PLAYLIST DE GANTZ !


Partagez|

[A7 - SIRP, Ken Akimaru] Hôpital des Cerisiers, ce qu'il en reste...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz.

Nombre de messages : 2433
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Mar 26 Avr 2011, 14:49







* Encore une de ces affaires... *

L'inspecteur Sendô Osagawa se tenait devant un cadavre inconnu dont la présence était inexpliquée.

" Ouah, quelle odeur... keuf... on a l'impression qu'il s'est vidé sur le trottoir pendant des jours sous un sole... "

Le regard perçant de son supérieur fit taire le jeune flic.
Sendô leva les yeux, les mains dans les poches. Il fixait alors la fenêtre ouverte par laquelle s'était sans doute jeté le type en question.

" Deux en une nuit... ça augmente. "
" Hum ? "

Il ne fallait pas que la situation devienne ingérable. Mais les médias s'en donnaient à coeur joie. L'E-MISSION diffusait depuis minuit une vidéo choc de l'incident qui avait eut lieu à l'opposé de Tokyo, à Shibuya. Les rumeurs ne faisaient que croître et leur tâche à tous devenait alors plus difficile, surtout dans la recherche d'informations sérieuses. Depuis le début de la création du SIRP, nombreuses pistes erronées leur avait fait perdre un temps précieux, qu'il s'agisse d'illuminés prétendant posséder des preuves exclusives sur des cas particuliers ou de simples canulars.

" Comment avez-vous su ? "
" ... ? "
" Comment avez-vous su que cette affaire était reliée aux autres ? "

La réponse était évidente. Toutefois, le téléphone de Fujima sonna.

" Si c'est encore ta fiancée, je te promets que tu assisteras à l'autopsie. "

Le concerné fut donc rassuré de voir le nom de l'inspecteur Shuichi sur son cellulaire. Il répondit.
Quelques secondes après, il annonça à Sendô que l'autre binôme était sur place au Runfast Futsal Park, comme cela avait été décidé.


29/08/2009.
Le tranquille Hôpital des Cerisiers de la banlieue nord de Tokyo a été ravagé. Aux alentours de 23 heures, le voisinage a été témoin de phénomènes étranges, sonores et visuels, tels que des éclats de verre. Environ plus de 10 personnes ont immédiatement fait appel aux forces de l'ordre ainsi qu'aux secours. Le service d'accueil de l'hôpital quant à lui, pourtant actif de nuit, ne répondait pas. Il semblerait même qu'il n'y avait ni tonalité, ni lumière.
L'arrivée des forces sollicitées est signalée à 23 heures 25, moment ou tout vacarme a étrangement cessé. Les pompiers ont été les premiers sur place, rejoints par la gendarmerie locale. Les dégâts constatés sont conséquents et la cause d'origine inconnue. L'absence massive du personnel est dramatique, d'autant plus inquiétante étant donné la nature des ravages. On compte pas moins de 30 disparitions déjà confirmées. La théorie d'un acte terroriste n'est pas a écarter.
Le 3ème étage demeure le plus touché. En effet, toute la baie vitrée a explosé, expliquant la présence importante de verre autour de l'entrée de la tour, entrée et sortie du bâtiment principal de l'établissement en question. Mobilier et matériel d'entretien a été déplacé et abîmé, à un degré différent selon les étages.
Aucun témoin oculaire direct, et 2 victimes :
- Un patient, Mr.Mashiro Takumi, 81 ans, atteint d'un cancer du foie selon les registres de l'hôpital, retrouvé au RdC, recouvert d'un drap ensanglanté. Cause de la mort suspecte. L'homme a été de nombreuses fois frappé et blessé, mais le médecin légiste affirme que le décès est lié à la présence de plusieurs trous de la taille approximative d'un clou. Par ailleurs, Mr.Mashito n'était pas à son étage, et n'était pas non plus habilité à se déplacer en vue de ses antécédents. Qui plus est, les moyens de communication pratiques, l'ascenseur, n'étaient opérationnels que peu de temps avant l'arrivée des pompiers, selon analyse de ses derniers. De ce fait, la présence de la dépouille est d'autant plus inexplicable. Examen en cours.
- Un homme d'âge mur, nu, identité inconnue. Retrouvé sur le parking de l'hôpital, mort diagnostiquée comme résultat d'une chute haute, apparemment le dernier étage (4ème) ou le toit. Aucun élément retrouvé permettant d'indiquer l'origine du défunt. Examen en cours.


L'inspecteur Mouri Kogoro arrêta de ratifier son rapport, rangeant son stylo et son bloc-notes dans la poche de son veston kaki alors qu'il se tournait vers son coéquipier, Mogi Kanzo.




" Eh bien, eh bien... cette affaire est vraiment étrange. L'inspecteur Sendô avait raison, il y a beaucoup trop de choses qui clochent, des coïncidences, de faits inexpliqués... "
" Je trouve aussi. D'ailleurs, les experts revenus du hall ont analysé le troisième étage, et il n'y a aucune trace d'explosifs, de calcination, de souffre. Une nouvelle arme terroriste à ondes sonores ? "
" Non... tu crois ? "

Il sortit de nouveau son petit cahier et s'apprêta à griffonner les nouvelles indications mais la présence d'un jeune homme dans le RdC, qui enjambait maladroitement les débris et prenait nombreux clichés, l'en empêcha.
Il se précipita à sa rencontre.

" Eh ! Vous n'avez rien à faire ici si vous n'êtes pas... "
" ENCORE TOI ?! "

L'inspecteur Sendô débarqua dans le RdC et se rua énervé vers Ken Akimaru, le maudit reporter de la J-la.
Fujima arriva ensuite, rejoignant ses compagnons.

" Tiens, salut les MK2. "
" On t'a déjà dit d'arrêter de nous donner ce surnom, débile. " répondit perplexe l'inspecteur Mouri, approuvé par son collègue d'un hochement de tête.



" Oï ! " lança jovialement le journaliste.
Osagawa le saisit par le col.
" Je te préviens, je n'ai rien à faire de tes autorisations ! Je ne veux pas que cette foutue affaire s'ébruite, ce n'est vraiment pas le moment !! Tu as déjà eu ton scoop avec le stade, espèce de fouine. "
" Du calme, du calme. J'ai compris, je m'en vais. "
" Le directeur de l'hôpital, Monsieur Akito, est arrivé. "

La grande main de Mogi sur son épaule et l'annonce firent que Sendô lâcha l'énergumène, le regard ferme et les poings serrés.
Il détestait vraiment les médias.
Ken Akimaru s'éloigna comme il l'avait annoncé, souriant alors qu'il quittait le long couloir.

" J'ai déjà tout ce qu'il me faut... " siffla-t-il entre ses dents.

Et personne ne le vit quitter l'hôpital.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[A7 - SIRP, Ken Akimaru] Hôpital des Cerisiers, ce qu'il en reste...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Hôpital de l'Universite d'Etat d'Haiti : état des lieux
» Un premier Scanner à l'hôpital Bernard Mevs
» L'épée aux cerisiers. [Terminé]
» Hôpital de Caen
» Bureau du médecin de l'aile civile de l'hôpital d'Artois
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gantz ROH RPG ::  :: RP hors-mission :: Tokyo :: Établissements Divers-