PLAYLIST DE GANTZ !


Partagez|

[A3-1A] Troisième Mission. [Arrivée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz.

Nombre de messages : 2433
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Lun 23 Juin 2008, 10:34



Ce soir, il y a encore beaucoup de victimes, plus que la dernière fois même. Nombreux ils sont, peu ils reviendront assurément, la loi de Gantz est la même pour tous. Cependant, ce soir, ces nouvelles recrues semblent différentes des précédentes. Un par un, ils apparaissent, tous plus perdus les uns que les autres, tentant de sortir de ce maudit appartement en plein milieu de Tokyo.

Ce soir, un vent glacial parcourt votre nuque, cette brise méconnaissable vous fait frissonner, entre la peur et l'excitation. Vous savez qu'il est temps de retourner dans cette Chambre, vous n'avez pas le choix. Votre regard se perd, la téléportation commence, devant vous, estomaqués par votre apparition invraisemblable, de nouvelles têtes vous dévisagent avec de gros yeux ahuris, mêlant la crainte et l'incompréhension.

Ce soir, la mission sera dangereuse, ce soir, il y aura sûrement des morts, ce soir... est un autre soir.

Les Gantzers sont de sortie.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Règles d'Apparition


    1- Pas de double-post.

    2- Pas d'ordre précis de post.

    3- Obligation d'attendre deux heures minimum avant de poster à nouveau afin de permettre à tout le monde d'apparaître.

    4- Ne réagissez pas avec un post très rapide et vide de contenu à chaque nouveau venu.

    5- Soyez réalistes, suivez votre personnage, pas votre mentalité ni vos connaissances.

    6- Les anciens comme les nouveaux peuvent apparaître à tout moment.

    7- N'oubliez pas de régulièrement jeter un oeil dans la section Rappels de cette catégorie afin de vous informer des problèmes annoncés par le MJ, selon ses annonces il vous faudra changer vos posts si quelque chose ne va pas.

    8- Règle d'or : VOUS JOUEZ VOTRE PERSONNAGE, PAS LE VOISIN.

    9- C'est le MJ qui contrôle Gantz, ce sera donc lui qui balancera la musique, la cible et l'armement.

    10- Amusez-vous... et tâchez de rester en vie... ou en morceaux.


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Postez à la suite de ce message.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Chiaki Onizuka

Nombre de messages : 121
Pseudo : Forge
Âge du personnage : 18 ans

Fiche Technique
Points:
10/100  (10/100)
Missions:
2/3  (2/3)
Équipement/Armement: Combinaison HS / X-Gun / Y-Gun

Lun 23 Juin 2008, 11:41

Onizuka regarde sa montre.

*20h30... Merde, il commence à faire nuit et j'ai encore rien grailler.*

Il regarda son portefeuille.

*Pff, à peine de quoi me payer une canette. Pas le choix, un petit détour à la maison avant de rejoindre le point de RdV.*

C'est ainsi qu'Onizuka pris les transports en communs pour arriver chez lui. Trajet sans encombres.
Il pénétra dans son appartement.

*Personne ? Le vieux doit encore traîner dans un bar.*

Il se dirigea vers le frigo pour se faire un casse-croûte. Il pris les ingrédients disponibles pour clamer sa faim.

*Jamais rien d'intéressant dedans. ça me fait penser que je dois prendre du cash avant de sortir*

Il pris un couteau pour découper des tranches de saucisson quand il sentit une raideur dans ses membres.

*Merd... ! ça reprend. 'Tain, pas maintenant, j'ai même pas encore bouffer !!*

Petit à petit le transfert s'acheva et il se retrouva être le premier dans la pièce.

- "Pour une fois que j'arrive avant les autres, et habillé en plus" dit il en esquissant un sourire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Lee Shaolan

Nombre de messages : 238
Pseudo : Le fauve
Surnom : Feu'o'Cul
Âge du personnage : 23 ans

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/1  (0/1)
Équipement/Armement: X-Gun X1 / Combinaison X1/ Veste Pompier/ Clé Polycoise / Hachette

Lun 23 Juin 2008, 15:19

Regardant le ciel et pressez que cela cesse...Cette vie de merde ou on ne fait irne d'autres que admirer la misère. Que faire réèlement quand on est censer etre mort. Gray se leva et marcha en solitaire dans le parc il faisait nuit et les petit chemin était sombre. Il se posa sur un banc en regardant la tour ou la sphère se trouvait.

"Gantz éspère d'ordure...Grouille toi..."

On aurait dit que c'était ce moment qui venait, le vent souffla autour de Gray et son corp ne bougea pas. Il escissa un sourire en coin alors que la téléportation commencait.

Il apparut dans la pièces et Onizuka était déja la, Gray lui fit un sourire. Il s'approcha de lui et lui tappa sur l'épaule.

"Alors mon pote, pret pour un nouveau combat..."

Gray sortie une cigarette et en tandis une à Oni.

"Tien prend en une...tien en faite tu est habiller aujourdh'ui?"

Dit il en rigolant.




La vie n'est que le jeu du Destin
Le Destin n'est que le sens de la Vie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://resgaroth.fr
Civil

Civil
avatar
Musashi Miyamoto

Nombre de messages : 191

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement:

Lun 23 Juin 2008, 17:12

Nishi venais de prendre sa douche pour ensuite sortir de sont appartement, comme toujours il porté sa combinaison sous ces vêtement, Plutôt bien habillé il porté un jean’s bleu délavé un débardeurs noirs ainsi qu’un veste habillé noirs…Ces cheveux était coiffé en arrière, Nishi marché tranquillement dans la rue lorsque soudain, il sentit un souffle dans sa nuque .Puis un sentiment de frisson, symptôme qu’il avais déjà vécu pas male de fois maintenant…

Ah Gantz il était temps !

Pensés : Tu en mis du temps cette fois !

La téléportation se mis alors en route, la vision de Nishi se troublas pour ensuite donné une nouvelle image celle de c’etes chambre…
Deux homme était déjà présent : Onizuka qu’il apprécié plutôt bien maintenant, est Gray…
Une fois le transfert terminé,Nishi se dirigeas lentement vairs Onizuka,a qui il tendas la main comme un amis !


Yo… !

Puis il tournas sa tête vairs Gray, depuis la première mission ou il y avais enfin eu des survivant Nishi n’avais toujours pas pardonné a Gray le fait qu’il lui avais écrasé sont portable…Il ne prononça aucun mots a l’égard de Gray.
Puis il se tournas vairs Onizuka a nouveau :

Alors sa vas ?

Le jeune Nishi s’adossa ensuite a un des murs de la chambre !

Pensés:je me demande quel genre de mouche vons arrivé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Manatami Mariko

Nombre de messages : 295
Pseudo : Limus
Surnom : Appât à viol
Âge du personnage : 13

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: combinaison/ y-gun/ X-gun

Mar 24 Juin 2008, 10:09


Awashi Limus

Le liquide chaud et poisseux dégouliné le long de ses jambes, la morsure de l'arme fouillait ses chairs, raclant ses cotes, l'air commençait à lui manqué, Limus, hébété, fatigué, sentait ses cuisses et ses mollets protester, la force le quitta et le mouchard s'écroula de tout son long sur le carrelage froid et humide. Les sensations dans ses jambes partirent, la douleur diminuait, tandis que sa température interne chutée, sa vue se troubla, une sensation dans sa main lui rappela qu'il tenait un objet, quoi, il ne le savait pas. Le ricanement du gardien l'accompagna dans les ténèbres, Limus poussa son dernier soupir et s'éteignit. Le garde quitta rapidement les lieux pour s'occuper de la vidéo.

De nouveau des sensations, le contact du sol contre son dos, la serviette chaude enroulée autour de sa taille, les gouttes d'eau froides ruisselante sur
ses épaules. Lentement, très lentement, l'ex prisonniers ouvrit les yeux. Dans
sa main trouble, Limus remarqua ses lunettes, il les mit et ce releva doucement, pour ce trouver nez à nez avec une porte vitrée. Désorienter Limus essaya de s'accrocher à la poignée, mais il ne parvint pas à l'atteindre.
Lentement Limus retrouva l'usage de ses pensées.

* Que c'est-il passé, je me souviens que j'étais dans les vestiaires après la
douche, puis que l'on met attrapés à la gorge et après plus rien.*

Le jeune homme de 25 ans commença à prendre connaissance des lieux, il ne
remarqua pas grand chose, ca ressemblait à un appartement donnant vue sur la tour de Tokyo. Sa vision lui montra les trois hommes dans la pièce, mais son cerveau embrumé ne lui transmis pas immédiatement l'information, intrigués par la grosse boule noir.

*C'est quoi ce truc, un lit design extensible? Non c'est stupide, mais je ne vois
pas trop ce que ça peut être.*


Limus avança vers l'objet de son questionnement, sons cerveaux ne lui transmettant toujours pas l'information de la présence de trois autres personnes. Le jeune coursier s'approcha de la grosse boule noir. Enfin l'information lui parvient, il n'était pas seul dans la pièce. Limus toujours désorientés, recula doucement ses yeux parcourant machinalement les intrus. Immédiatement deux hypothèses lui vint à l'esprit.

*Soit on a simulé ma mort pour un programme de protection des témoins, soit
c'est Iruka qui tient à me rappeler ce qu'il en coûte d'essayer de le trahir. Non
ce ne peux pas être des flics, impossible.*

- C'est Iruka qui vous à demander de m'amener ici pour m'apprendre la loyauté?

La voix qui sortit de sa bouche, fut plus froide et assurée qu'a l'ordinaire.

*Bon tentons le tout pour le tout!*

- C'est le seul moyen que j'ai trouvé pour sortir de l'enceinte du pénitencier,
après je comptais faussé compagnie au flic.

Limus sur la défensive, la serviette imbibée de sang, toujours accrochés à la
taille, eu soudain une affreuse pensée.

*Ils ne vont pas me croire, ou même s’ils me croyaient, ils ne diraient rien à
Iruka et ils feraient ce qu'ils ont à faire.*

Limus remarqua deux portes prés de lui, lentement il s'approcha de la première, plus proche des fenêtres, il sentit la poignée de la porte contre son dos, la tourna légèrement et s'appuya contre elle, fermée.

*Merde, ça doit être pareil pour la deuxième porte, je suis coincé.*

Puis un léger bruit retentit, une lumière bizarre comme un laser, apparut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre B

Chambre B
avatar
Ethan Thomas

Nombre de messages : 1152
Pseudo : Ginko
Âge du personnage : 32 ans

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/1  (0/1)
Équipement/Armement: P-266 [ 9mm - 14 coups ] x 2 dans Holster + Barre métal + Poings bandés

Mar 24 Juin 2008, 23:09


Hanaki Kyou




L'obscurité... le vide.

Quelle étrange sensation. Et en même temps, il y avait cette sensation de bien-être intérieur, presque un soulagement en réalité. Que s'était-il passé ? Comment le savoir. Il ne se souvenait de rien, absolument rien. Et maintenant ? Il n'avait plus la force de penser, bien que la suite l'effrayait.

< Bobom >

Un battement de coeur. Tout d'abord unique, il se fit ensuite régulier, plus pesant, plus fort, au point que Kyou en vint à battre des cils, comme subitement réveillé d'un long coma. La lumière de l'endroit où il se trouvait l'empêcha d'ouvrir librement ses paupières, il cligna des yeux et tourna la tête à plusieurs reprises, geste habituel et normal que l'on a lorsque l'on reçoit les lueurs de l'astre lumineux par sa fenêtre dès le matin. C'était vraiment un réveil désagréable, même si cela avait la propriété de complètement booster l'endormis, quoique les plus fainéants passaient outre cette gêne et parvenaient aisément à replonger dans leur sommeil.

Mais Kyou ne faisait pas partie de ces jeunes-là, bien que légèrement fainéant à la base. il n'était pas en mesure de se rendormir comme un paresseux, surtout avec la température ambiante, c'était impossible. Le contact qu'il avait avec une matière dure contre son dos n'était pas appréciable non plus, du plancher peut-être ? Il n'était pas en mesure de l'affirmer mais une chose était sûre, il n'était pas à l'hôpital, bien que la lumière vive lui ait fait penser à une salle d'opération ou quelque chose du genre. Un frisson le parcourut, ce fut ce qui le poussa définitivement à ouvrir les yeux.

Malheureusement, la brume avait remplacé son seul champ de vision d'une couleur approchant le doré. Où était-il ? Il n'avait pas encore la force de tourner la tête. Seulement, sa mémoire lui rappela soudainement ce qu'il faisait avant de se réveiller. Une orgie, une putain d'orgie, ni plus ni moins, des jolies filles par dizaines à combler, le pied total mais qu'est-ce que cela pouvait bien vouloir dire ? Mais était-ce possible, qu'il se soit endormis dans un moment pareil ? Impossible ! Clair et net ! Ce fut ce constat qui força Kyou à se bouger et à se réveiller progressivement. Cherchant de quoi se relever, le bras droit écarté, il heurta lourdement un mur et gémit face à cet impact inattendu et plutôt brut. Le plat de sa main hésita, puis chercha la surface plane en question, après quelques secondes de recherches, il trouva le mur et s'aida avec beaucoup de mal afin de se redresser.

Beaucoup d'efforts, cependant, sa vision était toujours aussi brouillé. Il y avait trop de luminosité. Finalement, il parvint sans grande facilité apparente à se hisser sur ses fesses et, collant son dos encore chaud contre le mur, il se maintint dans cette position en clignant encore plusieurs fois des yeux. Face à lui, il percevait une boule noire, énorme vue d'ici, un véritable ovni, toutefois il n'était pas en état de l'examiner ou d'y voir plus clair, il tourna la tête peu à peu sur la gauche pour voir trois silhouettes bien distinctes. La plus imposante se tenait au centre, noire, massive, la plus impressionnante, les deux autres étaient posés à ces côtés, plutôt chétives comparées à la plus marquée. Ca sentait mauvais, ce genre de plan. Des formes humanoïdes, une table d'opération, la froideur, une forme noire gigantesque... il s'était fait enlever par des martiens ou quoi ? Il ne savait pas, ne comprenait pas, y voyait autant que dans le trou du cul d'une tête et pour ne rien arranger, il sentait une sensation de rigidité extrême au niveau de son entrejambe.

* Mais... qu'est-c'est... que ce bordel... j'suis... vraiment à poil ou quoi ? *

Baissant les yeux vers son membre durcit au maximum lui frottant le nombril, il s'aperçut avec une surprise dissimulée qu'il était vraiment nu comme un ver, aucun doute possible sur ce fait. Pourquoi ? Comment plutôt, là était la vraie question... car aussi loin qu'il se souvienne, le papier peint était bleu, et non jaune dans la pièce à l'orgie phénoménale. Levant nouvellement la tête, il aperçut une autre silhouette éloignée des trois antécédentes, celle-ci semblait nue, elle aussi, mais elle portait en fait un vêtement bien agressif au niveau de sa taille (au niveau des couleurs).

* Oh la la... qu'est-ce qu'ils m'ont refilés... ces cons... *

C'est alors que sa vision fut prise par une sorte de flash photo surprenant qui lui fit définitivement fermer les yeux, comme si ses globes oculaires s'étaient subitement habitués à la lueur de la chambre. Lorsqu'il les ouvrit, ce fut instinctivement pour regarder à gauche, là où il avait précédemment entrevu le plus de monde, si tant est qu'il s'agissait bien de monde et pas d'aliens. La surprise fut véritablement de taille, c'est le cas de le dire. Il vit trois hommes, oui trois types bien singuliers les uns des autres, regroupés là, sans mot-dire... et lui il était à poil devant eux ? Il fit ce constat dramatique en baissant ses yeux une nouvelle fois vers son membre toujours dans le même état et eut un mouvement de crainte, d'incompréhension mêlé à de la stupeur.

" AH ! Mais... c'est quoi ces conneries... ! " s'exclama Kyou de sa voix légèrement efféminé en effectuant un mouvement de recul (vers la pièce proche de la fenêtre) pour s'éloigner des trois individus.

Mais il y en avait un quatrième. Celui-là était dans le même était que lui, à un détail près, il avait de quoi cacher son engin, pas grand chose, certes, mais quand même. Les yeux exorbités, totalement ahuri, le jeune androgyne ne savait plus où se mettre en ce moment, il était... tétanisé. Des questions, il en avait, mais pour l'instant, il devait d'abord se débarrasser de sa stupéfaction devant sa situation, enfin si il y parvenait...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gantzer A
avatar
Saki Ren

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t158-saki-ren-validee#15554
Nombre de messages : 311
Pseudo : Noodle
Surnom : Ushiro
Âge du personnage : 17

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
3/7  (3/7)
Équipement/Armement: Combinaison, X• Shot GUN, GantzBlade, Wakizashi, Talkie, Masque à Gaz, serviette éponge.

Mer 25 Juin 2008, 00:37



Saki Ren

Quelque chose avait changé ... Les sensations perdues il y a peu revenait les unes après les autres. Saki ressentait une étrange sensation, chose intrigante si l'on conçoit que la mort est le résultat de la perte des sens, non ? Toujours allongée à plat ventre, la tête sur le sol, la lucidité revenait peu à peu, mais de façon bien modérée ... La demoiselle gesticula quelque peu la main, et la surface sur laquelle elle était allongée était différente ... Cette matière rugueuse et froide sur laquelle Saki s'était antérieurement effondré, si ce n'est fusionné avec quelques de ses pics, avait laissé place à une matière plus lisse et ambiante.

La réminiscence de cette matière noire, engendra chez la demoiselle un flashback tortueux, en l'espace d'une seconde, elle se souvenait de ce qu'il s'était passé. Et ce fut à la seconde suivante que Saki eut un hoquet de terreur et qu'elle ouvrit les yeux. Ce fut une lumière agressive qui l'accueillait, mais à ce moment là, Saki n'avait pas encore idée de ce qu'il se passait. Pour elle, c'était une impression de déjà-vu, un réveil brutal suite à un cauchemar qui ne prend fin que lors de son décès. Mais, ce n'était guère la même situation, et la jeune adolescente ne tarderait pas à s'en rendre compte...

Après quelques battements de paupières, Saki se redressa et se frotta les yeux, essayant tant bien que mal à s'adapter à la luminosité de la pièce. C'est alors qu'elle rouvrit les yeux, et c'est alors qu'elle vu ce que jamais elle ne s'attendrait à voir, plus rien n'avait de sens, complètement béate, elle fit un tour d'horizon .... Absolument rien ne lui était familier, ce qui créa chez elle une certaine panique facilement décelable dans son regard si expressif. Elle aurait voulu s'exprimer aussi, émettre un son mais rien ... Ses lèvres étaient tremblantes, et sa voix été comme déchue. Un haut le coeur la parcourra, ainsi qu'un frisson traversant son échine ... Saki n'avait jamais été aussi mal à l'aise, aussi perdue ... Comment avait-elle pu se retrouver dans une pièce, dans laquelle se trouvait d'autres personnes, ainsi qu'une forme ronde et sombre de nature très suspecte, alors qu'elle venait à peine de se faire renverser par une voiture ?

La demoiselle tenta de se calmer, prenant de grandes et longues respirations, se remémorant de tout, ... Elle allait voir son frère lui offrir un porte-clé lorsqu'une voiture la percuta ... C'était ce même schéma que Saki se faisait défiler sans cesse, se le bourrant de plus en plus dans le crâne, et ce jusqu'à ce qu'un nouveau hoquet d'angoisse ressurgisse. Elle réalisa qu'elle respirait, qu'elle était donc vivante ! Ce qui signifiait qu'elle pourrait revoir son frère, et donc lui amener ce porte-clé ... Ce porte-clé qu'elle n'avait plus dans la main ... Comment était-ce possible ? La demoiselle paniqua, elle l'avait serrer jusqu'au bout et ne l'avait pas lâché ... Elle se redressa et regarda autour d'elle, mais rien ...

Rien, ce n'était pas exacte, car c'est à ce moment là que Saki percuta vraiment qu'elle n'était pas seule, elle n'y avait pas accordé trop d'importance auparavant, étant suffisamment dans le brouillard total pour faire attention à chaque détail. Des hommes, uniquement que des hommes ... Cinq plus précisément, dont un avec une corpulence assez développée, et deux jeunes hommes dénudés ... Enfin dénudé ne valait que pour l'un d'entre eux, l'autre, le plus jeune était complètement nu, et ... Le regard de Saki se posa machinalement sur l'engin du jeune homme, et elle pouvait constater que celui-ci était particulièrement en forme, ce qui valut à Saki un petit relâchement de nerfs, qu'elle manifesta pas un petit pouffement de rire qui ne dura guère.

Grâce à cela, elle était à présent très lucide, et plus apte à se questionner calmement sur la situation, voir questionner les autres. De son regard habituellement perçant, Saki dévisagea chacune des personnes dans la pièce.

" Est-ce que quelqu'un pourrait me dire ce que je fou là ? "

Son regard se tourna à nouveau sur le jeune homme, qui avait l'air d'avoir à peu près son âge, au contraire des autres mâles présents.

" Enfin, toi, je t'épargne la question ... "

* ... Bordel ... Je ne comprend vraiment plus rien, qui sont ces types, ou est ce que je suis ... ? Ai-je vraiment été heurtée par une voiture tout à l'heure ? ... Putain, si Hanajima m'a mit des trucs pas net dans ma bière je la bute !!! *

Tant de question encore sans réponses ... Mais Saki se retrouvait elle même petit à petit, ainsi que son sang-froid habituel, bien que quelque peu ébranlé par les évènements ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Momotaros Nogami

Nombre de messages : 15
Pseudo : Rider
Âge du personnage : 17

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement:

Mer 25 Juin 2008, 13:37


Momotaros Nogami

Momotaros était sur d'avoir fait le bon choix. D'accord il en était mort, mais il avait bien agi. Il en était sur, ou presque...
Pourtant, le noir s'éloignait, et les sensations revenaient. D'un coup, il put bouger ses bras qui semblaient bloquer depuis quelques temps. Momotaros ouvrit brusquement les yeux, et vit une belle jeune fille, deux grands baraques, un petit a l'air méfiant et deux jeunes hommes nus.
"C'est une mode ou quoi?"

Il se releva doucement, s'attendant aux douleurs de son passage a tabac, mais rien ne vient. Il n'avait pas une égratignure, ses vetements n'étaient pas déchirés, comme s'il ne s'était rien passé. Pourtant il s'était cru mort; certes il n'avait pas vu la lumiere au bout du tunnel mais il ne pouvait se tromper. Le froid, les sensations disparus, les os brisés: il devrait etre mort.
Peut-être l'avait-il été un moment, ce qui expliquerait qu'il ne se souvienne de rien. Mais non cela ne collait pas non plus, puisqu'il ne souffrait plus.

Renonçant a se torturer pour rien, Momotaros regarda la jeune fille, tres mignonne, et demanda donc d'un ton désinvolte.
_Alors, on est ou la? Et vous etes qui?

Momotaros vit alors la grosse boule noire, d'un noir brillant et trop lisse. Parfaitement lisse, elle ne bougeait pas pourtant et était assez grosse pour contenir quelqu'un. Etait-ce une caméra, tout ceci ne serait donc qu'un vaste jeu?


Ore Sanjou!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Lee Shaolan

Nombre de messages : 238
Pseudo : Le fauve
Surnom : Feu'o'Cul
Âge du personnage : 23 ans

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/1  (0/1)
Équipement/Armement: X-Gun X1 / Combinaison X1/ Veste Pompier/ Clé Polycoise / Hachette

Mer 25 Juin 2008, 19:40


Gray était addosser au mur en fumant sa cigarette, lorsque le faissaux lazer se mit en marche et ce ne fut pas par étonement que Nishi apparut. Il dit bonjour à Onizuka mais pas à Gray, ce qui était normal depuis la premiere mission ensemble. Mais le temps fut court que la boule se manifesta de nouveau, et un jeune homme nue apparue.

"Je crois Oni qu'il t'as devancer cette fois ci..."

Dit il avec un ton irronique, le jeune homme se remit de ses petite émotion de mort précédent son arriver et se mit à sortir un barratin incompréhensible mais Gray ne dit rien faisant comme si de rien n'était. Puis encore un autres arriva cette fois encore nue mais par étonnement le sexe en érection.


"Alor la lui il bat les records..."

Le jeune demanda ce qu'était l'endroit et encore une fois, Gray ne répondit pas. Le lazer recommenca et cette fois ci un corp féminim sortie, ce qui fit sourire Gray. Lors des missions précédente, les filles ne faisait pas long feu sans leurs petite culotte. Il dit à voix basse en direction de Nishi et Onizuka.


"Elle est pour qui c'elle la?"

Il la regarda, admirer les environ et en particularité le sexe dure du petit jeune nue. Il ne pouvait que avoir le sourire car cela voulait dire que la demoiselle devait adorer cela. Gantz amena encore une autres personnes et ce fut un mec encore une fois, est ce que les femmes se font si rare ici...Il ne dit rien restant addoser au mur et à finir sa cigarette. Ils e tourna de nouveau vers Onizuka et Nishi.


"On fait quoi? On les laisse seul et on collectionne des points ou on leurs dit tout?"


Gray regarda de nouveau le nouvel arrivant mais ce n'était que le chien.

*Tiens je l'avait oublier celui la...*

Gray soupira et jetta ce qui restait de sa cigarette encore fumante au sol et l'écrasa du pied laissant sur le parquet en bois une trace de calcination.


*Bon elle se grouille la bouboule?*




La vie n'est que le jeu du Destin
Le Destin n'est que le sens de la Vie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://resgaroth.fr
Civil

Civil
avatar
Musashi Miyamoto

Nombre de messages : 191

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement:

Jeu 26 Juin 2008, 15:32


Nishi s’était adossé a une des parois de la chambre quand soudain une autre téléportation comancas, un jeune homme en serviette apparut alors dans la chambre des Gantzers…Sur la serviette on pouvais remarqué une grosse tache de sangs, sans doute avais il était tué pendant sa douche, seul lui pouvais le savoirs après tout…
Il se réveillas lentement puis se mis a raconté un peu n’importe quoi !


Pensés : Que nous chante t’il celui la !

Puis soudain un autre fais saut laser fis sont apparition a l’autre bout de la salle, une jeune homme apparut plutôt jeune, il devais surment avoirs dans les 15 ,16 ans comme Nishi ! Sont membre était dressé vairs sont nombril…

Pensés : En voila au moins un qui a du avoirs une mort cool !

Une jeune femme apparut alors pas très loin du premier arrivant dénudé, plutôt mignonne semblé t’il…Nishi la fixa quelque seconde, puis il regarda Gray, Il comancas a parlé a vois basse ,de toute manière même en parlant fort la plus part des nouveau qui venais d’arrivé était encore sous le choc aucun n’aurait pus comprendre se que Nishi disait a ces « collègue »

Inutile de leurs dire tout ce que l’ont ces, seul ceux qui survivront mériterons de resté parmi nous, pour les autre sa s’arrêteras d’ici quelque minutes….Tu crois que l’ont ma expliqué la première fois que je suis venu ici ou quoi ?

Puis il tournas sont visage vairs Onizuka :

Tes pas d’accord avec moi ?!

Il le regarda ,d’un airs concentré comme toujours en attendant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Chiaki Onizuka

Nombre de messages : 121
Pseudo : Forge
Âge du personnage : 18 ans

Fiche Technique
Points:
10/100  (10/100)
Missions:
2/3  (2/3)
Équipement/Armement: Combinaison HS / X-Gun / Y-Gun

Jeu 26 Juin 2008, 17:04

HRP : Désolé, je ne pouvais plus accéder au site jusqu'à maintenant.
________________________________________________________

Gray apparu. Il s'approcha d'Onizuka avec le sourire et lui tapa l'épaule.
Gray a écrit:
"Alors mon pote, pret pour un nouveau combat..."
Il sorti une cigarette et en tendis une à Onizuka.
Gray a écrit:
"Tien prend en une...tien en faite tu est habiller aujourdh'ui?"
- "Merci l'ami". dit il en la posant au coin de ses lèvres, attendant que Gray la lui allume. "Pour une fois, ouais. Et c'est pas plus mal !"
Les deux personnages souriaient.
Nishi apparu. Il se dirigea vers le groupe et tendit sa main à Onizuka.
Nishi a écrit:
Yo… !
Onizuka serra la main à son compagnon de galère. Cependant Nishi ne considéra pas Gray comme tel, ne lui accordant que peu d'attention.
Nishi a écrit:
Alors sa vas ?
- "ça peut aller. J'aurais préféré un autre jour pour une mission, j'avais un truc à faire normalement."
*J'èspère que ça va pas tourner au vinaigre. Avec de la chance, la zone couvrira le point de RdV*
- "J'èspère que cette fois ci on aura de quoi s'amuser. Les dernières fois on n'a à peine pu profiter en pleinement. Et va falloir t'y mettre Gray, à croire que t'es castré. ça t'arrives jamais de penser au cul des fois ?" dit il en donnant un coup de coude à Nishi, comme pour se foutre de Gray. "Tiens, yen a un qui arrive".

Limus apparu.
Gray a écrit:
"Je crois Oni qu'il t'as devancer cette fois ci..."
- "L'enflure, ça voudra dire qu'il devra mettre la combinaison." dit il discrètement "Faudra les détruire ou les piquer."
Limus a écrit:
- C'est Iruka qui vous à demander de m'amener ici pour m'apprendre la loyauté?
- C'est le seul moyen que j'ai trouvé pour sortir de l'enceinte du pénitencier,
après je comptais faussé compagnie au flic
.
Aucun des 3 compagnons ne répondit au nouvel arrivant, il s'approcha donc des portes de l'appartement.

Kyou apparu. Complètement nu.
Gray a écrit:
"Alor la lui il bat les records..."
*Encore ?!!*
- "À ce train là ils vont tous mettre la combinaison. La dernière fois on n'a pas pu mettre en place le plan de destruction, cette fois ci j'ai envi de rigoler sans avoir à en subir les conséquences." glissa t il à l'oreille de Gray qui était à sa hauteur. "Faudra mettre au point un truc pour les occuper pendant que d'autres piquent les valisettes. Okay ?"

Onizuka apperçu finalement le visage de Kyou, apparu dos à lui.
*Putain, il est canon celui là.* pensa t il d'un air malsain.
Kyou a écrit:
" AH ! Mais... c'est quoi ces conneries... ! "

Saki apparu.
Gray a écrit:
"Elle est pour qui c'elle la?"
- "Moi, j'ai déjà jeté mon dévolu sur quelqu'un..." dit il en désignant Kyou des yeux.
*Regardez le moi, à se déhancher d'étonnement. Chais pas si je vais tenir jusqu'à dehors.*
Saki a écrit:
" Est-ce que quelqu'un pourrait me dire ce que je fou là ? "
*Persone pour lui répondre ?*
Saki a écrit:
" Enfin, toi, je t'épargne la question ... "
dit elle à Kyou.
Momotaro apparu dans un coin.
Momotaro a écrit:
"C'est une mode ou quoi?"
Il se leva et dit :
Momotaro a écrit:
_Alors, on est ou la? Et vous etes qui?
*Putain, mais ils vont arrêter avec leurs questions ?*
Gray a écrit:
"On fait quoi? On les laisse seul et on collectionne des points ou on leurs dit tout?"
Nishi a écrit:
Inutile de leurs dire tout ce que l’ont ces, seul ceux qui survivront mériterons de resté parmi nous, pour les autre sa s’arrêteras d’ici quelque minutes….Tu crois que l’ont ma expliqué la première fois que je suis venu ici ou quoi ?
Nishi se trouna vers Onizuka :
Nishi a écrit:
Tes pas d’accord avec moi ?!
- "Exactement. Détruire leur combinaison est capital." dit il discrètement.
Onizuka retira sa veste.


- "En tout cas, je vais aller marquer des points avec ma future proie. Hin hin."
Il se dirigea vers Kyou pour lui tendre sa veste.
- "Tiens, couvres toi. J'ai l'impression que tu gênes certains de nos camarades ici présents." lui dit il en lui faisant un clin d'œil et en faisant un signe de victoire derrière son dos en direction de ses camarades.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Momotaros Nogami

Nombre de messages : 15
Pseudo : Rider
Âge du personnage : 17

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement:

Ven 27 Juin 2008, 10:56

Momotaros observait: la salle se divisait clairement en deux groupes. Le premier auquel il appartenait était tendu, observait les coins et recoins de la piece. Nerveux, ils posaient des questions et ne comprenaient pas ce qui leur arrivait.
En revanche, les autres mecs, tous rassemblés au fond étaient confiants, et avaient des sourires en coin.
L'un deux, le petit collégien flippant, se rapprocha discretement et leur dit tout bas:
_Inutile de leurs dire tout ce que l’ont ces, seul ceux qui survivront mériterons de resté parmi nous, pour les autre sa s’arrêteras d’ici quelque minutes….Tu crois que l’ont ma expliqué la première fois que je suis venu ici ou quoi ?

Ce a quoi le grand baraqué a la peau mat, lui répondit tout bas, et Momotaros ne put rien entendre.
Bref, c'était clair, eux savaient ce qui les attendait.
Momotaros était quelqu'un de plutot indépendant, il hésitait donc entre ce que lui conseillait son instinct, a savoir faire exactement ce que ces mecs feraient, et faire ce que bon lui semblait.
Il verrait au moment venu de toute façon, et en attendant, il restait sur ses gardes.

HRP: je voulais juste préciser que comme Nishi ne m'avait pas remarqué (il ne parle pas de moi dans son post) j'ai pu entendre ce qu'il disait mais rien de plus car Onizuka faisait bien attention. C'était la petite précision inutile^^


Ore Sanjou!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre B

Chambre B
avatar
Ethan Thomas

Nombre de messages : 1152
Pseudo : Ginko
Âge du personnage : 32 ans

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/1  (0/1)
Équipement/Armement: P-266 [ 9mm - 14 coups ] x 2 dans Holster + Barre métal + Poings bandés

Ven 27 Juin 2008, 16:19



À sa question (qui par ailleurs n'y ressemblait pas vraiment), personne ne prit la peine de répondre parmi les quatre personnes déjà présentes dans la salle. C'était une sensation étrange, que de se retrouver nu devant quatre hommes dont il ne connaissait rien, pas même le nom, ni même le visage, jamais vu de son existence... des types en apparence tout à fait normaux quoi. Encore, être à poil devant des filles ne lui posait pas de problèmes mais devant des mâles... Bref, le silence qui survint n'augurait rien de bon selon lui. Kyou se fit le plus petit possible malgré la forme de son membre dur à dissimuler, fixant de ses yeux d'un Jade fort et brillant les protagonistes qui le fixaient. Mais notre bonhomme n'était pas au bout de ses surprises...

Assis de façon à camoufler comme il le pouvait son érection toujours bien tenue, il fixa avec une certaine insistance les trois personnes regroupées dans un coin de la pièce, qui était visiblement un appartement. Mais à qui ? Était-il possible que cet appartement soit en leur possession ? Pourquoi pas, ils semblaient détendus et fixaient les deux nouveaux arrivants tous d'une manière différente, même si leur détachement pour les deux jeunes recrues était marqué dans leurs regards. Cependant, un appartement avec une gigantesque boule noire au milieu de la salle de séjour, sans aucun autre mobilier, c'était un peu étrange... C'est ainsi que Kyou vint à se poser plusieurs questions dans sa tête d'adolescent. Il y avait bien des propositions à étaler, caméra cachée, jeu télévisé ou un autre programme du genre. Seul problème, il n'avait jamais fait de casting et il se souvenait encore moins de la façon dont il avait été amené dans cet appartement. Autant le dire, il ne se souvenait pas de grand chose, il s'était... évanouis durant cette putain d'orgie, mais après ? Non, un jeu télévisé serait insensé, le Japon était peut-être un pays de malades mais amener des gens à poil (parce que visiblement, ils étaient deux) pour les filmer, c'était vraiment malsain.

* Je comprend pas comment j'ai pu atterrir ici... * pensa-t-il en fixant tous les recoins de l'appart' sans bouger de place.

* ... Ni pourquoi je suis ici, mais en tout cas, j'y suis... et la queue à l'air devant ces mecs... kuso, j'aime pas la façon dont ils me matent en plus... peuvent pas regarder ailleurs, ils ont jamais ouverts leur braguette sérieusement ?! *

Kyou fronça les sourcils et tourna la tête vers son comparse nudiste, il aurait bien voulut s'approcher de lui mais il avait trop les boules de se lever, c'était le cas de le dire, ça donnerait une occasion de plus aux trois inconnus de le mater encore plus, il ne supportait pas cette idée. Autant rester sagement assis là, peut-être que ce gars en serviette viendrait peut-être lui adresser la parole, étant donné qu'il semblait tout aussi pommé que lui. Il n'y croyait pas vraiment mais bon, ça c'était autre chose. Personnellement, si il se retrouvait dans une chambre, face à un type nu, il n'irait pas lui parler, il l'insulterait même où l'éviterait... ironiquement, il incarnait un rôle qu'il haïssait d'ors et déjà, la suite quant à elle s'avérait tout aussi surprenante.

Une arrivée ahurissante, la boule, par on ne sait quel orifice invisible, fit jaillir en son centre un rayon laser verdâtre qui s'étendit brusquement au centre de la salle, laissant traîner dans l'air une vibration sonore singulière et d'origine technologique, comme une programmation informatique transmise par stéréo, un truc similaire. Kyou tourna vivement la tête vers le point formé par le radar, là où le filet électrique s'était stoppé au niveau du sol... puis suivit une certaine trajectoire. Les yeux grands ouverts, il fixa d'abord furtivement le déplacement du fil jusqu'à ce que son attention se focalise entièrement sur la tête qui venait d'apparaître. Une fille, avec un visage attirant, endormie, siégeait là sur le sol, à l'instar de lui il y a quelques secondes, Kyou n'y croyait pas ses mires... on pouvait voir l'intérieur de son corps ! Ses organes, ses boyaux, tout ! L'adolescent avala sa salive, mêlant le dégoût et la crainte, lorsqu'une pensée désagréable lui vint à l'esprit. Était-il apparut de la même façon ou était-ce une I.A ? Non, étaient-ils tous apparus ainsi ? Non, pas encore, comment cela pouvait exister, la téléportation ?! C'était impossible, les technologies nippones étaient certes incroyablement avancées par rapport au reste du monde toutefois ils n'en étaient pas là... et la téléportation, de toute façon, avait toujours été jugée concrètement irréalisable par les scientifiques du monde. C'était tout bonnement impossible, ce n'était pas un être humain, ce n'était qu'une image de synthèse alors !

Non, Kyou vit sa poitrine derrière ses habits, les mouvements de son thorax en fonction que cette fille respirait, jusqu'à ce qu'elle ouvre les yeux, ce qui fit sursauter timidement le jeune androgyne qui eut un mouvement de recul contre son mur où il était actuellement bloqué. C'était trop réel pour être vrai, c'était impossible, pourtant, elle semblait si humaine, si vivante... il n'avait jamais vu de jeux vidéos comme ceux-là. Alors qu'il la dévisageait avec anxiété, celle-ci en fit de même mais ses yeux suivirent bien vite une trajectoire perverse, après quoi elle pouffa de rire un instant, ce qui eut pour effet de laisser le concerné s'exprimer par un vif détournement de tête présentante une mine désabusée alors qu'il croisait les bras.

Kyou oublia bien vite la fantaisie du jeu vidéo lorsque l'asiatique sortie d'un rayon laser se mit à parler, après avoir démontré peu à peu les mêmes symptômes que lui à son arrivée. Très franchement, il ne trouvait aucun mot, aucun adjectif concret pour décrire cette entrée en scène qui le laissait sur le cul, pas besoin de grands efforts pour cela par contre. Il la fixa nouvellement. Il n'eut cependant pas le temps de se questionner d'avantage qu'une autre personne fit son apparition de la même manière que la précédente. C'est toujours avec tant de surprise que Kyou analyse de haut en bas le nouveau corps apparut, une nouvelle personne, un jeune homme, habillé au moins... bien vite il en vint à poser diverses questions, similaires à celles posées antérieurement par la demoiselle moqueuse. Personne ne fournit de réponse à toutes les interrogations posées jusqu'ici, ils étaient alors tous dans le même cas ? Possible, possible. Heureusement, il n'avait pas perdu en lucidité, malheureusement, il avait une envie assez obscène encrée dans son entrejambe, envie qu'il ne pouvait soulager maintenant, fortuitement. Pour couronner le tout, comme pour achever la recrue efféminée du jour, un chien apparut...

* Un chien ? C'est quoi ce délire... après les hommes, les animaux... et ensuite ? *

C'est alors qu'une masse sombre le recouvrit aussitôt, attirant son attention, il leva les yeux petit à petit pour décrire de longues jambes recouvertes jusqu'à ce que le grand type baraqué ne se présente dans toute sa grandeur devant lui. Avalant sa salive devant le géant, Kyou se demanda honnêtement ce qu'il voulait, il arqua un sourcil en le dévisageant sans mot-dire jusqu'à ce que celui-ci lui tende une veste. Sa méfiance se transforma soudainement en enthousiasme, il fut emporté par un souffle de soulagement devant la bienveillance de son interlocuteur qui lui prêtait gentiment ses habits, comme si il avait compris sa gêne intérieure. Qui sait, peut-être s'était-il déjà retrouvé dans la même situation...

" A... Ano... merci, c'est... sympa... ! " balbutia Kyou en s'emparant timidement de la veste.

Se relevant, il enfila discrètement la veste sur lui et la ferma délicatement, même si elle était bien trop grande pour lui, elle était idéale pour la situation actuelle étant donnée qu'elle lui couvrait l'entrejambe et ce presque jusqu'aux genoux, en revanche elle lui faisait des bras immenses... [à l'instar de Kishimoto lorsqu'elle porte la veste de Kato] Il leva ses bras pour faire ce constat.

" Ouhla... c'est grand... " dit-il les mains levées au niveau de son torse.

Seulement, Kyou était quelqu'un de prudent, il ne le montra pas et aussi réfléchis qu'il soit, il tenta d'obtenir quelques informations subtilement de la part de son compagnon d'infortune, qui peut-être savait certaines choses. Enfin, encore une fois, il n'y croyait pas trop.

" Dis, tu sais pourquoi on est là ? " demanda-t-il d'une petite voix aguicheuse à l'attention de son prêteur, avec un regard des plus attendrissant tant il était insouciant, même si involontaire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gantzer A
avatar
Saki Ren

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t158-saki-ren-validee#15554
Nombre de messages : 311
Pseudo : Noodle
Surnom : Ushiro
Âge du personnage : 17

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
3/7  (3/7)
Équipement/Armement: Combinaison, X• Shot GUN, GantzBlade, Wakizashi, Talkie, Masque à Gaz, serviette éponge.

Ven 27 Juin 2008, 19:30

Effectivement, il était clair et net que la pièce était divisé en deux. D'un côté ces jeunes hommes, tous pour le moins quiet et serein, et de l'autre, ceux dont la béatitude et la stupéfaction s'emparaient de leur visage. Evidemment, Saki faisait partit de la deuxième catégorie, accompagné des deux exhibitionistes et de l'autre jeune homme. Ce dernier lui avait demandé la même chose qu'elle avait elle-même demandé aux autres mecs présents dans la pièce, sans n'avoir eu aucune réponses. Elle se contente d'un hochement d'épaule et d'une mou explicite pour lui faire part de son ignorance, et qu'elle était dans le même cas que lui.

Tout à coup, un bruit étrange parvint aux oreilles de la jeune fille, quelquechose resemblant à un mélange d'ultrason et de laser de scanner, étonnée elle tourna la tête, et vit un animal apparaître de façon saccadée mais en même temps tout aussi précise, on pouvait voir toute l'anatomie intérieur comme s'il s'agissait d'une dissection ... Qu'est ce que c'était ?

* Mon dieu, qu'est ce que c'est que ça ? ... On dirait un téléchargement, comme quand on affiche une image sur le net ... Putain, ça craint à mort ici, j'me casse ! *

Saki tourna la tête en quête d'une issue, elle remarqua alors quelquechose qu'elle n'avait pas encore vu ... Par delà la baie vitrée on pouvait aperçevoir la tour de Tokyo ... Il n'y avait à présent aucun doute pour elle, elle était vivante. Poursuivant ensuite son investigation, elle aperçut une porte, et s'y dirigea sans plus attendre. Celle-ci menait à un couloir le long du quel on pouvait y trouver deux portes. La première était vérouillée, et la seconde ... Ne contenait que des toilettes ... Elle essaya une dernière fois d'ouvrir la première porte mais en vain ...

* C'est quoi c'bordel ?! J'peux même pas me tailler d'ici ? Shikuso ... *

Pourtant, Saki savait qu'elle devait absolument sortir, il fallait qu'elle aille voir son frère, coûte que coûte s'était elle dit plus tôt dans la soirée ... Plus elle y penser, plus Saki était à cran, au point que la veine de sa tempe durcit. Elle savait ce qu'elle avait à faire à présent, soutirer des informations à ces trois mecs, et par n'importequel moyen. D'un pas décidé elle retourna dans la salle principale ou il y avait tout le monde, et se pointa droit devant deux des trois mecs.

" Bon maintenant assez rigolé, dites moi comment on sort d'ici, j'ai pas de temps à perdre. "

Saki leur lançait un regard furieux, voir menaçant, enfin plus menaçant qu'à l'acoutumé, tandis qu'elle serrait ses poings le plus fort possible afin de gérer son sang froid. Un silence s'imposa, ils n'étaient apparement pas d'envie de répondre, leur comportement en disait long avec leur sourire vil au coin des lèvres. C'était une chose qui exaspérait la jeune fille, et par impulsivité, elle perdit son calme. Elle attrapa le plus jeune, un collégien peut être, et le secoua vivement avant de le relâcher.

" Putain mais dites quelquechose ! "

A ce moment là, Saki était vraiment sur les nerfs, et il était vraiment déconseillé de l'irriter davantage, car cela pourrait s'averer quelque peu dangereux. La circonstance actuelle était l'une des pires enviseagables, celle où elle ne serait pas en mesure de voir son frère, voilà la raison qui faisait d'elle une véritable furie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Musashi Miyamoto

Nombre de messages : 191

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement:

Ven 27 Juin 2008, 22:47

Nishi était toujours posé contre le mur, L’attitude d’Oni le fis sourire comme a sont habitude…Nishi ne lavé toujours pas vue violé de jeune garçon pendant les mission, celle-ci serais peut-être la bonne qui c’est !
Le jeune homme enfilas la veste du grand noirs, il ne se douté surment pas se que Onizuka avais en tête…

Puis la jeune fille qui venais d’arrivé se levas est marchas en direction du petit groupe « d’ancien », elle comancas a leurs parlé avec un thon froid comme si elle les impressionnais eu qui avais déjà survécu a la mort pas male de fois…

Elle pris alors celui-qui paressé sans doute le plus faible par le colle, alors quelle s’âpreté a le secoué,Nishi attrapas la main de la jeune femme par le poigné,il comancas a serais ,sont bras paréssé tellement moue,on aurais dis du beurre….


Pensés: Désolé mes sa vas pas etre possible!

La douleurs allé sur ment l’envahir, la force que la combinaison dégagé était magnifique les humain normaux parréssé si…impuissant !
Puis il la regarda en souriant se tordre de douleurs,s'était ce petit sourire sadick qui énervé souvant les gens :


Ne tante plus jamais de me secoué, je ne suis pas ta peluche moi !

Puis Nishi la relâchas en la poussant de moitié…

Penssé :tu ma pris pour le plus faible ou quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Chiaki Onizuka

Nombre de messages : 121
Pseudo : Forge
Âge du personnage : 18 ans

Fiche Technique
Points:
10/100  (10/100)
Missions:
2/3  (2/3)
Équipement/Armement: Combinaison HS / X-Gun / Y-Gun

Sam 28 Juin 2008, 10:09

Kyou pris la veste qu'Onizuka lui tendit.
Kyou a écrit:
" A... Ano... merci, c'est... sympa... ! "
- "C'est rien..." dit il avec le sourire.
Kyou a écrit:
" Ouhla... c'est grand...
" Dis, tu sais pourquoi on est là ? "
*Putain ! C'est du tout cuit ! Tellement que j'en ai la trique.*
- "En fait..."

C'est alors que Saki piqua une crise en direction de Gray et Nishi coupant ainsi le début de conversation entre les deux protagonistes.
Saki a écrit:
" Bon maintenant assez rigolé, dites moi comment on sort d'ici, j'ai pas de temps à perdre. "
" Putain mais dites quelquechose !
"
*Ils commencent doucement à me gonflés ceux là. Va falloir réagir vite et de la bonne manière pour pouvoir contrôler la suite des opérations*

C'est alors que Saki empoigna Nishi qui s'empressa de dévoiler sa force en lui serrant le poignet.

*Le con...* pensa t il en posant sa main sur sa tête.

Saki du relâcher son étreinte sous la douleur.

Nishi a écrit:
Ne tante plus jamais de me secoué, je ne suis pas ta peluche moi !

*Merde !! Il fout tout en l'air. Faut que je réagisse vite fait. Un baratin, rien ne sert de cacher ce qu'ils découvriront tôt ou tard, ainsi je marquerai des points. 'Tain, je suis bon.*

Onizuka fit un clin d'œil à ses compagnons, afin de leur faire savoir qu'il maîtrisait la situation et qu'il fallait jouer dans son jeu. Il posa une main sur l'épaule de Kyou puis s'avança vers ses compagnons pour prendre la parole.

- "Tout d'abord, avant toute choses, sachez que vous tous bel et bien vivant."

Cette nouvelle fit un choc parmi tous les participants. Certains voulaient réagir à cette remarque mais Onizuka fit comprendre par un geste de la main qu'il ne fallait pas le couper.

- "Vous connaissez tous le film Battle Royale ? C'est un peu ce genre de trucs qui nous arrive en ce moment même. Je m'explique : Nous avons tous été acheté par des magnats des affaires, des bureaucrates las de leurs journées monotone. Votre mort a été mise en scène par des professionnels du cinéma, et votre entourage a été acheté ou manipulé, ainsi, votre mort vous parait tellement réelle que vous en êtes troublés."


*Putain, j'ai bien fait de mater Death Note ces temps ci, je me sens comme Raito là, à manipuler tout le monde. ça fait du bien...*

- "Nous avons tous été drogués durant la semaine, n'avez vous pas senti une fois un goût bizarre dans votre nourriture ? De plus, un minuscule système intégré a été intégré à notre système nerveux, contrôlant nos sens. Ce qui fait que nous nous sentons paralysés, ou bien que nous voyons ce qu'on pourrait croire comme des téléportations. Tout ceci n'a rien à voir avec du paranormal. Cette puce sert à nous transmettre divers messages ou alertes, le tout, précédés par un bip sonore qui peut paraître assez désagréable pour certains, mais ne vous inquiétez pas, celà voudra dire qu'on cherche à vous contacter.
Quoi d'autre..."


*Merde, je dois pas oublié un truc. Pas qu'ils cherchent à me contredire plus tard...*

- "Ah oui. Concernant la référence à BR, sous peu, cette boule va s'ouvrir. Comment elle s'appelle déjà... Trac ! Et nous, nous sommes des Traceurs."

*En même temps on file un faux nom. Ptain, chuis bon !!*

On y trouvera un armement futuriste et des valises, ainsi que des instructions à suivre. Une sorte de chasse à l'homme quoi. Puis on nous contactera pour nous indiquer quoi faire avec."

*Comme ça, même si on n'arrive pas à détruire les valises, ils ne les mettront pas de suite, et avec de la chance ils seront téléportés sans rien.*

- "Et donc, après avoir reçu les instructions orales, on nous emmènera dans une salle simulant la ville, mais tout est fictif, et on choisira si on veut continuer à jouer ou non. On a bien sûr le droit de refuser et de rentrer chez soi. C'est là qu'ils essaieront de vous contacter avec la puce qu'ls vous ont intégrés pour vous dissuader de partir mais vous pouvez ignorer le signal si tel est votre choix. C'est là qu'on voit en action leur merveille technologique. On aura l'impression que les personnes abandonnant auront leur tête qui explose. BOUM !

En ce qui concerne moi et mes compagnons, ainsi que d'autres peut être qui arriveront si ils ont choisis de continuer à "jouer", ce n'est pas la première fois qu'on nous emmène ici. On était dans votre cas il y a de ça un mois environ, à rien y comprendre. Mais un gars nous a tout expliqué, on n'a bien sûr rien compris à ce qu'il racontait, mais tout se réalisait comme il l'avait dit. D'ailleurs il n'est pas là, il a dû choisir de ne plus continuer à ce petit jeu...

Et, pour les armes. Elles sont réelles en quelque sorte. Si vous la pointez sur un joueur, ça l'élimine aussitôt. Un truc avec la puce qu'on nous a intégré, enfin, j'en sais trop rien car personne n'a testé. Tout ce que je sais, faut s'en servir contre l'autre équipe. On n'est pas les seuls à ce petit jeu. La puce qu'on nous a intégré nous les montrera en tant que créatures en tout genre, mais ce sont des gens tout ce qu'il y a de plus banal. Enfin, vous comprendrez..."


*Faudrait pas qu'un con pense que c'est des jouets et se mettent à tirer n'importe où. Chais pas si je dois attirer leur attention sur les combinaisons, faut pas qu'en voyant leur nom dessus, qu'ils s'attachent à elle... Nan, j'en ai déjà suffisamment dit pour qu'ils ne se doutent plus trop de nous.*


- "Je m'appelle donc Onizuka, le petit c'est Nishi, une vraie force de la nature, champion de je sais plus quoi et l'autre, c'est Gray. Si vous avez des questions, posez les, mais je pense vous avoir tout dit."

Il s'accroupit donc à la hauteur de Nishi et lui dit à l'oreille :

- "Le plan ne change pas, on détruit les combinaison le plus rapidement possible. T'iras aux chiottes un moment, et revient en invisible. Si d'autres personnes que moi ou Gray portent une valise, n'hésite pas à user de la force.
Je serait au taquet pour prendre le prochain contrôleur."


Il se releva et dit à haute voix à Gray :

- "Si tu le revois toucher à une personne et à user de la force, essaie de l'en empêcher. J'ai mis les choses au clair avec lui."

Il se retourna vers la foule encore sous le choc.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Momotaros Nogami

Nombre de messages : 15
Pseudo : Rider
Âge du personnage : 17

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement:

Sam 28 Juin 2008, 15:04

Froid, manipulateur, et tres calme. Voila les mots qui vinrent a l'esprit de Momotaros en entendant le joli petit discours de ce Onizuka. En gros, on l'aurait drogué, manipulé, mis en scene sa propre mort? Surement pas!
Il était intervenu dans une bagarre, qui aurait pu prédire qu'il allait le faire? Et meme si c'était un jeu avec des regles, pourquoi était-ce ce lycéen qui les expliquait?
Mais lui et ses deux amis avaient l'air d'en savoir pas mal, la seule difficulté serait de différencier la verité de leurs mensonges. Chose a laquelle Momotaros n'était vraiment pas doué.
La fille, le mec a la veste, et l'autre encore nu avec la serviette. Seront-ils ses alliés? Et contre qui, les trois autres?
"Conneries"! pensa-t-il.
Un collégien capable de pratiquement broyer le poignet d'une fille, et ses deux amis qui regardaient calmement...
Comment faire confiance a ces gens la? Méfiance.

Momotaros s'approcha doucement de la fille, et se pencha vers elle:
_Est ce que ça va?

Puis, tout bas et sans remuer les levres, de sorte que personne ne l'entende, Momotaros continua:
_Fais comme si de rien n'était, reste calme et dis au mec a la veste de rester pres de nous. Son grand ami ne m'inspire pas confiance.

Bien sur, Momotaros savait qu'une jeune femme, qui venait de se faire maltraiter de sucroit, réagirait forcément mal, et l'envoierait peut-être se faire voir.
Mais au moins, il aurait fait ce qu'il fallait, encore une fois.


Ore Sanjou!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Lee Shaolan

Nombre de messages : 238
Pseudo : Le fauve
Surnom : Feu'o'Cul
Âge du personnage : 23 ans

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/1  (0/1)
Équipement/Armement: X-Gun X1 / Combinaison X1/ Veste Pompier/ Clé Polycoise / Hachette

Sam 28 Juin 2008, 23:04

Gray était adosser au mur sans rien dire, les nouveaux se posait toujours autant de question et lorsque Gray demanda si on leur disait Nishi dit clairement qu'il ne fallait pas. Donc ce fut le cas, mais Oni voulait s'amuser avec le petit nouveau nu et en erection, il était si drôle et imprévisible celui la. Mais tandis que Gray faisait sn chaud la petite gazelle vien et demande ce qu'il fou la, mais la pauvre s'adresse à Nishi en le sécouant.

*La pauvre...*

Nishi l'envoie balader comme si elle allait se faire tuer par lui. Gray tira la fille par le bras et la colla de force à lui.


"Doucement...Fait moi un calin et peut etre je t'éxpliquerai ce que on fou la..."

Mais Oni commença son discours.

"Ecoute il t'explique tou..."

Gray entoura de ses bras la jeune fille la alissant face à Oni, Gray était derriere et ecoutait les paroles d'Oni. Il se mit à racconter tout un baratin sur des histoires sortie de film. La jeune fille toujours tenue par les bras de Gray comme si il était tous deux en couples. Lorsque Oni eu finit, Gray eu envie d'exploser de rire mais il se retient et regarde la jeune fille dans les yeux en la retournant face à lui.


"Tu vois, il n'y à rien à craindre...Tu sais quoi tu va rester avec moi, j'ai l'abitude ce jeu est simple et en plus je suis militaire donc les arme sa me connais."


Il regarda Nishi et Oni avec un sourire... Oni arriva et parla dans l'oreille à Nishi puis ensuite dans celle de Gray.


"Oui tinquiet par pour ça..."

Il regarda la jeune fille dans les yeux...

"Bon qu'elle est ton petit prénom...Moi c'est Gray."




La vie n'est que le jeu du Destin
Le Destin n'est que le sens de la Vie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://resgaroth.fr

Gantzer A
avatar
Saki Ren

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t158-saki-ren-validee#15554
Nombre de messages : 311
Pseudo : Noodle
Surnom : Ushiro
Âge du personnage : 17

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
3/7  (3/7)
Équipement/Armement: Combinaison, X• Shot GUN, GantzBlade, Wakizashi, Talkie, Masque à Gaz, serviette éponge.

Dim 29 Juin 2008, 01:21


Saki n'avait pas compris grand chose durant les quatres dernières secondes, alors qu'elle jeter son dévolu sur celui qui avait la tête la plus agaçante, celui-ci lui attrapa la main jusqu'à la lui broyer ... Ce gamin avait une force incommensurable ... Et bien entendu, la jeune fille laissa échapper un cri de douleur tout en s'extirpant de l'emprise du jeune garçon. Affichant un regard furieux et mêlé d'incompréhension à son tortionnaire. Par réflexe, Saki massa son poignet douloureux avec son autre main, tandis qu'une autre main vint à l'attraper par le bras.


C'était l'autre gars qui la tirait vers lui, au point de se retrouver collé à lui ... Tout en jouant le rôle du prince protecteur rassurant sa belle. Un prince pas très gentleman par ailleurs, nul prince n'aurait exigeait un calin en retour de quoi que ce soit ... Mais quoi qu'il en était ça ne dérangeais pas vraiment Saki, qui était prête à tout pour sortir d'ici et retrouver son petit frère.

Mais apparement Saki n'aurait pas à user de ses atouts dans l'immédiat, puisque le grand black avait décidé de tout leur réveler. Suivant les conseils de son cavalier d'un instant, elle écouta attentivement les explications de cette incongrue situation ... Mais quelquechose sonnait faut dans son discours, ou bien c'était la nature trop méfiante de Saki qui refaisait surface. Quoi qu'il en soit, elle n'avait pas entièrement confiance en ses paroles, enfin jusqu'à ce que ses predictions sur cette sphère noire et sur ses armes s'avère véridique.

Seulement elle n'arrivait pas à gober cette histoire de mort simulée, la demoiselle était trop terre à terre pour croire une chose pareille, et puis pourquoi des gens de la haute société s'interesseraient à elle ? ... Pour elle il y avait vraiment quelque chose qui clochait, et pour cela, elle devait absolument s'assurer si son préssentiment était exacte, mais quand il eut finit, le jeune homme qui la tenait encore la tourna vers lui à nouveau, lui parlant avec un faux air de rassurement, allant jusqu'à dire que si elle restait avec lui elle n'aurait rien à craindre, étant un militaire et habitué des armes ... Mais ce qu'il ne savait pas c'est que ce n'était pas la meilleure des choses à dire à Saki, qui se sentie vexée, mais garda ses réfléxions pour le moment venu qui ne saurait tarder ...

Celui-ci se présenta, apparement il s'appellait Gray ... Pas très Japonaise comme nom, certainement Anglais ou Américain, enfin soit, cela ne préoccupait guère la jeune fille, qui profita de l'occasion pour s'extirper des bras du jeune homme.

" Très bien Gray, moi c'est Saki, et je n'ai pas besoin de chevalier fervant pour me protéger, je peux très bien me débrouiller toute seule, donc merci de ta proposition mais ma fierté m'oblige à la décliner. Je suis peut-être une fille, mais c'est pas une raison pour me sous-estimer. "

Saki avait un fort tempéremment, c'était indéniable, et elle ne se privait pas de l'utiliser, même si les gens avaient l'habitude de la détester pour cela, elle n'en avait que faire, quoi que parfois, cela l'amuser de se faire haïr.

Elle retourna alors de l'autre côté de la pièce, fixant le jeune collégien. Son poignet lui faisait toujours mal, mais bien heuresement elle arrivait encore à le bouger, bien que cela soit douloureux. A ce moment là, un autre gars se pointa vers elle, un Japonais lui à en juger son apparence. Celui-ci se préoccupait de son poignet, et lui faisant part de ses doutes à l'instar de groupe " de l'autre côté " ... Alors elle aussi n'avait pas confiance ? Cela fit sourire intérieurement la jeune fille. Il ajouta qu'ils feraient mieux de rester calmes pour l'instant, et il n'avait pas tord au fond ... La question était de savoir si Saki en était capable. Le jeune garçon insista aussi sur le fait qu'il fallait mettre en garde le mec à poil, qui l'était moins à présent après avoir récupéré la veste du baraqué. En vérité, elle n'y portait pas trop d'importance, et se retourna vers la baie vitrée, regardant par delà le petit balcon la ville de Tokyo tout en répondant machinalement au jeune homme.

" Oui, ça va, inutile de trop s'en faire pour moi. "

Saki réfléchissait au fait d'approuver les dires de son voisin, pour savoir si oui ou non il fallait faire mi-ami avec l'exhibitioniste. Elle le regarda alors de loin, il était plutôt beau, une beauté plus ou moins féminine toute de même, la jeune fille finit même pas se demander si ce n'était pas un Host Boy ... Cela était tout à fait plausible, joli visage, arrivée à poil ... Ca tenait la route ... En fait non, elle ne put d'échapper un petit pouffement de rire, se désolant de sa bêtise. Pour une raison dont elle-même elle ignorait, elle s'approcha du jeune homme en question et lui demanda.

" Eto ... Es-tu un Host Boy ? "


Dernière édition par Saki Ren le Dim 29 Juin 2008, 14:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre B

Chambre B
avatar
Ethan Thomas

Nombre de messages : 1152
Pseudo : Ginko
Âge du personnage : 32 ans

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/1  (0/1)
Équipement/Armement: P-266 [ 9mm - 14 coups ] x 2 dans Holster + Barre métal + Poings bandés

Dim 29 Juin 2008, 11:09



Kyou, d'un regard attentif, s'apprêta à entendre la vérité sur leur situation de la part de ce drôle de gars. Enfin, il en esquissa un sourire de satisfaction très discret au coin de ses lèvres. Il avait bien fait de ne pas envoyer chier ce type, d'habitude, il aurait été trop mal luné pour accepter quoi que ce soit de la part d'un parfait inconnu, même par charité, en revanche, là c'était une situation un peu délicate qui exigeait un peu de réflexion. Manipulateur, lui ? Nooooon, juste un petit peu, lorsqu'il en ressentait le besoin. Son interlocuteur s'apprêta donc à lui révéler ce qu'il attendait tant, le jeune adolescent sut cacher son impatience certaine vis à vis de l'apprentissage des faits. Malheureusement, son bienfaiteur fut coupé dans sa lancée par les tumultes derrière eux, engendrés par un gamin assez étrange qui semblait martyriser la seule femme présente ici bas. Ca semblait barder pour elle, même si Kyou ne comprenait pas pourquoi elle criait ainsi à cause d'une simple étreinte du poignet faite par ce gringalet sordide. Elle ne lui paraissait pas chochotte pourtant...

Avec force, le gamin tortionnaire relâcha la fille d'un air menaçant en la prévenant d'une façon très peu amicale, suscitant diverses réactions dans l'assemblée surprise une fois de plus. Fixant la demoiselle à terre, il fut interpellé par la main chaude du grand costaud de service, il reporta donc son attention sur ce dernier qui entama un long discours explicatif assez prenant et bien ficelé. Comme un scénario de film. À l'instar de ses pairs dans la même situation que lui, il écouta avec attention les dires de leur 'meneur' jusqu'au bout. Après plusieurs minutes, le black s'étant présenté ses compagnons et lui partit pour aller murmurer on ne sait quoi à ses pairs, laissant les nouvelles têtes dans l'incompréhension la plus totale ainsi que dans l'angoisse encore fraîche. Cela leur permettrait de 'méditer' sur leur cas.

De son côté, Kyou était perdu, bien plus que si il n'avait pas appris la vérité, si toutefois elle était bien vraie et pas falsifiée. D'après les dires de ce fameux Onizuka, ils étaient dans une sorte de show pour des bourgeois qui s'emmerdent, une sorte de jeu similaire à Battle Royale... c'était impossible. Le Japon était bien comme tous les autres pays, Kyou ne se faisait pas d'illusion là-dessus, mais de là à imaginer ne serait-ce qu'un un instant, qu'un tel trafic pouvait avoir lieu... et encore moins qu'il en serait victime un jour. Était-ce bien vrai ? Non, leur histoire de mort inventée, c'était impossible, il n'était même pas mort une seule fois ! Il devait forcément y avoir une erreur là-dedans, ils s'étaient peut-être trompés de gars ou quelque chose du genre, mieux valait en faire part à celui qui en savait le plus parmi eux. Il s'apprêta donc à questionner nouvellement Onizuka, profitant un peu de sa gentillesse et de sa connaissance, mais il fut vite interrompu par une présence étrangère néanmoins reconnaissable... surtout à cause de sa voix.

Il tourna la tête instinctivement pour se trouver en face de la fille du groupe, elle semblait remise de ses émotions et, visiblement, elle ne paraissait pas plus inquiétée de leur situation que ça. Surtout en vue de sa question qui ne manqua pas de déclencher chez le concerné une réaction burlesque. Cette fille avait eut l'audace de lui demander si il était un Host Boy. Avec de grands yeux ronds, la bouche ouverte prête à gober n'importe quelle mouche passant par là, de multiples gouttes de sueur dévalant son front, il dévisagea sa nouvelle interlocutrice. Il répondit relativement à sa question avec une gêne apparente, exprimant une certaine vexation dans sa voix.

" Qu... Quoi ?! Mais... n'importe quoi. "

Il tourna la tête d'un air indigné, assez agacé qu'on le prenne pour un Host. C'est vrai, il était arrivé à poil le kikitoudur, mais à part ça ? Rien de bien grave, ils feraient mieux de se préoccuper de leur sort au lieu des autres personnes. Enfin, il ne pouvait pas en vouloir à la jeune fille, elle était plutôt jolie malgré son fort caractère et il n'y avait pas de quoi s'emporter. Il réfléchit quelques secondes et regarda de nouveau Onizuka avant de l'interpeller une nouvelle fois, d'une voix hésitante.

" A... Ano... Onizuka-san ! " dit-il en levant sa main-manche.

" Je suis... j'ai pas l'impression d'être mort en fait... oh et puis merde ! " finit-il franchement.
" J'étais en pleine orgie il y a encore quelques minutes, je suis même pas mort à ce que je me souvienne, je m'éclatais juste, comment ça se fait que je sois amené dans ce merdier ? " finit-il en écartant les bras.

Maintenant, il s'en foutait du regard des autres, de ce qu'ils pouvaient penser, même si ils l'avaient tous entendus, il fallait qu'il comprenne, c'était ça l'important.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Chiaki Onizuka

Nombre de messages : 121
Pseudo : Forge
Âge du personnage : 18 ans

Fiche Technique
Points:
10/100  (10/100)
Missions:
2/3  (2/3)
Équipement/Armement: Combinaison HS / X-Gun / Y-Gun

Dim 29 Juin 2008, 14:19

Kyou a écrit:
" A... Ano... Onizuka-san ! " dit-il en levant sa main-manche.

" Je suis... j'ai pas l'impression d'être mort en fait... oh et puis merde ! " finit-il franchement.
" J'étais en pleine orgie il y a encore quelques minutes, je suis même pas mort à ce que je me souvienne, je m'éclatais juste, comment ça se fait que je sois amené dans ce merdier ? " finit-il en écartant les bras.
- "Comme je l'ai dit, nous sommes tous bel et bien vivant. D'après ce que j'ai appris le mois dernier lors de ma première "partie", on avait tous un point commun, l'impression d'avoir été mort. Puis on s'est réveillé dans cette salle, au compte goutte. A vrai dire on a un compagnon, Shinishi, assez calé dans les explications, qui nous a fait un topo sur la situation mais il n'est pas encore là... Sauf s'il a décidé d'arrêté ce petit jeu...
A la fin de la partie, nos "ravisseurs" nous demandé si l'on voulait continuer une prochaine fois ou non, en nous détaillant un moyen pour leur faire parvenir la réponse.

D'ailleurs il manque encore 2 autres personnes..."


*Merde, pourquoi ils ne sont pas encore apparu ? Faudra faire fermer sa gueule au flic sinon il va tout foutre en l'air.*

Onizuka esquissa un sourire, une idée lui vint en tête. Salir sa réputation.

- "D'ailleurs l'un d'eux est un peu loufoque. Un acteur ou chais pas quoi, mais il se prenait pour un flic parano et n'arrêtait pas de fabuler sur des histoires de viols, de meurtres et même d'aliens." s'esclaffa t il en direction de ses compagnons. "J'espère qu'il a choisi de vouloir continuer, on s'ennuyait pas avec lui. Il avait l'art de détendre l'atmosphère pesante qui régnait dans cette pièce."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gantzer A
avatar
Saki Ren

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t158-saki-ren-validee#15554
Nombre de messages : 311
Pseudo : Noodle
Surnom : Ushiro
Âge du personnage : 17

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
3/7  (3/7)
Équipement/Armement: Combinaison, X• Shot GUN, GantzBlade, Wakizashi, Talkie, Masque à Gaz, serviette éponge.

Dim 29 Juin 2008, 15:00

Le jeune garçon n'avait pas l'air d'apprécier la remarque de Saki, ce qui voulait bien entendu dire que ses suppositions étaient fausses, lui-même les nia. Cela la fit sourire, la gêne qu'il avait montré en lui répondant ne lui permettait pas de douter sur cette activité là. Elle eut alors un petit rictus amusé tout en regardant le jeune garçon lui tourner la tête.

" C'est dommage. Mais il n'y a pas de honte à avoir tu sais, enfin tu aurais certainement beaucoup de succès si tu en devenais un, autant auprès des filles, qu'auprès des garçons ... "

Saki s'agenouilla près de lui en posant la main sur son épaule, de façon à tirer de façon explicite la veste du grand baraqué, qui regardait toujours d'un air coquin le jeune garçon. Cette réflexion sous ses airs de taquineries était en quelque sorte un avertissement, à lui à présent d'en soutirer l'essentiel s'il en était capable, la jeune fille avait déjà fait un effort pour le mettre en garde alors qu'elle n'était vraiment pas du genre altruiste.

Les explications concernant sa nudité survint peu à près, Saki en étai peut-être l'élément déclencheur, le jeune garçon certainement déjà assez gêné de se retrouver à poil devant un tas de personne, qui plus est l'engin dressé comme un fusil près à tirer, et d'en plus recevoir des réfléctions de la part de la seule fille présente. Apparement, le jeune homme ne se souvenait avoir rendu l'âme, étant en pleine orgie ... Tout devenait clair à présent, pas question d'Host Boy ni de jeune adolescent masturbateur, mais d'une jeune s'adonnant aux plus grands plaisirs qui soient.

Elle se releva écoutant alors le grand baraqué, qui apparement se nommait Onizuka, insister sur l'explication de la situation au dieu de ses dames qui lui avait posé d'autres questions et emit des doutes. Et c'est à ce moment là que Saki sut qu'elle devait intervenir ... Elle devait absolument coincer ce gars d'une façon ou d'une autre, et elle avait bien sa petite idée sur la question.

" Il y a quelquechose que je ne trouve pas net dans ton explication, tu parles bien de mort simulée ? ... Je me suis suicidée alors comment veux tu que je simule ma propre mort ? " Lança-t-elle d'un ton froid, presque glacial, accompagné de son regard de braise et imperturbable.

Elle retourna près de la baie vitrée et s'y appuya tout en croisant les bras et en fixant le dénommé Onizuka, attendant la réponse à sa question, tout en arborant un vil sourire, persuadée d'avoir touchée en plein dans le mille, fidèle à sa naturelle présomption.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Chiaki Onizuka

Nombre de messages : 121
Pseudo : Forge
Âge du personnage : 18 ans

Fiche Technique
Points:
10/100  (10/100)
Missions:
2/3  (2/3)
Équipement/Armement: Combinaison HS / X-Gun / Y-Gun

Dim 29 Juin 2008, 15:52

*Salope !!! T'essaies de me coincer en me sortant ton baratin ?* pensa t il en serrant les dents.

- "Ton comportement ne ressemble pas à celui d'une personne qui s'est suicidée..." lança t il en avançant devant la femme à l'air faussement machiavélique. "Sache que si j'explique tout ceci, c'est avec bonne volonté."

Il se plaça droit devant Saki, adossée contre la baie vitrée.

- "Selon toi, tu es morte là ? C'est ça ? ça ne te gêne pas que je fasse ça alors ?" dit il en pressant sa poitrine. "D'ailleurs on peut s'isoler dans la salle au coin de cette pièce et je te montrerai à quel point tu es vivante, à quel point tu transpires la santé..."


Il recula ensuite vers le reste de la salle :

- "L'heure du show est terminée, vous vous rendrez bien compte de ce qui vous arrivera, et qui vous est arrivé, très prochainement. Je ne répondrai plus aux questions, remerciez la garce."


Onizuka se dirigea vers ses deux anciens compagnons et leur dit discrètement :

- "Faudra faire gaffe à ce que le flic ne foute pas tout en l'air, et faudra dire à Kuwabara de ne répondre à aucunes questions."

Il jeta son mégot de cigarette.

- "Si la garce l'ouvre encore une fois avec ses sarcasmes, il faudra lui régler son compte. Elle commence à me taper sur les nerfs à faire la maligne."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre B

Chambre B
avatar
Ethan Thomas

Nombre de messages : 1152
Pseudo : Ginko
Âge du personnage : 32 ans

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/1  (0/1)
Équipement/Armement: P-266 [ 9mm - 14 coups ] x 2 dans Holster + Barre métal + Poings bandés

Mar 01 Juil 2008, 13:05



Onizuka répondit et Saki en profita pour insinuer quelque chose d'assez désagréable sur le compte du bienfaiteur d'Hanaki. L'adolescent dénudé ne s'emporta pas, il se contenta lors de l'intervention de la miss de fixer aléatoirement les deux ennemis présents dans la pièce, l'ambiance allait bientôt être plus tendue encore dans quelques instants, mais ça, tout le monde pouvait s'en douter. Préférant ne pas rester à portée des deux individus en conflit, il décida de se faufiler à travers les masses avec habilité pour se retrouver au fond de la salle, derrière la boule, ce afin de penser plus calmement aux dires de la fille. Se pourrait-il qu'Onizuka était juste un profiteur, homosexuel qui chercherait juste à s'accaparer une proie, comme l'avait sous-entendue cette inconnue ? C'était insensé. Il s'était montré gentil et avenant avec lui... peut-être même trop gentil en fin de compte. Qui croire dans l'histoire ? Celui qui semblait en savoir le plus ou celle qui était dans la même situation que la plupart d'entre eux, paumés ? Le choix était difficile, Kyou en vint vite à décider celui qu'il devait suivre : lui, lui et lui seul, personne d'autre. Ce ne serait qu'ainsi qu'il pourrait s'en sortir et ne pas être entraîné dans d'éventuels bagarres comme celle qui se profilait d'ici entre deux groupes bien distincts, les nouveaux et les connaisseurs. En gros, eux, petits joueurs novices étaient comme un poil de cul entre les dents pour les anciens, c'était compréhensible et vu sous cet angle, Kyou appréhendait désormais leur comportement distant et indifférent vis à vis d'eux. De son côté, il préférait rester en retrait pour observer et voir comment la situation évoluait, peut-être pourrait-il en tirer profit plus tard, qui sait...

En tout cas, personne ne savait pour cette boule. Qu'est-ce qu'un engin comme ça foutait dans un appartement ? Si c'était un jeu virtuel, l'idée de cette sphère était aussi morbide que bidon à vrai dire. À quoi servait-elle au juste ? Une télé ronde ? Vu son gabarit, elle devait forcément contenir quelque chose... seulement il était impossible de le savoir. Peut-être qu'il pourrait se servir de la vibration pour essayer de comprendre si elle était vide ou pleine. Se penchant en tendant son poing, il toqua fébrilement à l'aide de ses doigts et écouta attentivement la résonance... elle était littéralement indescriptible. Kyou se releva, mains, enfin manches, sur les hanches, affichant une moue dépitée devant ce nouveau constat. Combien de temps encore allaient-ils attendre dans cette pièce ? Ah, il y pensait, Onizuka avait énoncé l'absence de deux participants... peut-être allaient-ils arriver d'une minute à l'autre. Quelque chose le chiffonna toutefois dans le raisonnement du grand black. Si tout était fictif... ils étaient dans une salle virtuelle ou pas ? Il se le demandait. Tout ce qu'il touchait avait un impact, une matière, une consistance... ses lèvres, sa peau, la boule, les murs mais... les fenêtres étaient intouchables. Ou on ne voulait peut-être pas les toucher. Une barrière ? De l'hypnose ? Un rêve ? Impossible de dire si la fiction parvenait au même pied d'égalité que la réalité. C'était incompréhensible que des gens se téléportent, enfin même si ce n'était qu'une impression transmise par cette puce, où étaient-ils tous actuellement ? Invisibles, placés dans la pièce sans qu'on ne s'en rende compte et ils arrivaient en se réveillant sous forme de transportation virtuelle ? C'était incroyable. ne idée lui vint alors en tête. Après avoir vu le film Matrix, il trouvait un lien dans tout ça, peut-être étaient-ils tous gardés dans une pièce bien réelle, branchées à des machines ou des trucs à la pointe qui les immergeait dans ce monde virtuel mais si réel. C'était possible, ça ?

Comment la technologie pouvait être si développée et surtout, qui pouvait faire des choses pareilles, voire des inconnus se battre et se disputer. Un Battle Story, c'était le titre le plus approprié pour leur situation ou le nom le plus adapté pour une télé-réalité pareille. Pourtant, pas de caméra... alors il s'agissait certainement d'un système cérébral capable de reproduire des images virtuelles sur écran vidéo. C'était complètement dingue n'empêche. Kyou continua à réfléchir jusqu'à ce que la situation empire du côté d'Onizuka et de la demoiselle, celle-ci fut menacée de viol après avoir été pelotée, décidément, Onizuka était quelqu'un de franc... et surtout, il semblait être hétérosexuel, c'était déjà plus rassurant. Après cela, il se tut, annonçant qu'il ne répondrait plus à rien à cause d'une certaine garce, comme il l'appelait. Enfin, de son côté, il était sûr de pouvoir soutirer encore plusieurs informations, jusque là, il y était parvenu alors pourquoi pas une autre fois encore ? Il se laissa penser en fixant ses pieds nus, essayant déjà de faire le point... se retrouver dans un cas comme celui-là était perturbant, il fallait l'avouer, même lui perdait ses repères.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Lee Shaolan

Nombre de messages : 238
Pseudo : Le fauve
Surnom : Feu'o'Cul
Âge du personnage : 23 ans

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/1  (0/1)
Équipement/Armement: X-Gun X1 / Combinaison X1/ Veste Pompier/ Clé Polycoise / Hachette

Mer 02 Juil 2008, 12:11

Gray ne dit rien tandis que la jeune fille l'esquiva en disant qu'elle n'avait pas besoin de chevalier servant, Gray la laissa.

*Espère de p**te tu crois pouvoir m'esquiver ainsi...*

Mais elle alla à l'encontre d'Onizuka, la pauvre répliquait intelligeament afin de le pieger. Mais Oni eux plus d'une astuce dans son sac pour répliquer, ce qui fit sourire Gray. Puis il revient vers ses deux ancien compagnons pour leurs dire.

Code:

"Faudra faire gaffe à
ce que le flic ne foute pas tout en l'air, et faudra dire à Kuwabara de
ne répondre à aucunes questions."

Onizuka jeta son mégot de cigarette.

Code:
"Si la garce l'ouvre encore une fois avec ses sarcasmes, il faudra lui
régler son compte. Elle commence à me taper sur les nerfs à faire la
maligne."

Gray sourit, et dit à voix basse.

"T'en fait pas cette pu**e est à moi"


Gray se tourna vers la boule ou le jeune qui était nu et surtout dans la ligne de mire d'Onizuka observait avec intension cette boule.

*J'en avait marre d'attendre vivement que cette foutue boule de merde s'active...Gantz grouille toi putain*


Gray restait calme à regarder les nouveau tous presque effrayer par la situation.




La vie n'est que le jeu du Destin
Le Destin n'est que le sens de la Vie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://resgaroth.fr

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

[A3-1A] Troisième Mission. [Arrivée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Arrivée de Houille
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gantz ROH RPG ::  :: Contexte :: Archives :: Mission A3-