PLAYLIST DE GANTZ !


Partagez|

[B1 - Mizuyuki Fujiwara, Tenjo Kugen] Une nuit de malchance. [Partie 2/2] (Décès)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Civil

Civil
avatar
Mizuyuki Fujiwara

Nombre de messages : 176
Pseudo : mangalexis
Âge du personnage : 17ans

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/1  (0/1)
Équipement/Armement: Katana / X-Gun / Combinaison / Contrôleur

Ven 14 Aoû 2009, 18:12

Quelques minutes passèrent et Mizuyuki se trouvait dans les rues de Tokyo. Il leva la tête, quelques nuages masquaient la lune et rendaient les rues plus sombres.

* Les ténèbres de la nuit se font de plus en plus présents, je devrais rentrer. *

Dans les rues de Tokyo, deux membres mineurs de la pègre étaient adossés au mur d'une ruelle du centre-ville. Le premier était de grande taille, l'air renfermé, le regard mauvais, ses cheveux étaient coupés court et il affichait un regard de tueur, pour impressionner ses victimes. Il portait un sabre, dissimulé dans une housse en coton et des vêtements voyant. Le second était petit, selon les critères japonais, et arborait un air vicieux et comploteur, et grâce à son t-shirt noir sans manches on pouvait voir ses muscles soigneusement entretenus. Ils avaient l'air assez jeune, la vingtaine. Ce duo archétypé avait été conçue pour impressionner les "clients" des deux malandrins, l'un réfléchissait et l'autre cognait. Cela pouvait aussi servir à faire diversion, car en effet, le grand comme le petit étaient tout à fait capable de se battre, et ils étaient, à vrai dire, aussi cupide, arriviste et retors l'un que l'autre. Mais pour se faire de l'argent, il faut commencer petit, dans le monde du crime. C'est ainsi qu'on progresse peu à peu dans l'échelle hiérarchique de toute société, et les yakuza ne faisaient, généralement, pas exception à la règle. Aussi, nos deux malandrins avaient dans l'idée depuis quelque temps déjà, de faire la manche aux passants, en encourageant quelque peu leur générosité, en leur faisant un peu tâter de leurs muscles et du katana que le grand rasé, Yamada Irako, avait dans sa housse, les "suppliques" étant assurées par Matsumoto Shinji, le petit retors, qui repérait et attirait aussi les passants dans la ruelle, armé d'un couteau de chasse soigneusement aiguisé.
Aujourd'hui, Shinji et Irako en était à leur 5ème client. Ils s'étaient mis d'accord pour économiser leur argent malhonnêtement gagné, vivant sur les gains de leurs larcins, car Irako voulait s'acheter la toute nouvelle Ryujin, une moto élégante et racée, inspirée des légendes Shinto. Ainsi, Irako et Shinji vivaient ensemble, dans un appartement loué par leur supérieur hiérarchique, auquel il versait une taxe scrupuleusement respectée sur chaque larcin. Ainsi, là ou d'autres auraient profité des économies pour aller dans des maisons de passes, en boîte, en salle d'arcade ou au karaoké, Shinji et Irako économisaient pour avoir une moto de luxe.
Il était tard, la soirée était bien avancée, les deux malandrins venaient d'expédier leur 5ème client, et s'étaient mis d'accord pour rentrer chez eux après avoir racketé leur 6ème client de la soirée, le petit jeune qui passait justement par là, dans la rue. Shinji, qui se piquait d'être un physionomiste expérimenté, l'avait repéré immédiatement. Le petit jeune qui rentre chez lui, désarmé, sans doute après avoir fait une sortie. Il habitait probablement dans le centre-ville, ce qui voulait dire qu'il était bien nourri en argent de poche, les appartements du centre-ville étant très chers, il fallait des familles relativement aisées pour y vivre. Le gosse revenait probablement d'un magasin où il avait acheté un jeu-vidéo ou une autre connerie de ce genre. Il devait bien avoir un peu de tune sur lui et si ce n'était pas le cas, les truands pouvaient bien repérer son habitation et revenir une autre soirée pour cambrioler.
Shinji, le petit trapu musclé, attendit qu'il passe devant lui pour aborder Mizuyuki dans la rue.

" Eh la jeunesse, j'ai un truc à te montrer. " dit-il en posant sa main sur son épaule, alors que l'autre tenait un couteau placé contre les homoplates du jeune homme.

" Si tu viens gentiment avec moi, il ne t'arrivera rien, alors joue pas au héro. "

* Eh merde fallait que sa tombe sur moi. Bon je vois que l'autre a un katana, s'il le sort alors je vais peut-être pouvoir lui prendre, sinon je me fais le plus petit à mains nues et récupère le couteau histoire de les décourager. *

" D'accord. " dit-il en le suivant dans la ruelle on l'on voyait quasiment rien. Il sentait le souffle du second dans sa nuque ce qui lui laissait pensée qu'il était très proche de lui.

Alors le second le poussa contre le mur. Mizuyuki eu juste le temps de faire volte face et de sentir son dos et le mur s'entrechoquer. Il laissa tombé un genou par terre.

* Jouons un peu la comédie. *

" Ne me fait rien, s'il vous plait. "

" Aller petit donne nous ton argent sans faire d'histoire et tu pourras rentrer chez toi. ", dit Irako en sortant le katana de sa housse. C'était un katana assez simple, il semblait être un katana de seconde main. On voyait son corps à la droite de Shinji qui tenait son couteau sous la gorge de Mizuyuki.

* Et voilà ma chance, mais d'abord il faut que je réussisse à me défaire du premier. J'ai une idée. *

Mizuyuki descendit lentement ses bras comme s'il voulait prendre son porte-feuille dans sa poche, mais alors avec une rapidité impressionnante, il se releva envoya une jolie droite a Shinji qui lui fit perdre l'équilibre tandis qu'il repoussait ses bras de la main gauche, et se jeta en direction d'Irako qui essayait d'attraper le manche de son katana. Mizuyuki donna un coup circulaire du bras gauche dans la main droite du malfrat et sorti le katana de sa main droite.
Les yeux d'Irako souvrirent en grand en voyant son propre katana arrivé dans un mouvement circulaire par la gauche au niveau de son cou. Il était pétrifié et pensé que sa fin était arrivée mais Mizuyuki lâcha le katana et le rattrapa dans l'autre sens. En une seconde à peine, la lame du katana disparu dans son dos et il donna un grand coup de manche dans le ventre d'Irako qui tomba dans les pommes.
Shinji qui se relevé vit le corps de son ami tombé à devant le gamin. Ses doigts se crispèrent sur le couteau et il chargea Mizuyuki en hurlent. Mizuyuki se tourna en direction du plus petit.

" Désolé. "

Il esquiva le couteau qui filait droit vers son abdomen en faisant glisser son pied droit pour ce trouver de coté et fit une manchette a Shinji qui ne pouvait plus s'arrêter. Shinji ne comprit rien, ses pieds décollèrent du sol et il tomba au sol.

" Et voilà ce qui arrive lorsque l'on tente de s'attaquer a plus fort que soi. " Lança Mizuyuki à Shinji. Mais il vit une lueur dans le regard de Shinji qui regardait la sortie de la ruelle. Un bonze se tenait à l'entrée avec une canne.


Dernière édition par Mizuyuki Fujiwara le Sam 15 Aoû 2009, 20:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Shin Kokusei

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t439-tenjo-kugen-l-autre-bonze-valide
Nombre de messages : 535
Pseudo : Zatoichi

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/1  (0/1)
Équipement/Armement: Costume d'homme d'affaire, Harisen, porte-monnaie bien garni.

Sam 15 Aoû 2009, 08:37

hrp : dsl s'il y a des fautes, mon écran souligne tout en rouge, même ce qui est bien écrit, alors c'est pas facile de les trouver dans c'te merde.

Tenjo Kugen allait d'un pas rapide vers le Ratei-ji. En route vers le temple, un yakuza de bas rang l'avait salué pour attirer son attention. C'était Shinji, le petit comploteur retors. Il voulait sans doute profiter de sa présence comme d'un faire-valoir. Toujours est-il que, même avant d'aller mourrir, Kugen ne rechignait pas à observer les tactiques des autres, racket ou non. Aussi s'atarda-t-il un instant. Shinji essayait de s'attaquer à un petit jeune à l'allure martiale. Bien sur, cet abruti ne l'avait pas remarqué, mais le garçon avait les mains à la fois calleuses et agiles typiques d'un bretteur japonais, ainsi que la marque qui se forme sur les mains, lorsque l'on est habitué à rengainer un katana, tout comme Kugen. Ce qui signifiait qu'il avait l'habitude de manier le sabre, et pas seulement un bokuto. Soit il pratiquait l'iaido ou le Battodo, soit il s'entraînait au Kendo ou au Kenjutsu avec un vrai katana. Et puis, le jeune homme avait l'aura d'un combattant sûr de lui, mais peu expérimenté.

Quoiqu'il en soit, ça ne pouvait signifier qu'une seule chose. Shinji était un bien piètre physionomiste. Aussi, Kugen prit le temps d'observer ce qui allait se passer.

*Rah ! Les jeunes de nos jours, j'vous jure... N'importe quoi !*

Confirmément à ses prédictions, Shinji et Irako se firent rosser. Mais cela avait fourni deux informations au yakuza à la retraite. Primo, le jeune était bien un noob dans le milieu des arts martiaux. Epargné ses adversaires de temps en temps passait encore, mais deux types mauvais comme tout, sans même les blesser... Ne pas les achever passait encore, mais là le pauvre garçon lui faisait un délire "Kenshin le vagabond" qui fît serrer les dents au moine truand : il allait à l'encontre des règles élémentaires de la stratégie, laisser filer l'adversaire avec de grosses rancunes comme celle-ci ne pouvait que lui causer des ennuis encore plus gros, spécialement dans le monde de la pègre. Deusio, il était davantage habitué au combat dans des dojo, et savait manier le sabre correctement, mais moins bien que lui-même. Il n'avait pas l'air assez avancé pour connaître des bottes secrètes et des arcanes de son style.

Shinji lui lança un regard suppliant. Quel abruti ! Kugen allait devoir se salir les mains...

"Petit, j'ai pitié de toi, franchement, tu n'iras pas loin comme ça... Ces deux teubés font partis de mon Gumi, tu vois, si je les aide pas je perdrai la face aux yeux de mon oncle, et ça sera encore pire étant donné ce que je suis venu faire ce soir... Tu ne comprends rien à ce que je te raconte, hein ? Mayoi, Peu importe ! En garde : je vais te montrer l'avantage que l'expérience apporte au combat, mon jeune ami."

Il prit son Gihei, son long bâton de moine, avec ses deux mains, le tenant fermement en biais. Son jingasa, son châpeau de paille, était baissé légèrement, son visage était dissimulé par la pénombre.

Un long moment passa, Shinji avait rampé en arrière, sans que Mizuyuki essaie de l'en empêcher, se contentant d'une position défensive, le katana pointé en direction de son adversaire. Ce fût Kugen qui attaqua en premier, dégainnant son sikomizue dans un mouvement presque parfait. Dans une gerbe de sang, la lame du bonze traça un large sillon dans la poitrine de Mizuyuki, qui s'effondra sur le sol en gargouillant, son sabre toujours dans les mains. Dans un geste sec, le bonze fît siffler sa lame dans les airs, la débarrassant du sang du jeune homme, et la rengaina dans un mouvement fluide.

Les anneaux d'or du Gihei tintaient dans l'air du soir. Il s'inclina devant le jeune homme à l'agonie.

"Namu Amida Butsu ! Hommage au Bouddha Amida !"

Après un court instant de silence, il se retourna vers le truand.

"Incapable ! J'ai dut me salir les mains à cause de toi !"

Kugen attrapa sa sandale de paille, sa waraji, et frappa Shinji au sol à plsueirus reprises, comme s'il mettait une fessée à un enfant.

"J'emprunte ta mob'" lança-t-il à Shinji qui s'enfuyait sans demander son reste.

Il grimpa sur le véhicule et se fît la belle, laissant Mizuyuki pour mort.


Les gens ont demandés : "pourquoi on a rien fait ?" Mais, "on" l'a toujours sut, ce qui arriverait... C'était sut, vérifié, prophétisé. Mais les biens-pensants ne sont doués que pour une seule chose : se voiler la face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civil

Civil
avatar
Mizuyuki Fujiwara

Nombre de messages : 176
Pseudo : mangalexis
Âge du personnage : 17ans

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/1  (0/1)
Équipement/Armement: Katana / X-Gun / Combinaison / Contrôleur

Sam 15 Aoû 2009, 18:53

"Petit, j'ai pitié de toi, franchement, tu n'iras pas loin comme ça... Ces deux teubés font partis de mon Gumi, tu vois, si je les ne aide pas je perdrai la face aux yeux de mon oncle, et ça sera encore pire étant donné ce que je suis venu faire ce soir... Tu ne comprends rien à ce que je te raconte, hein ? Mayoi, Peu importe ! En garde : je vais te montrer l'avantage que l'expérience apporte au combat, mon jeune ami."

* Ce n'est pas bon ça. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai un mauvais pressentiment. Pourvu que j'arrive à m'en sortir. *

Il prit son Gihei, son long bâton de moine, avec ses deux mains, le tenant fermement en biais. Son jingasa, son châpeau de paille, était baissé légèrement, son visage était dissimulé par la pénombre.

* Il n'y a pas 36 solutions, il faut que je le pare. *

Un long moment passa, Shinji avait rampé en arrière, sans que Mizuyuki essaie de l'en empêcher, se contentant d'une position défensive, le katana pointé en direction de son adversaire. Ce fût Kugen qui attaqua en premier, dégainnant son sikomizue dans un mouvement presque parfait. Dans une gerbe de sang, la lame du bonze traça un large sillon dans la poitrine de Mizuyuki, qui s'effondra sur le sol en gargouillant, son sabre toujours dans les mains. La douleur était intense. Son sang quitter son corps.

* Je ne peux pas mourir, non. *

" Yumi ... "


Il était évanouit et mourrai à petit feu tandis que le bonze et Shinji partaient. 14 minutes plus tard il était mort sans que personne, à part Shinji et le bonze, ne le sache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

[B1 - Mizuyuki Fujiwara, Tenjo Kugen] Une nuit de malchance. [Partie 2/2] (Décès)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine
» [Bande] Gobelins de la nuit
» La nuit, même si on est nyctalope, peut être dangereuse... [PV Gïlh'Or]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gantz ROH RPG ::  :: RP hors-mission :: Tokyo :: Établissements Divers-