PLAYLIST DE GANTZ !


Partagez|

[Arrivée chambre C2] It's a brand new world

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Maître du Jeux - Chambre C
avatar
Okosama Yuki

Nombre de messages : 36
Pseudo : Wolffette
Âge du personnage : 17 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Vêtements de ville. Téléphone portable. Clés de maison. Paquet de mouchoirs. Portefeuille avec papiers d'identités, un peu de liquide et carte de crédit. Sac plastique de konbini contenant x5 côtelette de porc.

Mar 09 Avr 2013, 23:23

Yuki se passa un doit sous le nez, effectivement il saignait. Prenant le mouchoir il remercia l'homme tout en s'appliquant à stopper le saignement.

« Quelqu'un d'autre … ? »

Soudain l'évidence le frappa ! Mais oui ! Mamie cookie ! Où était-elle ? Se tournant dans tout les sens il la chercha des yeux, elle n'était pas là ? Toujours dans la cuisine ?

Il commença à vouloir marcher dans cette direction quand, sortit de nul part, l'homme aux cheveux bleus l'apostropha, parlant de quelque chose qu'il avait gaché alors que tout était très bien et qu'il faisait n'importe quoi.

Yuki cligna des yeux, un peu perdu pour le coup, alors que son interlocuteur repartait discuter avec le M. en costume, il resta là un peu étourdit. Qu'est-ce que … Il n'avait vraiment rien com-

Un autre jeune homme le bouscula, semblant partir vers le couloir, Yuki cligna des yeux en le regardant passer, un frisson lui parcourant l’échine à la vue de son visage. Qu'est-ce que c'était que ça ? Et une écharpe ? Sur la tête ? Il venait juste d'apparaitre lui aussi en plus non ? Raaaaah ! Il n'y comprenait décidément pluuuuus rien !

Se tournant vers le viel homme il le regarda de nouveau.

« Mais vous me parlez de qui M. …. ? »

Quelque chose n'allait pas non plus.

« Vous … connaissez mon nom ? »

Peut-être qu'il était le seul à qui on jouait une farce dans cette émission de télé en faite … Après tout les flics qui s’évanouissent, les ballerines qui maitrisent les bêtes de muscles et les clown dépressifs ça existe pas hein ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Tori Ashina

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t1001-tori-ashina-la-gentille-fliquette-fiche-terminee
Nombre de messages : 24
Pseudo : Fox
Âge du personnage : 24 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Vêtements / Holster ajustable + pistolet lourd Hi-Power / Holster ajustable + pistolet Firestar / Portefeuille : carte de crédit, cartes de visite, photos compromettantes / Plaque de police / Téléphone portable ipod / Trousseau de clefs / Pastilles de menthe / Petite lampe mécanique ajustable à une arme de poing / Plan de la ville / Combinaison / X-Gun / X-Shotgun

Lun 15 Avr 2013, 12:33

Tori ouvrit un œil, puis l'autre. La première chose qu'elle vit à son plein retour à la conscience, ce fut Udo. Elle le regardait avec un dépit visible, les yeux froncés.

"Pendant un bref instant, j'ai cru avoir rêvé qu'on était morts et que j'avais tourné de l'œil, ce qui n'avait pas de sens parce qu'en principe, on tourne de l'œil et on meurt et pas l'inverse. En même temps, un rêve …"

Ce disant, elle se redressait sans demander d'aide et y parvenait. Ca allait donc mieux mais d'un autre coté, ça n'allait toujours pas.

"Ce n'était donc pas un rêve. Etre la cause de notre mort, ça m'a un peu chamboulée mais ça va mieux."

Puis elle s'adossait au mur derrière elle puisqu'il ne leur restait plus qu'à attendre la suite des événements.

[Attend la suite des événements]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Udo Asano

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t1002-udo-asano-le-mechant-flic-fiche-terminee
Nombre de messages : 25
Pseudo : Tango
Âge du personnage : 25 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Combinaison ; Habits urbains ; Holster ajustable + pistolet lourd Browning Hi-Power.Holster ajustable + pistolet Firestar ; Portefeuille : quelques billets, carte de crédit, cartes de visite ; Plaque de police ; Téléphone portable ipod ; Paire de menottes ; Trousseau de clefs ; Couteau suisse ; Petite lampe mécanique ajustable à une arme de poing ; X-Gun ; X-Shotgun

Lun 15 Avr 2013, 12:58

Tori revenait à elle et elle se remettait du choc initial, suffisamment pour se redresser sans aide. Elle pensait qu'elle avait causé leur mort en prenant la décision d'entrer dans cet immeuble tout en sachant que ça présentait tous les signes d'un piège mais pas ce type de piège.

"Ce n'est pas bon de porter le monde sur ses épaules. Ce que je veux dire, c'est que tu n'as pas à tout assumer ainsi. J'ai accepté le plan sans attendre de renforts pour sauver Gandalf alors que j'aurais très bien pu m'y opposer. J'ai donc aussi ma part de responsabilité. Personnellement, je ne vois pas du tout ce qu'on fait là, alors la seule chose qu'on peut faire maintenant, c'est d'attendre la suite, voir un peu de quoi il en retourne."

Lui dit Udo calmement en s'adossant au mur à coté de la jeune femme et en croisant les bras. Tout le monde était suspect dans cette situation des plus mystérieuses mais il ne devrait pas y avoir de déchaînement de violence en ce lieu, pour le moment du moins.

[Attend aussi]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre C

Chambre C
avatar
Yuya Hayuki

Nombre de messages : 121
Pseudo : Heike
Âge du personnage : 17

Fiche Technique
Points:
10/100  (10/100)
Missions:
1/1  (1/1)
Équipement/Armement: Combinaison/Gantz blade

Lun 15 Avr 2013, 16:11

Le loup venait d'arriver. Le putain de loup qui défrayait la chronique à Nagoya. Il y avait eu des dizaines de meurtres depuis que le gamin paumé avait quitté la maison du couple. Tout semblait accuser un loup tueur d'humain. Les informations ne parlaient que de la bête. Et vous savez quoi ? Mugen refusait de faire le rapport entre le loup et le gamin. Yuya l'avait pourtant averti. Le canidé sauvage avait déjà tué des humains auparavant, il n'avait aucune raison de s'arrêter en si bon chemin. Et maintenant, il avait une super combinaison qui le protégeait. Tous ces meurtres avaient du servir à affuter ses nouveaux sens humains et apparemment, ils lui avaient aussi permis de retrouver sa forme originelle. La situation ne pouvait pas être pire...Yuya savait qu'elle aurait du tuer l'animal quand elle le pouvait, et encore, à l'époque, il lui aurait donné du mal. Seul Mugen pouvait mettre fin à tout ça. Elle s'adressa donc à lui en premier :

"Il arrive comme si de rien n'était et tu vas le laisser nous massacrer pendant la mission ? Réagis Mugen, tu sais bien inconsciemment que c'est lui qui as tué tous ces gens"

Le loup lui faisait peur évidemment, elle avait vu de quoi il était capable pendant la mission précédente. Il avait tué le lycéen gratuitement, juste sur une pulsion et il n'avait pas été inquiété. Elle ne l'avait pas vu pendant la mission précédente mais elle se rappelait qu'il avait été sauvé par le "boss". Il avait donc du se battre aux côtés de ces animaux de malheur. Il avait peut être même tué quelques uns de ses anciens compagnons. Elle ne partageait donc pas les doutes de Mugen. Celui ci souhaitait que le loup devienne un combattant pouvant servir leur cause. En effet, l'animal était puissant mais il servait uniquement sa propre cause. Et contrairement à ses congénères sauvages, il n'avait pas peur de l'homme. A présent, c'était Nagoya qui commençait à trembler quand on évoquait le loup qui massacrait tant de gens pendant la nuit. On se croirait dans un conte pour enfant, mais les tueries étaient bien réelles et Yuya se reprochait de n'avoir rien fait auparavant. Elle avait écouté et suivi l'avis de Mugen mais celui-ci pouvait bel et bien se tromper. Et cette erreur là les mettait tous en danger. La mission qui les attendait serait extrêmement périlleuse et elle n'avait aucune envie d'avoir à gérer un ennemi de plus. Elle bouillait de rage contre l'animal et elle alla donc à sa rencontre.

"Tu crois que tu vas t'en tirer comme ça, espèce d'enfoiré ? Je vais faire ce que j'aurais du faire depuis bien longtemps !"

[Yuya se dirige vers Kagome en sortant le Gantz blade]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Lun 15 Avr 2013, 20:00

Salle Gantz

"Gandalf"

Le vieil homme s'émerveillait des réactions successives du jeune garçon. Il en avait eu assez de jouer les idiots avec ces policiers de malheur et tout le reste de la troupe, et puis, Yuki avait toujours été son préféré. Cette nuit risquait d'être éprouvante pour lui, même si le vieillard ignorait ce qu'était cette fameuse boule. Il ignorait même son nom, ce qui n'était pas courant chez l'ancêtre. Quand le gamin finit par tilter, l'oeil droit de Gandalf s'illumina d'un éclat étrangement vif tandis qu'il jouait avec le bout de sa barbe blanchâtre. A peu de choses près, le gamin n'y aurait même pas prêté attention.

-Je sais plein de choses, Yuki-kun. J'ai...

Il marqua une pause, son regard se perdant dans le vague alors que d'une main distraite, il retourna caressa l'animal perché sur son épaule.

-J'ai beaucoup vécu, tu sais.

Secouant doucement la tête, le vieux s'accroupit au sol, lentement pour ménager son compagnon animal. La main du vieillard alla se poser sur l'épaule du jeune aux cheveux bleus, qu'il regarda droit dans les yeux.

-Comme je l'ai dis, il y a plus important.

Et après une nouvelle pause complétée par un sourire amusé et de nouveau cette lueur dans l'oeil, il rajouta :

-Que serait la vie, sans un peu de mystère ?

[center]
Jack & Clémentine

-Oh ouais, juste comme ça...le ventre, le ventre !


Un hurlement grinçant vrilla les oreilles du pauvre paresseux qui avait rapidement trouvé ses aises, après s'être laissé emporter par les caresses. C'était Clémentine, qui beuglait quelque chose d'incompréhensible sur un ton outré. Au final, c'était bien plus calme ici...

-...isque ma santé pour toi et tu restes là perché comme un imbécile avec ton sourire de benêt...

Et bla et bla...Si seulement l'autre fossile primitif pouvait le comprendre, il aurait pu lui demander de l'amener loin, loin. Depuis qu'il était dans la chambre, le paresseux avait du mal à regarder son amie en face. Il n'était peut-être pas très rapide ou très futé, mais il avait de l'instinct, foi de Jack ! Tout ça ne sentait pas bon. Ou bien était-ce seulement à cause de sa frayeur d'avant..? Les yeux plissés, fixé sur un point du mur, il réfléchissait...Ou au moins, tentait de mettre son cerveau en marche pour s'y mettre.

A quand la sieste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Lun 15 Avr 2013, 21:12

Salle Gantz

Kiyomi Nobumi

La danseuse baissa son arme sans pour autant quitter le sportif des yeux. Si jamais il bougeait trop, elle pourrait le mettre hors d'état de nuire suffisamment simplement sans qu'il n'ait le temps de devenir un danger pour quiconque. Avec ou sans combinaison, elle ne pensait pas une personne capable de la surpasser ce soir, mis à part Mugen, évidemment. De tous les morts arrivés ici, ce drôle de boxeur était l'un des plus atypiques. Enfin, lui et le clown.

-On en a vu défiler, en même temps.

Suite à sa question, elle se prit la tête dans les mains. Chaque soir, c'était la même rengaine ! On est dans un rêve ? On est en enfer ? On est à l'hôpital ? C'est un jeu télévisé ? Encore et toujours des questions stupides aux réponses qui lui semblaient maintenant évidente. A vrai dire, si Kiyomi avait dû se gérer à l'époque de son arrivée dans la chambre...Elle se serait surement arrachée les yeux ! Mais bon, la gentillesse et la douceur ne marchaient pas des masses avec les rookies. Tellement têtus et butés...

-C'est un peu tard pour ç...

Elle n'avait pas du tout vu Kagome passer, mais elle ne rata pas Yuya et son démarrage en trombe. Trop loin pour l'arrêter, elle s'élança tout de même en avant, bousculant sans le vouloir son interlocuteur. Sans même le remarquer. Après trois pas, elle s'arrêta net. La pièce lui semblait soudain glaciale, ce qui ne pouvait vouloir dire qu'une seule chose.

Salle Gantz ==> Couloir

Mugen Saiko

Dès la seconde où Kagome avait commencé à apparaitre, Mugen était resté fixé. Non pas sur lui, qui était à une distance raisonnable en cas de folie quelconque. Non, tout du long, il resta braqué sur Yuya. Il ne savait pas si elle comprendrait qui était arrivé, vu son "camouflage", mais si jamais elle le reconnaissait, il ne pouvait prévoir sa réaction. Enfin, à vrai dire, si. Ce n'était pas si dur que ça au final, mais il ne savait pas vraiment comment l'arrêter si jamais elle s'enflammait. Le vétéran s'était attachée à elle, comme il le faisait à chaque fois, et la disparition de son petit protégé avait également aidé. Malgré tout, en ce qui concernait le loup, les débats allaient rarement dans le même sens. Quand le petit échauffé du caleçon vint lui parler, il n'en entendit pas un mot. La sorcière réagit assez vite, mais à sa grande surprise, elle était d'abord venue vers lui. Fixant la jeunette dans les yeux, il esquissa un sourire avant de lui répondre sur son ton guilleret habituel.

-Tu penses vraiment que je laisserais faire ça, Yuya ?

Il n'aurait pas pensé avoir à en dire plus, ils se connaissaient un peu, à force. C'est donc d'encore plus haut qu'il tomba en la voyant s'élancer sur l'hybride. Après tout, c'était inévitable. Ces deux-là n'étaient pas faits pour s'entendre et leurs tempéraments respectifs n'aidaient pas vraiment à régler les choses par la manière douce. Bien qu'il savait tout cela bien avant d'arriver dans la chambre, qu'il s'y était attendu (si Kagome n'avait pas eu une fin tragique avant la mission...), Mugen vit rouge. C'est ce qui avait fait s'arrêter Kiyomi. Le vétéran leva le bras et quelque chose fusa à toute vitesse dans la chambre avant d'aller se planter dans le mur du couloir, à quelques centimètres de la tête de loup, prolongeant sa course oblique pour se planter dans le sol, un peu plus loin.

-Stop.


Sa voix n'était pas plus élevée que d'habitude, mais la gaieté Muguienne en était absente. A la place, une froideur terrifiante avait pris le dessus. Non c'était autre chose. Ses yeux ambrés avaient tourné au bordeaux et ses pupilles étaient fendues comme des amandes. Imposant, quelque chose de terrifiant. C'est ce qui avait fait s'arrêter Kiyomi. La lame qu'avait déployée l'hybride à toute vitesse se rétracta jusqu'à ce qu'il ne tienne plus qu'un manche inoffensif puis, il s'avança. Il dépassa Yuya dans sa course et en passant, il n'avait prêté d'attention à aucune des deux vétérans qui partageaient son toit. Il s'était juste arrêté devant le loup, avant de s'accroupir. Si la sorcière voulait toujours attaquer, ce dont il doutait, il réagirait en conséquence. Pour l'instant, il se contentait de fixer Kagome, les sourcils froncés.

-Le massacre par le loup de Nagoya.

Il s'arrêta, avant de reformuler. Le loup ne lui avait jamais donné son nom, au fond, c'était la seule vérification dont il avait vraiment besoin. Sans même qu'il s'en rende compte, son regard s'était attendri, tellement vite que le changement pouvait sembler illusoire. Même sa voix était plus douce.

-Kagome. C'est comme ça que tu t'appelles ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Lun 15 Avr 2013, 21:16

Coin proche de la salle à bike

Micah Tubbs

Micah releva la tête après qu'un frisson lui ait parcouru l'échine. Qui était vraiment ce type ? A ses côtés, Riley continuer de vivre dans son petit monde perso de gamin insouciant, alors que lui, de où il était, ne savait plus vraiment quoi penser. Pouvait-il faire confiance à un parfait inconnu qui pouvait passer si vite de l'ange au démon ? Pour la première fois, Micah était perdu. Vraiment perdu.

Salle Gantz

Musashi Tsuki

Le clown, tout comme l'afro-kid n'avait pas perdu une miette du changement brutal de Mugen. Peut-être n'était-il pas le bon samaritain qu'il paraissait être ? En tout cas, un mot résonnait dans la tête du père de famille en ce moment précis : Intéressant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre C

Chambre C
avatar
Arai Robatou

Nombre de messages : 40
Pseudo : Cauhein

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement:

Mar 16 Avr 2013, 17:09

Arai attendait les explications de la jeune femme visiblement irritée par sa question.
Celle-ci porta soudainement un regard soucieux derrière lui et fila vers le couloir, suivie d'un homme portant un béret qui s'appelait apparemment Mugen, le laissant en plan avec ses questions.
Le colosse se leva soudainement, déplaçant une masse d'air considérable, mais ne faisant toujours aucun bruit sur le parquet.
Il se retourna et son regard furieux se fixa sur son ancienne proie : les policiers en train de discuter.
Il avança donc en direction du duo, le pas toujours aussi lourd, mais la démarche plus souple et surtout sans hurler.
Excusez moi. Pourriez-vous me dire où nous sommes et si je peux téléphoner? S'il vous plait?


passez tous une excellente journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Udo Asano

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t1002-udo-asano-le-mechant-flic-fiche-terminee
Nombre de messages : 25
Pseudo : Tango
Âge du personnage : 25 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Combinaison ; Habits urbains ; Holster ajustable + pistolet lourd Browning Hi-Power.Holster ajustable + pistolet Firestar ; Portefeuille : quelques billets, carte de crédit, cartes de visite ; Plaque de police ; Téléphone portable ipod ; Paire de menottes ; Trousseau de clefs ; Couteau suisse ; Petite lampe mécanique ajustable à une arme de poing ; X-Gun ; X-Shotgun

Mer 17 Avr 2013, 19:25

Pendant que Udo et Tori attendaient tranquillement la suite des événements, quelqu'un leur demanda où ils étaient et s'il pouvait téléphoner. Udo le regardait alors d'une façon neutre, ce regard de flic qui ne laisse passer aucune émotion. Quelqu'un avait tenté de quitter la pièce, en vain. La technologie qui les avait ramenés à la vie et transférés ici les empechait aussi de partir pour le moment et le flic avait estimé que ce qui les retenait ici n'aurait aucun mal à brouiller les téléphones portables. De toute façon, Udo était mort et il n'était pas en mission alors il ne ferait pas du zèle avec ces gens aux capacités mystérieuses. Il répondit donc de façon tout aussi neutre que son regard :

"On ne sait pas où on est. On sait juste qu'on est morts, qu'on a été ramenés ici par une technologie inconnue et que cette même technologie inconnue nous retient. On sait aussi que cet homme au costume vert nous a dit qu'il allait tout nous expliquer. Quant au téléphone ..."

Ce disant, Udo désignait l'homme au costume vert du regard et sortait son téléphone portable d'une poche interne de sa veste. Là, il appuyait sur la touche mémo, puis sur la fonction haut parleur, appelant ainsi son chef, des fois que, mais il n'y eut aucune tonalité. Il avait vu juste mais c'était logique. Evidemment, il aurait préféré se tromper. Quelques instants plus tard, le gadget inutile avait retrouvé sa place dans la veste du flic.

"Ca ne capte pas, sans surprise. Il ne vous reste plus qu'à patienter ou à demander à ceux qui savent de nous informer sans attendre d'éventuelles autres arrivées."

Pour sa part, il n'était pas pressé et Tori avait l'air dans le même état d'esprit maintenant qu'elle semblait avoir fait la paix avec sa conscience.

[118 712]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître du Jeux - Chambre C
avatar
Okosama Yuki

Nombre de messages : 36
Pseudo : Wolffette
Âge du personnage : 17 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Vêtements de ville. Téléphone portable. Clés de maison. Paquet de mouchoirs. Portefeuille avec papiers d'identités, un peu de liquide et carte de crédit. Sac plastique de konbini contenant x5 côtelette de porc.

Ven 19 Avr 2013, 15:42

L'ambiance avait changé. Même Yuki l'avait sentit. Quelques secondes après que l’étrange homme lui soit apparu, la jeune fille du groupe des trois s'était dirigé vers l'autre homme, celui au costume, qui semblait être le chef somme toute. Yuki, à quelques pas seulement, avait alors tout entendu de leur conversation. Et cela lui avait fait froid dans le dos, surtout qu'ils étaient tout le deux maintenant à cotés du dernier venu et la dernière du groupe semblait s'approcher aussi. Il ne l'avait pas remarqué avant mais sa façon de marcher était … Il ne savait pas comment le décrire, on aurai dit une panthère traquant sa proie.

Un frémissement lui parcouru l’échine. La tension était réellement étouffante, palpable presque. De nouveau il entendit cette petite voix lui murmurer que cela était bien trop réel pour être simplement un jeu télévisé, que tout cela pouvait très vite mal finir. C'était la même voix qu'il avait entendu lors de la prise d'otage, mais cette fois, il ne l'écouta pas. Quand bien même son instinct lui soufflait que tout était réel dans cette chambre, il ne pouvait y croire, trop de chose étranges, impossibles, c'étaient déjà déroulées ici. Il se sentait perdu, vraiment perdu.

Jetant, tour à tour, un coup d’œil inquiet vers la cuisine, les ''policiers'' discutant avec le mastodonte et la jeune fille évanouie. Il se tournât finalement vers le vieil homme qui lui parlait depuis tout à l'heure et ne renforçant que sa confusion avec ses étranges paroles.

« Je … euuu … Je suis désolé mais je ne me souviens vraiment pas de vous. Nous nous connaissons peut-être ? »

Beaucoup vécu ? Qu'entendait-il par cette phrase ? Après les prises d'otages, les rivalités, les flics jouant au bon et au méchant et le clown dépressif, il allait avoir droit à quoi ? Un elfe peut-être ? Yuki ferma les yeux en soupirant, cela ne lui ressemblait pas d'être acide comme cela, le vieil homme le connaissait peut-être vraiment après tout mais … L'ambiance qui se dégageait dans son dos était vraiment trop lourde pour qu'il arrive à réfléchir correctement, c'était comme si une guerre était sur le point de débuter et que tout ses sens lui indiquaient de partir loin avant que cela ne commence.

En définitif, cela lui faisait presque peur, sans qu'il le sache vraiment pourquoi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Ven 19 Avr 2013, 16:10

Cuisine
Asahi Satô

Sur le sol au milieu de la cuisine, mamie gâteau fait un somme. Elle est pâle comme un linge, sans doute tout ça était un peu trop d'excitation à cette heure de la nuit ! Étalée sur le dos, les mains pliées sur sa poitrine et le kimono couvrant soigneusement ses mains, elle était là, les yeux fermés, paisible. Sans doute, si la cuisine avait fonctionné, elle avait pu faire une fournée de cookies pour remercier Yuki de ne pas l'avoir laissée seule avec tous ces étranges personnes.

C'était un bon garçon Yuki. Il lui rappelait son petit-fils, qui était parti bien trop tôt. Si le gamin aux cheveux bleus allait lui manquer, les retrouvailles qu'elle attendait depuis si longtemps tombaient à point nommé.

Sur la boule noire, quelque chose s'affiche à nouveau :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre C

Chambre C
avatar
Kagome

Nombre de messages : 117
Pseudo : Faraway
Surnom : Chien Méchant

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/1  (0/1)
Équipement/Armement: J'ai les crocs.

Sam 20 Avr 2013, 14:10

Death always awaits us.


Le loup entend les menaces, il ne pouvait pas s’attendre à plus venant de la sorcière. La seule question qui l’intéresse vraiment est de savoir si elle le hait autant qu’il peut la haïr. Est-ce que seulement elle sent la haine monter dans son esprit, l’embourbant à chaque seconde un peu plus dans quelque chose de bestiale et d’inhumain ? Est-ce qu’elle sent tout cela ou sa haine est-elle encore fragile ou simplement due à une rivalité stupide ?
En se battant contre lui, il se demande ce qu’elle veut obtenir, sauver son espèce ? Il n’est même pas en train de la menacer directement après tous les morts qu’il a causé, alors quoi ? Que lui a-t-il fait exactement ? Avait-il tué un proche à elle sans le savoir, un père, une sœur ou encore un frère, un ami peut-être ?
Que pouvait-elle avoir contre lui qui puisse la pousser à le menacer. Serait-ce la confiance en ses capacités, peut être le rapport de force qui lui donne autant de confiance en elle ? Pouvait-elle seulement savoir pourquoi il faisait ça ? Il n’était pas un simple clébard enragé et assoiffé de sang, il était bien plus et c’est sans doute cela qui échappe à sa compréhension. Il avait tout perdu, absolument tout, et elle voulait le punir pour une poignée d’innocent.. C’était stupide. Elle était guidée par sa rage sans même savoir qu’elle la dirige contre une image de lui qui n’existait que dans leurs esprits. Dans son esprit, il savait qu’un combat avec elle qui était armé ne serait pas facile.
Il ne voulait pas se battre dans de telles conditions, mais s'il le fallait il serait celui qui serait attaqué, et cela sèmerait le trouble dans la confiance venant des autres de voir un "innocent", un "simple mendiant" se faire attaquer sans raison. Pour ce qui serait du combat, le chaos était son domaine de prédilection et dans ce couloir, un sabre était plus qu’inutile
Il aurait le dessus ici, il avait bien fait de se déplacer.

Mais bien sur les choses se passent rarement comme il les prévoit dans cette chambre.
Mugen.
Avait-il seulement besoin de dire plus que son nom ? Si, lui, était un chien enragé qu’était-il? Chevauchant une ligne invisible entre son humanité et sa bestialité, il se présenta à lui en arborant un visage de marbre entre bestialité et humanité.
Il ne sentait rien venant de lui et ses intentions lui étaient cachées, mais avec lui et son agilité naturelle, l’étroitesse du couloir ne servait à rien :Il n’était qu’un simple loup face a un tigre. Mais le loup avait ses crocs acérés, et l’appel du sang se faisait de plus en plus fort.
L’adversité n’était pas un problème et n’en avait jamais été un. Son combat n’avait jamais été juste et ne le serait jamais.
Et malgré cela, malgré les changements, malgré les armes et les monstres qu’il avait rencontrés il était toujours là, en vie.
Il était toujours debout alors que d’autre pourrissaient sur le sol de pierre, bouffés lentement par les mouches et les larves.
Il était un loup et même le tigre ne l’arrêterait pas ici, car même si son destin était incertain, il ne pouvait pas mourir ici comme un mendiant, et surtout comme un Homme.

La lame se planta dans le mur passant a côté de sa tête et sifflant à ses oreilles. Le loup n’avait pas besoin de réagir car si ce coup était une attaque, il n’avait rien à craindre de Mugen, la lame était encore trop loin de lui pour l’atteindre. Le loup se retourna, serrant les crocs, entre rage et raison il ne savait pas encore pour quoi opté. Les trois « vétérans » étaient devant lui, devait-il vraiment se battre contre les trois en mêmes temps ?

C’est ce moment que choisit Mugen pour s’exprimer. Rétractant la lame et s’approchant du loup. La première phrase sonnée déjà comme une insulte a ses oreilles. Massacre et Nagoya, deux mots qu’il n’accepte pas. Parce que ce n’était pas un massacre, ce n’était rien comparé à ce qu’il avait subit. Si seulement il avait quelques loups avec lui alors cet homme verrait ce que c’était qu’un massacre en noyant les rues de sang et de chair à vif, mais il était seul, entièrement seul. Quand à « Nagoya » le mot sonne faux, il était le loup du Zoo Ueno et par la suite il était le loup de Nagoya, le loup sanguinaire, le loup terroriste,….
Un Loup seul terrorisant toute une nation.
Mugen le regarda tendrement cette fois ci, L’appelant Kagome, il avait oublié ce titre. Ce nom qu’il porte depuis longtemps maintenant. Avec sa forme humaine il en avait trouvé le sens : « Tigre Blanc », ridicule, était-il cette chose grosse et sale qu’il avait vu dans le Zoo, était-il si proche de Mugen ? Il ne le pensait pas, mais tant que le nom créerait de la crainte, il le garderait sans doute.

Il acquiesça, simplement, le regard vide. Prêts à se battre comme à ne rien faire.
Il ne tenait pas à se justifier auprès d’un humain et il ne le ferait certainement pas, les mots sortant d’entre ses lèvres sonneraient faux de toute façon. Il regarde L’homme-tigre, immobile. La suite dépend de lui, si l’animosité vient ici, ce ne sera pas de lui, car les crocs blancs auront bien assez de sang d’ici peu.




Regarde moi dans les yeux, regarde bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Mer 08 Mai 2013, 21:02

Salle Gantz

"Gandalf"

Bien que le vieil homme s'amusait de voir Yuki se dépatouiller avec tout ça, il avait peur de la réaction qu'il aurait quand il comprendrait ce qui était arrivé à la vieille. C'était inévitable, il était capable de plein de choses, mais à l'heure actuelle, c'était trop compliqué pour lui seul. A une époque, il n'aurait eu aucun problème. Il y a longtemps de ça. Au fur et à mesure que le temps passait, Yuki semblait de plus en plus...perdu. Peut-être avait-il commencé à réaliser que tout ça n'avait rien d'un jeu télé. En rajustant ses lunettes en écailles à l'aide du majeur, il afficha un sourire avant de répondre au garçon.

-Oh, on ne s'est pas rencontrés. Pas encore.

Après cela, il tenta quelque chose de plus sérieux. Son regard se fixa dans celui du jeune homme, et il lui posa la main sur l'épaule après avoir redéposé le paresseux sur sa camarade, en même temps que le portrait gris s'affichait sur la grosse boule, principal mystère de la pièce. Dans la voix du vieillard résonnait la sagesse du temps et de l'expérience, mais malgré cela, son ton était chaleureux.

-Tu vas en voir de toutes les couleurs, Yuki-kun, mais tu es plus dur qu'il n'y parait...Tu devras surmonter tout ça, après tout, tu ne peux pas te permettre de les décevoir.

Le garçon saurait surement de qui il voulait parler, mais ce n'était pas l'important. Maintenant, il devait se rendre compte que la vieille femme n'était plus et Gandalf n'était pas sûr de comment il réagirait à propos de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Mer 08 Mai 2013, 21:25

Salle Gantz

Kiyomi Nobumi

La danseuse était toute proche du loup et du tigre. Le X-gun à la main, elle ne savait pas vraiment comment désamorcer le conflit. Kagome était un problème, il l'avait prouvé encore et encore et il lui semblait que Mugen ne faisait que passer sur chacune d'elle, l'une après l'autre. Cette fois-ci, elle aurait espéré qu'il l'abatte à vue. Il n'était rien de plus qu'un animal sauvage, haineux et dangereux. Impossible de le laisser aller et venir pendant la mission. Inacceptable.

-Mugen...Il l'a admis, lui-même. Tu as fais ce que tu as pu...

Les yeux de Desdémone s'assombrirent, elle était sérieuse et Mugen devrait comprendre. Autrement, elle ne voyait pas comment se débarrasser du problème canin.

Couloir

Mugen Saiko

Pendant tout le temps séparant sa question de la réponse de Kagome, Mugen se repassait le flash info et les différents évènements qu'il se devait de garder en tête. De-ci et de-là s'incrustaient des images de Todd, Mifune, Aizawa...d'autres, qui étaient tombés. Des souvenirs de gens braves, de gens biens, qui avaient commencé au bas de l'échelle. Son propre souvenir n'était pas des plus réjouissants, mais à chaque fois qu'il posait les yeux sur le loup, il ne pouvait s'empêcher de voir un enfant perdu dans un monde qui n'était pas le sien. Sans mouvement brusque, il approcha ses mains jusqu'à les poser sur les joues du garçon. Le "chef" se sentait impuissant, incapable de vraiment atteindre celui qui en avait certainement le plus besoin.

-Je pensais que je pouvais te faire confiance, et j'ai eu tort.

Chaque mot prononcé était plus dur à laisser sortir que le précédent. Ce bulletin de décès sonnait comme un échec aux oreilles du tigre. Tout ce qu'il lui manquait pour abattre le loup était l'envie de le faire. Quelque chose en lui ne cessait de lui répéter que c'était ce qu'il fallait faire, que c'était le plus sûr...Une autre partie ne cessait de lui crier que ce n'était pas juste.

-Je t'ai promis de te faire redevenir celui que tu étais. Quitter cette chambre, quitter ce corps, tout oublier comme si rien ne s'était passé. Les humains méritent vraiment de jeter tout ça au feu, Kagome ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre C

Chambre C
avatar
Kagome

Nombre de messages : 117
Pseudo : Faraway
Surnom : Chien Méchant

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/1  (0/1)
Équipement/Armement: J'ai les crocs.

Lun 20 Mai 2013, 17:25

Pain & Anger


Qu’importe le désir ici. Qu’importe la haine et les regards.
Lui regarde, froid, calculateur. Il n’est pas le monstre qu’il souhaite être. Il est humain maintenant et cette simple pensée le dégoute. Alors pourquoi veut-il se justifier auprès de lui comme des autres. L’envie d’être compris faciliterait-elle sa tâche ? Il ne le pense pas, car au fond qu’importent les mots, le dialogue ne sera jamais possible. La violence pour qu’ils comprennent d’eux-mêmes, n’est ce pas la meilleur solution ? Si lui s’exprime, il ne le convaincra pas, sans doute créera t-il de la pitié a son égard, mais il ne veut pas de pitié, il veut de la terreur pour succéder la haine. Ils le maudissent déjà par sa simple présence, pourtant il n’a rien fait qui puisse valoir la haine de ceux là. Qu’importe ce que raconte la « société » et la population, il est le méchant et le rôle lui convient, il lui va comme un gant.
Alors maintenant cet homme qui se dresse face à lui et qui se croit si fort et si saint, que répondra t-il dans sa si grande bonté.

" N’aurais tu pas tuer des monstres dans ce lieu ?! N’aurais tu pas fais ce que tu me reproche ?! Tu me diras que c’est pour ta survie ?! Que c’est différent ?! Qui est le monstre ici ?! Qui ici mérite donc de mourir ?! Toi et les deux autres vous pensez donc que vous avez le droit de vous prendre pour des dieux ?! "



Il a les crocs, il hurle presque à mesure que les mots sortent de sa bouche. Ceux ci raisonnant dans le couloir et plus loin encore.

Aucun homme n’a le droit de le juger, aucun. Surtout pas un homme qui pense avoir le droit de vie et de mort sur quiconque passe devant lui. Il a vu dans ce corps humain la même chose que dans son corps de loup, une humanité obéissante et stupide, ne remettant jamais en question ne serait-ce qu’une pensée. Fier de sa propre obéissance et de son luxe. Alors en quoi cette homme ce permet de le juger, le juger lui avant de se remettre en question. Le loup sait ce qu’il fait, il connaît sa rage et sa haine et il sait aussi qu’il y a plus derrière ça qu’un vulgaire bain de sang, il y a vengeance, il y a espoir, il y a rêve et illusion se mélangeant dans son esprit.

" Comprend avant de juger et haïs moi pour ce que je suis et non pas à cause de cette idée de moi qu’il y a dans ton esprit. Ne compte pas sur moi comme sur un équipier, et ne compte pas sur moi comme sur un ennemi. Si j’en viens à me battre contre toi, j’espère au moins avoir un combat qui en vaille le coup. "



Il n’avait rien de plus à dire, les mots était sortis d’eux même et qu’importe la réaction, qu’ils partent ou qu’ils restent se battre contre lui, maintenant c’était a eux de voir. Son visage avait repris son inexpression qui lui était propre, la fureur qu’on aurait pu y lire disparaissait lentement. Il reprenait son calcul méthodique des gestes à suivre si combat il y avait. Le combat était toujours une place forte à trois contre un. Il restait fixé sur eux maintenant, attendant. C’était ses derniers mots, il n’avait aucun intérêt a « discuté » avec eux.




Regarde moi dans les yeux, regarde bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Fukushin Nakama

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t997-fukushin-nakama
Nombre de messages : 29
Pseudo : Mortarus
Âge du personnage : 22 ans

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Clés - Portefeuille

Ven 31 Mai 2013, 17:29

Un vent ... un terrible et gigantesque vent. Il ne m'a même regardé une seconde ! Bon ok il avait d'autres trucs plus important à faire, du genre empêcher la beauté de buter le mendiant. Ça je comprend pas trop, oui il pue un peu le chien mouillé, mais est-ce que c'est une raison valable pour le tuer de sang-froid avec un gros katana sorti de nul part !? Pas sur ! Bon peu importe, je change mes plans, ceux là sont trop dangereux.

Tiens le nain parle avec l'ancêtre. Ce vieux était ma deuxième option, allons jeter un coup d'oeil à ce qu'ils font.

Je me commence à avancer vers eux, essayant d'entendre leur conversation d'où je suis. Je bute alors contre la tortue, que je n'avais absolument pas remarqué.

- Wouhat !?

Face contre terre, le nez un peu amoché, je grogne et me relève en vitesse. Un coup d'oeil aux alentours m'apprend que personne ne semble avoir remarqué ma chute ou que personne ne s'en soucie. C'est là que je remarque quelque chose sur la boule. Une photo. Une photo de la vieille mémé plus précisément. En noir et blanc.

C'est quoi ce truc ? Pourquoi il montre une photo de la vieille. Et elle est où cette vieille de toute façon ? Avec tous les nouveaux qui sont arrivés, je l'ai perdu de vue. Bof peu importe, j'en glisserai un mot au nain, il avait l'air de la connaitre un peu.

Arrivé près du vieux et du gnome, je regarde le marsupial du coin de l'oeil.

Qu'est-ce que ça fout ici ce truc ... j'aime pas ça, il me regarde d'un drôle d'air...

Je remarque alors que les deux ne parlent plus du tout. Juste comme j'arrive.

C'est louche. Ils me cachent des trucs j'en suis sur ! Ça se passera pas comme ça ! Quand je serai au courant de tout, je me vengerai d'eux !

Je tousse un peu pour signaler ma présence puis je m'adresse à l'enfant.

- Désolé de m'incruster, mais je sais pas si t'as vu la photo sur la boule? Une photo de la vieille en noir et blanc. Peut-être que ton ami l'ancêtre pourrait nous en dire plus sur sa signification, il m'a l'air très au courant de ce qui se passe ici. Un peu trop même.

Je me tourne alors vers le vieux attendant sa réponse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître du Jeux - Chambre C
avatar
Okosama Yuki

Nombre de messages : 36
Pseudo : Wolffette
Âge du personnage : 17 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Vêtements de ville. Téléphone portable. Clés de maison. Paquet de mouchoirs. Portefeuille avec papiers d'identités, un peu de liquide et carte de crédit. Sac plastique de konbini contenant x5 côtelette de porc.

Lun 03 Juin 2013, 15:30

Yuki sursauta en entendant le punk lui parler. Sans qu'il comprenne pourquoi, les dernières paroles du vieil homme l'avait troublé, comme si celui-ci lui avait dit quelque chose de bien plus grave et important que ce qu'aurai pu dire un simple acteur de blagues télé. Des gens qui comptaient sur lui ? Il ne voyait que ses amis mais que venaient-ils faire dans cette histoire ? Ils étaient quelque part par là eux aussi, en train de subir une autre farce ? Il avait beau essayer de sourire, l'inquiétude avait surgit dans son cœur à la mention de ses camarades.

Il se tourna cependant rapidement vers la boule en entendant l'homme qui les avait rejoint, apercevant alors la photo une seconde avant qu'elle ne disparaisse, il sentit une autre vague d'inquiétude déferler en lui, brisant cette fois-ci son habituel sourire, c'était lui où la photo était en noir et blanc ? Quelque chose n'allait pas, du moins quelque chose n'allait plus. Il la chercha du regard, elle n'était pas dans la pièce, ni dans ce qu'il voyait du couloir. Son malaise se renforça, il n'aimait pas cela, il fallait qu'il aille dans le cuisine.

Il se tourna brusquement butant contre la jeune fille au sol qu'il venait d'oublier à l'instant.

« Désolé ! » Lui lança-t-il en reprenant son équilibre, il avait déjà gouté une fois le parquet, il n'avait pas envie de recommencer.

Bien sur, un simple ''désolé'' était un peu léger pour ce qu'il venait de faire, mais son inquiétude était plus forte que ses bonnes manières et il se précipita en trombe dans le couloir, bousculant sans réellement y faire attention les autres pour se frayer un chemin, peu importe leur discussion cela pouvait attendre, quelque chose n'allait vraiment pas.

Il se stoppa net dans la petite cuisine, mamie cookie était allongé sur le sol, l'air paisible, comme si elle faisait une petite sieste. Yuki ria nerveusement, ils aimaient vraiment tous se retrouver sur le sol aujourd'hui.

« Mamie ? » L'appela-t-il doucement en se penchant pour la secouer.

Cela dépassait le mauvais pressentiment ou la simple inquiétude maintenant, quelque chose n'allait pas il en était sûr, d'une main tremblante il vérifia si elle respirait et ne sentit aucun souffle. Le visage de Yuki se ferma alors qu'il luttait contre les larmes comprenant ce qu'il s'était passé, les épaules secoués de sanglot silencieux. Ça en était trop, si il était resté ici, si il n'était pas partit voir et discuter dans tout les sens, peut-être aurai-t-il pu faire quelque chose. On ne laissait pas une personne âgée seule après tant d'émotion, lui qui pensait comme un idiot qu'elle restait simplement dans la cuisine pour faire des cookies. Il avait été stupide, stupide, stupide. Il se mordit la lèvre dans une pathétique tentative de retenir des larmes qui coulaient déjà le long de son nez. Pourquoi ce genre de choses continuaient d'arriver autour de lui ?

Et soudain un autre vérité le frappa. On ne mourrait pas dans les show télévisé.

Il regarda la vieille dame, c'était Mamie cookie, il avait touché son visage maintenant froid, c'était elle il n'y avait aucune doute, pas un mannequin ou un autre artifice du genre. Mais si ils n'étaient pas dans une émission, où étaient-ils ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre C

Chambre C
avatar
Arai Robatou

Nombre de messages : 40
Pseudo : Cauhein

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement:

Lun 03 Juin 2013, 21:36

Le colosse eût une moue d'absolue fureur, comme si l'existence de son interlocuteur lui paraissait soudainement un crime capital.
D'accord, merci quand même, monsieur.
Puis il se dirigea vers le couloir, où l'homme au costume vert s'était dirigé.
Celui-ci était loin d'être seul, deux autres personnes encerclaient un jeune clochard aux yeux de sorcier.
Une femme parmi eux le menaçait de son sabre tandis que l'autre,celle qui avait osé affronté le colosse, braquait une arme ressemblant à un jouet.
S'approchant, Araï entendit des bribes de conversation.
L'homme sermonnait le sdf tandis que les autres le menaçaient.
Le SDF semblait en train de délirer, hurlant qu'il voulait se battre.
Le titan se posta derrière l'homme en costume, attendant de voir comment la confrontation allait se terminer.


passez tous une excellente journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Sam 15 Juin 2013, 13:00

Après l'image triste de feu Mamie Cookie, la boule noire laissa apparaitre un message qui se voulait réconfortant, voire même profond.


ELLE EST CANEE ? M1NC3 !
VOU2 PENS3Z QUE C'3ST LA VIEILLESSE ?

UN BOUCLIER DE CHA1R EN MOIN2
NE PLEUR3Z PAS, MES SOLDATS !
ELLE NE FAIT QU'OUVRIR LA MARCHE...

POUR VOUS, IL 3ST L'HEUR3
DE DANS3R


Puis, Lago se tût redevenant complètement noir et lisse afin de laisser place au rayon. Arrivé aux semelles de l'hypothétique nouveau soldat, le rayon s'arrêta, les laissant là au milieu de la place d'arrivée. Rien de plus, l'étrange maitre des lieux étaient maintenant inactif, état qu'il semblait appliquer avec excès, laissant ses pions maturer tout ça avant de les balancer sur le plateau pour une partie endiablée. Qui serait l'adversaire ce soir ? Qui reviendrait dans la chambre ? La boule attendait, patiemment. Elle serait toujours là, toujours à sa place. Les humains, eux, n'étaient que temporaires, fragiles. Ce soir, il leur donnait l'opportunité de s'élever.



Couloir


Mugen Saiko

Comme on pouvait s'y attendre de Kagome, il ne facilitait pas les choses. Il y avait un bon arrivage de nouveaux, tous encore plus imprévisibles les uns que les autres. Kiyomi était rouillée, au lieu de le laisser s'occuper du loup et de prendre Yuya avec elle pour s'occuper des rookies, elle tenait bon avec la sorcière pour contribuer à une ambiance qu'il tentait d'éviter le plus possible. Pour le moment, l'animal (car c'était tout ce qu'il était pour l'instant malgré son apparence à ce moment) n'était pas vraiment un challenge qui valait la peine. Même un aveugle aurait vu les progrès qu'il avait fait, en si peu de temps, il ne dégageait plus la même aura de chiot effrayé qu'il lui avait senti la première fois qu'il l'avait vu. Quand il avait posé les yeux sur lui, sur le sol de la chambre, il n'avait pu croire que l'enfant perdu avait été un loup sanguinaire, moins d'une heure plus tôt. Malgré tout, même si pour le moment il ne faisait pas le poids, il avait un gros potentiel. Potentiel qu'il aurait voulu faire croitre et avoir comme allié, plutôt que d'être obligé de le détruire tant qu'il le pouvait encore. Après tout, si Lago était éternel, Mugen ne pouvait pas en dire autant.

-Tu t'exprimes bien mieux qu'avant, Kagome.


Il marqua une pause, parlant plus bas pour ne se faire entendre que du louveteau.

-Tu as raison, je ne suis pas un Dieu, pas plus que j'aimerais en être un...Mais je fais de mon mieux pour défendre un maximum de monde, malgré tes beaux discours. Si je me bats ici, c'est pour la même raison, il en va de même pour nos adversaires. Il n'y a pas d'autre solution, c'est tué ou être tué. Je suis prêt à mourir pour être ce que j'estime "juste".

Après quoi il se tourna vers Kiyomi et lui fit un signe de tête pour lui faire baisser son arme, intimant la même chose à Yuya. La danseuse repartit dans la pièce principale, esquivant le môme qui se précipitait vers la cuisine. Le lycan se redressa sur ses pieds et fourra les mains dans ses poches avant de parler.

-Je ne défends pas tous les humains, mais je ne peux pas te laisser les abattre aveuglément. Tu vas te faire tuer là-dehors, tout ça parce que tu adoptes un raisonnement né des esprits les plus viciés parmi ces Hommes que tu détestes tant...Maintenant que tu as appris les mots, sers-t'en. Réfléchis, ou tu ne vivras pas assez longtemps pour regretter de ne pas l'avoir fait.

Après quoi il se contenta de rester planté là, le regard à moitié perdu sur Lago et les messages qu'il affichait. Ca n'allait pas tarder à commencer, jusque-là, tout ce qu'il avait à faire était de garder un oeil au cas où le loup devenait sanguinaire, de nouveau. C'était tout ce qu'il avait trouvé pour lui accorder un délai. Kiyomi ne serait pas d'accord, mais elle saurait que Mugen ne le laisserait pas faire davantage de dégâts en sa présence. Tout le problème reposait sur Yuya, et ce que le reste des nouveaux avaient pu comprendre de l'échange entre les deux hybrides...
[/font]


Dernière édition par Gantz le Sam 15 Juin 2013, 13:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Sam 15 Juin 2013, 13:01



Lago lance sa petite chanson, c'est le moment qu'il attend le plus...ça et le retour. L'arrivée était marrante pendant un temps, mais maintenant, la fin du jeu et son vrai commencement, c'est ça qui était le plus intéressant. Avec le début de la musique, les vétérans sont devenus silencieux, car ils savaient ce qu'elle voulait dire. Peut-être Yuya et Kagome ne s'étaient pas encore habitués, mais petit à petit, cette musique guillerette allait peser davantage que certains combats qu'ils devraient mener. La musique sonnait le début de la guerre nocturne. Son ton jovial ne faisait que rendre les morts plus tristes et vides de sens. Lago aimait surement bien ça, aussi.

Puis, la musique prend fin.


LE MOM3NT QUE VOUS ATTEND1EZ
EST 3NFIN VENU !!!

VOTR3 V1E MIS3RABLE EST T3RMINEE, SOLDAT2
CE QUE VOUS EN F3REZ NE REGARD3 QUE MO1,
CAR T3LL3 EST MA LOG1QUE.

APPREC1EZ MON CAD3AU !
J'APPR3CIE DÉJÀ LE VOTRE.


Le message message disparait,  laissant à l'image du redoutable ennemi qu'il faudrait abattre ce soir.




C'3ST LU1 L'ENNEM1 C3 SO1R.
AMUS3Z-VOUS B13N...

DE QU1 JE M3 MOQUE ¿
J3 LE F3RAI2 A VOTR3 PLAC3 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Sam 15 Juin 2013, 13:52

Couloir ==> Salle Gantz  

Kiyomi Nobumi


Kiyomi s'était retirée à la demande de Mugen, bien que cela ne lui plaisait guère. Elle ne craignait pas vraiment le loup pour sa puissance, elle craignait surtout que Mugen n'arrive pas à l'achever vraiment si jamais l'animal devenait une menace. C'est pour ça qu'elle aurait préféré le gérer et que lui fasse le chef. Il était bien plus à l'aise dans ces bottes qu'elle ne le serait jamais. Pour le bien de tous, elle aurait mieux géré milles Kagome que cette petite troupe de nouveaux-venus. Puis, la musique s'enclencha, comme elle le faisait toujours. Au fond d'elle-même, elle espérait toujours que Lago se lasse, un jour. Qu'ils arrivent, et que rien ne démarre. Ou même, qu'ils n'arrivent plus. Si ce jour devait arriver, ce soir, ils allaient devoir se battre et faire tout leur possible pour revenir en un seul morceau. Un morceau vivant, dans la mesure du possible.

La chasseuse n'accorda pas beaucoup d'importance à ce que Lago pouvait bien déblatérer, elle attendait seulement la cible. Le précédent, l'Ookami...Si celui de ce soir n'était pas plus imposant, la mission s'annoncerait surement facile. Le truc qu'elle tentait de ne pas perdre de vue, c'est que Mugen devait s'assurer au moins 30 points. Quand elle aperçut la cible, elle commença à croire que même en laissant le Tigre les abattre jusqu'au dernier, il ne pourrait s'offrir un retour sûr. Malgré tout, elle y veillerait. Encore un peu d'attente, et la chasse commencerait. Elle l'appréciait, c'était indéniable, mais depuis le retour de Mugen, elle apprécierait encore plus le retour, après la victoire.

Il fallait y croire, à la victoire.

-Ecoutez-moi bien ! Il n'y a plus de temps pour les belles paroles. Vous allez m'écouter, et vous allez faire ce que je dis, ou bien vous mourrez. Lago, la grosse boule noire, va s'ouvrir et vous donnera des armes et des combinaisons à votre taille...Il ne vous reste qu'à trouver laquelle est la votre. Contre cet ennemi et les autres qui en voudront à votre vie et bien...c'est tout ce que vous aurez pour vous défendre et vous y accrocher.

Observant chacun un à un, Kiyomi s'arrêta sur le clown qui ne lui inspirait toujours que de la méfiance ainsi que sur le prisonnier et le kick-boxer. Avec Kagome en vie, une mutinerie dans la chambre n'était pas impossible. Il n'apporterait que des problèmes...Mais elle devait faire avec.

-Vous allez mettre la combinaison que vous trouverez dedans, et vous allez vous armer. Les armes sont lourdes, ne vous y méprenez pas. La combinaison vous protégera et il faut appuyer sur les deux gâchettes pour tirer. On va être transférés en ville, quelque part, et on va devoir se battre pour vivre. Faites la sourde oreille, et vous aurez l'éternité pour vous lamenter d'avoir été aussi stupide ce soir.

Elle n'avait pas de rêve à leur vendre, ni d'espoir. Il n'était plus le temps de les amadouers, ils avaient trop trainé. Maintenant, il leur fallait soit accepter ce qu'il se passait et agir en conséquence en mourir, de la main de l'un ou l'autre des deux camps.

Salle Gantz

Musashi Tsuki

Le clown avait redressé son nez une fois la musique terminée, n'étant pas vraiment intéressé par ce qu'il pouvait se passer. Encore moins par la vieille et ce qui lui était arrivée, qu'elle soit morte ou non, ce n'était pas ses affaires. Par contre, il portait un plus grand intérêt à la nénette qui parlait d'armes, de combinaisons. C'était donc de ça qu'il avait entendu parler. Il n'attendait qu'une chose, de les voir de ses propre yeux et d'arriver sur le terrain. Là, il verrait si ces imbéciles méritaient son aide...Dans le cas contraire, il avait déjà une petite idée sur comment tournerait les choses.

En sa faveur, ainsi qu'il l'appréciait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Sam 15 Juin 2013, 14:53

Salle Gantz

"Gandalf"

Si il aurait aimé pouvoir expliquer tout ce qu'il savait à Yuki tout de suite, il ne pouvait pas vraiment se le permettre. Il y avait certaines choses à respecter et ses petites envies ne pesaient pas bien lourd dans la balance. Pour le moment, le garçon avait besoin de comprendre que ce n'était pas un jeu. Sans ça, il partirait avec les premiers. Il avait besoin de tout, sauf d'un idiot maladroit qui mettrait les pieds dans le plat de façon inappropriée. Et c'est c'est ainsi qu'arriva exactement ce type de personne, à l'air bien beauf et idiot, les cheveux assortis à ceux de Yuki. Avec une tortue chamboulée en prime, dans son passage. Sans rien dire, Gandalf retira lentement ses lunettes qu'il essuya avec un pan de son manteau, laissant le garçon partir. Ce soir, il allait mûrir ou mourir et le vieil homme espérait que la deuxième option ne montre pas le bout de son nez, tant que ce serait possible. Il ne savait pas combien de temps il durerait, ni l'enfant...Il remit ses lunettes en place, alors que la musique se lançait. Une fois qu'elle s'arrêta, il entreprit de répondre au jeune bleuté.

-Comme vous le dites si bien, je ne suis plus tout jeune et j'en sais autant sur cette chambre que vous, jeune homme.

Du bout de l'index, il se tapota le nez en souriant jovialement.

-Mon instinct me dit juste de faire attention !


Puis, il se permit de rire doucement, avant de tousser de façon fébrile, sans quitter son sourire. Même si il s'adressait à Nakama, ses yeux gris étaient posés sur la boule noire. Cette fameuse cible n'avait pas l'air si terrible...La femme qui semblait être là depuis plus longtemps que la plupart des "chasseurs" présents délivra un discours qui, au mieux, les effraierait suffisamment pour qu'à un moment, ils s'en sortent. Mais au moins, ils auraient les bases, si ils ne se contentaient pas de la prendre pour une folle. Le vieil homme les garda en mémoire, avant de se lever lentement pour poser la main sur l'épaule du jeune homme en face de lui.

-Cette femme, elle, elle sait des choses. Faites bien attention, suivez-la et l'autre bout en train et ça devrait limiter la casse, je pense.

Il le gratifia d'un sourire, avant de se diriger vers la cuisine. Ce n'était pas encore le moment de parler à Mugen, mais il espérait avoir le temps...qui sait ce que réservait cette nuit.

Salle Gantz

Kenshiro Nara


Le prisonnier s'était éveillé avec la musique. Petit à petit, il avait émergé de son sommeil, mais sans un bruit. Ce n'était pas la première fois qu'on le mettait à terre, mais aussi vite, aussi facilement et par quelqu'un de si...chétif. Il avait sous-estimé le gamin, sans quoi les choses auraient pu être différentes, mais maintenant il n'était plus en état de quoi que ce soit. Malgré les apparences, il n'était pas qu'un idiot. Avant d'arriver ici, il avait de nombreuses blessures, certaines fraiches, infligées en prison et au moment même où il s'était retrouvé ici, il avait pu voir les plus évidentes totalement disparues. Sa tête lui tournait maintenant, comme si une tornade vrombissait dans son crâne, mais allongé, brisé, il avait le temps de réfléchir. Il ne réfléchissait pas vite, c'était donc un bon moyen d'arriver à quelque chose de productif.

Ce qu'il devait faire, c'était trouver un moyen de trouver une arme, trouver les médecins qui l'avaient remis sur pieds et...Tout ça ne lui semblait pas clair. Était-ce parce qu'il avait perdu le majeur à une bagarre en prison, trois ans auparavant et que maintenant, tadam il était de retour. Oh et puis merde, trouver une arme et puis après, il verrait comment tout ça se passerait. Patiemment, il écouta parler une espèce de connasse à la voix qui lui faisait l'effet d'un marteau lui donnant davantage de migraines. Il se repassa quand même ce qu'elle disait, encore et encore jusqu'à le comprendre.

Au bout d'un petit moment, il mit la main dessus : Elle venait de lui donner la réponse à tout ce qu'il voulait savoir. Une combinaison pare-balles et des armes ! Si il faisait semblant d'être dans les vapes assez longtemps, il finirait peut-être par avoir une occasion avec des restes dans l'armurerie...Jusque là, il pouvait toujours s'armer...

*...de patience...héhé*
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître du Jeux - Chambre C
avatar
Okosama Yuki

Nombre de messages : 36
Pseudo : Wolffette
Âge du personnage : 17 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Vêtements de ville. Téléphone portable. Clés de maison. Paquet de mouchoirs. Portefeuille avec papiers d'identités, un peu de liquide et carte de crédit. Sac plastique de konbini contenant x5 côtelette de porc.

Jeu 27 Juin 2013, 16:30

Yuki respire, une fois, deux fois, une musique se joue dans l'autre pièce mais il n'y prête pas attention. Devant lui il y a un cadavre, une personne qu'il a vu souvent, descendant le matin ou revenant le soir, une personne qu'il aperçu avant de se retrouver ici. Il se souvient avoir mangé des cookies avec elle, discuté parfois, elle parlait souvent de son petit fils, il disait qu'elle le lui rappelait. Mais tout ça est finit maintenant, elle ne respire plus, là allongé sur le sol, le sourire aux lèvres.

Ce n'est pas un jeu.

Son esprit assimile difficilement l'information, ses larmes on cessé de couler, la peur prenant le dessus sur la tristesse. Il doit faire quelque chose. Il se relève, chancelant devant tout cela, perdu et terrorisé devant la révélation que son cerveau assimile lentement. Son regard se promène sur la pièce.

Ce n'est pas la télé.

Son regard se baisse sur Mamie-Cookie, son cœur se sert, il était dans le hall de l'immeuble. De son immeuble.

« Hana »

Il doit sortir d'ici, sans plus attendre il se précipite sur la fenêtre mais, rien à faire il ne peut pas l'attraper. La panique le gagne et il commence alors à retourner tout les tiroirs à la recherche de quelque chose pour briser la fenêtre.

Il doit sortir d'ici !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre C

Chambre C
avatar
Yuya Hayuki

Nombre de messages : 121
Pseudo : Heike
Âge du personnage : 17

Fiche Technique
Points:
10/100  (10/100)
Missions:
1/1  (1/1)
Équipement/Armement: Combinaison/Gantz blade

Ven 28 Juin 2013, 12:04

Yuya réalisa alors que Mugen était complètement inconscient. Il faisait encore et toujours confiance au loup sauvage qu’il avait en face de lui. Pourtant, il avait eu connaissance de tous ces meurtres et l’animal venait de lui avouer sa haine démesurée pour la race humaine toute entière. Et tout ce que Mugen avait pu lui dire, c’était de renoncer à sa haine et de faire son maximum pour survivre. Yuya avait d’abord pensé que c’était ironique tellement ça paraissait stupide. Mugen agissait de la sorte car il n’avait pas peur du loup, il était infiniment plus fort que lui et il se reconnaissant aussi peut être un peu dans l’hybride. Malgré tout, il agissait par pur égoïsme car combien de personnes allaient périr par la suite à cause de sa confiance en lui ? Le massacre allait commencer dès que la mission serait lancée. A part Mugen et Kiyomi, tous les autres faisaient des proies faciles. Le loup était un prédateur, il avait passé toute sa vie à traquer des proies et à tuer. Et en face de lui, il y avait des gamins et des hommes désarmés. Le loup n’allait donc pas se priver de les massacrer, comme il l’avait fait pour les habitants de Nagoya qui avaient croisé son chemin.

« Je ne peux pas permettre ça Mugen, je suis désolée »  expliqua Yuya d’un ton sans appel.

Elle brandit son arme, la peur au ventre, mais bien décidée à faire ce que son maître d’armes ne pouvait pas faire. Il voudrait l’arrêter mais elle insisterait jusqu’à ce que le loup soit mort. Elle ne pouvait pas affronter à la fois les monstres de la mission et le loup sanguinaire.

C’est alors que retentit la musique. Un frisson d’horreur lui parcourut l’échine. Il était trop tôt, elle allait être transférée…Le transfert, et l’impuissance totale qui l’accompagnait. Maintenant, elle savait ce qu’il signifiait…Elle allait se retrouver en face de monstres sanguinaires et elle allait souffrir encore. Elle se croyait prête au début de la mission mais ça n’était pas le cas.
Elle laissa tomber son sabre et atterrit sur les genoux.

« Non, je ne peux pas…je ne vais pas y arriver… » murmura-t-elle dans un souffle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Graphiste
avatar
Christal Enver

Nombre de messages : 45
Pseudo : Enver.
Âge du personnage : La vingtaine, par là.

Dim 30 Juin 2013, 00:12

can you fix me if i break ¶


.broken

Elle est là. Ecoute. Reste immobile. Toutes ces secondes. Toutes. Ces. Longues. Secondes.  Immobile. Les yeux fermés.  Son corps brûlant. Son esprit démêlant la folie. Proche. Ses doigts qui se posent sur sa peau lisse. Trop lisses. Et ses jambes qui se contractent dans un mouvement silencieux. Les douleurs s’évadent. Coulent le long de ses tempes, frôlent ses côtes, glissent contre ses hanches, s’évaporent dans un creux. Eparses.
Disparaissent. Les unes à la suite des autres.
Sensations maladives.
Encore. Encore une fois.
On la bouscule. Lui marche dessus sans gêne. Mais elle n’en a cure.
Des lignes de feu contre son échine. Circulent en venin aphasique.
Et meurent. Ailleurs.
Ailleurs.

Et elle se redresse.
Et elle oublie.

Les excuses n’existent pas.

***
- Prend ce verre.
- Mmh. Pourquoi ?

- Prend ce verre et brise- le au sol.
- … Je.

- …
- D’accord… C’est fait.

- Il est cassé ?
- Et bien, oui.

- Demande lui-pardon à présent.
- Vraiment ?

- Demande-lui pardon.
- Hum… Pardon.

- Dis-moi, est-ce qu’il est réparé maintenant ?
- Non, non, bien sûr.

- Alors, tes excuses n’étaient pas assez bonnes ?
- Non. Ce n’est qu’un- Je ne comprends pas… Enver…

- Et que penserais-tu d’un peu de colle ? Est-ce que tu pourrais recoller à nouveau les morceaux ?
- Je… je peux essayer oui.

- J’aimerais savoir, maintenant, est-ce que tu peux toujours voir les fissures ?
- Hum, oui.

- Et si tu le remplis d’eau, tu crois qu’il pourra toujours faire ce pourquoi il est fait ?
- Non, mais…

- Pourquoi ?
- Parce qu’il est cassé.

- Parce que tu l’as cassé.


***

L’air est lourd. Des voix hurlent dans un langage étranger. Outrancier. Elle se noie dans ce flot incompréhensible. Se perd. Enlisée.
Le monde s’agite autour d’elle et elle reste à terre. Effacée. Inexistante.
Hurlements stridents. Colère. Peur. Hargne. Tristesse. Et sanglots. Rien n’échappe.
Mais elle est là. Et elle ne veut pas être là.
Et elle est là. Mais elle ne se sent pas là.

Une réalité qui n’est pas la sienne.
Exhumée.
Morte à la naissance.

***
- Et maintenant, il est cassé pour toujours.
- Je ne comprends pas, Enver. Pourquoi est-ce que tu/

- Et si tu pars Wil, tu crois qu’il sera toujours cassé ?
- … Oui.

- Alors, l’abandonner ne pourra pas le réparer ?
- Non.

- Est-ce que quelque chose pourrait le faire redevenir comme avant ?
- Non…

- Non. Parce qu’il est trop tard, Wil.


***

Et musique. Maestro.

La vie entre. La lumière. Et l’air.
Ses jambes réapprennent à la soutenir, difficilement. Un mur. Il suffisait de ça. Le monde pour quelques morceaux de pierre. Elle n’avait pas besoin du reste.
Belle. Entourée mais seule.
Seule.
Seule.
Parce que tout le monde s’en fout.
Ses yeux se posent là où chaque visage s’agite. Comme irréels. Un parquet pale. Une sphère noire. Un ciel sombre. Et elle ne bouge pas. Elle ne comprend pas. Non. Et elle s’en fout, elle aussi.

Et maintenant, il est trop tard.
Chaque fissure. Enlisée.
A la vie à la mort.

« x »

[Un mur pour la soutenir et ses yeux qui se perdent. Rien de plus.]







རཱྀ totem
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

[Arrivée chambre C2] It's a brand new world

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Arrivée joyeuse dans leur chambre
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René
» Chambre des députés / Fin de Mandat / « Qu’ils partent », soutiennent la société
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gantz ROH RPG ::  :: La Chambre de la Sphère Noire :: Chambre C-