PLAYLIST DE GANTZ !


Partagez|

[A-5] Appartement d'Akane Ueno

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bannis
avatar
Akane Ueno

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t560-akane-ueno-valide
Nombre de messages : 399
Pseudo : Ueno
Surnom : Paratonnerre

Fiche Technique
Points:
16/100  (16/100)
Missions:
2/2  (2/2)
Équipement/Armement: Y-Gun (holster) + déclencheur externe – X-Shotgun (sanglé) – X-Gun (holster) - Treillis contenant boussole, deux brassards de nage, un képi, une paire de lunettes de soleil dans un étui semi-rigide - un talkie Motorola XTR446 accroché à la ceinture - masque anti-gaz filtre mixte - Contrôleur – Combinaison - raquettes de marche de fortune

Sam 31 Juil 2010, 08:04

Le lendemain soir de sa rencontre avec Takeshi Yamamoto, Akane se reposait chez elle, allongée sur son lit avec un soupçon de négligence. Décontractée, la jeune femme, tout comme sa tenue qui ne cachait rien de son torse, la poitrine à l’air quoi, des seins bien fermes qui défiaient manifestement les lois de la gravité. Le problème avec ces seins, c’était qu’avec l’âge, ils tombaient mais elle n’en était pas encore là, c’était le moins qu’on puisse dire. Akane était une jeune femme de vingt-cinq ans qui regardait la pluie se déverser de façon dense et continue sur la ville, les orages transperçant les cieux dans un vacarme assourdissant par moments. Elle repensait au mystérieux, séduisant Takeshi et à la fameuse règle des trois jours incompressibles avant d’appeler une demoiselle, à condition qu’il l’appelle, même si elle était instinctivement convaincue que oui, tout comme elle pensait qu’il appellerait le lendemain, bravant partiellement les bonnes conventions morales. Akane en était là de ses pensées, imaginant ses mains courir sur le corps du jeune homme, lorsque l’air sembla se bloquer dans sa cage thoracique, ses yeux se rétrécir comme ceux d’un aigle découvrant une proie au loin. Un autre éclair éclaira le toit du dortoir des filles. Il y avait quelqu’un qui faisait des allers et retours sur ce toit. Alors elle se souvint de lui, pour la centième fois depuis une semaine.

Le psychopathe.

L’année d’avant, Akane avait arrêté un militaire qui profitait de ses permissions pour se prendre pour la réincarnation de Jack l’Eventreur, sauf que lui, les prostituées, il les dépeçait vives. L’armée avait fait taire ce scandale certain le temps qu’on cerne le coupable qui selon ses dires, aurait fait exprès d’être neutralisé par la jeune femme, dont il serait amoureux à sa façon. Un malade mental. Enfermé dans la prison la plus sécurisée du pays, il avait annoncé que lorsqu’il sortirait, il prouverait son amour à Akane en sacrifiant la vie de dizaines de femmes, parce qu’elle seule comptait … il s’était évadé quelques jours auparavant, et il semblait évident qu’il allait tenter quelque chose pendant la pleine lune. Akane avait prévenu ses supérieurs, demandant de placer des hommes dans les endroits accueillant le plus de filles, mais on ne l’avait pas écoutée, les huiles décidant qu’un fugitif serait aussitôt intercepté s’il mettait le nez dans la rue, et qu’il se cacherait donc pendant plusieurs semaines, voire pendant plusieurs mois. Pas d’inquiétude donc, or, Akane se considérait comme une guerrière seule sur ce coup, donc vulnérable. Son instinct ne la trompait pas.

Sauf qu’il était là, sur le toit.

Akane bondit de son lit, prit son téléphone et composa le numéro d’urgence, puis elle prit son pistolet et se précipita sur le toit de son immeuble. Les renforts mettraient quinze à vingt minutes pour venir, dans le meilleur des cas, ce serait donc probablement trop tard. Lorsque la militaire sortit sur le toit, la pluie s’abattit sur elle et sembla la transpercer jusqu’aux os, mais ce n’était rien par rapport à son instinct qui sembla lui hurler de ne pas rejoindre celui qui ne pouvait être que le psychopathe. Si elle y allait, elle mettrait sa vie en péril, mais si elle n’y allait pas, le malade mental allait détruire peut-être une centaine de vie, peut-être bien plus. Son choix était évident, elle prit son élan et sauta sur le toit d’en face. Quatre mètres. A l’entraînement, ce n’était rien, avec du sable en dessous, mais avec du vide et une chute mortelle en perspective, sous une pluie battante, c’était moins évident. Akane garda néanmoins son sang-froid et se reçut en roulé-boulé de l’autre coté. Juste à temps, un homme emmitouflé dans un imperméable jaune était sur le point de jeter quelque chose dans la gaine d’aération collective.

"Police militaire, plus un geste !"

Tenu en joue, l’homme se retourna lentement vers elle et la capuche de sa tenue se baissa, dévoilant son visage éclairé par un autre éclair. C’était lui, le psychopathe, et il souriait comme un dément, comme s’il avait attendu ce moment. Non, comme s’il avait prévu.

"Akane, mon amour, ce soir, la grande faucheuse va nous emporter tous les deux. J’avais prévu d’asphyxier mortellement tout le dortoir si tu ne me voyais pas, mais je n’en ai plus besoin."

Ce disant, il lâcha ce qu’il tenait, probablement une arme de sa fabrication, mais Akane le tenait toujours en joue, ne comprenant pas où il voulait en venir. Un complice ? Ce n’était pas son genre …

"Je ne sais pas pourquoi, je sens le coup fourré ..."

L’autre souriait toujours comme un dément et elle ne vit pas qu’il activait une machine à distance. L’air autour d’elle fut alors surchargé d’électricité mais c’était trop tard. Avec des machines camouflées sur le toit, le psychopathe avait créé une barrière de courant éléctrique de haute densité autour d'elle, au dessus d'elle, qui allait faire tomber la foudre pile sur la militaire, et si elle tentait de quitter la zone fatidique, elle allait connaître le sort du monstre qui avait à priori mal calculé son coup le concernant, parce qu’à trois fois rien, il n’était pas dans la zone avec elle mais dans la barrière. Il hurla de pure souffrance sous la puissance des arcs électriques qui embrasèrent son système nerveux, firent fondre ses yeux. Aveugle, totalement paralysé à vie, il n’allait même pas en mourir mais son sort était pire que la mort.

"Ma foi, un danger public en moins ... et moi qui lui avais parlé de coup de foudre ..."

Telle fut les dernières paroles d’Akane qui soupira et rengaina machinalement son arme en pensant qu’elle ne répondrait pas à l’appel de Takeshi, juste avant que la foudre s’abatte sur elle, la tuant sur le coup.

Rideau. Vraiment ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz.

Nombre de messages : 2433
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Sam 31 Juil 2010, 08:44



Décès accepté.

Les seins font toujours un excellent paratonnerre... en théorie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[A-5] Appartement d'Akane Ueno

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [4eme Etage] Appartement de Hasharin
» Appartement de Hayabusa Toyome
» Appartement de Naoki
» L'appartement de la tortionnaire [PV Clyde Waldan] [RP CLOS]
» Mieux qu'une fontaine d'appartement (19.12.10 à 15h32)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gantz ROH RPG ::  :: RP hors-mission :: Tokyo :: Habitations-