avait en tête, c'était cette chambre, ces malheurs, sa mort, aussi invraisemblable que cela pouvait paraitre, avec le magnifique paysage nocturne qui s'étalait sous ses yeux. Il n'avait même pas vu le nouvel arrivant, il était obsédé par les lumières, si sublimes et si proches, pourtant impossible à atteindre. Sur une petite voix plaintive, le vieux soupira :

-Tout ça n'a aucun sens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Sam 16 Mar 2013, 13:48


Jack & Clémentine

Une fois leur longue fuite terminée, les animaux du pays de la grenouille et du meilleur type de baiser tentèrent de continuer, mais quelque chose semblait bloquer la turtle-mobile. Clémentine poussait de sa tête contre l'obstacle invisible, en vain. Leur fuite était terminée...De là où ils étaient, ils ne voyaient pas la ville reposer sous le balcon, ils cherchaient juste un moyen de s'échapper.

-C'est impossible ! On va mourir ici, comme du vulgaire bétail et je suis pas comestiiiiiiiible !

Baissant le regard vers sa partenaire et ses plaintes, il secoua légèrement le bambou auquel il était accroché, faisant légèrement grogner son bolide à carapace.

-Tu vas te repren...

Il s'arrêta de parler, sentant quelque chose lui rabrouer le haut du crâne d'une manière peu agréable. Si seulement il avait le bras assez long pour étouffer ce vieux mammifère inutile en lui faisant avaler son ridicule buisson de poils qu'il arborait sur une partie risible de son anatomie, comme tous ceux de son espèce. Jack leva la patte avant, la secouant légèrement, comme pour maudire celui qui s'adressait à eux dans un langage incompréhensible. Le Japon, c'était insupportable...Une bande de naïfs qui, quand ils ne pensaient pas à vous bouffer tout crû avec une bouchée de riz, vous tournez autour en roucoulant des "K-Hawaïïï" ou un truc du genre. Impérieux, le majestueux animal aux yeux globuleux s'adressa à cet humain ridicule.

-Touche moi encore une fois et tu serviras de pâtée à ma Clémentine !


En entendant cela, la tortue se laissa rougir, détournant la tête pour ne pas se faire voir par son compagnon. Il marqua une petite pause, avant de rajouter.

-Et casse-toi ! J'ai vu un chat s'enfuir de l'autre côté, va te remplir la panse.

Le petit vieux en face de lui sourit largement, ce qui n'était pas vraiment la réaction attendue, "Gandalf", tout humain qu'il était, avait pris cette menace et le poing vengeur comme un grognement ravi et une tentative de salutation. Il attrapa Jack et le fit décoller. Ainsi, il avait trouvé sa faiblesse ? Le voyage aérien ! Quand il n'y avait pas un arbre auquel se raccrocher, Jack n'était pas tellement fan des déplacements en général, alors là, il avait l'impression d'être un oiseau...

-Noooooon ! Jaaaaaack !

Effrayant.

Finalement, il arriva sur l'épaule du vieil homme, et c'est là qu'il vit la ville. Ses pupilles s'agrandirent alors qu'il s'agrippait à l'épaisse chevelure grisonnante qui s'offrait à lui, tremblant de tout son petit corps velu.

-Clémclém...J'ai peur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre C

Chambre C
Arai Robatou

Nombre de messages : 40
Pseudo : Cauhein

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement:

Lun 18 Mar 2013, 20:45

L'imprécation de la jeune femme aurait pu stopper le colosse si d'une part, elle n'était couverte par le beuglement du géant, d'autre part, si celui-ci avait daigné lui accorder la moindre attention.
Le colosse avançait toujours, sans un regard pour la vétéran blasée, toujours les bras en l'air, toujours le regard enragé.
Il accélérait légèrement, chaque pas martelant le sol sans pour autant que le moindre bruit ne s'en dégage, sans que la moindre vibration ne perturbe le parquet.
Cela ne pouvait pourtant être imputé à la démarche du monstre, plus proche du pachyderme que du félin.
Mais ce phénomène importait sans doute moins à l'assistance que la vue de 200kilos de chair avançant vers les représentants de l'ordre, une lueur meurtrière dans le regard et hurlant comme un démon.
MEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE!!!!


passez tous une excellente journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Graphiste
Christal Enver

Nombre de messages : 45
Pseudo : Enver.
Âge du personnage : La vingtaine, par là.

Mar 19 Mar 2013, 01:49

easy come easy go ¶


.explode


Les dernières secondes. Les derniers sons. Les dernières couleurs. Le dernier visage. Le dernier mot.
Juste, une chose, entre ses lèvres. Un vœu. Une demande. Exaucée.
Tire.
Et il tira.
Dieu existe.
Tout devait s’arrêter. Maintenant. Il fallait que tout cela se termine. Il le fallait. Vraiment.
Juste son crâne qui explose. Et son âme qui disparait et la quitte. Tellement simple.
C’est une autre qui apparait. Une copie. Une simple copie. Elle, elle n’est plus. Comme si elle pouvait être. Après cela ?

Ouvre les yeux. Maintenant.
Maintenant.


La pièce apparait autour d’elle. Mais ses yeux restent clos.
Elle apparait autour de la pièce. Blanche. Irréelle. Elle flotte. Une seconde qui lui parait une éternité. Une seconde. Les derniers sillages de son corps qui prennent forme, puis, elle s’effondre. Tombe au sol. Comme une poupée de chiffon.

Et elle respire.

Ca n’a pas d’importance. Elle ne bouge pas, n’en a pas l’envie. N’en ressent pas le besoin. Une légère sensation d’apaisement. Douce. Son monde reste noir et silencieux. Elle est… ailleurs. N’entend rien, rien pour l’instant. Ne voit rien, ne sent rien. Les images tournent. Elle aimerait savoir, aimerait connaitre le noir. Mais, il n’est pas là. Il n’apparait pas. Ca la rassure, un peu. Parce qu’il n’y a pas de lumière non plus.
Un simple néant qui s’anime dans son crâne.

Elle respire.
Maintenant.
De l’air qui rentre.
Maintenant.
Qui sort de ses poumons.
Maintenant.

Qui l’asphyxie.
Et la vie. Qui reprend sa course.
Son cœur qui s’anime.
Bat. Bat. Contre sa poitrine. Bat. Merde.

Ses cheveux blancs cachent son visage. Sur sa peau ne sont posés que quelques bouts de tissus. Eparses, légers. Un T-shirt beaucoup trop grand sur une lingerie de coton. Elle a froid. Reste immobile. Ses doigts frôlent le parquet. Et elle comprend. Passent sur son front. La sensation lui déplait plus encore. Mais elle ne bouge pas. Se refuse d’ouvrir les yeux. Ce n’est pas ce qu’elle voulait. Non, pas du tout. Elle a mal. Elle ne comprend pas. Pas assez pour réellement en souffrir. Mais juste assez pour ressentir. Et elle ne veut pas ressentir. Non. Elle ne veut plus ressentir. Elle ne veut pas. Elle en a assez. Voulait juste tout arrêter. Qu’on la laisse en paix et arrêter.
Le monde s’anime autour d’elle. Les sons qui naissent en échos et viennent s’échouer sur son corps. Les cris, les fracas. Mais elle n’en a que faire. Elle ne veut pas le voir. Non, pas encore, elle ne veut plus. Non. Elle en a assez.
Dieu existe. Mais Il n’écoute pas les prières.

Son souffle se bloque. Mais elle ne s’en rend pas compte.
Elle hurlerait.
Mais elle ne sait plus comment faire.
Alors, elle reste étendue là. Misérable. Assourdissante. Mais, personne ne peut l’entendre.
Et hurle. Et personne ne peut l’entendre.

Non. Ce n’est pas réel.
Son crâne est fendu. Mutilé. Elle n’existe plus. Elle n’existe plus. Elle n’existe plus. Elle n’existe plus. Elle n’existe plus. Elle n’existe plus. Elle n’existe plus. Elle n’existe plus. Elle n’existe plus…

« You know the rules. You love. You lose. »









རཱྀ totem
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
Tori Ashina

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t1001-tori-ashina-la-gentille-fliquette-fiche-terminee
Nombre de messages : 24
Pseudo : Fox
Âge du personnage : 24 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Vêtements / Holster ajustable + pistolet lourd Hi-Power / Holster ajustable + pistolet Firestar / Portefeuille : carte de crédit, cartes de visite, photos compromettantes / Plaque de police / Téléphone portable ipod / Trousseau de clefs / Pastilles de menthe / Petite lampe mécanique ajustable à une arme de poing / Plan de la ville / Combinaison / X-Gun / X-Shotgun

Mar 19 Mar 2013, 13:22

Depuis qu’elle était en ce lieu, Tori avait conservé son air détaché de policier. C’était un peu comme si elle observait avec du recul ce qui arriverait à quelqu’un d’autre et non à elle, et non à Udo et elle. Par contre, les paroles des derniers arrivés commençaient à faire vaciller son sang-froid, à exacerber ses sentiments humains. On n’arrivait pas à quitter ce lieu, une jeune femme expliquait qu’ils étaient tous morts, que leur ancienne vie était finie. Ils n’étaient plus des flics mais des chasseurs. Tori se disait que tous ces gens n’avaient pas besoin de lui mentir, et c’était ça le plus inquiétant, en fin de compte.

"C’est impossible …"

Tori avait alors l’impression que son cœur était monté dans sa gorge et l’empêchait de respirer. L’homme maquillé à outrance disait quelque chose mais le bourdonnement à ses oreilles l’empêchait de l’entendre. Certains s’agitaient, certains riaient mais elle ne voyait que ses espèces de tâches noires qui dansaient devant ses yeux et grossissaient de plus en plus. En fait, elle se sentait de plus en plus mal parce qu’elle prenait conscience que d’une certaine façon, elle avait tué aussi sûrement son partenaire que si elle avait pressé sur la détente de son arme à feu. Udo avait senti le traquenard, il aurait appelé des renforts, ces derniers auraient remarqué les gars suspects dans les environs. On aurait débusqué les criminels qui n’auraient pas pu faire sauter l’immeuble. Ca aurait sauvé Gandalf et les deux inspecteurs mais non, Tori avait un plan pour s’infiltrer dans le bâtiment, ça ne pouvait que marcher !

"Je sais, ce n’est pas très professionnel …"

Dit-elle dans un souffle en vacillant avant de se sentir tomber. Le chef n’était pas là mais son équipier la taquinerait sûrement pour ce moment de faiblesse.

[Perd connaissance pendant quelques secondes, peut-être une dizaine de secondes]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
Udo Asano

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t1002-udo-asano-le-mechant-flic-fiche-terminee
Nombre de messages : 25
Pseudo : Tango
Âge du personnage : 25 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Combinaison ; Habits urbains ; Holster ajustable + pistolet lourd Browning Hi-Power.Holster ajustable + pistolet Firestar ; Portefeuille : quelques billets, carte de crédit, cartes de visite ; Plaque de police ; Téléphone portable ipod ; Paire de menottes ; Trousseau de clefs ; Couteau suisse ; Petite lampe mécanique ajustable à une arme de poing ; X-Gun ; X-Shotgun

Mar 19 Mar 2013, 13:59

Udo ne perdait pas son sang-froid alors qu’une jeune femme leur confirmait qu’ils étaient morts, que leur vie de flic serait finie et qu’ils seraient devenus des chasseurs. Les faits prouvant la véracité de ses propos devenaient accablants. Comme déconnecté, comme si toute chaleur quittait son corps, le flic rengainait son arme à feu. Il ne percevait même pas la menace dans les propos de la femme, son champ de perception se réduisait de plus en plus et la culpabilité envahissait chaque parcelle de son être. S’il avait désapprouvé le plan de Tori, s’il avait tenu bon et attendu des renforts aux vues de la situation des plus louches, rien de tout ça ne serait arrivé. D’une certaine façon, c'était comme s'il avait tué son équipière et le contact de leur chef. C'était comme s'il avait tué son équipière. Son expression figée exprimait le mieux sa contrariété et il n’entendait ni l’homme grimé en une parodie de clown, ni ne voyait ce que les autres faisaient autour de lui, à une exception près : il voyait bien que Tori allait s’étaler par terre et alerte, il la rattrapa juste à temps dans ses bras.

"Reste avec moi Tori."

Tout en parlant ainsi, il se disait presque dans le même temps qu’elle ne pouvait pas l’entendre, ça avait été comme un réflexe de lui parler, à moins que ce soit une façon de garder son sang-froid. Udo posa un genou à terre, y déposant sans heurt la tête de la jeune femme qui ne devrait pas rester inconsciente plus de quelques secondes. Si ce n’était pas le cas, il aviserait. Là, il se contentait de déboutonner le premier bouton de sa chemise pour qu'elle respire mieux. Comme il n’avait plus de sels sur lui, ça serait des petites baffes. Là, il se contentait de guetter les premiers signes de réveil chez son équipière. En temps normal, la réaction de Tori serait comme une régression dans son attitude de flic mais la situation actuelle n’était pas normale du tout. Udo se disait même que c’était lui qui n’avait pas de réaction normale en l’occurrence. Son insensibilité était inhumaine quelque part, le pire étant qu’il n’en était pas affecté. Ca signifiait que dans un autre environnement, le jeune homme aurait pu faire un criminel terrifiant. Seule son éducation l’aurait donc placé dans un premier temps du coté de la loi, puis la présence de Tori.

[Guette le réveil de Tori]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître du Jeux - Chambre C
Okosama Yuki

Nombre de messages : 36
Pseudo : Wolffette
Âge du personnage : 17 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Vêtements de ville. Téléphone portable. Clés de maison. Paquet de mouchoirs. Portefeuille avec papiers d'identités, un peu de liquide et carte de crédit. Sac plastique de konbini contenant x5 côtelette de porc.

Mar 19 Mar 2013, 17:33

Nouveau claquement sec, assourdissant. Allongé par terre, tenant toujours son nez avec sa main gauche, Yuki relevait juste la tête quand ce dernier retentit à travers la chambre. L'homme sembla … surpris et s'effondra doucement en avant. Un tache rouge commença à s’agrandir sous lui. Yuki écarquilla les yeux, ses pupilles se rétrécirent. Il venait de tuer quelqu'un.

Pourquoi ?

Le jeune homme en était sûr, c'est cet homme qui l'avait poussé. Pourquoi ? Pourquoi ? Mais pourquoi bon sang !? Pourquoi avoir fait ça ? Il s'en serai tiré ! Il s'en sortait toujours alors personne n'avait besoin de se sacrifier pour lui … pas comme ça …

Avant qu'il ne s'en rende compte des larmes lui montèrent aux yeux. C'était impossible, il voulait sauver tout le monde pas devenir un meurtrier, non … Mais pourquoi cet homme avait-il fait cela enfin ? C'était idiot et stupide de sa part, suicidaire même. Il n'avait aucune conscience du danger ou quoi ?

Yuki n'entendit même pas le craquement que firent les cotes du prisonnier alors que afro-san s'en débarrassait rapidement. Tout son être était focalisé sur une seule chose, le cadavre qui était devant lui. Lorsque la compagne du mort pointa son arme, car au vu de la situation ça ne pouvait qu'en être une, sur le détenu évanouit, il essaya de crier d'arrêter, qu'il y avait déjà eu assez d'un mort comme cela, que si elle voulait tirer sur quelqu'un, elle devait viser le responsable, lui, pas un homme à terre, mais tout cela mourra dans sa gorge en un pitoyable gargouillis alors que les larmes coulaient le long de ses joues. Il n'avait jamais voulu cela …

Deux flash lumineux partirent et il eu envie de hurler de tout son être. Plus de violence, plus de mort, cela ne résoudrait rien … rien … Yuki préféra fermer les yeux, laissant ses larmes mourirent à leur tour sur le sol.

Mais quand il releva la tête, l'homme était sur le dos, hilare, et félicitait Afro-san. Il tenait les restes de la balle entre deux doigts tout en exhibant dans l'autre mains ce qui lui avait servi à monter sa mascarade. Pour la première fois de sa vie … Yuki fut réellement perplexe. L'homme venait … d'arrêter une balle … avec deux doigts ? Et en plus … Il trouvait cela drôle alors même que sa compagne l'insultait de tout les noms ? Mais alors … Le jeune homme tourna la tête vers le prisonnier juste à temps pour voir les menottes exploser … Tout cela … ne pouvait dire qu'une chose alors ?

Ses yeux s’écarquillèrent de nouveau. Mais bien sur quel idiot ! La télé ! Évidemment ! Il avait oublié que tout cela était pour la télé ! Hahaha, il y avait bien que lui pour croire à un truc pareil aussi vite, les réalisateurs devaient avoir fait une enquête sur lui avant de monter l'émission et dire qu'il venait de se donner en spectacle devant une bonne partie du japon. Enfin, c'était impossible qu'une homme arrête une balle avec la main et puis les téléportations et tout ça c'était bien le genre de nanar qu'on voyait dans les canulars de NHK. Il en revenait pas pour le coup.

Hilare, il attrapa la main que lui tendait l'homme pour se relever. Il était bon joueur après tout et apparemment on allait tout leur expliquer. Il ne devait donc pas être le seul à avoir été piégé ici, peut-être mamie-cookie aussi, quoi qu'elle devait encore être dans la cuisine.

Restant cette fois-ci bien collé au monsieur-canular, Yuki attendit bien plus détendu la fin de la chose. Les réalisateurs devaient sans doute vouloir faire durer un peu plus le plaisir, espérant que certains n'aient pas encore compris que tout cela était juste une grande farce. Et apparemment c'était le cas, il ne put s'empêcher de rire quand l'autre grand dadais à la coiffure ridicule se fit envoyer boulet ou de siffler devant l'apparition montreuse qui se mit à marcher au ralentis en hurlant.

Tout cela était vraiment bien fait. Yuki se prit au jeu d'essayer de deviner qui était acteur et qui ne l'était pas. Les demoiselles arrivées en même temps que M.canular étaient évidemment des actrices. Les flics par contre … étaient des victimes. Ensuite … les deux gamins … Des acteurs aussi avec le détenu, très bien d'ailleurs fait le coup des menottes. Les animaux, on se posait pas la question, par contre le vieux était une victime, sans aucun doute. Le clown un acteur, mamie-cookie une victime, le type aux cheveux bleus ... Aucune idée, victime sans doute. Il devait avoir fait le tour. Il espérait quand même qu'on lui rembourserai sa cottes de porc, ça coutait cher mine de rien.

En dehors de cela, il jetait de temps à autre un regard vers le chef des farceurs. Il lui trouvait un charisme … certain étrangement. Il ne pouvait pas dire pourquoi mais outre sa farce parfaitement réussie, il était … magnétique. Yuki ne savait pas d'où cela venait et il se sentait même un peu dérangé par cela mais cet homme était réellement impressionnant, attirant même si il n'avait pas eu peur du double sens de ce mot. Quand à ses deux compagnes, elles étaient quelque part très attirante aussi. Mais étant déjà avec quelqu'un et portant la fidélité comme vertu fondatrice, il ne leur avait guère accordé plus d'un regard contrairement à leur compagnon.

Les téléportations continuaient donc … Et celle qui se déroula ensuite fut particulièrement … troublante pour Yuki. Alors que le laser dessinait de nouveau les jambes de quelqu'un. Yuki fut surpris de les voir nus, un peu gêné mais aussi intrigué, sans doute un nouveau canular pensait-il, le jeune homme accorda un peu plus d'importance à cette transformation contrairement aux précédentes, bien qu'ignorer le gros balourd marchant toujours au ralentis en hurlant soit un peu dur sur le long terme, surtout avec quelqu'un le braquant mais bref, il observa donc, curieux, le reste de cette personne se dessiner sur le sol, s'attendant à une autre blague genre ... Un travlo ?…

… Une culotte. Immédiatement les réflexes prirent le dessus et rougissant jusqu'aux oreilles il se plaqua les mains sur les yeux. Il n'avait rien vu, il n'avait rien vu, il n'avait rien vu. MAIS SI BORDEL IL AVAIT TOUT VU !! Forcément après quelques secondes, la tentation se fit trop forte, écartant de nouveau les doigts le jeune risqua un autre coup d’œil entre ceux-ci. La demoiselle était un sous-vêtement et ne portait qu'un tee-shirt pour unique et seul habit. Aussitôt, il referma ses doigts, il était à la position parfaite pour tout voir ce qui était extrêmement, extrêmement, extreeeeemmeeeemeennnnt gênant pour lui et sans doute extrêmement énervant pour tout pervers actuellement dans la salle. Un fin filet de sang se mit alors à couler de son nez.

Le choc précédant sur le sol avait du être plus violent qu'il s'en étais rendu compte c'est tout hein … Bon sang … Mais pourquoi ça lui arrivait qu'à lui ce genre de chose ?

Il soupira de nouveau, pas le temps de se lamenter, il devait agir en homme. Les yeux fermés pour (se) protéger (de) l'intimité de la demoiselle, il enleva rapidement son tee-shirt pour le mettre sur les jambes de la nouvelle. Un mec torse nu c'était mieux qu'une demoiselle en culotte non ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Sam 30 Mar 2013, 23:49

Salle Gantz

Kiyomi Nobumi

La danseuse n'était pas du genre à se répéter. Entourée d'éclairs, elle disparut soudainement. L'estomac du géant se creusa miraculeusement, l'arrêtant dans son mouvement. Le bras droit du fou furieux se rabaissa violemment alors que son épaule partait en avant, emmenant le buste et tout le bordel dans sa trajectoire. Kiyomi réapparue alors, verrouillant solidement le bras de sa victime, qui n'était définitivement pas nette. Lago déconnait pas mal ce soir...Dissimulée à moitié par une sa manche, elle tripotait une petite console, passant d'un bouton à l'autre sans les activer. Toujours l'avoir à portée de main.

-Leçon numéro 1 et...

C'est à ce moment que la fliquette décida de tourner de l’œil. Entre ça et leur oubli total du clown qui était plus que suspect laissaient peu de doutes quand à leur valeur sur le terrain, ou bien même dans la chambre. Un beau petit couple de grandes gueules sans trop de résultats...Entre eux, le gamin aux cheveux bleus, l'obsédé en puissance, le clown chelou, les vieux, les animaux inutiles, le prisonnier...Cette mission s'annonçait périlleuse. Tenant toujours le petit captif, elle ne remarqua pas la nouvelle arrivée, une de plus une de moins, à ce stade là...

-Toujours rien là-haut ?

Demanda la Gantzeuse à son prisonnier. Beaucoup trop de transferts beaucoup trop vite, une équipe qui ne semblait rien avoir en commun, ou même rien à offrir. Sacrée nuit qui s'annonçait.

Salle Gantz

Mugen Saiko

-Fantastique !

Devant l'action de sa moitié, Mugen ne pouvait qu'être épaté. Quelle rapidité dans le changement de fréquence ! Quelle doigté ! Il n'avait jamais été particulièrement bon avec le contrôleur. Peut-être à cause de sa première mort ? Il le niait toujours effrontément, mais il était difficile de ne pas faire le lien. Il reporta ensuite son attention sur l'afro-kid, qui alla se poster aux côtés du prisonnier, avec son frère, perdu dans ses pensées. Ils discutaient entre eux à voix basse, et même si le plus jeune faisait son possible pour rester discret, sa peur était impossible à rater pour l'hybride. Son flot de pensées personnel fut interrompu par la nouvelle arrivante. Une jeune femme, au vu de sa tenue, qu'avait-il bien pu lui arriver ? Morte dans son sommeil ? C'était ce qu'il y avait de mieux à espérer, Mugen en avait vu défiler, des nénettes en culotte, dans la chambre. Généralement, cela n'était pas une bonne nouvelle pour les rookies à qui cela arrivait. Au moins, il était assez rare qu'elles s'en rappellent, ou si peu...à ce jour, le vétéran n'avait su décider si c'était une bonne ou une mauvaise chose.

Intrigué, il remarqua le petit téméraire (surement encore trèèèès innocent) aider à habiller décemment la jeunette. Un petit sourire en coin se dessina sur son visage. Son oeil ne le trompait jamais, cette nuit, le potentiel en présence était admirable. Des pierres brutes, desquelles pourraient émerger des joyaux sublimes. Son sang d'instructeur bouillonnait comme celui de l'animal. Une folle résolution en tête : Ce soir, ramener tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre C

Chambre C
Arai Robatou

Nombre de messages : 40
Pseudo : Cauhein

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement:

Mer 03 Avr 2013, 19:53

NOOO saoumpf!
Le hurlement fut interrompu et le colosse projeté au sol, le souffle coupé.
Le géant tordit son cou tel un hibou titanesque, cherchant du regard le fou qui le maintenait au sol.
En voyant la jeune femme, qui paraissait minuscule sur sa masse, son regard toujours chargé de courroux se teinta de surprise. Les mouvements cessèrent, la brute observait celle qui le maintenait captif d'un œil promettant mille supplices et parla d'une voix anormalement douce.
Vous travaillez pour ces policiers? Vous pouvez me dire où je suis?


passez tous une excellente journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Sam 06 Avr 2013, 17:58

Couloir ==> Salle Gantz

Musashi Tsuki

Musashi sortit du couloir, les mains dans les poches. Il avait profité du remue-ménage pour se dérober et aller vérifier l'entrée. Fermée, comme il pouvait s'y attendre. Une fois revenu dans la salle, il alla tester la poignée de la seule autre salle à proximité, la deuxième ayant été bloquée par les deux frères. Le clown laissa son dos tomber sur la porte close, se prenant la tête entre les mains, l'air désespéré.

-Tout est fermé...Qu'est-ce que vous nous voulez ?

Lentement, ses genoux cessèrent de soutenir sa masse et il glissa lentement le long du mur, tentant de contenir les larmes qui lui brulaient les yeux.

Salle Gantz

"Gandalf"

Du coin de l'oeil, le vieil homme avait observé le clown pâle. Rien de très normal à propos de lui, il devrait penser à le surveiller davantage, à l'avenir. Etait-ce à cause de l'âge qu'il avait pu s'en aller sans qu'il ne le remarque ? Non, l'âge n'excusait pas tout. Même si il était loin d'être au meilleur de sa forme, la chambre était loin d'être assez bondée pour le distraire à ce point. Reportant son attention sur la ville, il l'observa un instant, avant de compulser son livre. Après avoir feuilleté quelques pages, il se retourna avant de se diriger vers le jeune garçon aux cheveux bleus tout en grattant la tête de l'animal perché sur son épaule.

-Ne sois pas si tendu, mon petit.

Bien qu'il avait l'air de s'adresser au paresseux, ses yeux d'un gris sombre n'avaient pas quitté ceux Yuki. Les traits du vieil homme semblaient apaisés et il se permettait même de sourire. Sans regarder, il glissa ses doigts entre deux pages de son livre et en sortit un mouchoir qu'il lui tendit pour ses saignements.

-Es-tu sûr que personne d'autre ne requiert ton attention, Yuki ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Sam 06 Avr 2013, 18:15


Jack & Clémentine

-ACCROCHE-TOI ! JE TE SAUVERAIS JACK !

Combattant le flot d'émotions qui l'assaillaient, Clémentine s'était retenue de lancer un "je t'aime" enflammé à son compagnon de toujours. Il était déjà en assez mauvaise posture avec son vertige (et qui sait ce qu'il avait vu, de là-haut !). Elle lui avait toujours dit que pour un paresseux, c'était une honte, mais il était né comme ça...un peu empoté, mais ça faisait son charme. C'était trop cruel de l'imaginer disparaitre d'une façon aussi ingrate, agrippé par cet humain qui risquait de s'en faire un rôti.

-MÊME SI JE DOIS EN MOURIR JE TE...


La tortue marqua une pause dans son petit cri, la gueule à moitié ouverte avant d'être prise par une quinte de touer. Les yeux rougis, elle mâcha à vide pour se remettre de ces émotions. Crier était toujours désagréable...et ces humains qui ne prêtaient jamais attention ! Dans toute sa majesté, Clémentine accéléra au maximum pour charger le kidnappeur. Il paierait de sa vie pour son crime, et une fois Jack de retour à ses côtés, elle pourrait lui parler sans avoir à hausser le ton.

De son côté, Jack se sentait ridicule. Il avait bien vu, pour sa part, que le vieux n'était pas dangereux. Très laid, mais inoffensif. Non, il avait surtout peur qu'il le laisse tomber par mégarde, et de ce fait, il s'agrippait encore plus désespérément à la toison grise du géant. L'idée de sombrer de cette hauteur failli lui faire rendre son déjeuner. Cette nuit s'annonçait longue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Sam 06 Avr 2013, 19:38

Salle Gantz

Kiyomi Nobumi

Une fois le nouveau incapable de bouger, il se mit miraculeusement à parler. En réponse à sa question, Kiyomi se contenta d'un petit "pff" avant de lâcher sa proie. Immédiatement, elle le braqua à nouveau avec son arme sortie de sa manche. Bien qu'il paraissait tout de suite plus calme, elle n'aimait pas du tout la lueur qui brillait dans son regard. Au moindre mouvement suspect...

-En ce qui me concerne, ils n'en ont que le nom.

Elle pressa la première gâchette pour verrouiller sa cible, prête à le faire exploser comme une pastèque trop mûre. Le lot de ce soir s'annonçait plein d'embrouilles, et la danseuse n'aimait pas ça.

-C'était pour quoi alors, les cris et l'imitation de rhino ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre C

Chambre C
Arai Robatou

Nombre de messages : 40
Pseudo : Cauhein

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement:

Dim 07 Avr 2013, 15:39

Le géant pivota brusquement, se retrouvant sur le dos, son regard énervé semblant chercher un responsable.
Je sais pas. J'arrivais pas à parler normal et je bougeais tout lent.
Il se redressa, s'installant en tailleur.
ça m'était déjà arrivé, mais là j'ai pas mal à la tête.
Son visage se déforma en un rictus sadique.
Désolé de vous avoir fait peur.
Son regard balaya la salle, comme à la recherche d'une proie plus faible.
Il y a beaucoup de monde ici, c'est une annexe des urgences?


passez tous une excellente journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre C

Chambre C
Kagome

Nombre de messages : 117
Pseudo : Faraway
Surnom : Chien Méchant

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/1  (0/1)
Équipement/Armement: J'ai les crocs.

Dim 07 Avr 2013, 20:40

Kagome apparaît lentement, toujours emmitouflé comme un mendiant, son baluchon sur l’épaule. Ses plaies au visage ont disparu, sans doute grâce au transfert. Il regarde le reste de l’assistance. Regarde ceux qu’il connaît comme les autres, ne voit que des humains, rien de plus. Il s’éloigne.

Passe dans le couloir pour s’assoir à coté de la porte son sac à coté de lui. La sensation qu’il avait eu avant de disparaître avait été la bonne, il avait eu le temps de mettre la combinaison. Celle-ci semble marcher à nouveau, intéressant. Il reste concentrer, ce sont des humains et si les autres arrivent à faire croire qu’il est un monstre, le couloir sera une meilleure position qu’une pièce ouverte pour tous les affronter. Sont entrainement avait payé. Le vieillard et son collègue ou disciple, bien que finissant toujours par le laisser dans la ruelle inconscient, faisait maintenant les frais de sa vitesse d’adaptation. Quelques jours de plus et peut être aurait-il réussi à en battre un des deux. Les techniques « humain contre humain » commencé à naitre dans sa tête et il n’avait plus de problème d’équilibre. Les combats l’avait renforcé, pas suffisamment mais son corps et ses muscles s’était renforcé de manière progressive. Avec sa propre douleur il avait renforcé sa connaissance de l’anatomie humaine, une chose dont il pouvait être fier. Cela ne faisait pas tout, mais cela jouerait lors d’un combat.

Une chasse solitaire et sanguinolente l'attend bientôt.




Regarde moi dans les yeux, regarde bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
Fukushin Nakama

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t997-fukushin-nakama
Nombre de messages : 29
Pseudo : Mortarus
Âge du personnage : 22 ans

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Clés - Portefeuille

Mar 09 Avr 2013, 17:49

La réponse de cette fille m'a tellement surpris, c'était pire qu'une baffe en pleine gueule. Tellement, que je suis resté figé comme une statue. Le monde autour de moi continuait de bouger, mais j'en était inconscient. Ça a duré longtemps ... du moins je crois, d'après ce que j'ai vu en sortant de cet espèce de transe. Cherchez pas pourquoi j'ai figé comme ça, mouais en fait vous avez même pas besoin c'est hyyyyper simple : Pas l'habitude que les meufs me repoussent. Normalement elles tombent dans mes bras en un claquement de doigt !

On en a arrive a la raison de mon éveil. Parce que sonné comme je l'étais fallait vraiment un truc de ouf pour m'en sortir !! Donc, LE truc qui m'a permis de me réveiller, c'est l'apparition cette jeune fille à l'accoutrement peu présent ou plus précisément de la vue de sa ... de sa ... bon peu importe vous avez compris. Dès qu'elle est apparu dans mon champ de vision, tous mes sens me sont revenus instantanément, prêts pour la chasse. Un seul coup d'oeil me permis de faire son analyse corporelle. Avec des jambes pareilles, et vu le style de culotte, elle devait avoir dans la vingtaine.

J'attendais patiemment l'apparition du reste de son corps, en admirant ce que je pouvais déjà en voir, lorsque le nain à jeté son tee-shirt sur elle pour la cacher.

- Wouha mec tu fous quoi ! Nan mais t'es fou ou quoi !? On avait une superbe vue d'ici !

Malheureusement, je n'ai pas eu le temps de continuer cette conversation avec lui, parce que c'est là que j'ai remarqué les autres personnes dans la pièce. Il s'en était passé des trucs ! Un boxeur. Y avait un boxeur dans la pièce ! Mais c'était pas ça le pire, la meuf en robe le maîtrisait ! Oui oui, un mec baraqué comme lui qui pouvait rien faire contre une pauvre petite femme toute maigre ! Y a vraiment un truc pas clair ici ...

En plus, la flic était tombé dans les vapes.

Super, une personne sensée de moins ... une personne armée surtout ... qui aurait pu me protéger contre les autres énergumènes. Faudra que je m'en sorte seul jusqu'à ce qu'un ange arrive et m'amène au ciel ... ou que je me fasse une clique.

Bon voyons voir, un clown parano qui chie déjà dans son froc, hum nan.
Un vieux qui arrive à peine à marcher, hum, mais il a un livre, du coup il est p't'être érudit. Faudra que je tente, il pourra surement me donner des infos sur ce qui se passe ici.
Le nain ... je crois pas avoir besoin de rajouter quoi que ce soit.
Le boxeur géant ... il fait parti des menaces, vais même pas tenter.
La meuf en robe, le mec à veston et la beauté grognonne m'ont l'air déjà ensemble, mais je pourrais éventuellement me joindre à eux.
Les flics ... ou plutôt LE flic. Ils sont bon qu'en duo ou avec des renforts à porté de la main, donc pas utile en ce moment.
Les deux négros ... le gangster parle même pas jap et l'autre s'est mis dans la merde en moins de deux minutes, aussi bien de les laisser ensemble.

Mouais, pas trop d'options ... vais tenter le coup avec le groupe de la beauté. Par contre je crois que je vais m'adresser directement à lui, je crois pas que la déesse veuille encore entendre parler de moi aussi vite.


Je m'approche de l'homme à veston (Mugen) en évitant de trop regarder la grognonne, jetant quelques coups d'oeil sur la femme en robe, wouha sacré morceau elle aussi *SBAF* Focus Naka, focus!
J'allais y arriver quand un autre truc commenca à apparaître.

Un mendiant, un jeune mendiant pour être plus précis. Il nous regarda tous puis parti dans le couloir sans dire un mot. Je ne m'en suis pas préoccupé et j'ai continué.

Je suis enfin arrivé près de lui et je l'interpelle.

- Hey salut mec ! Je me demandais un truc, t'aurais pas des infos sur ce qui se passe ici ? Parce que je me sens pas hyper à l'aise en ce moment.

[Je me réveille du choc et me mets à jour avant d'aller parler à Mugen]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Aujourd'hui à 14:00

Revenir en haut Aller en bas

[Arrivée chambre C2] It's a brand new world

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Arrivée joyeuse dans leur chambre
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gantz ROH RPG ::  :: La Chambre de la Sphère Noire :: Chambre C-