PLAYLIST DE GANTZ !


Partagez|

[C1 - Kagome] Dans la peau du grand mechant loup. ( Zoo Ueno)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Chambre C

Chambre C
avatar
Kagome

Nombre de messages : 117
Pseudo : Faraway
Surnom : Chien Méchant

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/1  (0/1)
Équipement/Armement: J'ai les crocs.

Mar 05 Oct 2010, 20:36

Perdu au japon, en plein milieu d'un zoo et dans une cage pour être plus précis. Il n'aimait vraiment pas ça, en comparaison avec les bois dans lesquelles il avait vécu, il se sentait enfermé, frustré même par cette liberté qui lui faisait défaut depuis longtemps, d'abords les cages dans les camions, ensuite dans les containers, et maintenant le zoo...

La faim, il en souffrait. La fatigue, il la vivait au jour le jour, ainsi que les tentatives de dressage de ses hommes qui voulait le dresser à faire des tours comme les chiens qu'il avait tués. Le manque d'espace et même la foret tout simplement lui manquait et pour tout ça, ils souffriraient, tous. Femmes, enfants, Homme. Cela aurait été trop simple de les laissaient gagné, de se croire maître d'un monde qui ne leurs appartenaient que par la force.

Il ne perdrait pas contre eux, l'idée même le révulser. Comme l'idée de finir sa vie ici montrer du doigt par les enfants souriant, tandis que les parents souriaient béatement. Un loup allé arriver dans la bergerie.

Il avait finis par comprendre les intentions des gens sur leur visage, l'homme en cela le cachait difficilement. Impassible il appris tout ce qu'il avait a savoir sur eux, il complétât ses connaissances et tout y passa, force, faiblesse, logique, intelligence et quelle intelligence ! Pour la bloquer, il suffisait d'être trop rapide pour leur compréhension. Et pour le démontrer il avait déjà sa petite idée de comment faire...

~~~~~~~~~


Un homme en noir, cravate, costume et lunettes s'approchait des fois de sa cage le soir, sentant un mauvaise odeur d'alcool s'approchait de temps en temps s'assurant que sont "bien" restait impeccable pour le futur public.

- " Nourris trois fois par jours de viande crue, un examen médical toutes les semaines pour sa phase d'adaptation au zoo, il a montrait quelques signes de réticence pour le dressage mais tout va bien pour le moment... Oui ne vous inquiéter pas nous faisons tout le nécessaire, nous vous remercions pour nous l'avoir fourni, le zoo n'est que plus prestigieux a présent, merci monsieur.... "

*bip*

- " Ahaha… Un max de tunes mon vieux, un max de tunes qu'on va se faire grâce a toi... Et lui ne ce douteras de rien bien sur, te nourrir trois fois déjà pour ce que tu fait autant te laisser crever encore, alors maintenant t'obéis et t'auras ta pâtée deux fois par jours déjà, gentil chien-chien va...."

- " Mais enfin, laissez le tranquille, vous savez très bien que hormis moi et le dresseur il ne dois subir aucun contact pour le moment ! "

Ah oui la vétérinaire en chef du zoo, Aiko Sasaki... Toujours la pour être la au mauvais moment. Gentil avec des couettes, les yeux bridées et les dents figées dans un sourire parfait, on sent quelle aime son métier. Ces deux là aller être heureux bientôt, en tout cas lui leur réserver un sort qui lui semblait appropriée...

Parlons du dresseur à présent, engagée les weekends par le zoo, il lui faisait faire du massacre de vêtements matelassé pour le fatiguer et l’obligé à aller d’un point A à B après cela, en tout cas s’il avait pu il l’aurait fait. Au départ le dresseur passer des après midis au sol pendant qu’il se ruées sur lui lacérant et déchirant autant qu’il le pouvait cette tenue dans l’espoir de le blesser, il avait failli réussir d’ailleurs.
Plusieurs fois il c’était pris la charge du loup que ce soi au niveau du thorax ou même de la tête suffisamment fort pour le sonner ou l’empêcher de respirer, les premières fois il espérer sincèrement pouvoir le faire saigner, en vain. Cette incapable n’arrivait a rien et falsifier ses rapports pour dire que tout aller pour le mieux… A la fin il fini par se lasser et se contenta de rester allongé tandis que l’homme essayé de le faire bouger, Il en profita pour travailler son intimidation et d’un regard menaçant l’autre en faisait deux pas en arrière.

- " Un vrai tigre disait-il en riant au loin, un tigre blanc…Kagome oui . "


Mais passons quels jours était-il à ce moment là ? Il savait que c'était demain qu'aurait lieu son dernier contrôle médical avant que le zoo ne le banalise comme animal dans les normes, quelle meilleure date aurait-il pu espérer après tout.




Spoiler:
 




Regarde moi dans les yeux, regarde bien.


Dernière édition par Kagome le Lun 25 Juil 2011, 01:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre C

Chambre C
avatar
Kagome

Nombre de messages : 117
Pseudo : Faraway
Surnom : Chien Méchant

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/1  (0/1)
Équipement/Armement: J'ai les crocs.

Mer 13 Oct 2010, 15:28

Il faisait beau, le zoo était en effervescence, c'était ses premiers jours sur scène et cela aurait put durer encore longtemps si il n'avait pas réagis. Il faisait chaud aussi, pour lui c'était le début de l'automne à son humble avis.

L'occasion se présenta dans la personne de "monsieur je veux de la tunes". Il était près de la porte grillagé le regardant derrière ses lunettes noires, un léger sourire sur les lèvres. De l'autre coté le peuple s'émerveillait de voir sa fourrure blanche. Humm "cool" ? Certainement, mais la couleur rouge allait a merveille avec le blanc chez lui, ce sont ses goûts et bien entendu, tout les goûts sont dans la nature. Enfin il était temps de démontrer ses capacités théâtrale et après avoir secouer la tête dans tous les sens pendant une a deux minutes, il s'effondra au sol en plein milieu de sa cage, se mit a trembler du mieux qu'il put avant de s'arrêter de bouger totalement, abaissant sa respiration jusqu'a la rendre imperceptible de loin.

Et de loin il pouvait entendre monsieur « je veux de la tunes » qui râlaient que personne ne soi la pour s'en occuper a par lui, mais malgré ses belles paroles il avait peur. Peur que son chien-chien soi mort, ou tout simplement peur de s'en approcher si des barreaux ne les séparaient pas.

« - Mais pourquoi il a fallut que je soi là…. Saloperie va ! »

Il appela quelqu’un par téléphone et n’obtint aucune réponse, cela ce suivit d’un juron.
Il entendit le bruit de son trousseau de clés ouvrir les grilles, il était vétérinaire et Kagome l’avais compris, un mauvais vétérinaire, mais dans un zoo où ce n’était pas sa première fonction cela l’avait quand même aidé à arriver à son poste. De pars ses compétences et ses obligations il devait y aller, il n’avait pas le choix pour son dernier jouet acquis.


C’était un premier point, il referma ensuite la grille derrière lui, mais pas a clé, deuxième point. Il c’était approché doucement et quand il fut a moins de 1 mètre de lui l’odeur de cire qui émanait de ses chaussure ne faisait aucun doute, Kagome ouvrit les yeux, laissant apparaître un bleu froid, calculateur, et qui ne laisserait certainement personne de marbre.
Il se mit a fixer le regard transpirant de l’homme qui compris le piège qui avait naquis dans l’esprit du loup, celui-ci presque figé commenças néanmoins a reculer aussi vite qu’il pouvait dans cette situation. Loin sur le coté le publique ne disait plus rien, se contentant de regarder la scène, bouche bées.

Ce qui avait put mettre le feu au poudre après ? Les crocs sans doute, celle du loup fatigué mal nourris depuis longtemps qui les dévoila, tout en se relevant. Maintenant c’était a lui de jouer avec l’homme. Cet homme qui déjà céder a la panique et courais vers la porte. Le loup le suivant dans son dos. A peine l’eu t’il ouvert que le loup s’engouffra dans la brèche partielle mais offerte a lui. L’homme lui tombât au sol dans l’allé et tentât de se relever, le loup le mordit au mollet, premier sang. Il criât jura même et se traînas désespérément vers le bout de l’allé grillagé, l’une des dernières barrières entre lui et la liberté.

Il se traîna donc au sol avec ses bras et sa jambes valide, la survie jusqu’au bout n’est ce pas ?

Kagome relâcha son étreinte sur le mollet, il gouttait enfin à du vrai sang, pas cette espèce de nourriture faite de viande qu’on lui servait. Le meilleur aliment naturel pour un prédateur, le sang c’est tout ce dont il avait besoin, tout ce qu’il demander.

Mais sa liberté passait avant son appétit et il suivit de près l’homme désespéré qui finit par atteindre la grille, et tout en y insérant la clé libératrice, cet homme sentit presque un espoir renaître. Tout du moins jusqu'à ce qu’il est touché la poigné et entrouvert la grille.

« Monsieur, monsieur ! Derrière vous attention !!! »

A peine tourna t’il le regard alerter par le visiteur que le loup lui sauta dessus déséquilibrant l’homme qui tenait a peine sur une jambe encore valide. Se retrouvant ainsi sur le dos en face a face avec le loup qui se tenait sur lui, il comprit qu’il avait fait une erreur en ne le nourrissant pas, trop tard…
Le loup recula de sa poitrine posant ses pattes sur le ventre mou de l’homme qui s’était apparemment laissé aller physiquement ces dernier temps. Quel dommage pour lui…

Le loup se jeta littéralement sur le ventre de notre cher ami allongé au sol qui comprit ce qui lui arrivât quand il senti les crocs déchiré sa peau si fine. Bien vite les hurlements commencèrent, les siens tout d’abords quand ces tripes a vifs commencèrent a sortir de la plaie de plus en plus grande que le loup agrandissait au fur a mesure de ses coups de pattes ou de ses crocs. Il fini par trouver un morceau a son goût, le foie lui paraissais vraiment bon.
Il le croqua à l’intérieur même du trou béant dans cet homme.
Il avait eu beau essayer de l’arrêter ses bras n’arrivaient pas a attraper le loup de manière convenable que dire de ses jambes qui faisait des mouvements pour rien. Finalement l’homme se cogna la tête au sol, retombant inconscient la dernière vision du loup se jetant sur ses entrailles.

Des hurlements a nouveau se firent entendre, ceux de la foule et plus particulièrement des femmes quand le loup qui venait de goûter à de la vraie viande depuis si longtemps s’en délectât de ce morceau. Le museau passant a présent au rouge vif pointé vers le ciel bleu.
Bleu comme ses yeux qui a présent faisait fuir la foule d’un regard.
Il reporta son attention sur le corps sous ses pattes et déchira la poche de l’estomac qui jusque là avait était épargné par ses soins. Le liquide se répandit avec le sang qui giclait du foie amoché. Reprenant conscience, il poussa un crie face à la douleur de ces sucs gastriques se répandant dans son corps.

Voila sa tache accomplie il se recula et alla directement vers la droite du parc.

« - Veuillez vous diriger vers les sorties immédiates du parc, en suivant les consignes du personnel s’il vous plait. Faites le dans le calme et sans vous pressez. »

Le parc était illuminé par le soleil et les gens courants dans tous les sens, la cage au lion n’était pas loin et la vue du sang ravivait la flamme de la vie sauvage perdue. Il avait eu sa chance il l’avait perdu en même temps que l’homme l’avait dressé. Il se détourna de lui et parti à la poursuite des gens allant dans la même direction sans se préoccuper du reste, aussi vite que l’éclair il disparaissais en un instant du champ de vision des gens.

On avait essayé de le rabattre sur une grille espérant juste qu’il ne tenterai pas d’aller plus loin, mais il y avait un manque de personnel ces temps-ci et il était devenu impossible de le retrouver dans la foule, l’évacuation du zoo étant plus importante que prévue, il faisait beau les gens sortait s’amuser au Zoo Ueno à la fameuse « entré gratuite ». Les enfants aurait du sourire les gens s’amusait et acheter des peluches ou même des T-shirt représentant des loup, grande nouveauté de l’année.

Au lieu de ça un corps était déjà étendu au sol a moitié mort tandis qu’un infirmier tenter de réajuster le tout horrifié par le carnage, ne sachant même pas par quoi commencer et appellant le bon dieu à l’aide dans une vague prière. Trop tard malheureusement, dans un dernier râle d’agonie il mourut en regardant ce ciel bleu, magnifique, ses tripes éparpillées autour de son corps baignant dans le sang et quelques déchets laisser traîné ça et là.
Première victime sur 13 millions d’habitants dans la capital.


Mais revenons à Kagome que devient-il dans ce zoo ?

Ah le voici, toujours en fuite oh mais attendez, devant lui vous le croirez peu être pas, mais se trouve notre chez Aiko Sasaki. Ah elle parait moins souriante que d’habitude mais comprenez la. Ce n’est pas tellement le moment de sourire, peu être par si par la pour rassurer un visiteur fuyant, mais elle est tendu, elle tiens un lasso de capture dans les bras, maladroitement.
Et voila notre chez Kagome qui va l’accueillir devant les visiteurs.
La gueule rouge fermée, jusqu’au dernier moment ou il se jette sur sa proie. Il atterriras d’ailleurs sur le buste de celle-ci qui tombera bêtement en arrière sur ses fesses, ses couettes se balançant comme pour jouer avec le vent tandis que Kagome lui d’un bond retourner sur ses pattes, avant de foncé a nouveau sur elle et dans une morsure au visage lui crever un œil et lui posé la marques de sa mâchoire sur son visage de jeune femme. Hurlements a nouveau.

Le loup disparaît de nouveau de la vue de ses poursuivants, sprint final vers les grilles, les gardiens ne pouvant rien faire face a la foule et ne peuvent que se contenter d’essayé de la régulé tandis que le loup lui passe par la pelouse d’a coté chemin pour remonter plus rapidement, au moment ou on l’aperçois il a déjà disparu. Disparu, mais où ? Voila la question du gardien, avant de voir que lui est devenu une proie. Il lui arrache deux doigt en s’arrêtant un instant goûter le sang, plutôt bon d’ailleurs, il en redemande. La gorge voila ou il enfonce ses crocs a nouveau, une bonne journée pour chasser l’homme. Le ciel ? Toujours bleu.

Une porte vers la liberté dégagée, un bond.
Nouvelle course, voitures hurlantes, puanteur.
La ville, la police, des hommes. Premier pas.
Magnifique journée, le ciel est bleu.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


« Flash d’informations spécial, un accident a eu lieu au Zoo Ueno aujourd’hui, un loup blanc Canadien qui faisait l’attraction de la saison au Zoo vient de s’échapper en causant plusieurs blessés et deux morts. Le commissaire vient de faire une annonce, nous rejoignons notre journaliste sur place. »

« Le commissaire vient de faire une annonce, selon lui l’accident et mineur et l’animal devrait être capturé dans la journée, jusque là une certaine prudence est requise et nous conseillons au parents de ne pas laisser leurs enfants sans surveillance jusque la, le loup n’est pas un animal dangereux pour l’homme et il a simplement du paniqué face à la foule selon-lui… voici un extrait de cette interview : »


« Monsieur le Commissaire, qu’en est-il des familles des victimes, recevront-elle des dédommagements ?! »

« Eh bien… oui elles en recevront bien entendu et… »

« Quand est-il de l’avis des vétérinaires comme quoi l’animal serait agressif à cause changement d’environnement ? Des mesures de sécurité seront-elle ajoutée ?! »


« Bien sur oui, des mesures de sécurité seront ajouté pour que cela ne se reproduise pas, mais il est d’avis général que pour le moment nous nous concentrions sur la capture de l’animal qui se fera dans la mesure du possible. Nous conseillons au civil d’appeler la police à sa vue et de ne pas s’en approcher, ce sera tout pour le moment merci… »



Drôle vraiment.




Regarde moi dans les yeux, regarde bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[C1 - Kagome] Dans la peau du grand mechant loup. ( Zoo Ueno)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» La musique dans la peau
» Qui craint le grand méchant loup ?
» Quand le grand méchant loup s'invite à la fête
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» Débat N°2 : Le plus grand méchant ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gantz ROH RPG ::  :: RP hors-mission :: Tokyo :: Parcs et forêts-