PLAYLIST DE GANTZ !


Partagez|

[A7-1A][Début Mission A7] Il fait frais ce soir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz.

Nombre de messages : 2433
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Mer 18 Mai 2011, 13:53



En cette nuit du 11 Novembre 2009, j'ai besoin de vous.
Des vieux os comme de la chair fraîche.
Vous avez tous la même fonction, après tout.
Certains morceaux restent au frigo un peu plus longtemps que les autres, tout bêtement.
Cela ne veut pas dire qu'ils sont meilleurs...

Il est 20 heures 10.
L'heure d'apparaître.
Et ne me posez pas de lapin... je déteste les civets.



Dernière édition par Gantz le Mer 18 Mai 2011, 20:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz.

Nombre de messages : 2433
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Mer 18 Mai 2011, 14:15


    Le premier à arriver, tranche par tranche, savoureux jambon, fut le faible Ryoshi Morino. Transféré en position assise, il s'écroula sur les fesses lorsque ce fut terminé. Abasourdi, le garçon chercha à droite à gauche, essayant de trouver des repères tangibles. Malheureusement, cette pièce n'avait rien de clair. La grosse Sphère sombre au centre l'angoissa aussitôt, encore plus lorsqu'il se rappela brutalement de ce qui était sensé s'être produit : le violent accident du bus dans lequel il était. Il fut frappé par le souvenir du choc qui l'avait propulsé en avant avec une force inouïe. Puis plus rien.
    Collé au mur séparant couloir et cuisine, Ryoshi n'osait pas élever la voix, ni respirer trop fort.

    Frissonnant, il se figea d'effroi lorsqu'un rayon vert jaillit tout à coup de la Sphère pour dessiner la silhouette de quelqu'un en plusieurs parties.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz.

Nombre de messages : 2433
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Mer 18 Mai 2011, 18:17


    Ce quelqu'un s'avéra être Setsuna Mudo, le même qui avait jeté son dévolu sur Ryoshi dans le bus. Le sort semblait s'acharner sur ce dernier, le livrant seul à seul avec celui qui aurait été son futur tortionnaire au sein d'une pièce sans réponses.
    Setsuna fut également transféré en position assise, bien qu'il rétablit son équilibre au lieu de tomber. Il se posa malgré tout les mêmes questions que tout individu se pose en débarquant ici. Cependant, Ryoshi trahit sa présence en tentant de se cacher dans la cuisine. Setsuna le découvrit et le considéra, sourcils froncés.

    "Qu'est-ce que..."

    Soudain, il se rappela l'accident du bus. Un choc terrible. Il se souvint alors de ce garçon fonçant sur lui, puis le noir complet.

    "Qu'est-ce que ça veut dire, sale merde ?!"

    Persuadé de la culpabilité de cet avorton, Setsuna se précipita sur celui-ci. Il le saisit au col et le souleva facilement, le plaquant sans ménagement contre le mur qu'il avait tenté de quitter. Terrorisé, Ryoshi gémit et trembla. Cette étreinte l'étouffait et son dos lui faisait mal, comme l'arrière de son crâne qui avait percuté le mur.

    "Hein ?!"

    Derrière eux, le rayon se manifesta à nouveau, préparant l'arrivée d'une autre personne.
    Comme seule réponse, Ryoshi leva sa main pour indiquer la scène à son agresseur, qui se retourna uniquement car il avait entendu le bruit singulier que produisait le transfert. Il resta interdit.


Dernière édition par Gantz le Jeu 19 Mai 2011, 19:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz.

Nombre de messages : 2433
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Jeu 19 Mai 2011, 11:20



    Honoka Watanuki était apparue au centre de la pièce, debout et casque audio sur les oreilles. D'abord perdue, elle coupa sa musique. A cet instant, un flash envahit son esprit, lui renvoyant l'image du verre se brisant devant ses yeux, accompagnant la sensation d'être projetée sur le côté. Les yeux écarquillés, la jeune fille commença à se poser toutes les questions ordinaires, mais elle fut distraite par un gémissement qui la fit se retourner.
    Découvrant non sans surprise la scène d'agression, elle se rendit compte que la victime était un camarade de sa classe. C'était Ryoshi, ce garçon calme et discret que les autres aimaient persécuter. Elle se sentit immédiatement le devoir de l'aider, ou plutôt, elle agit naturellement.

    "Ryoshi-kun ? Qu... qu'est-ce que tu fais ? Lâche-le !" protesta Honoka.

    Setsuna, concerné par cet ordre, ne réagit qu'après avoir repris ses esprits. La manière dont était arrivée cette fille l'avait estomaqué, tout comme son attitude. Toutefois, il redoubla de violence en assénant un coup de poing vicieux dans l'estomac de Ryoshi.

    "Ca ne se voit pas ? Je vais lui faire cracher le morceau !"

    Et il distribua un autre coup.

    "Arrête ! S'il-te-plaît, arrête !!"
    "Ferme-la, putain." pesta Setsuna en se délectant de cette violence.

    Ryoshi pour sa part, était partagé entre souffrance et joie. Cette fille l'avait reconnu, et essayait en plus de le défendre. C'était la première fois qu'une chose pareille lui arrivait. Mais ces larmes étaient sans doute versées pour ces coups douloureux qui lui coupaient le souffle.

    Un autre transfert commença, interrompant Setsuna pour le moment, et stupéfiant Honoka.

    "Encore ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre X

Chambre X
avatar
Goro Suzuki

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t430-goro-suzuki-valide
Nombre de messages : 98
Pseudo : naossano
Surnom : Vieux Sénile
Âge du personnage : 79 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
1/2  (1/2)
Équipement/Armement: 1 X-Gun, 1 Y-Gun, Combinaison

Jeu 19 Mai 2011, 15:50

Salle Gantz

- Dépêche-toi Yuka-san ! Je vais...


*...mourir...*



Cette pensée n'échappait pas au politicien, quand il se retrouva dans cette pièce remplie de lumière...
Une lumière éblouissante.

Et pour cause, celle-ci frappait droit dans la rétine du vieil homme, qui, encore allongé sur le sol, ne comprenait toujours pas ce qui lui arrivait.
Aucun son n'émanait de la bouche de l'octogénaire, qui pris soin de détourner son regard de cette source de lumière. Face à lui, une baie vitrée. Comme vis-à-vis, la tour de Tokyo.



*L'hopital Mifune ?*


Songea le vieil homme alors qu'il palpait sa poitrine. Aucune douleur. Vraiment aucune ! ! !
Pas une perfusion, pas un instrument médical. Même les blessure engendrés par leur arrachage avaient disparus. Il n'était pas sur un brancard, mais... A même le sol.

La situation aurait pu faire glausser plus d'un adversaire.
Le grand Goro Suzuki allongé sur le sol, chemise ouverte, exhibant sa poitrine à qui veut la voir... Pour autant, le vieil homme ne réagissait toujours pas, incapable de comprendre ce qu'il faisait là.
Et cette douleur qui s'était éteinte...

Etait-il guérit ? Ou bien mort ?

Autour de lui, de jeunes gens se chamaillaient pour de quelconques motifs.

- On se calme ! ! ! Baka, Koso !

D'une voix autoritaire, le vieil homme lançait à celui qui semblait être le meneur, l'injonction de se calmer. Puis, l'attention du vieil homme se braquait vers l'étrange boule noire.

*C'est l'heure du jugement ?*


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz.

Nombre de messages : 2433
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Jeu 19 Mai 2011, 16:15



    L'arrivée du vieil homme stupéfia le trio. Chacun savait qu'il ne faisait pas partie du bus, sa seule tenue de patient suffisait à le confirmer. Son intervention quant à elle, bien qu'autoritaire, ne fit pas sourciller Setsuna, éternel rebelle.

    "Ta gueule, vieux con ! Ce gosse sait tout !" rétorqua le lycéen en plaquant à nouveau Ryoshi contre le mur.

    Mais un nouveau transfert calma les ardeurs générales.



    Cette fois, Kyohei Takano, mannequin au look de cowboy, était arrivé. Transféré légèrement de côté par rapport au groupe, en face du couloir, la main droite levée encerclant une barre invisible, il cligna des yeux alors qu'il reprenait possession de son corps. En silence, quelque peu désemparé, il observa les occupants qui le fixaient d'un air hagard. Deux garçons, une fille et un vieux...

    Si Setsuna considéra un moment la taille impressionnante du nouvel arrivé, Honoka rougit devant sa beauté.

    Kyohei reporta rapidement son attention sur son environnement. Ce n'était pas le bus. Pourquoi ? Il n'eut pas besoin de réfléchir longuement, car il se souvint immédiatement de l'accident. Il s'était solidement accroché à la barre et avait évité la mort subite... Mais il avait également vu quelque chose d'incroyable. Il se souvint en effet d'un homme s'interposant devant le bus, et le retenant grâce à une force invisible avant de céder. Il n'était pas ici, cependant.

    "S'il... S'il-vous-plaît ! Arrêtez-le !" s'écria soudain Honoka en pointant du doigt Setsuna.

    Kyohei la fixa avec ses yeux hautains. La voix de cette fille était trop aigu, il ne l'aimait pas. En regardant ce type étrangler ce garçon à l'air pitoyable, le grand blond ne ressentit ni le besoin, et encore moins l'envie d'intervenir. Il voulait avant tout s'informer de sa situation.

    "Dites-moi plutôt ce que l'on fait ici. Où sommes-nous... ?"

    Il s'adressait à eux, d'un ton calme et pourtant grave.

    "C'est ce que ce déchet va nous dire ! Pas vrai ?!" rétorqua Setsuna en frappant à nouveau Ryoshi dans les côtes.

    Le pauvre n'en savait évidemment pas plus qu'eux, mais il avait eut la malchance d'arriver le premier.

    Comme seul substitut de réponse, un nouveau transfert commença.


Dernière édition par Gantz le Dim 22 Mai 2011, 10:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz.

Nombre de messages : 2433
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Jeu 19 Mai 2011, 22:29


    Entre Goro et Setsuna apparut un garçon de petite taille. Perdu, Takumi Kaizu était lui aussi arrivé en position assise. C'est de justesse qu'il empêcha sa chute. Déboussolé, il regarda frénétiquement à droite et à gauche, jusqu'à trouver Honoka devant lui, visiblement aussi surprise qu'il l'était. Les joues rouges, les yeux rivés dans les siens, il se sentit comme dans un rêve. Ce dernier s'estompa dès qu'elle lui adressa la parole, comble de la joie, pour le supplier d'intervenir.

    "Takumi-kun ? Dieu merci ! Je t'en prie, arrête-le ! Aide Ryoshi-kun !" implora Honoka, ravie de trouver un autre camarade de classe dans cette situation inconfortable.

    Le jeune lycéen demeura stupéfait. Le temps qu'il traite toutes les informations qui lui étaient données, et l'immense satisfaction d'entendre celle qu'il aimait prononcer son prénom et sembler si ravie de le voir, sa réaction prit un certain temps. Mais dès qu'il vit ce grand type à l'air mauvais en train d'étreindre ce pauvre Ryoshi, il comprit mieux. Bien qu'il ne serait pas intervenu en temps normal, et ce pour d'innombrables raisons, il se sentit pousser des ailes du simple fait que c'était Honoka elle-même qui lui en faisait la demande. C'était l'occasion pour lui de passer pour un héros, de gagner l'estime de l'élue de son coeur. Tête baissée, il s'élança vers l'agresseur dans la ferme intention de l'arrêter.

    Setsuna, déjà énervé par le vieux croulant, ne supporta pas la tentative minable de cet autre avorton. Sans lâcher Ryoshi, il asséna un crochet du gauche à Takumi qui s'effondra sur le côté, atterrissant presque dans la cuisine.

    "Dégage, minus !"
    "Uh..."
    "TAKUMI-KUN !"

    Choquée par tant de violence, Honoka voulue arrêter elle-même le massacre. Téméraire, elle fut également fort bien accueillie par Setsuna.

    "Putain, tu commences à me GAVER toi aussi !!"

    D'un vif revers de main, il repoussa la frêle jeune fille qui tomba sur ses fesses en couinant, vite rejoint par son ami inquiet.

    Aux pieds d'une Honoka larmoyante commença à apparaître un autre protagoniste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz.

Nombre de messages : 2433
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Ven 20 Mai 2011, 12:51


    Apparut Tsutomu Ryuuzaki, l'ignoble violeur, debout et mains dans les poches. Avant l'accident, il avait tenté de s'approcher de cette fille qu'il avait repéré afin de profiter en toute impunité de ses formes. Manque de pot, le choc lui avait brisé la nuque. Forcément, il baignait dans l'ignorance, mais le hasard fait bien les choses... Il n'eut qu'à baisser la tête pour découvrir à ses pieds la jeune lycéenne qu'il convoitait dans une position des plus alléchantes. Entre surprise et excitation, un sourire abominable déforma les lèvres de l'homme alors qu'il réajustait ses lunettes sur son horrible faciès.

    "Salut, toi..."

    Evidemment, Honoka était terrorisée. N'importe qui pouvait comprendre les pensées du personnage d'un simple coup d'oeil. Mais que pourrait y faire un gringalet ou un vieillard ? Le mannequin aurait été d'une aide précieuse, toutefois il paraissait toujours aussi passif et détaché, bien qu'il était encore déstabilisé par ces transferts surnaturels.

    Tsutomu reporta son attention autour de lui, détaillant l'étrange pièce dans laquelle il se retrouvait. Devant lui, il aperçut derrière la baie vitrée la tour de Tokyo. Il commença à se poser des questions sur les raisons de sa présence, puis sur l'agression qui avait lieue derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre X

Chambre X
avatar
Goro Suzuki

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t430-goro-suzuki-valide
Nombre de messages : 98
Pseudo : naossano
Surnom : Vieux Sénile
Âge du personnage : 79 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
1/2  (1/2)
Équipement/Armement: 1 X-Gun, 1 Y-Gun, Combinaison

Sam 21 Mai 2011, 12:22

Salle Gantz


*C'est l'heure du jugement ?*

Comme pour répondre au vieil homme, un étrange rayon lumineux se profila, prenant pour origine l'étrange sphère noire.
De l'autre bout, un corps commençait à se former...


- Hé ! Hé ! Hé !

Comme un enfant devant un feu d'artifice, le vieil homme ne pu s'empêcher de rire.
Il n'était pas sûr de comprendre le sens de tout cela, mais il était fasciné par le processus.

Sous les yeux ébahit, un homme grand et jeune, apparu et pris "vie". Enfin, façon de parler.

*Encore un jeune, quelle tragédie...*

Durant les secondes qui suivirent, d'autres êtres firent leur apparition.

Vraisemblablement, ces jeunes gens se connaissaient, et ne s'appréciaient pas.
Apparemment les kami avaient décidés de les réunir ici, afin de régler leur problèmes.

Peut-être allait-il revoir Harada et Buyako ?
Ce n'était peut-être pas l'heure pour cela...

Alors que ses colocataires s'affairaient à régler de sombres conflit, le politicien se redressa, et reboutonna sa chemise.
Cette facilité déconcertante à se redresser confirma la première hypothèse du vieil homme. Il était bien mort et allait être jugé.

*J'aurais jamais cru qu'il ferait si frais au purgatoire...*

S'étonna Suzuki, en contemplant la tour de Tokyo...

- Patience... Notre tour viendra...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz.

Nombre de messages : 2433
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Sam 21 Mai 2011, 12:27


    Avec l'arrivée d'une autre ordure, la tension était montée d'un cran. Suite à la bousculade, le sac d'Honoka s'était vidé au sol. Ses effets personnels étalés, elle s'empressa d'essayer de les rassembler. Malheureusement, Tsutomu en avait décidé autrement. Au moment ou elle tendit la main vers son téléphone portable décoré, celui-ci le bloqua avec son pied droit, l'empêchant de récupérer son bien. Dans un hoquet de surprise la jeune fille se rétracta. Tsutomu s'accroupit alors devant elle à la façon des délinquants, avec cet éternel rictus dégoûtant sur son visage tandis qu'il la déshabillait du regard.

    "Hé ma jolie, on est pas pressés ! Et si tu venais discuter un peu avec moi, hein ?"
    "N... non ! Laissez-moi !"
    "Fais pas ta timide ! Allez, viens !" insista le pervers en tendant sa main vers elle.
    "Elle t'a dit non !!" s'interposa Takumi, courageusement.
    "Takumi..."

    Mais ce fut inutile. Si Tsutomu s'était arrêté pour le regarder, sourcil levé, il le poussa sans ménagement pour le dégager de son chemin. Subséquemment, il s'empara du poignet d'Honoka.

    "Arrêtez ! Vous me faites mal !!" gémit-elle les larmes aux yeux.

    Alors que Setsuna s'amusait de la scène, que Kyohei commençait à être agacé par l'absence de réponses et le chahut croissant, un autre transfert avait abouti dans l'indifférence.


    Derrière Tsutomu, Yuka Yameda avait été matérialisée. Bien que complètement perdue, la scène à laquelle elle assista ne la laissa pas indifférente. En tant que femme, elle réagit immédiatement, assénant une belle claque dans la sale face du violeur. Le coup fit écho dans toute la pièce.
    Il y eut un moment de silence pesant.
    La joue écarlate, les lunettes de travers, Tsutomu tourna lentement la tête vers la responsable de cette humiliation. Son regard n'était plus que colère. Comment avait-elle osé ? Des claques, il s'en était pris au point de ne plus les compter... mais il haïssait toujours autant ça, et réagissait toujours de la même façon. S'il lâcha Honoka, ce fut pour se lever brusquement et brutaliser Yuka, en emprisonnant ses deux mains.

    "POUR QUI TU TE PRENDS, SALOPE ?! JE VAIS TE DEFONCER !!" hurla-t-il sans retenue.

    Le panier de courses de la célibataire se renversa au sol alors que le violent lycéen serrait de toutes ses forces les poignets de sa prisonnière.

    Pendant ce temps, alors que la situation s'aggravait, quelqu'un était en train d'apparaître derrière la Sphère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gantzer A
avatar
Hisashi Takeda

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t724-takeda-hisashi#15841
Nombre de messages : 47
Pseudo : Ginko
Âge du personnage : 20 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement:

Sam 21 Mai 2011, 13:00


    Lentement mais sûrement, Hisashi Takeda était en train d'apparaître dans une position pour la moins... inhabituelle. Il semblait combattre un sumotori invisible, les jambes écartées fléchies et les bras tendus en l'air, paumes vers le ciel.
    Transfert terminé.
    Basculant vers l'avant, le jeune homme rétablit son équilibre rapidement, puis leva la tête pour découvrir un étrange spectacle. Devant lui, des personnes s'agitaient. Il voyait un cowboy impassible adossé au mur de droite, un blond à lunettes gueulant sur une femme, avec un beau bordel à leurs pieds - ainsi que deux adolescents chétifs, et au fond un type en agressant un autre. Oh et, oui, un vieux en tenue de patient en train d'admirer la vue du côté de... la baie vitrée ?
    Oui, ils étaient dans un appartement, vide. Derrière la baie vitrée, il voyait Tokyo et, plus particulièrement, sa tour reconnaissable entre mille. Ce ne fut qu'à ce moment qu'il remarqua enfin ce qui se trouvait le plus proche de lui. Cette présence oppressante, cette froideur... Une Sphère Noire massive était posée là, imperturbable, étrangère.

    Rassemblant tous ces éléments pour en faire une seule pièce du puzzle, Hisashi n'eut qu'une seule réaction : plisser les yeux et hausser le sourcil.

    *C'est quoi, ça ?*

    Avant de se préoccuper des problèmes du groupe, il eut l'idée d'utiliser ses pouvoirs pour tenter de percer à jour les secrets de cette étrange boule noire. Il essaya.

    *Tiens ? Je... n'y arrive pas ?*

    Subséquemment, il observa son environnement avec ces mêmes yeux perçants et fut également incapable de voir à travers les murs. En revanche, il voyait bel et bien l'intérieur de ces humains bruyants qui étaient là. Son pouvoir fonctionnait donc, mais se limitait aux corps vivants. C'était la première fois qu'il était victime d'un tel phénomène. Cette impuissance était d'autant plus soudaine qu'inquiétante. Et une sensation de malaise, de déjà vu, naquit en lui.

    *C'est bizarre... j'ai l'impression d'avoir déjà vu cette Sphère. A la télé ? Dans un rêve ? Non...*

    Il avait beau cherché, aucune possibilité ne donnait solution au problème. Lorsqu'il posa une main sur la Sphère, il se souvint immédiatement de l'accident. Le bus, s'envolant au dessus de lui dans ce parc blindé d'enfants, les cris, son action suicidaire...
    Dépité, il plaqua cette même main contre son visage.

    *J'y crois pas. On a drogué mon jus de raisin ?*

    Mais le vacarme à côté attirait désormais son attention. Toute son attention.
    Entre ses doigts fins, Hisashi observa la scène plus en détails, et il lui parut évident de la nature du problème. Deux connards s'en prenant à plus faibles qu'eux. En d'autres termes : ses cibles habituelles.
    Le plus naturellement du monde, Hisashi rangea ses mains dans ses poches et se concentra sur les deux fauteurs de troubles. Il visualisait alors leur contenu, leur organisme agité. Des veines se dessinaient progressivement autour de ses yeux, tandis que ses pupilles se dilataient légèrement.



    *Ralentissons vos petits coeurs vides...*

    Et il s'exécuta. Hisashi s'était tant entraîné que la démarche était ridiculement aisée pour lui. S'il n'arrivait pas à camoufler les effets physiques sur son visage, il avait acquis l'expérience suffisante pour garder ses mains dans ses poches afin de ne pas éveiller d'avantage de soupçons à son égard. Néanmoins, il était toujours impossible de se dispenser de leur usage. Alors, il simulait doucement une étreinte, transposant les coeurs de ses victimes entre ses doigts...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz.

Nombre de messages : 2433
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Sam 21 Mai 2011, 13:37


    Les répercussions furent immédiates. Comme harponnés en pleine poitrine, Tsutomu et Setsuna sentirent leur coeur se comprimer, pressurés comme des raisins. Le souffle coupé, le bras gauche engourdi, la bouche grande ouverte, la force les abandonnèrent subitement. Tremblotant, le binoclard relâcha Yuka, tentant d'articuler quelque chose mais il tomba à genoux, posant ses deux mains sur son torse, ses doigts froissant ses habits, essayant machinalement de se raccrocher à quelque chose. De se raccrocher à la vie. Tsutomu se mit à marmonner.

    "Qu... qu'est-ce qui se pa... aaasse... à... à... l'aide..."

    Setsuna quant à lui laissa tomber Ryoshi au sol, reculant faiblement avant de tomber sur les fesses à côté de son semblable.

    "Pu... taiiin... mon... co... coeur... aaah... "

    Tous deux étaient alors pitoyables, tout pâles et gémissant, dégoulinant de sueur, la terreur qu'ils aimaient tant instaurer chez autrui désormais gravée dans leurs yeux.
    Les anciennes victimes elles, assistaient impuissantes au spectacle, partagées entre soulagement et crainte. D'un point de vue extérieur, ce retournement de situation pouvait ressembler à une punition divine, la situation ne s'y prêtait que trop bien. En silence, le chef d'orchestre de ce théâtre cruel qu'il définissait comme procès clos, appréciait son oeuvre.

    Si les spectateurs interprétaient cela comme un coup du sort, il y en avait un parmi les moutons qui savait ce qui se tramait. Kyohei Takano fixait Hisashi, le dernier transféré. Son beau visage aux traits était désormais marqué par un subtil mélange de fascination et de peur. Dès qu'il l'avait vu apparaître, le mannequin l'avait reconnu - d'autant plus que sa pose avait été évocatrice. Ce type était bien celui qui avait arrêté le bus. Si il était resté prudent au départ en se disant que son cerveau pouvait bien lui jouer des tours, ce qui était en train de se passer sous ses yeux lui donnait raison.

    *Je le savais... c'est bien lui. Ce type... d'où il sort ?*

    Les veines qui entouraient ses yeux, leur couleur... Il ressemblait à un monstre. Impossible de se tromper pour Kyohei. Il savait désormais que ce n'était plus un fantasme de son esprit, sans qu'il puisse se l'expliquer. Il ne pouvait qu'observer, appréciant en secret ce mystère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gantzer A
avatar
Takagi Akimitsu

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t726-takagi-akimitsu
Nombre de messages : 37
Pseudo : Sakyo

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/7  (0/7)
Équipement/Armement: Combinaison, Contrôleur, Y-Gun, Gantz sword dans un holster sur le bras gauche, X-Shotgun en main.

Sam 21 Mai 2011, 14:38

Au beau milieu de la salle, un corps se matérialisait, couché sur le sol. Et surprise: avant de se réveiller, Takagi avait commencé à chantonner. La petite chanson accompagnant les "bips" qu'il avait entendu avant sa mort. Un contraste assez étonnant si l'on prenait en compte le fait qu'il était torse nu et que le haut de son pantalon était tâché de plusieurs larges auréoles de sang, encore bien frais. Pourtant, aucune coupure, rien. Cela se voyait d'ailleurs clairement puisque son haut de prisonnier avait été retiré par les médecins qui s'étaient occupés de lui à l’hôpital. Ainsi, il était torse nu, sans aucune blessure, mais avec du sang sur son pantalon bleu clair. S'il aurait pu se faire passer pour autre chose qu'un taulard, il n'allait pas pouvoir se faire passer pour autre chose qu'un truand.
Mais ça, il ne le savait pas encore.
Il ouvrit les yeux et se redressa d'un coup, comme réveillé par un grand sursaut. Son cœur s'était remit à battre d'un coup, beaucoup plus vite, mais il s'était aussi entendu chanter. Un drôle de réveil. Il regarda ensuite autour de lui, haussa un sourcil et, bêtement, ne trouva qu'une chose à dire...

"Eh mais... C'est pas une morgue ici!"

Il s'apprêta à poser une question, tout en se relevant, puis se coupa lui-même en découvrant une chose qui le stupéfia:

"Et vous êtes qu...QUOI?"

Il n'avait fait que regarder ses avant-bras. Autrefois, ils étaient parsemés de cicatrices. Dans le creux, sur le dessus, dans la paume des mains et il avait même une importante brûlure au poignet à cause d'un frottement important contre une corde, lorsqu'il avait escaladé une des façades d'un de ses centres de redressement. Mais non, plus rien. Et puis il se rappela bien pire encore: il était censé avoir l’œil crevé. Il ne s'en était pas souvenu immédiatement comme c'était quelque chose de bref, même s'il avait pensé à ce stratagème très tôt. L'idée était que s'il était borgne, on le reconnaîtrait peut-être moins lors des prochaines fois, le cache-œil métamorphosant son visage. Il suffisait d'accompagner cela d'un rasage et d'une coupe pour que cela suffise certainement. Mais le cadeau fut bien plus beau encore.
Après avoir touché prudemment son orbite, il s'approcha d'une des fenêtres d'où l'on pouvait voir la Tour de Tokyo. Mais il ne s'intéressa pas au paysage: il s'aida de l'obscurité de la nuit pour s'observer un peu plus. Il n'avait littéralement plus aucune cicatrice. Sur son corps, sur son visage, sur ses bras... Même les coups qu'il avait reçus par Obaka ne l'avaient pas meurtri.
Ce n'était pourtant pas le but... Aucun de ses complices n'était là, et jamais il n'avait demandé à faire une chirurgie esthétique complète. Ce visage lisse, hormis les poils de sa barbe, le fascinait. Il s'était toujours connu avec quelques marques. Même jeune, il avait au moins des bleus, des coquards, des coupures. Et là, plus rien. Il était méconnaissable.

Il s'en félicitait, d'une certaine manière. Mais il avait besoin de savoir, désormais. Seulement, il n'allait pas être sincère. Clairement pas, non.

"Bon, y s'passe quoi là? C'est l'paradis? Un truc comme ça? J'étais à l'hopital et je rendais l'âme, quoi! Merde! J'ai pas halluciné!"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gantzer A
avatar
Hisashi Takeda

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t724-takeda-hisashi#15841
Nombre de messages : 47
Pseudo : Ginko
Âge du personnage : 20 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement:

Dim 22 Mai 2011, 11:00


    Hisashi se réjouissait vraiment à la vue de ses deux cibles terrorisées. Cette crainte dans la voix qui s'atténue, cette douleur perceptible dans l'intonation suffocante. Le sentiment de distribuer le châtiment divin à ces vermines qui ne méritaient pas de vivre à ses yeux, était exquis. Il serra de plus en plus, simulant une crise cardiaque. Les veines de son visage grossissaient, et un filet de sang commença à couler de sa narine droite.

    *Encore un peu... souffrez, encore un petit peu...*

    Mais il fut interrompu, indirectement. Au sol, il vit quelqu'un en train d'apparaître, morceau par morceau. Stupéfait, il abandonna sa punition pour revenir à la normale, découvrant avec ses yeux véritables l'irréalité de la scène. Un rayon émanant de la Sphère, matérialisant ce corps. Une fois entier, l'homme étendu au milieu des courses se mit à marmonner, puis s'anima. C'était incroyable. Yeux plissés, Hisashi le suivit du regard. Il sortit au passage son mouchoir de sa poche pour essuyer brièvement le sang qu'il avait perdu.

    *Est-ce que c'est comme ça que je suis apparu, moi aussi ?*

    Sans doute que oui.
    Il détailla le nouvel arrivant. Il avait une grosse voix et un parler typique. Il était surtout torse nu et portait un pantalon tâché de sang. Un accidenté ? A l'écouter, il était bien à l'hôpital, avant. Son intervention souleva deux questions : étaient-ils morts, et quel était cet endroit ? D'une façon ou d'une autre, une des réponses n'existait pas sans l'autre.

    *Le Paradis ?*

    Hisashi se mit à examiner en détails cet endroit, cet appartement. Les portes à travers lesquelles il ne pouvait rien voir, étaient-elles fermées ? Il se décida à commencer son inspection, individuellement. Marcher et agir l'aideraient à mieux réfléchir. Il se dirigea en premier vers la porte du fond.

    *Le Paradis... Dieu serait une Sphère Noire ? Ca sonne ridiculement faux... Non, ça ressemble plus au Purgatoire.*

    En effet, l'idée du Purgatoire rendrait légitime la présence des deux connards qu'il avait commencé à punir. Et puis, sa seule présence faussait la donne : il était un tueur. De meurtriers et de rebuts, certes, mais un tueur quand même. Le Paradis, si un tel endroit existait, ne lui ouvrirait jamais ses portes. Hisashi ne croyait d'ailleurs à aucun de ces endroits, pures inventions de l'homme à ses yeux. Pourtant, ils étaient sans doute morts tout en étant à présent bien vivants. Ils respiraient, ressentaient la douleur... et avaient tous le coeur battant.
    Face à la porte, il approcha sa main du loquet... et fut incapable de le saisir. Comme retenu par une force invisible. Plusieurs essais s'avérèrent tous infructueux.

    *?! ...Intéressant... Un appartement avec une Sphère Noire en son centre, que je suis incapable de "voir"... Qui fait apparaître des individus différents, après leur "mort".*

    Sur cette pensée, Hisashi observa tout ce beau monde par dessus son épaule. Quelque chose allait se passer, il pouvait l'affirmer. Bientôt, les apparitions cesseraient. La Chambre n'allait pas se remplir indéfiniment. Mais qu'est-ce qui allait se passer, alors ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz.

Nombre de messages : 2433
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Dim 22 Mai 2011, 11:19


    Bien qu'épargnés, Tsutomu et Setsuna pouvaient encore sentir cette douleur écrasante compresser leur poitrine. L'un était étendu au sol en position foetale, l'autre encore sur ses fesses, mais tous deux gémissaient.
    Ryoshi avait les yeux rivés sur eux, se demandant si un Dieu avait enfin entendu ses prières et s'était décidé à l'aider dans sa miséricorde.
    Takumi rapprochait de lui Honoka, bouleversée, alors que les regards étaient tournés vers le dernier arrivant qui exigeait des réponses.
    Kyohei quant à lui ne quittait plus des yeux l'inquiétant "homme" aux pouvoirs surnaturels.
    Yuka fut la seule à faire entendre le son de sa voix, bien qu'hésitante.

    "A... à l'hôpital ? N'étions-nous pas dans un bus qui a eu un grave accident ?" demanda-t-elle aux jeunes lycéens qui acquiescèrent sans un mot.


    Ce fut au tour d'Hazama Nobunaga d'apparaître juste en face de la boule noire, grâce au rayon vert mystérieux. Ce dernier était semi-assis, tendant la main en avant. En vérité, au moment de l'accident, il s'apprêtait à voler le sac de la femme assise devant - Yuka Yameda. Il se découvrit alors dans le reflet sombre de la boule noire.

    "Hé ?"

    Pas très intelligent et perdu, le cleptomane parlant du nez se redressa et dévisagea les autres occupants de la Chambre sans rien y comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bannis
avatar
Akane Ueno

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t560-akane-ueno-valide
Nombre de messages : 399
Pseudo : Ueno
Surnom : Paratonnerre

Fiche Technique
Points:
16/100  (16/100)
Missions:
2/2  (2/2)
Équipement/Armement: Y-Gun (holster) + déclencheur externe – X-Shotgun (sanglé) – X-Gun (holster) - Treillis contenant boussole, deux brassards de nage, un képi, une paire de lunettes de soleil dans un étui semi-rigide - un talkie Motorola XTR446 accroché à la ceinture - masque anti-gaz filtre mixte - Contrôleur – Combinaison - raquettes de marche de fortune

Dim 22 Mai 2011, 14:49

Tranches par tranches, Akane apparaissait à son tour dans la chambre de Gantz. Quelle image donnait-elle aux personnes déjà arrivées ? Difficile à dire, à chacun de se faire son opinion, n'est-ce pas. Elle était un peu plus grande que la moyenne japonaise. Métisse de peau, aux traits fins, et en principe les autres la trouvaient belle, même si les canons de beauté n'étaient pas identiques pour tous. Elle semblait avoir entre vingt et vingt-cinq ans. Son képi et ses lunettes de soleil étaient rangés dans une poche. Elle portait un treillis militaire, ainsi qu’une étrange tenue noire moulante qui lui recouvrait le haut du corps, jusqu’au cou, avec comme des pastilles bleues disposées de façon symétrique. On aurait dit une tenue de cosplay, quelque chose dans ce goût-là. A priori, le pantalon militaire recouvrait cette tenue qui s'étendait jusqu'au bas du corps. Il n'y avait qu'à voir les bottes, dans le ton des gants. La jeune femme portait pas mal de matériel. A son flanc, un holster et dedans, quelque chose qui ressemblait à une arme à feu d'une forme étrange.

Cette fois-ci encore, Akane ne retrouva sa conscience qu'une fois entièrement matérialisée dans la pièce. Son premier réflexe fut de déposer ce qu'elle portait dans un coin non occupé, sans se soucier de qui que ce soit. Elle était contente parce qu'il semblait qu'elle n'avait rien perdu en route. Ceci fait, elle parcourut la pièce d'un regard panoramique. Pas un seul vétéran sur place, pas encore en tout cas, que des nouveaux qui avaient du se rendre compte qu'elle n'avait pas du tout l'air surprise de débarquer en ce lieu, contrairement à eux. Du moins, s'ils avaient deux neurones en état de marche, ils l'avaient remarqué, tout comme elle se doutait que leur arrivée avait du les surprendre. Quoique, il y en aurait peut-être un pour être mort dans son sommeil et qui pouvait donc penser qu'il était en train de rêver.

"Salut. Moi c'est Akane, plaisir tout ça. Sakyo ne va pas tarder. On attend calmement qu’il arrive, que tout le monde soit là et il vous expliquera la situation."

Ceci dit, elle s'adossa tranquillement au mur, les bras croisés. L’air de rien, elle observait alors davantage les occupants actuels. Deux adolescents, une adolescente, un vieil homme, un dandy, à priori bénins, l’un des adolescents semblant avoir eu comme un malaise. En plus d’eux, deux hommes moches, dont un qui avait l’air aussi d’avoir eu une crise d’anxiété, quelque chose comme ça, et pour conclure ces premières arrivées, un brun qui devait avoir la vingtaine comme Akane, plutôt agréable à regarder, habillé pour sa part de façon urbaine et sobre, et qui avait visiblement saigné du nez. Ce dernier semblait le moins anxieux de tous mais la jeune femme n’y porta pas plus attention que ça. Sous ses airs décontractés, elle demeurait vigilante, se souvenant de ce qui était arrivé au premier vétéran arrivé dans la chambre, et ce soir, c’était elle. Si un gus s’énervait, agressait quiconque ou s’en prenait à Akane, elle allait le calmer manu militari avant de lui demander poliment de garder son sang-froid. Rien de tel que de se montrer polie après avoir asséné un direct dans le buffet d'un malotru, entre autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gantzer A
avatar
Takagi Akimitsu

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t726-takagi-akimitsu
Nombre de messages : 37
Pseudo : Sakyo

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/7  (0/7)
Équipement/Armement: Combinaison, Contrôleur, Y-Gun, Gantz sword dans un holster sur le bras gauche, X-Shotgun en main.

Lun 23 Mai 2011, 00:23

Personne ne répondit à Takagi. Enfin, si, mais ce n'était pas vraiment une réponse: une jeune femme, dans le coin de la salle, des courses à ses pieds, avait demandé s'ils étaient bien morts dans un "grave accident de bus". Enfin, "mort" était un grand mot, puisqu'ils respiraient tous. Et puis le prisonnier était tout de même le meilleur exemple parmi eux: il avait bien arrêté son corps, mais en aucun cas il n'avait provoqué sa "mort". En tout cas, ce n'était pas ce qu'il pensait. Mais de toute évidence, d'après cette femme, ils étaient tous dans le même cas.

"Et y'a pas qu'ça! J'étais borgne avaAAAAAAAAH!"

A ses côtés, tranche par tranche, un type moche était en train d'apparaître. Voir les organes à l'intérieur de ce corps rappelait à l'ancien détenu les fameux scanners que l'on pouvait voir quelques fois dans pas mal de séries policières. D'ailleurs, lui aussi avait dû passer des scanners pour ses simulations de maladie. Bien évidemment, aux yeux des médecins, il "guérissait" d'un coup très très vite, puisque ces scanners ne dévoilaient rien. Bref, cette apparition était bien similaire à ce genre de truc, mais là, c'était quand même vachement dégueulasse. Si bien qu'il eut un léger haut le cœur, jusqu'au moment où il constata que l'apparition était bel et bien humaine, moche, penchée en avant comme pour récupérer un truc.

Et à peine quelques secondes après, ce fut le tour d'une métisse. Toujours avec ces "tranches" un peu crades. Une drôle de militaire. Elle n'en avait pas du tout l'air avec sa "combinaison" en latex. Et puis dès qu'il la vit, il la jugea jolie, mais tout de même, elle avait l'air sacrément chiante: apparaître comme ça, ordonner à des inconnus "d'attendre Sakyo" sans rien expliquer d'autre, c'était casses bonbons, ouais. En tout cas, on aurait plus dit une strip-teaseuse en uniforme qu'une vraie militaire.
En tout cas, Takagi ne trouva qu'une chose à dire à son arrivée, en premier lieu...

"Yuuuu... J'ai jamais eu autant envie de dégueuler en voyant l'arrivée d'une gogo danseuse..."

Enfin, il était tout de même un peu outré par le comportement de la fille. Elle était chiante, ça se voyait. Et il sentait bien que s'il insistait, il allait juste s'en prendre plein la gueule. Alors tout ce qu'il trouva à faire, ce fut se diriger vers les courses aux pieds de la jolie jeune femme. Puis il rangea les produits étalés parterre dans le sac en papier et finit par ramasser une pomme rouge. Le sol était propre, il ne s'inquiétait pas vraiment des aphtes. Alors en tendant le sac de courses à la jolie dame, il fit:

"Oï, c't à vous nan? Permettez?"

Sans plus attendre, il croqua dans la pomme, la remercia la bouche pleine, et renchérit:

"C'pour laichez pacher le goût du sang, l'odeur, tout cha. Rien que d'voir ches jambons arriver, cha m'donne mal au cœur."

Il avala le morceau puis finit par poser une autre question à la militaire.

"Bon, et c'est qui Sakyo? On est obligés d'passer pour des cons en l'attendant ou tu veux juste pas t'faire chier à nous dire?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bannis
avatar
Akane Ueno

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t560-akane-ueno-valide
Nombre de messages : 399
Pseudo : Ueno
Surnom : Paratonnerre

Fiche Technique
Points:
16/100  (16/100)
Missions:
2/2  (2/2)
Équipement/Armement: Y-Gun (holster) + déclencheur externe – X-Shotgun (sanglé) – X-Gun (holster) - Treillis contenant boussole, deux brassards de nage, un képi, une paire de lunettes de soleil dans un étui semi-rigide - un talkie Motorola XTR446 accroché à la ceinture - masque anti-gaz filtre mixte - Contrôleur – Combinaison - raquettes de marche de fortune

Lun 23 Mai 2011, 09:28

L’un des gus commençait à s’agiter, disant qu’il était borgne avant. En fait, c’était comparé au type sobre que ce chevelu avait l’air moche, mais voila que l’allergique aux coiffeurs la traitait de gogo danseuse … Akane le fusilla du regard.

"C’est ça, j’ai la peau noire donc je ne peux que vivre de mes charmes exotiques. J’suis aussi une pro du tam tam, des percussions. Cliché pour cliché, toi, t’as la gueule d’un rebelle motard qui s’est mangé un arbre."

C’était peut-être le cas d’ailleurs, avec sa dégaine, il avait l’air se sortir des urgences, mais Akane pensait surtout à la bêtise de ce gus qui aurait pu la prendre pour une cosplayeuse, ça aurait été plus crédible à son sens. Elle soupira quand il lui demanda si ça la faisait chier de leur dire quelque chose sur leur situation. Il n’avait pas vraiment tort. Elle avait tout de même botté un peu vite en touche, même s’il n’y avait pas que ça, c'aurait été trop simple.

"J’suis ni une strip teaseuse, ni une pédagogue, mais je peux expliquer la base. Alors … cette sphère noire, on l’appelle Gantz."

Dit-elle en désignant la chose d’un léger mouvement de la tête.

"A notre mort, Gantz nous offre une deuxième vie à condition de buter ce qu’il appelle des martiens, des monstres qui ont tendance à aimer nous étriper. Quoi d’autre … si on arrive à les buter, Gantz nous libère en attendant la prochaine fois ou il aura besoin de nous."

Elle conclue en s’adressant à tout le monde présent dans la chambre :

"Si vous ne me croyez pas, vous verrez par vous-mêmes."

Akane se demandait toujours si l’une des personnes présentes pouvait se montrer agressif, elle demeurait vigilante parce que telle était sa nature mais elle n’était pas inquiète. Evidemment, elle ignorait que certains humains pouvaient être dotés de pouvoirs surnaturels. Elle n’en avait jamais vu à l’œuvre. Si elle avait su de quoi le type habillé de façon sobre était capable, elle l’aurait sûrement considéré avec davantage d’attention. Pour cela, il aurait suffi qu’elle arrive plus tôt, mais dans ce cas la situation aurait été différente et l’homme n’aurait peut-être pas eu besoin d’utiliser son pouvoir psychique. La jeune femme se trouvait donc dans une ignorance dite tranquille, attendant le transfert des autres vétérans, peut-être d’autres nouveaux dans la chambre de Gantz, à moins que le chevelu la questionne encore, ou un des autres nouveaux présents dans la chambre. Elle se demandait qui de Zurui ou de Vargas arriverait ensuite, à moins que ce soit d’abord Sakyo ou Saki Ren, sans oublier le fumeur et le rêveur qui avait quand même achevé le martien Rosa-Maria. Elle se tenait juste à coté des deux sacs qu’elle avait porté pendant le transfert, et elle ne laisserait aucun nouveau mettre la main dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz.

Nombre de messages : 2433
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Lun 23 Mai 2011, 10:20


    Takumi et Honoka s'étaient relevés pour rejoindre la baie vitrée, s'éloignant du centre du groupe quelque peu agité, et surtout de Tsutomu qui reprenait peu à peu le dessus. A côté, Setsuna s'était redressé sur un genoux, haletant et fixant d'un regard noir Ryoshi qui s'était relevé, non sans mal avec les nombreux coups qu'il avait encaissé. Yuka quant à elle, avait remercié l'homme bavard qui lui avait ramassé ses courses, ne sachant pas trop comment le considérer vu qu'il semblait un peu malpoli sans avoir mauvais fond. Tout le monde s'accorderait au moins à dire qu'il avait une grande gueule.

    Depuis qu'une militaire était apparue différemment, sans montrer le moindre signe de surprise ou d'inquiétude quant à sa condition, la donne avait changé. Tous l'écoutaient, et les projecteurs étaient rivés sur elle. Takagi se faisait son interrogateur maladroit.

    Lorsque cette Akane eut fourni quelques réponses, Kyohei Takano intervint en riant.

    "Ha ha ha ! Sérieusement ? Alors, on se retrouve ici après notre mort, alors que nous sommes bien vivants... pour ? Ah, pour combattre le mal... des... des Martiens... ?! Ha ha ha ha ! Pour... sauver le monde ? C'est n'importe quoi..." pouffa le grand mannequin en fixant Akane.

    S'il ne jugeait pas cette dernière à son apparence, ses réponses lui accordaient beaucoup moins de crédit. D'ailleurs, les autres ignorants partageaient sans doute cet opinion vu les regards étonnés qu'ils adressaient à la militaire.

    Pendant ce temps, derrière Takagi, entre le couple lycéen - soit devant la cuisine, un autre transfert avait commencé. Qui cela pourrait-il être ?

    Simultanément, Setsuna se relevait en rage devant Ryoshi. Si le baratin de la dernière arrivante donnait à priori tort à toutes ses accusations, il demeurait persuadé que ce sale déchet était le seul responsable de sa douleur cardiaque. Dans sa paranoïa, le jeune tortionnaire en était convaincu.

    "C'est... toi, hein ? T'as essayé de m'buter... sale enfoiré !" grogna Setsuna en titubant, encore engourdi par le choc précédent.

    Bien que la victime niait en remuant frénétiquement la tête de droite à gauche, Setsuna ne voulait rien entendre. Il désirait sans doute décharger toute sa haine, sa frustration et son incompréhension sur celui qu'il avait en horreur, sans raison particulière. Il se prépara à asséner un coup de poing gauche dans la face de Ryoshi.

    "C'est toi, enfoiré !!!"

    Le poing fusa... et fut arrêté à temps par le nouvel arrivant.


    A côté de Setsuna se tenait Yuji Sakurai, retenant fermement ce poignet qu'il avait stoppé dans sa course. Sa main noire serra sa prise, forçant le prisonnier à vaciller dans la douleur et se calmer immédiatement. Pourquoi être intervenu ?

    "La violence, c'est mal !" déclara Sakurai, l'air toujours impassible.

    Finalement, il lâcha Setsuna et se tourna vers tous les nouveaux. Puis il vit Akane. Levant grand la main, il la salua chaleureusement avec un franc sourire.

    "Hola ! Ca fait un moment."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gantzer A
avatar
Hisashi Takeda

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t724-takeda-hisashi#15841
Nombre de messages : 47
Pseudo : Ginko
Âge du personnage : 20 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement:

Lun 23 Mai 2011, 10:59


    Hisashi avait vu juste, quelque chose s'était passé. En dehors du transfert d'un autre personnage peu gracieux, procédé au demeurant remarquable à examiner pour sa précision, une femme était arrivée. Cette dernière avait des réponses, Hisashi le comprit à la simple observation de son comportement. Alors qu'il la détaillait dans son coin, remarquant brièvement l'étrange arme et la combinaison noire qu'elle portait, il s'intéressa vite à ses sacs... ou plutôt, leur contenu. Profitant de l'animosité que se partageaient le chevelu grossier torse-nu et cette militaire je-m'en-foutiste, il utilisa son pouvoir afin de le découvrir.

    *Pharmacies... Des radios, je crois et... qu'est-ce que c'est que ça ? On dirait des masques... Non ?*

    Il abandonna rapidement, de peur que quelqu'un d'observateur ne remarque les veines sur son visage. S'il ne pouvait affirmer avec exactitude quel était le contenu des sacs de la militaire, cela collait plus ou moins avec sa condition. L'important vint ensuite, sortant de la bouche de cette Akane.

    Cette Sphère avait un nom, Gantz. Hisashi considéra la boule noire. Ce nom faisait écho en lui, étrangement. Elle confirma ensuite ce qu'il supposait "ils étaient morts", mais se voyaient transférés juste avant leur décès, avec leur bagage mémoriel du moment. Et dans quel but ? Une guerre contre des monstres, des martiens. Un scénario digne d'un manga pour adultes...
    Le seul gros point noir aux yeux d'Hisashi résidait dans le fait que Gantz recrutait chez les morts. Il avait beau spéculer sur la question, il ne trouvait pas la démarche raisonnable ou avantageuse. Si ce procédé était employé afin de limiter les soupçons quant à la disparition de tiers, il y aurait toujours des témoins extérieurs pour affirmer avoir vu telle ou telle personne mourir et disparaître. Par exemple, lui. Combien de mères avaient vu son action suicidaire ? Combien l'avaient également vu se faire écraser par le bus ?

    Une main sur le front, en dessous de ses mèches de cheveux châtains, Hisashi s'accola à la Sphère sombre.

    *Gantz...*

    A en croire la militaire, il fallait attendre Sakyo - sûrement le leader, pour avoir plus de réponses. Hisashi l'imaginait comme une réplique d'un général américain, blond et musclé... Typé Arnold S. et qui gueulerait sur ses recrues pour les motiver dans la bataille. Il aurait du boulot avec un octogénaire, le chevelu rebelle, les faibles lycéens, les sales cons, le type disgracieux à l'air très futé et un antillais tel que lui... Cette pensée l'amusa un instant. Il était cependant beaucoup trop tôt pour accepter les propos de cette femme. Elle pouvait bien être une illuminée, ou un leurre... Aussi, ses interventions appelaient à la méfiance. Les autres, terre à terre exprimaient déjà leur avis sur le sujet. Pourtant, une nouvelle arrivée allait lui donner raison...

    L'un des sales cons qu'il avait commencé à punir refit parler de lui, désireux de s'en reprendre à ce garçon persécuté. Hisashi soupira.

    *Décidément, il y en a qui n'apprennent rien... C'est fini pour toi.* songea-t-il alors qu'il se préparait à faire exploser son coeur.

    Au moment ou il allait s'exécuter, soit au moment ou Setsuna allait porter son dernier coup, le nouvel arrivant l'arrêta avec une facilité déconcertante, stoppant par la même occasion Hisashi dans sa démarche, surpris. Le type en question avait un visage 100% asiatique, les yeux bridés à rendre jaloux le regard perçant et imperturbable d'Hisashi. Malgré tout il avait l'air d'un jeune homme banal... mais il s'avéra que lui aussi revêtait la même combinaison qu'Akane sous ses habits, et il la salua. La vérité prenait doucement forme.

    *C'est lui, Sakyo ?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gantzer A
avatar
Takagi Akimitsu

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t726-takagi-akimitsu
Nombre de messages : 37
Pseudo : Sakyo

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/7  (0/7)
Équipement/Armement: Combinaison, Contrôleur, Y-Gun, Gantz sword dans un holster sur le bras gauche, X-Shotgun en main.

Lun 23 Mai 2011, 13:35

Quand la noire réagit, elle confirma les pensées du détenu, quant à savoir si elle était chiante ou non. Et en effet, elle lui donnait l'impression d'avoir été convié au congrès des connards. Une fille susceptible en plus. Takagi n'était pas raciste, ni vraiment machiste (bien qu'il ait toujours détesté les féministes). Alors ce que cette fille relevait, ça lui rappelait parfaitement les groupes noirs des prisons qu'il avait fréquentées: le genre qui ne reste qu'en famille, qui laisse difficilement passer d'autres personnes à l'intérieur. Le genre lui même un peu raciste envers les autres. Heureusement, ils n'étaient pas tous comme ça.
Quoiqu'il en soit, elle apporta un semblant d'explications. Mais ça n'en était pas vraiment. On aurait plutôt dit un genre de scénario de science fiction. Et humoristique en plus. Parce que bon, braver la mort pour tuer des petits hommes verts, c'était assez ridicule en soit. Bref, selon les paroles de la militaire, ça avait l'air carrément simple. Le véritable soucis, c'était de savoir ce qu'il faisait vraiment ici. Après tout, il n'était pas censé "mourir". Sa place n'était pas ici, et le chemin que prenait cette aventure commençait à lui donner l'impression d'être dans un jeu télévisé. Et si c'était le cas, un nouveau jeu, où l'on prendrait des figurants et des détenus. Mais cette pensée s'effondra immédiatement simplement quand il se rappela qu'il voyait des deux yeux. Son œil était crevé après tout, et c'était pas le genre de truc réparable. Quant au reste de sa carrosserie, elle était plus cabossée qu'un Monster Truck qui n'aurait pas été restauré depuis 1990.
Bref, il devait attendre, même si ça l'emmerdait. Mais avant ça, il allait devoir s'expliquer un peu avec la noire.

"Oï, Akane, c'est ça? Nan j'plaisante, je me souviens de ton nom, c'était pour avoir l'air condescendant. Déjà, c'pas la peine de t'exciter, j'en ai rien à carrer de ta couleur de peau ou de c'que t'as entre les jambes. Mais putain, regarde toi. Je connais pas beaucoup de gens qui portent du latex qui moule autant les nichons, hein."

Presqu'au même moment, un gamin voulut s'en prendre à un autre, sans qu'il ne comprenne pourquoi. Takagi pensa à intervenir, mais finalement, il n'avait rien à y gagner. Alors il ne fit qu'attendre. Et puis après tout, un autre arrivant avait stoppé l'attaque. Il avait l'air bien niais, ce type. Une vraie tête de chat, avec ses yeux tous plissés. Bref, il avait l'air marrant, mais certainement pas d'un leader comme le laissait entendre Akane, à travers le nom de "Sakyo".
Dans tous les cas, Takagi comprit définitivement que la "combinaison de latex" n'était pas un élément de strip-tease quand il vit le jeune homme, saluant par ailleurs la pseudo-militaire.

"Ah! Je vois! Tu n'es pas une stripteaseuse, mais tu fais partie d'un groupe sadomaso-échangiste, c'est ça?"

Il ria tout seul, d'un rire discret et étouffé. Puis il reprit son sérieux.

"Nan j'déconne. Oï, Tête-de-chat! C'est toi Sakyo? Sérieusement, c'est quoi ce délire avec le latex?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bannis
avatar
Akane Ueno

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t560-akane-ueno-valide
Nombre de messages : 399
Pseudo : Ueno
Surnom : Paratonnerre

Fiche Technique
Points:
16/100  (16/100)
Missions:
2/2  (2/2)
Équipement/Armement: Y-Gun (holster) + déclencheur externe – X-Shotgun (sanglé) – X-Gun (holster) - Treillis contenant boussole, deux brassards de nage, un képi, une paire de lunettes de soleil dans un étui semi-rigide - un talkie Motorola XTR446 accroché à la ceinture - masque anti-gaz filtre mixte - Contrôleur – Combinaison - raquettes de marche de fortune

Lun 23 Mai 2011, 13:42

De toute évidence, le dandy ne la croyait pas, et en fait, personne ne semblait donner du crédit à ses paroles, ce qui n'était pas particulièrement étonnant. Akane elle-même avait été sceptique, jusqu'à ce qu'elle voit Sakyo montrer sa force décuplée par sa gantz wear. Elle pourrait faire une démonstration en calmant cet abruti qui était sur le point de s'en prendre à un des adolescents, mais l'intervention inopinée du rêveur l'en empêcha. Ceci dit, il portait la gantz wear et sa poigne de fer devrait déjà être un début de preuve que leur situation n'était pas normale. Le gantzer salua alors Akane qui lui rendit d'un hochement de tête, lui souriant amicalement.

"Salut. Les autres ne vont pas tarder."

Regardant le nouveau venu, Akane ne s'était pas aperçue que le brun habillé de façon sobre avait observé ses sacs de façon surnaturelle, et n'avait donc pas remarqué les changements sur son visage. Il était tellement discret. A ce moment-là, le chevelu donna l'impression de la narguer à nouveau, mais cette fois, elle ne s’en offusqua pas, c’était juste son humour. Il était maladroit et dénué de tact, ce n’était pas une raison pour le traiter aussitôt de tous les noms d'oiseaux. Elle reporta donc son attention sur le dandy qui semblait focaliser les doutes de la bleusaille, et tendit tranquillement son poing fermé dans sa direction.

"Gantz nous confie un matériel supérieur à tout ce qu'on trouve sur terre. Je porte une gantz wear qui décuple ma force, entre autre chose. Je pourrais vous soulever de terre d'une seule main et sans le moindre effort, pour vous le prouver. Ou je pourrais faire ceci."

La jeune femme était sur le point de contracter les muscles de son bras, ce qui aurait pour effet d'activer la tenue et devrait impressionner suffisamment les témoins, mais un évènement l'en dissuada. Pour la deuxième fois, une gerbe électrique se forma sur son poing. Demeurant impassible cette fois-ci, la japonaise écarta ses doigts, et un petit éclair passa d'un doigt à l'autre. Elle faisait comme si elle le contrôlait. Le phénomène se dissipa quelques instants plus tard, elle croisa les bras et regarda à nouveau le dandy.

"Nous n’interagissons pas tous de la même façon avec l’équipement confié par Gantz, mais il est tout de même efficace pour tous les gantzers. Je vous conseille vivement d'ouvrir votre esprit à l'extraordinaire. Pour ma part, ce que vous faites en dehors de la chambre n'a pas d'importance ici. Si nous sommes unis et organisés, nous avons davantage de chances de survivre aux combats à venir. Si vous tentez de fuir, vous mourrez. Si vous restez passifs, vous mourrez. Nos adversaires sont de véritables monstres. J'en ai vu un se faire décapiter et régénérer entièrement sa tête en un instant. Il a fallu s'y mette à plusieurs pour en venir à bout. Vous êtes prévenus."

Même si elle n’en montrait rien, Akane était perplexe. C’était la deuxième fois donc que ce phénomène électrique se produisait, et cette fois-ci, elle portait la gantz wear. Sur une intuition, elle avait fourni une explication qui n’était en fait qu’une hypothèse. Elle ne savait pas si cela se reproduirait, et quelle intensité cela pouvait prendre pendant un combat. Dans le doute, il faudrait qu’elle en parle aux autres, car la jeune femme pouvait autant contenir un atout qu’une menace pour elle-même et ses alliés. Avec Gantz, tout était possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre X

Chambre X
avatar
Goro Suzuki

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t430-goro-suzuki-valide
Nombre de messages : 98
Pseudo : naossano
Surnom : Vieux Sénile
Âge du personnage : 79 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
1/2  (1/2)
Équipement/Armement: 1 X-Gun, 1 Y-Gun, Combinaison

Lun 23 Mai 2011, 16:36

Salle Gantz




Les propos du vieil homme s'envolèrent dans la pièce comme une brindille en pleine tempête.
Au lieu de se calmer, les jeunes gens reprenaient leur échanges de plus belle.
Bientôt, un coup parti.


- Baka ! Ce n'est pas comme ça que tu trouvera le salut, mon petit...


Avant qu'il n'ait pu finir sa phrase, deux des jeunes gens commencèrent à se tortiller de douleur.

Citation :

"Qu... qu'est-ce qui se pa... aaasse... à... à... l'aide..."

"Pu... taiiin... mon... co... coeur... aaah... "

*Et bien, c'est pas trop tôt...*

A peine surpris, le politicien souriait intérieurement. Ce revirement ne faisait que confirmer les présomption du vieil homme.
Ils étaient au purgatoire.

- Inutile de lutter... Le jugement s'accomplira immanquablement...

Takagi Akimitsu a écrit:

"Bon, y s'passe quoi là? C'est l'paradis? Un truc comme ça? J'étais à l'hopital et je rendais l'âme, quoi! Merde! J'ai pas halluciné!"

-Non... Pas le paradis... Pas encore..

A ce moment là, le vieil homme parlait davantage pour lui-même, se souciant peu d'être entendu. Il était devant grand précipice et tenait à y faire face, sans sourciller.

*Patience, Aniki. Mes pas me guideront bientôt vers toi.*

Autour de lui, la foule des innocents commençaient déjà à se poser des question. Peut importe où ils iraient ensuite, il n'y aura pas de place pour tout le monde.
Qu'en sera-t-il des autres ?

Akane Ueno a écrit:


"Salut. Moi c'est Akane, plaisir tout ça. Sakyo ne va pas tarder. On attend calmement qu’il arrive, que tout le monde soit là et il vous expliquera la situation."
.


-Huh ?

Alors qu'il songeait à retrouver les siens, la voix d'une horrible gaijin le sorti de sa torpeur. Quel assurance ! Trop d'assurance pour une telle situation. Sitôt arrivé qu'elle prédit l'arrivée d'un autre congénaire... D'où sort elle ?


Akane Ueno a écrit:


"A notre mort, Gantz nous offre une deuxième vie à condition de buter ce qu’il appelle des martiens, des monstres qui ont tendance à aimer nous étriper. Quoi d’autre … si on arrive à les buter, Gantz nous libère en attendant la prochaine fois ou il aura besoin de nous."

*Une tentatrice...*

D'instinct, c'était la première réaction qui venait à l'esprit usée de l'ancien ministre. Une succube, venant tout droit des enfers, pour troquer la résurrection contre des sacrifices obscènes. Elle ne manquait pas d'air, pour vouloir priver ces braves gens que leur cycle de purification...

Il voulu réagir immédiatement, mais les esprits présents étaient encore trop agités. Ils ne croyaient pas tous à l'évidence de leur trépas... Nul ne sait combien apparaîtront avant que les choses ne se calment ici. Il faudrait surement les guider vers la pureté...


Akane Ueno a écrit:

"Gantz nous confie un matériel supérieur à tout ce qu'on trouve sur terre. Je porte une gantz wear qui décuple ma force, entre autre chose. Je pourrais vous soulever de terre d'une seule main et sans le moindre effort, pour vous le prouver. Ou je pourrais faire ceci."
"Nous n’interagissons pas tous de la même façon avec l’équipement confié par Gantz, mais il est tout de même efficace pour tous les gantzers. Je vous conseille vivement d'ouvrir votre esprit à l'extraordinaire. Pour ma part, ce que vous faites en dehors de la chambre n'a pas d'importance ici. Si nous sommes unis et organisés, nous avons davantage de chances de survivre aux combats à venir. Si vous tentez de fuir, vous mourrez. Si vous restez passifs, vous mourrez. Nos adversaires sont de véritables monstres. J'en ai vu un se faire décapiter et régénérer entièrement sa tête en un instant. Il a fallu s'y mette à plusieurs pour en venir à bout. Vous êtes prévenus."

De toutes évidences, la succube étalait de plus en plus ses multiples tentations. Après la résurrection, voilà qu'elle promettait des pouvoirs surnaturels...
C'est à ce moment que le vieil homme décida d'intervenir.


-N'écoutez pas cette femme impie ! Comment peut elle prétendre connaître les rouages de la mort si elle n'en est pas elle même un de ses maillons ? Nous sommes morts et allons être jugés pour nos actes passés. Toutes les promesses que vous pourrez nous faire ne changeront rien à cette réalité.

Tout en s'adressant à la gaijin étrange et à l'homme torse-nu, le viel homme se redressa, et alla à la rencontre des deux victimes du châtiment précédent...

-Notre vie est terminé. Ce qui arrivera dans la suivante n'est plus de notre fait...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz.

Nombre de messages : 2433
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Lun 23 Mai 2011, 17:09


    La démonstration de la militaire laissa Kyohei bouche-bée. Cela dépassait les limites de l'entendement, mettant à mal n'importe quel esprit cartésien. Les autres étaient admiratifs et inquiets.
    Puis, le vieil homme marmonnant jusque là dans son coin intervint, employant de belles paroles. Grâce à son talent d'orateur et le timbre de sa voix, il attira l'attention de chacun. Malheureusement, il s'opposait à un adversaire redoutable, doté de solides arguments. Pourtant, il trouva un bon public.

    "Notre vie est vraiment terminée ?" demanda Yuka d'une voix emplie de tristesse.

    Sa condition de célibataire devait alors particulièrement l'affecter. D'autres se lamentaient déjà.

    "Nous sommes... morts ?" frémit Honoka, les larmes aux yeux.
    "Ca... ça va aller, Honoka-chan..." déclara Takumi.

    S'il tentait de se montrer rassurant, sa voix et ses yeux trahissaient son angoisse.
    Ryoshi était muré dans le silence pour sa part, remerciant les cieux de le pourvoir de défenseurs.
    Si certains réagissaient en ce sens, d'autres étaient incapables de saisir la nature du problème. Comme Hazama.

    "Hé ?"

    D'autres préféraient nier.

    "C'est ridicule..." murmura le mannequin.

    Tsutomu lui, se releva et s'emporta immédiatement, alors que Setsuna pestait en se tenant le poignet.

    "Te fous pas d'ma gueule, vieux schnock !! Qu'est-ce que t'en sais, hein ?! Mourir ? Ha ! Pas moyen ! Ouvre tes putains d'yeux ridés, on est vivants !"


    Sakurai avait calmement rejoint Akane de son côté. Sans prendre le soin de baisser le ton de sa voix, il s'adressa à sa semblable avec une honnêteté cinglante.

    "J'ai l'impression qu'il y aura beaucoup de morts... c'est dommage."

    Impossible de savoir s'il mesurait l'impact de ses propos, mais il venait à nouveau de prouver qu'il était conscient de l'enjeu de ces chasses mortelles, rendant dès lors son comportement d'autant plus inquiétant... Quoiqu'il en soit, impossible de deviner qui il visait, vu que personne ne pouvait prétendre voir ses yeux.

    Un nouveau transfert commença, devant la Sphère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gantzer A
avatar
Kuwabara Kazuo

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t708-kazuo-kuwabara-valide
Nombre de messages : 209
Pseudo : Ginko
Surnom : Le GRAND Pervers
Âge du personnage : 23

Fiche Technique
Points:
25/100  (25/100)
Missions:
4/6  (4/6)
Équipement/Armement: X-Shotgun - X-Gun (holster + paquet de cigarettes et briquet) - Gantz Blade (holster) - Contrôleur - Tenue urbaine (sweat poches avant) - Combinaison

Lun 23 Mai 2011, 17:39


    Et ce fut une grande silhouette musclée qui apparut. Vêtu d'un pantalon noir et de baskets urbaines, ainsi que d'un sweat ouvert à motifs militaires, Kuwabara apparut, les mains enfouies dans les poches avant de son haut à capuche. Sur sa jambe droite, un X-Gun dans son holster, coinçant son paquet de clopes au fond ; à la gauche, une Gantz Blade dans son holster. Lorsqu'il fut entièrement matérialisé, face au groupe, les cendres de sa cigarette tombèrent au sol.
    Au visage du vieil homme devant lui, il souffla involontairement sa fumée, puis considéra les individus présents. Le vieux en question, un mec torse nu avec un pantalon ensanglanté... mouais... Sale gueule. Oh, une fille dans le fond. Trop jeune, et avec un gamin en plus. Ensuite ? Un type laid... en fait, deux en comptant le binoclard blond à l'air énervé, avec un gosse se tenant le poignet à terre, qui d'autre ?

    *! Oh, jolie...*

    Il s'arrêta sur le visage perdu de la femme au panier de courses. Sexy. Il estima son âge aux alentours de la vingtaine. Vingt-deux ? Peut-être vingt-trois ? Il lui adressa un bref sourire, puis observa le grand gars au look de cowboy. Restait Tête de fouine et la belle métisse à sa droite. D'un signe de tête, il les salua sans mot-dire.

    *Pas mal de monde... Je me demande quel face de cul on va avoir le droit de descendre ce soir, tiens.*

    Il se dirigea alors vers le fond, s'adossant à la porte ouverte du couloir, attendant impatiemment la suite, le regard quelque peu camouflé par ses mèches bouclées. Il ne s'aperçut de la présence du type en fond qu'à cet instant. Un espèce de poseur à l'air pensif. Il passa totalement à côté du persécuté de service, d'ailleurs.
    Il n'y avait que cette jeune femme aux courses sur qui il pourrait se rabattre. La militaire était un très bon coup, sans aucun doute, cependant elle était intégrée à la petite clique de ce Sakyo et, par défaut, était donc méfiante à son sujet... Le pseudo-leader manquait d'ailleurs à l'appel.

    Enfin, le concernant, il y avait quelque chose de changé chez lui. En effet, il paraissait plus serein, tranquille et sûr de lui. Peut-être car il avait fait table-rase grâce à ces deux semaines d'inter-mission ? Peut-être aussi parce que, cette fois, il visait les points avant tout ?


Sens la vraie douleur, vois la vraie peur... Je ne suis pas ton pire cauchemar, parce que je suis réel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

[A7-1A][Début Mission A7] Il fait frais ce soir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [Inutile] Qu'est ce que vous avez fait hier ?
» Et toi, t'as fait quoi hier soir?
» L'argent ne fait pas le bonheur..Mais il y contribue[Mission : Chahut et héritage]
» [Mission rang C] Livraison express ! Enfin... Pas tout à fait...
» Mission Chapitre un : « L'union, même de la médiocrité, fait la force. » [Livre II - Terminé]
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gantz ROH RPG ::  :: Contexte :: Archives :: Mission A7-