PLAYLIST DE GANTZ !


Partagez|

Albert Wesker [Valide]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Chambre B

Chambre B
avatar
Albert Wesker

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t820-albert-wesker
Nombre de messages : 92
Pseudo : Vardec
Âge du personnage : 30

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Fil de fer, deux Beretta semi-automatique 9mm et un couteau de combat

Mer 27 Juil 2011, 19:39



Nom : Wesker
Prénom : Albert
Race : Humain
Âge : 30 ans

Nationalité : Russe
Origines : Norvégienne
Classe sociale : (riche, aisée, moyenne, pauvre, SDF) Aisée
Métier / Etudes : ex-membre du SOG, ex-employer d'un laboratoire de recherche
Famille : Père, mère et grande sœur assassinés par la mafia en représailles de dettes impayées.
Connaissances : (vos amis) Le lieutenant-colonel Sergeï Vladimir (connu dans l’armée sous le surnom de « le vieil ours de Sibérie ») et le major Yui Wuushiro membre du SOG (Tokushu Sakusen Gun)
Ennemis : Mafia, Elements Network


Description Physique : Albert Wesker est le genre d’individu doté d’une de ces présences qui a le don de captiver l’attention de quiconque étant dans la même pièce que lui. Européen dans la moyenne haute des tailles environ un mètre quatre-vingt cinq pour quatre-vingt cinq kilos. Homme athlétique et toujours en bonne santé. Mâchoire solide, visage de mannequin, cheveux dorées gominés , yeux marrons et peau bronzée. Il dégage également une certaine froideur de par son look sombre. Albert ne quitte jamais ses lunettes teintes et il porte toujours des vêtements noirs quand il n’est pas obligé de porter autre chose. Pantalon de cuir noir, bottes de cuirs noires, veste à manche courte moulante noire avec des reflets bordeaux d’aspect écailles de reptile avec fermeture-éclair, ceinture noire à boucle de métal de la même teinte et des gants noirs. Il ajoute régulièrement à ses vêtements un long manteau de cuir noir avec également un aspect écaille de reptile mais juste dans le dos, au niveau des épaules et en haut du torse. Il se promène également souvent avec deux armes de poings sur lui.

Description Psychologique : On dit souvent que la folie n’est jamais loin de la brillance chez un homme. Albert Wesker fait partis de ces hommes. Doté d’une très grande intelligence et d’un caractère de battant, il n’en est pas moins hanté par une idéologie extrémiste. D’un naturel froid, Wesker a toujours considéré qu’il était capable de se débrouiller tout seul et ce quelque soit la situation dans laquelle il se trouve. Cachant ses sentiments, toutes personnes le fréquentant se montrent méfiantes à l’égard de ses réactions parfois imprévisibles lorsqu’on ne suit pas correctement des instructions qu’il aurait donné. C’est également un homme qui a une haute estime de lui-même et qui voit les gens qu’il fréquente comme des outils à jeter après usage. « Chaque outil à son utilité, il suffit juste d’être dans la situation requise et de savoir comment l‘utiliser. »
Albert démontre des facilités à apprendre ce qui l'entreprend, ce qui fait qu'il peut parler plusieurs langues. Notament, l'anglais, le japonais et l'anglais.

Qualités : Intelligent, endurant, insensible, calme et attentif.
Défauts : Egoïste, manipulateur, orgueilleux, confiant et solitaire.
Capacités : Polyvalence, apprentissage et résistance.
Handicaps : Esprit, charme et sociabilité.

Histoire :
Suite à de très mauvaises fréquentations, le père de Albert décida de se rendre en Russie où lui était promis la fortune facile. Naïf par nature et n’arrivant pas à s’en sortir, il se laissa embarquer dans cette histoire en emmenant avec lui sa femme également norvégienne y avait énormément de doutes. L’aimant de tout son cœur elle l’accompagna malgré tout.
Là-bas, deux enfants virent le jour. Tout d’abord, Iéna puis quatre en plus tard Albert. La vie était difficile et le père s’enfonçait toujours plus chaque jour dans le cercle vicieux de la mafia. Sauf qu’un jour, il attira un plus gros problème. Il se laissa manipuler et emprunta une importante somme d’argent à un homme puissant. Rapidement, il perdit cette somme et s’embourba dans des dettes impossibles à rembourser. Chaque semaine il devait encore plus que la précédente. Jusqu’au jour où la sangsue se lassa de son hôte. Alors que la famille se promenait une voiture passa en trombe et arrosa un chargeur dans la rue. Au milieu, du sang et des balles seul Albert s’en sortit miraculeusement alors que le reste de la famille Wesker venait d’être décimée.
A l’époque la Russie était en pleine reconstruction. Les inégalités et illégalités étaient à chaque coin de rue. Albert alla de foyer en foyer, la vie étant très difficile presque personne ne prenaient d’orphelins. Les mois passèrent jusqu’à ce que la chance sourit, alors qu’il était dans le plus foyer principale de Moscou, les orphelins furent amenés dans une grande salle où ils passèrent des tests intellectuels pour la plupart. A un grand bureau s’était installé un homme en uniforme militaire au physique impressionnant et qui avait l’air en pleine discussion avec le dirigeant du foyer. Encore enfant, le jeune suédois d’origine ignorait encore qu’il s’agissait d’un homme à la réputation importante auprès des protagonistes de la guerre froide. Au moment des résultats des tests, trois garçon, un abandonné, un qui avait perdu ses parents dans un accident et notre victime de la mafia furent adoptés par l’homme mystérieux.

L’homme était d’un naturel autoritaire et peu loquasse. Il pouvait lui arriver de ne pas parler pendant plusieurs jours sans dire mots. Il n’ouvrait la bouche que lorsque c’était nécessaire à ses yeux.
Les trois enfants sélectionnés furent installé dans les quartiers des soldats car la demeure du militaire se situait à l’extèrieur de Moscou dans une zone reculée localisée dans l’Ouest de la Sibérie.
Hormis l’immense chalet où résidait l’homme, la façon dont étaient disposés les bâtiments autours de l’énorme bâtisse faisait penser à un ancien goulag récemment abandonné, volontairement ou pas. On pouvait encore voir quelques vieux vêtements, pour la plupart déchirés jonchant le sol, à demi recouvert par la neige.
Avec le strict nécessaire pour ne pas mourir de froid. Durant les premières années, ils ne revirent leur « sauveur » de l’orphelinat que lors de rares occasions. Les journées étaient difficiles mais pour la plupart routinières, ce qui leur permirent de s’habituer facilement après malgré tout des premiers jours hasardeux.
Ils devaient faire eux-même la cuisine sous peine de ne jamais manger autrement. A part certains jours de fête comme la chute nazisme ou noël, ils n’avaient comme alimentation que des rations de recrues pour ne pas dire de prisonniers.
Le matin et en fin de journée ou en début de soirée, voir la nuit par moment, ils étaient cantonnés aux exercices militaires menés par des instructeurs sévères. Ils leur faisaient alterner courses à pieds, parcours du combattant, épreuves d’endurance, et plus tard au maniement des armes blanches puis des armes à feu.
Les jeunes garçons se montraient étonnamment résistant à cette dur vie. Cependant, l’un d’entre eux, Niko qu’ils l’appelaient, avait tendance à montrer dans signes de battements d’ailes.
Les après-midi, ils étaient soumis à différents tests intellectuels et calculs par des hommes âgés en blouses blanches.
Au cinquième anniversaire d’Albert depuis la mort de ses parents. Niko succomba de la fière alors qu’il la combattait déjà depuis quelques semaines.
Lendemain, on les firent déménager dans les quartiers des sous-officiers. Un bâtiment de la même taille que le précédent mais qui était juste à côté du chalet, et qui disposait de trois chambres pouvant accueillir deux personnes chacune.
Avant qu’ils ne puissent s’installer, le grand militaire fit une inspection. La toute première fois qu’ils purent le voir d’aussi près. Rasé de près, cheveux grisonnant mi-longs coiffés en arrière avec quelques mèches qui retombaient sur la face droite de son visage aux traits intimidants. Ces yeux gris vous transpercez. Il était en uniforme de haut gradé. On pouvait voir qu’il était étonné de constater que le plus vieux du trio était décédé. Niko était le plus physique, c’était l’enfant qui avait perdu ses parents dans un accident. Sans mots, il repartit en ordonnant à ses hommes, d’une voix grave cassée, qu’on leur apporte des vêtements épais.
Lors de la première nuit, les deux survivants discutèrent de ce changement étrange et ne voyaient pas où cela les mènerait. Trop jeunes malgré leur esprits brillants, puisque les tests étaient pour la plupart bons voir excellents lorsqu’il s’agissait d’un second essaie, ils n’avaient pas encore compris qu’ils avaient été soumis à la sélection naturelle par le haut gradé. Les différences avec leur ancienne situation se distinguèrent aux premières journées écoulées. La nourriture était meilleur et plus variée, le sommeil était plus agréable, et leur journée étaient maintenant plus étoffées. Une partie des sessions de sport avait été remplacé par l’enseignement à l’art de la chasse et à la survie en milieu hostile accompagné par les instructeurs, bizarrement légèrement plus agréables à fréquenter, lors des sorties. Quand aux après-midi, elles ressemblaient d’or et n’avant plus à une vie scolaire puisqu’on leur faisait acquérir divers savoir portant sur les sciences, la nature, l’histoire mais sans propagande et on leur faisait même apprendre l’anglais.
On voyait plus souvent le militaire mais ne leur parlaient jamais directement. Il se contentait de regards pour les jauger probablement se disaient-ils. Il était toujours un inconnu pour Albert et son camarade Mikaï, l‘enfant abandonné à sa naissance. D’ailleurs, leur relation était devenue plus amicale.
Trois années s’écoulèrent puis un jour, on leur ordonna de rassemble assez d’équipement et de rations pour survivre environ deux semaines pour ensuite les emmener dans la cour alors que le soleil était haut dans le ciel. Au deuxième étage du chalet, à un grand balcon situé au centre apparut le propriétaire du camp. Il expliqua, en haussant le ton de sa voix, les qualités qu’il appréciait chez un véritable soldat, le courage, la volonté, l’initiative, la loyauté ainsi que les raisons de l’ordre donné auparavant. Ils allaient devoir traquer et tuer un tigre de Sibérie. Un animal en voie de disparition et le félin le plus dangereux parmi les vivants. Puis rapporter la dépouille ici-même. Pour s’assurer qu’ils feraient l’épreuve, les instructeurs les suivraient de loin pour s’assurer qu’ils ne tentent de fuir. Si cela s’avérait être le cas, ils avaient pour instruction de les éliminer car pour le grand militaire « un homme qui fuit le danger n’est pas un homme et ne mérite donc pas de vivre ». Disait-il pour conclure. Albert s’en souvenait encore de cette phrase.
Sans perdre un instant , les deux garçons se mirent en route direction une des grandes forêt à plusieurs jours de marche où ils avaient appris à chasse mais jamais ce genre de gibier. A leur arrivée sur les lieux leur première réaction fut de localiser une tanière. Une fois cette tâche fait, ils furent d’accord pour confectionner un pièce qui consistait à creuser un grand trou profond de plusieurs mètres puis de placer en son fond des piqués. Comme arme on ne leur avait autorisé que l’utilisation de couteaux apparemment on souhaitait ne pas leur faciliter la tâche. Les deux jeunes chasseurs savaient que c’était dangereux, ils ressentaient la peur qui les prenait aux tripes. Ils parlaient à voix basses et se s’encourageaient mutuellement. Le tigre était plus fort, rapide et agile qu’un homme, seul la ruse était leur alliée.
Afin de couvrir plus de terrain, ils se séparèrent pour chercher le tigre autour de sa tanière. Vue comment ils étaient équipés, ils ne pouvaient pas se permettre de prendre le risque de se faire coincer dans sa maison, c’était l’avis d’Albert contrairement à celui de son camarade.
Ce fut notre victime de la mafia qui tomba nez à nez avec leur gibier. Il était massif, impressionnant à côté du maigre repas qu’offrait le blondinet. Quasiment à sa merci puisque l’animal sauvage se trouvait à quelques mètres en hauteur. Le silence s’était abattu, il tremblait mais il tenait à garder son regard dans celui de l’animal pour montrer qu’il ne lui faisait pas peur car c’était le plus grand ennemi lorsqu’on chassait un animal pouvant inverser les rôles. Sentant la peur l’animal considèrerait que l’on est faible et n’hésiterait pas une seconde à vous tuer si l’envie l’en prenait. Il posa sa main droite sur le manche de son couteau de chasse qui pendait à sa ceinture puis soudain à sa grande surprise le tigre partit à vive allure en direction de l’endroit où ils avaient posé leur piège.
Sans attendre Albert partit à sa poursuite, au bout de quelques minutes un hurlement retentit à travers la végétation figé par le froid. En arrivant, il vit Mikaï qui était saisi au niveau de l’épaule par l’animal qui l’écrasait de tout le poids. L’orphelin hurlait de le prendre. Albert ne comprit pas tout de suite qu’il désignait la petite chose qui tentait de s’écarter du combat, un bébé tigre, ce dingue avait pénétré dans la tanière. Ils avaient à faire à une femelle car les mâles n’élevait pas les bébés. Le chasseur encore libre de ses mouvements se précipita pour ramasser la petite chose. Voyant sa progéniture de nouveau en danger, la tigresse lâcha son futur repas et fondit sur son second ennemi. Albert sauta au-dessus de l’emplacement du piège qui ne manqua pas de marquer son efficacité puisque le sol s’effondra sous le poids de l’animal qui s’empala sur la dizaine de piqués placés. Lorsque les gémissements se turent, la tension qui était monté retomba.
Les deux chasseurs exprimèrent leur soulagement. Mikaï souffrait de ses blessures. Le bilan une épaule abîmée par la morsure et plusieurs griffures plus ou moins impressionnantes sur le corps. Ils essayèrent de panser tant bien que mal avant de repartir mais c’est probablement au camp qu’ils pourraient appliquer de vrais soins. Ils fabriquèrent un traîneaux où ils placèrent la lourde dépouille de l’animal qui leur prit plusieurs heures. Prenant pitié du tigre orphelin ils décidèrent de l’emporter au camp. Le retour fut plus calme, les deux garçons étaient satisfaits de leur exploit, bien que Mikaï était plus occupé à refouler la douleur qu’à se vanter de leur victoire sur la faune sauvage.
A leur retour une atmosphère lourde régnait. On pouvait voir la silhouette du grand militaire postée cette fois devant la porte d’entrée. Devant lui étaient disposées deux grandes tables. Une était vide, tandis que l’autre avait une veste noire ainsi qu’une bandoulière à deux emplacements de pistolets. Leur faisant signe de s’arrêter alors qu’ils étaient à trois mètres des tables, il ordonna à deux hommes postés derrière lui de mettre la dépouille sur la table vide et d’aller ranger le traîneau de fortune.
Puis il s’adressa aux deux jeunes garçons.
« Je vous félicite, c’était loin d’être facile et je suis étonné que vous soyez revenu tout les deux. Je suis content, cela prouve que vous avez su vous serrer les coudes pour réussir cette épreuve. »
Remarquant la petite chose dans les bras d’Albert, il ne tarda pas à le questionner.
« Que tiens-tu dans tes bras ? »
Le blondinet regarda l’animal puis improvisa.
« Un trophée. »
Un sourire brisa le visage de marbre du militaire.
« Nous lui trouverons bien une place. » Dit-il en ordonnant à un des instructeurs fraîchement arrivée d’emmener l’animal à l’intérieur et de lui trouver une chaîne solide.
Le silence s’installa avant d’être de nouveau brisé par le maître des lieux.
« Cependant, un vrai soldat sait faire l’impasse sur ses sentiments. Votre calvaire est presque fini mais il reste encore un test. Torse nu maintenant. » Dit-il sèchement. Les deux garçons obéirent. Mikaï était blanc comme un linge.
L’homme sortit les deux pistolets de bonnes factures à en juger par l’état dans lequel ils étaient puis les jeta aux pieds des deux occupants du quartier des sous-officiers.
« Un seul d’entre vous peut vivre. »
Le message fut un véritable poignard qui frappa le cœur des deux survivants qui se fixèrent. Après tout ce temps, voilà comment cela allait finir. L’idée de retourner les armes contre son possesseur leur traversa l’esprit mais le haut gradé avait du prévoir cette possibilité puisque les instructeurs encore présent pointèrent leur fusils sur eux. Mikaï se laissa tomber sur les genoux.
« Vas-y je suis foutu de toute manière. » Dit-il en dévoilant ses blessures qui portaient des marques d’engelures, une des première chose qu’ils avaient appris à leur cours de science.
Albert ramassa l’arme et la pointa vers son camarade à l’article de la mort. L’envie de pleurer de lui manquait pas. Il avait tout compris la nuit au moment où on les avait rassemblé dans la cour avant de leur assigner cette chasse spéciale mais il espérait que ce ne se réaliserait pas.
« Tires ! » Cria Mikaï
Le coup partit puis le silence s’invita de nouveau.
Le militaire prit la veste noire et la plaça sur les épaules du dernier survivant. Il prit la bandoulière et rangea les deux pistolets avant de la placer autour de son cou. Les instructeurs emmenèrent le corps de Mikaï.
« Albert Wesker, c’est bien ton nom? »
Le garçon acquiesça gardant volontairement le silence. L’homme le prit dans ses bras.
« Tu es maintenant digne de recevoir le respect que tu mérites. Vient je crois que je te dois des explications. » Dit-il en l’invitant à entrer dans le chalet.
Il tronqua sa tenue pour un pantalon noir et un pull gris au col roulé puis alla dans la salle à mangé située au rez-de-chaussée qui était apparemment la pièce la plus grande. Une table ronde de grande taille faisait office de table à manger. Le militaire désigna une place en face de la sienne. Ils dégustèrent dans le calme le souper puis une fois la table débarrassée par le cuisinier, le haut gradé commença à s’expliquer.
« Je suis le lieutenant-colonel Sergeï Vladimir dans l’armée on me surnomme le vieil ours de Sibérie parce que ma famille a toujours habité dans des endroits reclus dans la Sibérie et que j’ai servi sous les ordres de notre regretté Staline. Je suis l’un des dernier vestige de l’idéologie de notre ancien dirigeant. Je vous ai adopté et mis à l’épreuve de cette façon pour que vous deveniez de vrai homme. Toi tu as maintenant goûté à ce qu’il y a de pire ces dernières années. Tu es affûté pour affronter ce monde et servir ma cause. Tu as été formé tel que je souhaitais mon fils. J’ai malheureusement passé l’âge d’apprendre facilement des choses difficiles. Je n’ai connu que la guerre et l’art de survivre. En vous prenant j’ai placé mon avenir dans celui de la nouvelle génération. Que ce soit physiquement ou intellectuellement tu m’es supérieur que moi et je compte faire en sorte que tu sois le meilleur cela ne va pas s‘arrêter ici. Entre mes ennemis en Russie et ceux au-delà de l’Atlantique tu ne seras pas en sécurité davantage. C’est pourquoi je veux que tu ailles poursuivre tes études dans une école privée à Tokyo. Je me suis assuré que tu ais un professeur particulier qui t’enseignera la langue du pays afin que tu puisses, en environ deux ans, te tout seul. Quand tu auras eu fini dans cette école, tu pourras faire ce qui te plait le plus mais en restant au Japon. Quand j’aurai besoin de toi, je te contacterai. Quand je voudrai que tu ailles quelque part ou que tu fasses quelque chose je te contacterai. Maintenant reposes-toi tu partiras dans une semaine. Le temps de peaufiner les préparatifs. »

Albert Wesker vécut plutôt bien ce changement d’environnement et de façon de vivre qu’était de vivre à Tokyo. Rapidement il se passionna pour l’histoire de ce pays et ces personnages historiques en particulier durant l’air Sengoku. Il apprit relativement facilement la langue et devint autonome un peu avant sa deuxième année écoulée. Ses résultats dans l’école privée étaient excellents ce qui lui permit d’acquérir aisément les diplômes que désirait voir en sa possession son père adoptif.
A 20 ans lorsqu’il en finit avec cette école il décida de suivre ses désires. Il avait besoin d’action, d’un défi c’est la raison pour laquelle il intégra le centre de formation du SOG les forces spéciales japonaise anti-terroriste. Évidemment sa biographie ne mentionnait pas la façon dont il avait été réellement élevé dans l’ouest de la Sibérie. Aux yeux des responsables du centre il s’agissait d’un gaijin fils à papa qui se croyait pouvoir faire parti du ce qui il y a de meilleur dans l’armée japonaise. Leur stupéfaction fut grande quand on les mit au courant des résultats que le jeune homme faisait. Il rivalisait avec le jeune Yui Wuushiro un jeune prodige du même âge que le russe d’origine norvégienne. Les deux bonnes recrues sympathisèrent rapidement, établissant entre eux une rivalité amicale. Le japonais avait intégré l’armée très jeune sous ordre de son père qui avait hautes responsabilités, il voulait que son fils soit son digne successeur. Sans problème les deux recrues intégrèrent le SOG et on les incita même à poursuivre la formation pour pourquoi pas avoir une place dans les rangs des officiers supérieurs.
C’est à partir des premières promotions que la différence entre les deux se marqua. Albert voulut volontairement s’arrêter au grade de lieutenant car il ne voulait pas non plus passer plus de temps dans les bureaux que sur le terrain. Yui Wuushiro lui atteignit le grade très convoité de major à 26 ans. Le premier acquit une réputation d’homme solitaire, efficace mais brutal par moment mais au vu des succès des opérations qu’on lui confiait et également grâce à la notoriété de son ami on oubliait ses écarts de conduite. Étrangement on sentait lors des discussions entre les deux amis que c’était le moins gradé qui avait l’ascendant psychologique car il arrivait à lui faire accepter ses idéaux plus pragmatiques que ceux, à l’origine, du major.

Après six années de services, Albert Wesker quitta le SOG à la suite d’un courrier électronique de son père adoptif lui ordonnant de rejoindre un étrange laboratoire privé récemment installé dans la banlieue chic de Tokyo. Malgré, ce changement professionnel l’amitié avec le japonais perdura. Ils se retrouvaient régulièrement pour des entretiens privés où ils parlaient de tout et de rien. Quand il se présenta au laboratoire. Il fut surpris de constater que seul une personne y travaillait. Le professeur Gast Yifuri un japonais déjà bien marqué par l’écoulement des années, il ne devait pas être loin de l’âge de Sergeï Vladimir. L’homme avait l’air de ne plus avoir toute sa tête mais il semblait encore pouvoir prouver qu’il était brillant. Le laboratoire était installé dans un sous-sol à trois niveaux situé dans un petit immeuble de deux étages qui contenaient des appartements aménagés pour le professeur et le nouvel employé. D’une voix ravagée par une consommation abusive de cigarettes, le scientifique expliqua qu’il était une vieille connaissance de son père adoptif et que ce dernier lui avait demandé d’assister son fils dans la recherche. Portant principalement sur les virus et les bactéries. Albert avait fait quelques recherches de son côté en se servant de la base de donnée du SOG, par curiosité envers l’individu, et put voir qu’il s’agissait d’un criminel de guerre. Cependant, il préféra fermer les yeux pour l’instant pensant que cet homme aurait son utilité un jour.

Une année calme s’écoula avant qu’Albert ne soit contacté par un mystérieux homme pour un emploie très spécial alors qu‘il repassait à son premier appartement dans le centre de Tokyo. Il lui donna l’adresse d’un réseau social sur le net et lui indiqua de se connecter sous le pseudo « le sibérien » à quatre heures du matin.
Lorsqu’il se connecta, il rencontra plusieurs personnes portant également un pseudo. Apparemment les membres de ce groupe s’étaient données comme règle de se fréquenter uniquement sous ces identités artificielles surement pour la sécurité du groupe, ainsi que de chacun de ses individus. Ce qu’il apprit intrigua au plus au point l’homme de la Sibérie. Le groupe se prénommait Elements Network et semblait opérer en marge de la légalité. Albert soupçonnait qu’il s’agisse d’un groupe opérant officieusement pour le compte du SOG qui était un des rare groupe à avoir était publiquement révélé. Peut-être un service secret japonais ?
Acceptant leur proposition, on lui assigna un domicile équipé de technologies ultrasophistiquées afin qu’il puisse faire des recherches, notamment dans le domaine de la chimie, dans le cadre d’une sorte de programme visant à créer des super-soldats. Du moins c’est ainsi qu’interprétait Albert les données qu’on lui confiait, en plus des importants moyens financiers qu’on lui mettait à sa disposition. Un tel budget ne pouvait être que militaire. Il ne communiquait que par le net et seulement avec une personne dont on lui avait donné les coordonnées. A en juger par son comportement et les nombreuses discussions qu’il entreprenait avec son collègue, il avait tout l’air d’être le responsable des recherches sur lesquelles il travaillait.
Pour éviter d’attirer l’attention de son père adoptif sur cette désertion momentanée de son poste de travail, il avait confié au professeur Gast Yifuri qu’il comptait faire du télétravail à la suite d’une découverte qui pourrait changer leur avenir.
Trouvant très étrange certaines donnaient qu’on lui confiait, Albert ne tarda pas à se montrer beaucoup plus entreprenant sur les raisons de ses recherches. Une des donnée qui éveilla le plus l’esprit cartésien qui sommeillait en lui, fut celle qui parlait de transposition de la matière d’un lieu à un autre. De la téléportation en somme, ce qui était pour Albert irréalisable même si le désire d’acquérir une telle technologie était grand. Il était réaliste et savait que pour l’instant il n’était tout bonnement pas possible de réaliser certaines idées qui tenaient encore du fantasme.
A force de discussions, Albert ou « le sibérien » puisqu’il était connu sous ce pseudonyme du « Sphinx », son unique contact quotidien, il réussit à arranger une rencontre car ce dernier semblait vouloir partager avec lui certaines informations qu’il ne pouvait ou voulait apparemment pas divulguer sur le net.

( La suite sous forme rp avec Ginko )

Cause du décès : Tué lors d’une course-poursuite impliquant Elements Network.

Resumé de l'évolution de l’âge d'Albert Wesker : 5 ans ses parents sont assassinés + 5 ans décès de Niko + 3 ans tue Mikaï = 13 ans lorsqu’il partit pour le Japon + 7 ans d’études à Tokyo + 6 ans dans le SOG + 1 dans le laboratoire privé avant prise de contact par Element Network (on est en 2005 à se moment là)

Dans quel Chambre préféreriez-vous voir votre personnage ? Chambre B
Lien de la Charte du forum : http://gantz.forumpro.fr/t538-charte-du-forum


Sergeï Vladimir (celui de droite)


Yui Wuushiro


Gast Yifuri


"Sphinx"




Rang obtenu : A
Total de points à répartir : 18 points

Endurance : 3
Force : 1
Rapidité : 3
Chance : 1
Intelligence : 5
Instinct de survie (capacité spéciale) : 5 : Probablement à cause de son passé et du chemin qu’il a mené à être ce qu’il est, Albert Wesker est doté d’une très forte volonté qui le poussera à se surpasser pour survivre ou atteindre les objectifs qu’il se sera fixé. Il démontre donc une capacité étonnante à s’adapter quelque soit la situation dans la quelle il se trouve et il donnera tout ce qu’il faut tant qu’il lui restera un souffle de vie.


Dernière édition par Albert Wesker le Mer 03 Aoû 2011, 20:14, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre B

Chambre B
avatar
Albert Wesker

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t820-albert-wesker
Nombre de messages : 92
Pseudo : Vardec
Âge du personnage : 30

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Fil de fer, deux Beretta semi-automatique 9mm et un couteau de combat

Lun 01 Aoû 2011, 17:56

Vous pouvez commencer à analyser ma présentation le plus important a été fait. J'éditerai sous peu la partie de son background au Japon.

édite : Voilà j'ai presque fini il ne me reste que la partie Element Network a développer avec Ginko donc la présentation peut être analysé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre B

Chambre B
avatar
Albert Wesker

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t820-albert-wesker
Nombre de messages : 92
Pseudo : Vardec
Âge du personnage : 30

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Fil de fer, deux Beretta semi-automatique 9mm et un couteau de combat

Mar 02 Aoû 2011, 10:28

Détails sur les personnages secondaires :

Sergeï Vladimir :
Nationalité : Russe
Âge : 80 ans
Classe : Lieutenant-colonel renommé anciennement au service de Staline, retraité, soupçonné de crimes contre l'humanité
Relations avec Albert Wesker : "Mentor", employeur, père adoptif

Yui Wuushiro :
Nationalité : Japonaise
Âge : 30 ans
Classe : Major dans le SOG talentueux
Relations avec Albert Wesker : Grande amitié, rivalité amicale, anciennement collègue

Gast Yifuri :
Nationalité : Japonaise
Âge : 78 ans
Classe : Ancien professeur, brillant scientifique, criminel de guerre
Relations avec Albert Wesker : Seulement professionnelles

"Sphinx" :
Nationalité : inconnue mais probablement asiatique
Âge : inconnu, Albert estime qu'il devrait avoir autour de la soixantaine
Classe : Eminent chercheur au service de Elements Network, il est très important aux yeux de ces dirigeants
Relations avec Albert Wesker : Juste de bonnes connaissances mais Albert fait de son mieux pour gagner sa confiance, ancien collègue


Dernière édition par Albert Wesker le Mer 03 Aoû 2011, 09:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gantzer A
avatar
Sakyo Jinnai

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t219-sakyo-jinnai-valide
Nombre de messages : 1071
Pseudo : Sakyo
Surnom : Héros abandonné
Âge du personnage : 19

Fiche Technique
Points:
51/100  (51/100)
Missions:
3/6  (3/6)
Équipement/Armement: Y-Gun (+déclencheur), X-Gun, Contrôleur, Combinaison, Manteau, Masque à gaz, Talkie-Walkie, Trousse de soin dans sac à dos.

Mar 02 Aoû 2011, 12:32

Hola!

Bon, de ce que j'ai pu lire, je remarque tu sembles avoir beaucoup d'intérêt pour ce personnage. Non seulement par rapport au lien avec Elements Network, mais aussi par rapport à l'histoire qui me paraît très très détaillée.
Malgré tout, j'ai décelé quelques fautes (souvent d'inattention, heureusement) et autres étourderies. Notamment:

"Albert démontre des facilités à apprendre ce qui l'entreprend, ce qui fait qu'il peut parler plusieurs langues. Notament, l'anglais, le japonais et l'anglais."

J'imagine qu'il s'agit du Russe, non XD

Bref, il y en a d'autres que je ne relèverais pas, comme elles sont assez nombreuses. Je te suggère de te relire, ne serait-ce que pour corriger les fautes d'inattentions (oublis de mots, etc). Quant au reste de la syntaxe, il y a quelques petites étourderies aussi mais rien de très dramatique, donc je ne retiendrais pas ça contre toi.
Aussi, faudrait que tu penses à enlever les "restes" des champs que tu as complétés, parce que ça destabilise un peu XD

(par exemple: "Cause du décès : Tué lors d’une course-poursuite impliquant Element Network De même, une fois votre fiche validée, merci de bien vouloir inscrire le lien dans le champ approprié dans votre profil.")

Bref, quant au contenu de l'histoire, je la trouve vraiment très intéressante. La manière dont il a été élevé est un peu romanesque mais je trouve que tu as vraiment bien constitué cette histoire. J'ai assez hâte de voir ce qu'il va se passer avec Elements ^^
Quoiqu'il en soit, je considère ce personnage largement validable. Je vais soumettre ton rang dans la partie du staff et on te communiquera ça!


Ce n'était pas qu'une illusion. Cette douleur, je la sentais. Et ma peau, déchirée, mes cris, étranglés, je les entendais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflet-pareidolie.blogspot.com/
Chambre B

Chambre B
avatar
Albert Wesker

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t820-albert-wesker
Nombre de messages : 92
Pseudo : Vardec
Âge du personnage : 30

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Fil de fer, deux Beretta semi-automatique 9mm et un couteau de combat

Mar 02 Aoû 2011, 12:40

D'accord merci Embarassed j'ai pris plaisir à conçevoir le background

Pour tes remarques je ne réagirai que d'une seule façon : MAIS QUEL IDIOT !

Je vais me dépêcher de corriger toutes ces fautes et oublies ^^".


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître du Jeux
avatar
Daniel Fujita

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t607-daniel-fujita-valide
Nombre de messages : 3210
Pseudo : naossano
Âge du personnage : 38 ans

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/5  (0/5)
Équipement/Armement: Rien

Mar 02 Aoû 2011, 18:22

Dépêche-toi en effet Very Happy
(y en a des belles, niveau fautes et tournures de phrases)

A part ça, se languit de savoir la suite Rolling Eyes

Je pense aussi que le perso a du potentiel... Wink


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://univers-quelle-vie.forumotion.com/neavides-c1/
Civil

Civil
avatar
XXX-XXX-XXX

Nombre de messages : 498
Pseudo : access granted : TABOO (aka Antonio)
Surnom : unauthorized access
Âge du personnage : unauthorized access

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: unauthorized access to data

Mar 02 Aoû 2011, 20:55

Je sais pas si tu connais ce lien :

http://www.clickjapan.org/art_guerrier/force_terrestre.htm

Ça devrait t'apporter des infos assez complètes concernant le SOG japonais :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gantzer A
avatar
Vargas Von Casteirn

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t385-vargas-von-casteirn-valide
Nombre de messages : 1091
Pseudo : Vardec
Surnom : The Scarlet mustache
Âge du personnage : 50

Fiche Technique
Points:
13/100  (13/100)
Missions:
2/6  (2/6)
Équipement/Armement: X-Shotgun (mains) - X-gun (holster gauche) - Y-Gun (holster droit) - 1 Magnum + 2 boîtes munitions - 1 Masque à gaz (sac à dos) - Contrôleur - Combinaison

Mar 02 Aoû 2011, 21:09

merci ^^


Dramatiquement sanglant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre B

Chambre B
avatar
Albert Wesker

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t820-albert-wesker
Nombre de messages : 92
Pseudo : Vardec
Âge du personnage : 30

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Fil de fer, deux Beretta semi-automatique 9mm et un couteau de combat

Mer 03 Aoû 2011, 10:16

Présentation officiellement terminée. La suite sera sur un topic rp ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître du Jeux
avatar
Yakumo Sonozoa

Nombre de messages : 481
Pseudo : Kiddo
Surnom : Moule à pains
Âge du personnage : 21 ans

Fiche Technique
Points:
23/100  (23/100)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: X-shotgun dans un sac de tennis, Gantz-Blade, 2 holsters aux cuisses

Mer 03 Aoû 2011, 11:20

Présentation validée, rien à dire de plus, Sakyo a bien résumé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre B

Chambre B
avatar
Albert Wesker

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t820-albert-wesker
Nombre de messages : 92
Pseudo : Vardec
Âge du personnage : 30

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Fil de fer, deux Beretta semi-automatique 9mm et un couteau de combat

Mer 03 Aoû 2011, 11:36

Merci Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gantzer A
avatar
Sakyo Jinnai

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t219-sakyo-jinnai-valide
Nombre de messages : 1071
Pseudo : Sakyo
Surnom : Héros abandonné
Âge du personnage : 19

Fiche Technique
Points:
51/100  (51/100)
Missions:
3/6  (3/6)
Équipement/Armement: Y-Gun (+déclencheur), X-Gun, Contrôleur, Combinaison, Manteau, Masque à gaz, Talkie-Walkie, Trousse de soin dans sac à dos.

Mer 03 Aoû 2011, 14:22

Navré pour le retard!

Albert Wesker
Ta fiche a été acceptée, mais pour sa validation officielle, il faut désormais que tu t'occupes de ta fiche technique. La délibération du staff est la suivante :

Rang obtenu : A
Total de points à répartir : 18 points

Endurance :
Force :
Rapidité :
Chance :
Intelligence :
Variable (capacité spéciale) :
nécessite une description complète et appropriée de la capacité voulue. La Variable peut faire office d'un Handicap volontairement désiré, ou ne représenter qu'une caractéristique amusante et au premier dénuée d'intérêt (pilosité, perversité, peur spécifique, etc.).

Il faut donc que tu lises ces explications : ici, pour faire ta fiche, et une fois que tu nous auras communiqué (à la suite de ce message) les statistiques de tes personnages, nous étudierons de nouveau ce choix pour voir si elle est fidèle au personnage. Après cela, tu recevras un graphique officiel, qui fera office d’icône de validation définitive pour ton personnage. Si ta fiche technique n'est pas correcte, nous te le communiquerons, jusqu'à ce que la validation soit réalisable.


Ce n'était pas qu'une illusion. Cette douleur, je la sentais. Et ma peau, déchirée, mes cris, étranglés, je les entendais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflet-pareidolie.blogspot.com/
Chambre B

Chambre B
avatar
Albert Wesker

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t820-albert-wesker
Nombre de messages : 92
Pseudo : Vardec
Âge du personnage : 30

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Fil de fer, deux Beretta semi-automatique 9mm et un couteau de combat

Mer 03 Aoû 2011, 16:43

Ok c'est bon ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gantzer A
avatar
Sakyo Jinnai

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t219-sakyo-jinnai-valide
Nombre de messages : 1071
Pseudo : Sakyo
Surnom : Héros abandonné
Âge du personnage : 19

Fiche Technique
Points:
51/100  (51/100)
Missions:
3/6  (3/6)
Équipement/Armement: Y-Gun (+déclencheur), X-Gun, Contrôleur, Combinaison, Manteau, Masque à gaz, Talkie-Walkie, Trousse de soin dans sac à dos.

Mer 03 Aoû 2011, 19:34

Ton diagramme est accepté et en cours de réalisation Wink


Ce n'était pas qu'une illusion. Cette douleur, je la sentais. Et ma peau, déchirée, mes cris, étranglés, je les entendais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reflet-pareidolie.blogspot.com/

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz.

Nombre de messages : 2433
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Sam 17 Sep 2011, 20:26

La fiche technique est acceptée, jugée comme fidèle à la présentation du personnage et ses capacités estimées.

Voici ton graphique :


Et son lien direct : http://redac2k.free.fr/GantzROH/Graph/FichTech/B/B2/FTB2Wesker.png

C'est le symbole de ta validation officielle sur Gantz ROH. Merci de l'afficher dans ta signature comme preuve (en suivant le tuto rapide proposé dans la présentation même du système si tu ignores comment faire).

Voili voilou Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maître du Jeux
avatar
Daniel Fujita

Fiche : http://gantz.forumpro.fr/t607-daniel-fujita-valide
Nombre de messages : 3210
Pseudo : naossano
Âge du personnage : 38 ans

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/5  (0/5)
Équipement/Armement: Rien

Mer 02 Jan 2013, 17:07

Orphelin en mission.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://univers-quelle-vie.forumotion.com/neavides-c1/

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Albert Wesker [Valide]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Albert Wesker
» Débat N°2 : Le plus grand méchant ?
» Yacht d' Albert II
» Itachu VS Albert , en quête du premier badge
» Entretien avec Arnold Wesker
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gantz ROH RPG ::  :: Création du Personnage :: Présentation du personnage :: Archives :: Orphelins aguerris-