PLAYLIST DE GANTZ !


Partagez|

[A5 - Himiko-Hime] Le rêve éphémère d'un Destin Impérial (Décès)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Civil

Civil
avatar
Himiko-hime

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t515-himiko-d-inaba-validee
Nombre de messages : 236
Pseudo : Zatoichi
Surnom : Hime-sama
Âge du personnage : 21 ans

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/1  (0/1)
Équipement/Armement: Combinaison, Y-gun, katana d'Himiko, Contrôleur.

Dim 05 Sep 2010, 19:15

-------------


Aujourd'hui, 22 : 30, à Tokyo, dans un club de Shibuya.


Himiko était descendue dans ce club, tenue par un yakuza d'extrême-droite, afin de se détendre. Elle y but quelques verres, comme pour refouler les larmes, nées du stress de ses projets, de la fatigue, de la mélancolie et de la nostalgie mêlée et des milles tracas du quotidien. Assis au comptoir, un client sortais du lot par rapport aux jeunes, aux poivrots, aux yankees et aux yakuzas qui fréquentaient l'endroit. Il était différend. C'était un homme, de grande taille et bien bâti. Bien que manifestement asiatique, il y avait quelque chose d'étranger, d'exotique chez lui. Peut être un métisse américain-japonais.

Légèrement îvre, Himiko se leva pour aller s'asseoir avec lui et commander un nouveau verre. Deux gardes et le chauffeur étaient restés près des véhicules. Kyuzo et un autre, Katsu, qui avait 25 ans, avaient suivis Himiko, mais étaient restés assis à la table lorsqu'elle se leva, chancelante.

Himiko ne se souvient pas de ce dont ils parlèrent. Elle savait juste, avec cette sorte de don de double vue, cette étonnante clairvoyance qu'on les ivrognes, que cet homme était un envoyer du dieu de la mort, et qu'il était là pour elle. C'était comme si son contact avec le Tachi sacré plus tôt et la nouvelle de la mort de Kugen l'avait rapprochée du monde des morts.

Qu'est-ce qui l'a rendait le plus îvre, était-ce le chagrin ou la boisson ? Quoiqu'il en soit, elle ne se souvint pas exactement de ce dont ils parlèrent exactement. Du reste, il était plutôt taciturne, c'était surtout elle qui parlait, de tout et e rien... C'était comme s'il savait de quelle façon leur conversation allait se terminer, comme si ça lui était déjà arrivée des dizaines, des centaines et même des milliers de fois. Quel homme fascinant ! Il avait dit s'appeler Togo et semblait parler parfaitement le japonais, malgré son côté taciturne. C'était un très bel homme, il lui faisait penser à Masanoshin dans sa jeunesse, mais en plus mûr, en plus fort. Et en plus dangereux.

Xiao Dong Xian : "Allons-y."

Himiko se leva de son tabouret, suivie à quelques pas par son compagnon d'une nuit et par ses deux gardes. Ceux-ci ne s'en étonnaient en rien, ce n'était pas la première fois que Himiko allait ramener quelqu'un à la maison.

------------------


Lorsque l'inconnu en eut finis avec elle, il l'a laissa s'effondrer sur le lit, inondée de plaisir et de sueur. Malgré leur long "corps à corps" il n'avait pas joui, et s'était montré d'une vigueur étonnante. Elle, elle n'en pouvait plus. Les gardes du corps qui dormaient dans la chambre d'à côté n'avait pas dut beaucoup dormir, d'ailleurs... Himiko se lova contre son corps musculeux et couturé de cicatrices, mais bientôt l'homme désertait sa couche.

"Qu'y a-t-il, tu part déjà ?"

"J'ai du travail à faire."

"Quel genre de travail ?"

Son amant d'une nuit termina de nouer sa cravate en silence, puis la regarda dans les yeux. Son expression imperturbable était tout aussi effrayante qu'attirante aux yeux d'Himiko. Elle savait déjà, au fond, sans avoir de certitude absolue, en quoi consistait ce travail. Et pourtant, son intuition de femme et de combattante ne lui laissait guère de doute quant à la nature de ces activités. Très rares étaient les soldats ou les mafieux avec un aussi grand nombre de cicatrices et un corps aussi impressionnant.

"Sayonara.... Himiko."

Dans le couloir, elle entendit les voix de Kyuzo et de Katsu, qui lui annonçaient qu'ils allaient le raccompagner vers la sortie de la propriété, le petit manoir de la famille Inaba a Tokyo. Il devait bien être une heure passée. Alors qu'elle s'endormait, épuisée, elle se dit qu'elle devrait récompenser les deux gardes impériaux pour leur dévouement, et les rassurer pour leur inquiétude à son sujet. Mais bientôt, elle succomba à la douce paix d'un sommeil sans rêves, par une nuit sans lune.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le lendemain, Himiko avait espéré revoir Togo, mais elle décida d’apaiser son esprit en se rendant au sanctuaie dédié à Ryûjin, où elle officiait comme ne simple prêtresse miko. Dans le temps, les miko étaient considérés comme les "épouses" du dieu qu'elle servait, et parfois les fidèles faisaient l'amour avec elles, afin d'entrer en communion avec la divinité. Elle se dit, en revoyant le sanctuaire pour la première fois depuis deux jours, que l'homme avait tiré sa vigueur sexuelle quasi-surnaturelle de l'esprit du dieu-dragon de l'Océan qu'elle servait.

La jeune femme enfila sa tenue de miko, qu'elle avait quitté la veille pour une tenue de soirée lorsqu'elle était allé au bar de shibuya, puis passa le balai dans le sanctuaire intérieur, où vivait l'esprit du dieu, puis s'occupa de la cour. Elle déjeuna vers midi, avec le prêtre, un homme âgé du nom d'Izumi Motoku. C'était l'arrière grand-père de Kugen, mais ils ne parlèrent pas de lui. Himiko n'osa pas évoquer le sujet, de crainte de réveiller les larmes que son amant de la veille avait enfoui au plus profond de son être semi-divin. Sentant sa tristesse, Motoku se rendit dans l'arrière cour avec un bokken, et lui montra quelques passes et exercices de son style de Kenjutsu. Himiko était plus moderne, elle utilisait le Kendo des jeunes générations. Mais elle s'entraîna avec joie auprès du vieil homme, qui la laissa bientôt seul pour s'entraîner, ne devant pas faire trop d'efforts physique à son âge.

Vers 14 heures, Himiko appela son père sur son portable et lui demanda de lui envoyer son sabre. Le dit sabre était une belle pièce, fabriquée par un maître forgeron moderne, qui avait coûté pas moins de 30 000 Dollars. Vers 17 heures et demie, alors que le soleil déclinait, baignant des rayons du couchant la ville de Tokyo, Himiko attendait sur les marches du sanctuaire, le sabre passer dans sa ceinture. Elle savait qu'il allait venir. Bientôt. Il lui suffisait d'être patiente. Tout à coup, elle le sentit. Elle était observée, ça ne pouvait être que lui.

Himiko se leva, prête à effectuer, dans une situation de combat, les mouvements de Battodo répétés des milliers de fois. De loin, elle pouvait sentir son sakki, son aura meurtrière. Du fond de ses entrailles...

"VAS-Y, FRAPPE !"

Himiko se fendit en avant, tandis que son katana tranchait l'air. Au même moment, la balle du sniper, qui visait le coeur, fût légèrement déviée, juste au-dessus, tout près. Himiko s'effondra en arrière, dans une gerbe de sang. Son ascension, la gloire du Trône de Chrysanthème, ses efforts pour le peuple du Japon... Tout ceci était-il un rêve éphémère, une illusion ? Himiko se sentit désolée pour son peuple et pour Yasuhito.

Elle se prit à se remémorer Tenjo Kugen, alors Izumi Masanoshin, revêtu de son kimono noir élégant, doté d'un hakama de cuir noir et d'une veste de soie haori. Son sabre ancestral passé dans la ceinture, un éventail à la main. Il chantait du Noh... et elle se prit à fredonner doucement - à moins que par trop blessée, ce fût son imagination - les paroles de son chant, tandis que l'image de Masanoshin se superposait à son esprit, dansant avec son éventail à la main.

Kugen et Himiko : "Ningen po ji ru men. Keten no zu tie bo pu ro zu re bo... Nyû... mu... Oboro ten no oto gen no horii... Hito to ni cho bo ro zu keten ne zen mu no ro oh noh orubeshi ko hô... Ne zen nen no ho ro orueshi !"

("Une vie humaine qui dure à peine 50 ans semble courte à l'égard de lâge de ce monde. La vie humaine n'est qu'un songe, une vision, une illusion. La vie, une fois donnée, ne peut durer éternellement...")

Alors que le songe s'estompait, elle dit : « Kono Tenshi yume wa… tsuye taka. » (Le rêve de l’Impératrice est… terminé)

Puis dans ses pensées : "Sayonara, Togo-han."

Pendant ce temps, Motoku s'était précipité en direction de la sortie, courant et haletant, après avoir vu le corps parfait de Sol Altesse se vider de son sang. Il courait en direction des gardes impériaux, qui attendaient dans la voiture. Eux-même le rejoignirent, et quand il les eut avertit, ils coururent en direction du corps, en appelant sur ler portable une ambulance.

Mais lorsqu'ils arrivèrent près du corps, il avait déjà disparu, volatilisé. Une pensée était demeurée en arrière, perdue dans le Vide, perdue à mi-chemin du Paradis et de la Terre...

Ten'ki-kogô : *Non... Ce n'est pas finis. Personne peut venir à bout de mon Impériale Destinée !*





Bouddha arriva un jour au jardin de Gionshôja dans la ville de Shravasti. Mille deux cent cinquante apprentis supérieurs vinrent suivre ses préceptes. Ces apprentis devinrent des bonzes célèbres à travers le monde entier. Le doyen Sharihotsu (Shariputra), Makamokkenren (Mokuren), Makakashô (Mahakashyapa), Zenshô (Inaba no miya Himiko shinnô denka)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz.

Nombre de messages : 2433
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Lun 06 Sep 2010, 17:29



Décès accepté.

Je n'aurais qu'une chose à dire... HIME HIME HIME HIME - HIME-SAMA HIME-SAMA HIME-SAMA HIME-SAMA !

Non rien.



Eh ben, ça c'est de la référence.[Sakyo]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[A5 - Himiko-Hime] Le rêve éphémère d'un Destin Impérial (Décès)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [Validée]"Gyoukuji Tsukyo" Hime Kazuki.
» So-Ra-No-Wo-To
» japon mythologie avant Shogun 2
» Ouji-sama and Hime-sama [PV Phileas]
» Le Lutin et la rousse [PV : Hime Akane]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gantz ROH RPG ::  :: RP hors-mission :: Tokyo :: Habitations-