PLAYLIST DE GANTZ !


Partagez|

[B1- Kazuma Kuroda] La traque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Civil

Civil
avatar
Kazuma Kuroda

Nombre de messages : 149
Pseudo : schnapowns
Âge du personnage : 18 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement:

Ven 17 Juil 2009, 18:52

C'était comme une pointe dans la nuque, impression dérangeante d'avoir de petites pattes d'insectes gesticuler sur votre peau, qui ne disparaissaient pas d'un simple balayage de la main. Son attention sur ce que disait la jeune femme qui l'accompagnait n'était plus que soubresaut. Il étouffait au milieu de cette foule compact et ce brouhaha incessant, il se sentait comme un animal acculé. Il observa les alentours avec attention et ce qu'il vit lui fit comprendre ce qui n'allait pas.Appuyé contre un lampadaire, Toshiro, un sourire sur ses lèvres qui en disait long. Il fit du regard le tour de la petite place où il se trouvait et aperçut la bande de son rival éparpillée aux alentours, cachant discrètement leurs armes. Et ils semblèrent tous se figer, comme des rochers inébranlable au milieu d'une foule tumultueuse, les secondes s'effilochant dans une atmosphère pesante sur le point de craquer à chaque instant sous la tension. Les regards se croisaient et se décroisaient attendant de voir qui fera le premier geste.

La jeune fille observait kazuma avec
inquiétude, ne comprenant pas sa réaction. Quand celui-ci se lança vers elle et lui attrapa la main, surprise elle lâcha un cri qui fit se retourner la plupart des passants proche. Il se mit à courir à travers la foule, trainant derrière lui la fille au teint pâle. Il fallait trouver une issue, et rapidement. Il aperçut l'entrée du métro à une centaine de mètre mais deux ennemis lui barraient la route, le cercle se refermait rapidement sur lui. Pas le temps de réfléchir, il devait foncer! Il courut droit sur eux, slalomant entre les passants surpris. Et avant que les deux hommes en face de lui ne puissent faire quoi que se soit il attrapa un passant par le bras et le poussa sur eux, les renversant. Il ne prit pas la peine de regarder derrière lui et se précipita dans les marches menant au métro.

Le bruit de pas d'une course effrénée derrière lui
l'informa qu'ils n'étaient plus très loin. La jeune fille le ralentissait mais il était hors de question de la laisser à cette bande de timbré. Ils l'avaient vu avec elle, il ne pouvait pas l'abandonner au risquede la voir se faire attraper par la bande à Toshiro. Ils étaient capable du pire, surtout avec une fille aussi jolie. Il n'avait pas le temps de s'en vouloir, il ne fallait pas s'arrêter, courir toujours plus loin, toujours plus vite. Il dévalait les marches à pas de géant, et même si il la sentait à chaque fois sur le point de perdre l'équilibre il continuait. Une fois en bas leurs pieds résonnèrent dans un claquement violent, longeant le long tunnel pour arriver jusqu'à une intersection . Ils tournèrent sans freiner, dérapant sur le sol glissant et se cognant contre le mur, finissant avec le souffle coupé durant quelques secondes.

Les vociférations de leurs poursuivant
s'approchant de plus en plus ne faisaient que lui tordre les entrailles en imaginant le pire si ils les rattrapaient. Il aperçut la sortie du tunnel au loin, débouchant sur leur porte de sortie. Ils reprirent leur course avec cet espoir si proche d'eux. Ils arrivèrent finalement sur le quai, à bout de souffle. Mais il n'y avait pas de train pour les accueillir...

Kazuma s'arrêta et
sans prendre le temps de récupérer sa respiration fit demi-tour, lâchant la main de la jeune femme et s'avança jusqu'à l'entrée du tunnel. En le voyant, la bande à Toshiro s'arrêta, inquiet. Profitant de ce petit répit, kazuma interpella celle pour qui il allait surement aller à l'encontre de sa promesse.

"Hey.... Je ne sais toujours pas ton nom..."

La jeune fille, complètement perdu par ce qu'il se passait, eut de grand yeux ébahis. Et c'est avec un sourire triste sur les lèvres qu'elle lui répondit.

"Shiki... Ryogi Shiki!..."


Kazuma eut un petit rire forcé et avec une étonnante flegme prit la cigarette de la bouche d'un passant, et la posa sur ses lèvres tout en fixant d'un regard sans émotion les hommes se tenant à quelques mètres de lui. Le passant, un vieil homme au front dégarnie, après quelques secondes à être resté ébahie commença à s'énerver et s'apprêta à récupérer sa cigarette. Mais en se rendant compte de ce qu'il se passait il recula tout en lâchant un petit bruit de fouine. Toutes les autres personnes attendant le train se rendirent compte de l'agitation et commencèrent à se regrouper entre eux tout en restant suffisamment loin pour ne pas être impliquer, murmurant d'excitation à propos de ce qu'ils allaient voir. Malgré son air calme Kazuma avait l'impression que son ventre était prit dans un étau, lui broyant chaque organe de son corps. Il n'avait aucun plan, il agissait juste selon son instinct. Il lâcha une fumée opaque au moment où il rassura Shiki.

" Enchanté d'avoir fait ta connaissance... Shiki. Désolé si j't'ai embarqué dedans. Le moindre que je puisse faire c'est de les retenir..."

Sur ces derniers mots, Toshiro apparut derrière ses hommes, le teint rouge vif.

"KAZUMA! .... Enfoiré! Je vais te le faire regretter!!! Défoncez le!!!"

Et les hommes se ruèrent sur Kazuma, beuglant de toutes leurs force. Pour Kuroda c'était simple, il devait juste tenir jusqu'à ce que le train arrive. Mais même dans cette situation il ne pouvait se résoudre à se pardonner de ce qu'il avait fait. Il devait encore expier ses fautes. Mais cette situation était bien différente de ce qu'il avait vécut jusqu'à présent, il devait défendre quelqu'un à n'importe quel prix.

Trois hommes arrivèrent sur lui, le premier tenta dans un geste ample de lui donner un coup de couteau que Kazuma esquiva en reculant d'un pas. Le deuxième essaya de le frapper à l'aide d'un Bokuto avec un coup de bas en haut et un pas sur le côté fut suffisant, tandis que le troisième d'un coup de batte força Kazuma à s'abaisser. Avant qu'ils ne puissent faire quoi que se soit, kazuma s'avança contre celui qui tenait le Bokuto, saisit son arme et avec force l'envoya contre son acolyte au couteau, arrachant par la même occasion son arme. Prévoyant le prochain coup du dernier qui restait, il brandit le sabre en bois qu'il venait de récupérer tout en se retournant et para de justesse le coup de batte. Mais ce n'était pas les seuls agresseurs à qui il devait faire face. Un autre arriva sur son flanc et lui fit une légère entaille avec la lame de son couteau. Kazuma fit un pas sur le côté et donna un coup dans le vent proche du visage du batteur pour le forcer à reculer.

Le voyant avec une arme, ils reculèrent légèrement et semblèrent attendre les ordre de leur chef. Ils avaient déjà vu ce qu'était capable de faire Kazuma, une arme en main et ils ne voulaient pas prendre le risque de subir une nouvelle fois sa colère. Toshiro se mit à beugler et à s'énerver sur ses hommes.

"Bordel!Bande d'abruti! Vous voyez pas qu'il bluffe?!!! Allez-y!!!"

Reprenant courage, les cinq hommes devant Kazuma se mirent à rire, et foncèrent sur lui. Bien que fort, Kazuma ne put les contenir tous et il ne put éviter la barre de fer qui s'abattit sur son bras gauche, le broyant sous le coup brutal, l'os craquant sinistrement. Il se mit à esquiver, perdant de plus en plus de terrain à force de reculer. Il s'en rendit compte quand Shiki hurla son nom, elle semblait si proche. Dans un élan de courage il s'avança soudainement, surprenant ses adversaires et commença à feinter, leur faisant croire qu'il voulait leur faire mal. Derrière eux, agacé de voir la longueur que prenait le combat,Toshiro sortit une arme à feu.

"Dégagez bande de larve!"

Obéissant ils reculèrent et s'écartèrent, laissant le champ libre à Toshiro. Celui-ci s'avança de quelques pas, son arme pointé sur l'homme qu'il détestait au plus haut point. Kazuma, les bras ballant tentait de reprendre sa respiration, ses poumons brûlant comme une forge. D'un sourire malsain, il appuya sur la détente, le coup de feu retentit, se cogna contre les murs du métro et s'éloigna en écho. Kazuma hurla de douleur, la balle venait de lui exploser le genoux, le clouant au sol, et accompagnant cette symphonie, le rire gras de Toshiro qui s'extasia devant ce spectacle. Les gens se mirent à crier et à paniquer, s'enfuyant le plus loin possible,et bousculèrent Shiki qui était restée par terre, sanglotante. En même temps, le train arriva et dans un bruit strident s'arrêta.

« Il est à vous les gars! Faites le souffrir mais ne le tuez pas! Je veux le finir... Gwahahahah »

Les huit hommes arrivèrent ensemble, un sourire malsain et pervers sur le visage. Kazuma, les yeux baignés de larmes et brouillés par la douleur, apercevait les silhouettes s'avancer vers lui. Alors qu'il avait perdu toute volonté, il entendit les portes du train s'ouvrir, lui redonnant un dernier sursaut de force. Il se leva en hurlant et balança le bakuto sur les hommes puis se précipita sur Shiki, à cloche pied. Il la releva brusquement de son seul bras encore valide, et avec ce qu'il lui restait de force la poussa dans le train. Prit dans son élan il s'écroula sur le dos à quelques centimètres de la porte. Son regard était plongé dans celui de la jeune femme qui regardait la scène avec effroi, incapable de faire ou dire quoique se soit. Il lui fit un sourire pour lui dire que tout irai bien. Puis il jeta un œil aux hommes se tenant au dessus de lui.


Il leva son bras valide pour tenter de parer la barre de fer qui s'abattit sur lui, mais sans force. Elle l'atteignit en plein visage, lui explosant le nez. Un coup de batte lui déboita l'épaule droite, un coup de couteau lui entailla le bras et un autre lui arracha une oreille. D'un coup de pied il sentit ses doigts se faire broyer, tandis que les coups d'arme contondante lui brisaient chaque côte, chaque clavicule, pendant qu'un autre coup de barre de fer lui crevait son œil gauche, un liquide blanchâtre et sanguinolent coulant le long de sa joue. Et les coups pleuvaient sur tout son corps, ils s'acharnaient dessus tout en hurlant de joie. Quand Toshiro leur demanda de s'écarter, et ils s'éloignèrent. Il ne pouvait plus crier, il ne pouvait plus pleurer, son corps n'était que souffrance et pourtant au fond de lui, en entendant les portes du train se refermer il fut soulagé. Il avait expié ses crimes, pour la première fois de sa vie il avait réussi à protéger quelqu'un. Il n'avait aucun regret, même si cela signifie mourir....

« Regarde moi dans quel état tu t'es mis. Que c'est triste, le fameux kazuma, j'aurai cru que tu nous aurais donné plus de mal que ça. Je dois dire que je suis déçu.... »

Kazuma se releva, fermant la clapé de Toshiro, le corps meurtri et ensanglanté il n'était plus que douleur. Il ne tenait plus que sur une jambe, le corps en équilibre précaire, la tête penché en avant, de son visage des filets de sangs s'écoulaient en cascade sur le sol. Il s'était trompé, il avait encore une chose à faire, quelqu'un à protéger et qui avait besoin de lui, il ne pouvait pas tomber.

« To..to... too....To.... »


Toshiro devînt blême, des gouttes de sueur perlant sur son front. Il leva son arme d'une main tremblante et dans son regard on pouvait y lire la peur. Il ne comprenait pas, il ne pouvait pas comprendre. C'était un lâche et un égoïste qui ne pouvait connaître la volonté que parfois certaines personnes sont capable d'avoir pour protéger ce qui leur est cher. Les mains crispées, Kazuma rassembla ce qui lui resta de volonté, il s'arque-bouta, les muscles tendus et poussa un dernier cri au monde, la seule chose qu'il avait à l'esprit.

« TOMOKOOOOO!!!!... »

Le tir parti, traversant le crâne dans une gerbe de sang, laissant le corps tomber en arrière, entachant le train en mouvement, et ce que la jeune femme vit pour la dernière fois dans ces yeux révulsés n'était autre que la mort.

Et le train disparut dans les ténèbres des entrailles de la terre, ne laissant derrière lui qu'un souffle violent tentant de le rattraper, en vain...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cursedearth.jdrforum.com

[B1- Kazuma Kuroda] La traque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gantz ROH RPG ::  :: RP hors-mission :: Tokyo :: Transports publics-