PLAYLIST DE GANTZ !


Partagez|

[C1-2F][Mission C1: Salle d'exposition n°3] Le final museum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Mar 13 Nov 2012, 09:31




Enoki Onizo                       /                            Fujijmaki Yora                 /              Takada Kiyomi

Les trois gantzers étaient soulagés d'être en vie. Leurs yeux se posèrent sur la porte de la dernière salles et ils pensèrent tous les trois la même chose. Était-ce une bonne idée d'y aller maintenant ? Les deux garçons n'y avaient pas prêté attention, mais Takada se souvenait qu'il n'y avait pas moins de cinq points localisés dans cette pièce. Et le loup n'était pas mort...Takada demanda une arme au blondin, qui la lui donna à contrecœur, se rendant compte qu'elle ne servirait à rien sans gun et avec hésitation, ils s'approchèrent. Ne sachant pas vraiment quelle était la décision à prendre, ils se contentaient de regarder en face d'eux, inquiets. Fujimaki prit finalement la parole, souhaitant récupérer les points perdus face à Enoki.

-J'ai un sabre, vous avez des flingues. J'ouvre les portes, je découpe toute la viande que je trouve et vous les faite péter comme des pinatas. Ok ?

Malgré la dangerosité du plan, ils étaient obligés de se rendre à l'évidence qu'il n'y avait pas grand-chose d'autre à faire. Fujimaki augmenta la taille de son arme pour qu'elle dépasse celle d'un katana normal, pour minimiser les risques d'affrontement au corps à corps. Takada et Enoki se mirent en retrait, tentant de se camoufler derrière les débris tombés, pointant leurs canons vers la porte. D'un coup de pied, le sabreur ouvrit les portes et leva son sabre qui sépara la tête et le corps du premier guguss qui se dressa devant lui, un coup de chance qu'il ait été si près des battants. Puis, il se figea sur place. Un hurlement fit résonner tous les murs du musée, une complainte à la lune, emplie de tristesse et de puissance. Viennent s'y joindre les rugissements, les grognements et les cris d'autres animaux, dont le ton est lourd de tristesse et de rage.

Spoiler:
 
Spoiler:
 
Spoiler:
 
De l'ombre sortent des crocs qui viennent attraper Fujimaki au niveau des côtes, sans qu'il ne puisse y faire quoi que ce soit. C'est une panthère humanoïde qui tient le sabreur dans sa gueule alors que surgissent une chatte gigantesque et un lion la dépassant d'une tête, tous deux marchants sur leurs pattes. Le cri de douleur du kendoka vient bientôt joindre celui des animaux en furie. Il n'en a plus pour très longtemps...

Kagome, de ton côté, tu as pu voir que c'est la tête du renard qui a sauté sous le coup de lame. Et maintenant, il ne reste que le loup qui fulmine à tes côtés, grognant à l'encontre des humains, il attend encore pour bondir, il attend de voir ta réaction. Tu peux aisément sentir l'hostilité et la rage qui émanent de lui. A toi de décider : Tu es avec eux ou tu es contre eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
PNJ

Nombre de messages : 75
Pseudo : PNJ

Ven 23 Nov 2012, 19:20


Elle avait survécu...Takada n'en revenait pas. Seule la douleur lancinante présente dans ses deux bras rendait à la situation son côté réaliste et sordide. Ce qu'elle avait vu ce soir dépassait de loin ses pires cauchemars. Son esprit rationnel d'investigatrice avait été balayé devant l'horreur de la situation dans laquelle elle se trouvait. Elle n'avait pas d'autre choix que d'en finir avec ce cauchemar et pour cela, elle devait tuer tous ces animaux monstrueux...Si elle voulait faire la lumière sur toute cette histoire, elle n'avait pas d'autre choix que de survivre ! Si tout cela n'était pas un rêve, elle devait en informer le grand public.

Le plan consistait à couvrir l'adolescent bagarreur, Fujimaki, avec le pistolet étrange que le blondinet lui avait prêté à regret. Elle avait insisté car elle avait retrouvé sa contenance et elle comptait bien se débrouiller par ses propres moyens à partir de maintenant ! La curiosité semblait l'emporter sur sa peur maintenant qu'elle avait vu que les humains étaient capables de vaincre les monstres. Elle se posta donc derrière un des débris du plafond et attendit que le sabreur ouvre la porte de la dernière pièce.

La situation les prit tous au dépourvu. Fujimaki ouvrit la porte mais il fut attaqué immédiatement par une immense panthère. Le fauve l'avait attrapé de ses crocs et semblait sur le point de le dévorer. Dans le même instant, Takada vit surgir deux autres monstres : un lion et un chat disproportionné. La journaliste était dépassée par la situation et elle visa le lion avec son arme. Tant que la panthère était occupé avec son compagnon, elle n'était pas un danger, tandis que les deux autres félins, si. Elle espéra que le blond se faisait la même réflexion et elle appuya sur les deux gâchettes...


Dernière édition par PNJ le Dim 23 Déc 2012, 10:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre C

Chambre C
avatar
Kagome

Nombre de messages : 117
Pseudo : Faraway
Surnom : Chien Méchant

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/1  (0/1)
Équipement/Armement: J'ai les crocs.

Dim 25 Nov 2012, 01:59

Il est donc l’heure.

L’attente fut longue, les bruits nombreux et dans cette pièce emplie de monstre le silence avait été le seul son à entendre, les bruits de combat n’avait que concentré les esprits sachant qu’il viendrait un moment ou la mort entrerait dans la pièce. Les détails s’accumule et montre leur inutilité. Les esprits s’échauffe au son du combat, les grognements sont plus nombreux et la rage… Elle vient… Elle arrive à mesure que tout cela se rapproche. Les crocs se resserre et la rage contamine sont esprit, à chaque son qu’il entend il repense a sont passé, il repense a sa haine qui ne cesse d’être là. Il ne cesse de penser, de réfléchir, de haïr. Le tableau de chasse n’est pas suffisamment lourd. Il est prêt à tuer toutes choses. Ici il ne sait pas pourquoi il se bat, piégé dans une pièce avec des monstres qui n’ont de but dans leurs vies que de se cacher pour survivre, le monde des hommes est-il si effrayant ? Combien d’homme aurait put mourir a leur contact en un instant… Gâcher tant de pouvoir, alors que lui en quelques jours à montrer a cette ville sa faiblesse, combien était mort de sa main alors que ses seuls forces sont sa bestialité et sa rage. Il hait le monstre derrière lui, ne sachant a quoi s’attendre de lui, mais il hait encore plus les hommes devant lui prêt a se battre pour tuer toutes les formes de vies dans cette pièce, une destruction sans but ni objectif, cruauté gratuite qu’ils sont seuls a aimer.

Ici dans cette pièce il se voit piéger avec des monstres issus d’un autre monde. Il se voit aussi bien vivre que mourir en leur compagnie. Leurs rugissements emplissant la pièce, un simple murmure pour ceux tombé, quand à lui, il garde le silence, ce ne sont pas ses amis, il n’a pas d’ami. Il n’y a plus personne sur qui pleurer, il veut tuer, il sort les crocs, griffes en avant, cambre sa posture, prêt à bondir. Il sent l’attention que lui porte le semblant de loup derrière lui. Le prenant certainement pour un ancêtre lointain et ridicule, dépassé, qui ne serai certainement pas une menace en cas de problème.
Ridicule.

Ici bas, il n’y a rien de certain.

Dans la douleur de la bataille, les morts s’offriront à qui les prendra. Il veut du sang, il a trop attendu, mourir maintenant serait ridicule, pas après avoir attendu aussi longtemps. Pas après avoir pris la poussière dans cette pièce et supporté l’odeur fétide de ces bêtes transpirant la vengeance et les larmes.

La porte s’ouvre et un personnage qu’il ne connaît que trop bien apparaît, une de ses premières cibles s’offre ici, il ne l’affrontera pas car un monstre plus proche s’emparera de lui a sa place. Dans le cadre de la porte, deux ombres s’avance à la suite, la première des deux fera l’affaire, il lui faut faire tomber et laisser l’occasion d’attaquer aux autres. Il fauchera les jambes de la personne se présentant à lui, par la suite, il verrai..


[ Fauche les jambes de la personne la plus proche ]




Regarde moi dans les yeux, regarde bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Dim 25 Nov 2012, 15:08


Fujijmaki Yora VS Bagheera

La rapidité de l'action n'a d'égal que les cris du petit soldat. La bête le secoue, le faisant gémir pitoyablement de souffrance, le confrontant à son impuissance. Aucune aide ne venait, la pupille de ses yeux virait au blanc. Comment allait-il ramener qui que ce soit comme ça ? Son arme pesait des tonnes, tout comme son corps. Sa lame s'orienta sur la droite, puis, son pouce tâtonna autour du bouton pour la faire grandir d'un coup, plantant l'animal au ventre. La bête ouvrit la gueule pour rugir à la douleur, laissant tomber sa victime, faisant tomber la lame avec elle, ouvrant une énorme blessure chez l'alien. Fujimaki n'esquissait plus le moindre mouvement. Il ne voyait pas flou, il ne voyait pas de lumière, il ne voyait rien. Soudain il était plongé dans un noir complet, oppressant, mais à la fois envoutant. Tiens...C'était assez familier, comme sentiment...


Enoki Onizo VS Cheschire & Kagome

Et ouais, voir quelqu'un se faire grignoter comme ça, c'est pas tip-top ! Mais ne pas oublier le combat, hein ? Heureusement, il se rétablit vite, criant comme un dingue alors que son flingue s'illumine en direction e la panthère blessée, cible facile. Le chat s'apprêtait à frapper, lorsque les jambes du blondin cessaient justement de le soutenir. Le loup lui avait des dents plus aiguisées qu'on aurait pu le croire, après avoir passé la nuit à courir après des répliques géantes d'animaux meurtriers. Le chat cracha de nouveau sur le loup, grognant à la perte de sa proie et s'apprêta à fondre sur cette dernière pour la dévorer lorsque la moitié de sa tête explosa, suivie par une grosse part de son torse et sa jambe gauche, faisant chuter la femelle qui tremblait, la langue pendante et le regard vide. Enoki pointa son arme sur le loup, ne perdant pas de temps à se questionner, avant qu'il ne perde sa jambe. Entre ses doigts, l'arme s'ouvrit et scintilla, pointée sur l'animal solitaire.

-Juste un putain de CHIEN !!!!


Takada Kiyomi VS Simba

Pas intérêt à perdre ton attention toi, tu as le roi de la jungle qui te fait face. Ça va être fun, mais sans combinaison, tu penses vraiment être de taille ? Bondissant agilement à quatre pattes, l'animal esquive les tirs sans aucun mal, se rapprochant entre zigzaguant avec grâce. Soudain, quelque chose heurte la créature pendant sa course, la faisant chuter à tes pieds. Attention, c'est généralement solide, ce genre de truc. Ah, et j'espère que les griffes dans les chevilles, ce n'est pas un problème pour toi, parce que tu en as plantées dedans actuellement...Le grognement du Roi polymorphe ne présage rien de bon, tu as intérêt à agir vite, je pense ! [/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
PNJ

Nombre de messages : 75
Pseudo : PNJ

Jeu 29 Nov 2012, 21:33


L'attaque des humains tournait au fiasco. Le sabreur venait de s'écrouler avec une bonne partie de son corps déchiqueté par la panthère. Il avait toutefois réussi à la planter avec son sabre dans un dernier sursaut. Il n'allait toutefois pas tenir bien longtemps le pauvre...Mais Takada n'avait pas le temps de s'apitoyer sur le sort des autres, l'heure était à la survie !

Le blondin avait fait mouche sur le chat géant, ce qui était une bonne nouvelle compte tenu de la tournure macabre que prenait les évènements. Mais malgré ça, Enoki fut tout de même attaqué par un adversaire que Tanaka avait complètement oublié : le loup blanc. Il avait disparu à l'entrée du musée avec la cible et elle pensait que le canidé avait servi de repas au monstre. Mais apparemment, il constituait à présent un adversaire supplémentaire. L'animal avait choisi son camp et on ne pouvait pas lui en vouloir compte tenu des points communs qu'il partageait avec les monstres humanoïdes. Le loup se jeta donc sur la jambe du blondin avec hargne, celui ci ne pourrait donc pas aider la journaliste immédiatement...

Elle avait fort à faire de son côté, son adversaire étant le roi des animaux. Elle espérait un résultat similaire à celui du blondinet mais le lion était beaucoup plus réactif que son compagnon et il esquiva les tirs de la journaliste sans effort. Takada était paralysée de peur alors que le fauve se rapprochait en bondissant souplement de droite à gauche, prévoyant de nouveau tirs.

A la grande surprise de Takada, le lion fut stoppé net pendant sa course. Elle ne s'en rendit pas bien compte, les larmes coulant sur ses joues à la vue de l'immense prédateur qui semblait sur le point de la dévorer. Elle vit seulement l'animal écroulé à ses pieds. Il avait une tête énorme qui était renforcée par la taille démesurée de sa crinière. L'animal était à la fois magnifique et terrorisant. La douleur lui fit reprendre ses esprits. Le fauve était tombé mais il avait réussi à lui planter les griffes de sa patte gauche dans la cheville. La douleur était lancinante mais ce n'était qu'un aperçu de ce qui l'attendait si elle restait plantée sans bouger...

Elle retira donc vivement sa cheville de l'étreinte du lion, non sans pouvoir retenir un horrible cri de douleur. Les griffes avaient laissé de longues et profondes entailles sanglantes dans sa chair. Takada tomba à la renverse sous le choc et dans un effort inhumain pour combattre sa douleur, elle visa la tête du lion juste en face d'elle et elle appuya de toutes ses forces sur les deux gâchettes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre C

Chambre C
avatar
Kagome

Nombre de messages : 117
Pseudo : Faraway
Surnom : Chien Méchant

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/1  (0/1)
Équipement/Armement: J'ai les crocs.

Mer 05 Déc 2012, 11:22


Le loup se tend, l’action ne fait que commencer.

Quelle plaisir de voir la tête de se monstre chat/homme mourir devant ses yeux. Il ne le montre pas. Il n’en a pas le droit a cause du camp qu’il a choisit. La chatte avait choisi de lui cracher au visage plutôt que de l’aider en frappant l’homme à terre. Une erreur humaine, une erreur qu’il ne fera pas,. Il est fier de son sang animal à 100% et de sa survie. Son instinct animal avait montré sa force tandis que celui de l’animal qui avait pris la même cible que lui avait montré sa faiblesse. La moquerie à la place du combat, c’était juste… pitoyable. Mourir ainsi, pour rien, comment peut il respecter ses alliés a cause de cela ? Une fois le combat décidé, comment penser a autre chose que cela ? Combien de ses frères étaient morts avec lui, sans fuir et sans rien montrer de la douleur en ayant pour unique but de se battre et d’annihiler un ennemi commun ?
Cette simple penser ramena sa rage et sa haine envers l’homme et envers toute chose ne servant pas sa cause. Il avait soif de sang humain et l’homme sous lui peut lui en apporter.

Il se concentre sur le combat qu’il mène, se prépare à attaquer l’homme à terre qui le dévisage en braquant son arme vers lui. Il ne veut pas mourir comme ça. Pas tuer par un homme ridiculement faible sans ses armes. Ses crocs et ses griffes, il doit le déstabiliser par un mouvement rapide, l’empêcher de pouvoir lui tirer dessus. Les autres ne sot pas une menaces grâce a ses camarades de fortune. Il aimerait voir l’homme loup se battre plutôt que de regarder ses camarades mourir, mais celui-ci semble immobile pour le moment. Le combat semble déjà mal engager, deux pertes de son côté tandis qu’il n’y a aucun mort du ôté de l’adversaire.

Il voit l’arme braquer vers lui, il montre ses crocs brillant légèrement dans l’obscurité, montre la haine dans son regard en espérant que cette image se grave dans l’esprit de l’homme. Il ne mourra pas ici, il n’en a pas le droit, ni l’envie.
Le dernier représentant de son espèce encore capable de se battre fera face ici et maintenant. Il ne voit pas le futur, il ne voit pas le monde, il n’a qu’un seul objectif maintenant, mutiler l’homme devant lui.

Il se jette en avant le regard braqué dans celui de l’homme. Voulant percuter l’arme devant sa gueule pour la déstabiliser avant de se jeter sur la gorge ou le visage de sa cible. La gueule ouverte. Mutilation ou mort, tout dépendra de l’angle offert. Il veut faire naitre la peur avant de détruire, il détruira et fera naitre la peur.


[ Se jette en avant, tente de percuter l’arme pour le désarmer ( juste une tentative, sans plus ), pour finir sur l’homme au niveau de son visage ou de son cou attaquant. ]





Regarde moi dans les yeux, regarde bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Mer 05 Déc 2012, 12:59


Fujijmaki Yora VS Bagheera

Fujimaki gisait au sol, incapable de bouger. Il ne sentait rien, il trempait dans un bain tiède, presque chaud. Mais sinon, aucune autre sensation ne parcourait son corps. Léger comme une plume, il n'en demeurait pas moins inutile et incapable du moindre mouvement. Ah. Plus un son ne parvenait à son oreille maintenant. Regardant droit devant lui, il pénétrait dans un monde de silence. Impossible de savoir comment se déroulait le combat maintenant...
La panthère rugit, portant ses pattes à sa blessure, la gueule grande ouverte lorsque son épaule explosa, résultat du tir du blondin. La bête tombe à genoux, la respiration haletante. Puis, les muscles de la créature se tendent, saillants. L'écoulement de sang qui provient de la blessure s'arrête petit à petit tandis que le monstre se relève lentement. Ses mouvements restent un peu hésitants pour le moment, mais la rage qui se lit dans ses yeux ne trompe pas. L'animal se lèche les crocs, attendant de pouvoir bondir.


Enoki Onizo VS Kagome

Les réflexes et la vitesse de l'animal font sa grande force. Malgré tout, avant qu'il ne bondisse, le tir est déjà parti. Aucun effet ne se fait remarquer alors qu'il percute l'arme qui tombe au sol, ses crocs lacérant le visage d'Enoki, prit de vitesse. Sa peau se déchira et son nez se fit réduire de moitié. L'assaut avait été limité par l'explosion de l'épaule du canidé, l'empêchant d'achever son adversaire. La salle s'emplit d'un hurlement désespéré du gantzer avant que l'énorme masse d'un loup sanguinolent ne s'abatte sur lui, le faisant taire. Son visage était à la haute de la gueule de l'animal mais il ne voyait plus le besoin de l'achever. Ce n'était pas un alien et il ne pourrait plus se battre maintenant...Que ferait-il à trois pattes ? Et puis, avait-il seulement la force de l'achever ? Le sang qui lui coulait d'une blessure à la tête lui brouilla la vision, tandis qu'il gisait là, les bras en crois, avec une expression morbidement joviale sur la figure : Ils se démerdaient bien, pour l'instant, non ?


Takada Kiyomi VS Simba

Le roi de la jungle serre la mâchoire devant le ridicule de sa situation. Il a très bien compris ce qui l'a touché, regrettant qu'aucun piaf ne soit là pour l'aider à localiser le gêneur. Mais d'abord...Éliminer la faiblarde à la précision douteuse. Quand elle pressa les deux gâchettes, il rugit de toute ses forces, son cri envahissant la pièce. La bête releva la tête alors qu'elle tentait de se relever sur ses deux pattes arrières, englobant l'humaine dans son ombre. Puis, le museau du roi éclate, sans qu'une goutte de sang ne soit versée. Lentement, il se reforma jusqu'à ce qu'il paraisse comme neuf. Un sourire perturbant s'affichait maintenant sur les babines de l'alien qui s'apprêtait à fondre sur sa proie offerte et vulnérable. Un bout de sa crinière explosa à son tour, aspergeant à la fois l'animal et la gantzeuse d'un sang chaud d'un rouge vif. Blessé, il mit un genou en terre, du sang coulant de sa gueule ouverte.



Martien Ookami

Émergeant de l'ombre de la pièce d'où sont sortis ses comparses, la créature hybride se déplace lentement, observant les échanges. Il marqua un temps de silence pour la chatte tombée au combat et il s'approcha de la panthère qui reprenait ses forces. Le loup grogna quelque chose et n'eut pour réponse qu'un hochement de tête. Le regard de la cible se posa ensuite sur le loup amputé, pauvre petite chose, et le roi de la jungle qui semblait en mauvaise posture. Le perdre était regrettable, très regrettable...Ses yeux jaunes fixaient les "survivants". Tout ça allait être bientôt terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
PNJ

Nombre de messages : 75
Pseudo : PNJ

Sam 08 Déc 2012, 17:50


Elle avait tiré sur le lion sans réfléchir, par pur réflexe de survie. L'animal était tellement impressionnant, c'était un concentré de pure bestialité. Un prédateur implacable. Le félin hurla de toutes ses forces au moment où Takada avait tiré et la pauvre journaliste était paralysée par la peur. L'animal se relevait tant bien que mal et son ombre immense recouvrait à présent la jeune femme terrorisé. Son tir n'avait peut être pas fonctionné, elle n'avait peut être pas appuyé comme il le fallait, le lion était peut être immunisé contre les munitions de l'arme. Les secondes s'écoulaient et il ne se passait rien, et le lion se relevait...Soudain, le museau du monstre explosa, ce qui eut pour effet de sortir Takada de la stupeur dans laquelle l'avait plongé le hurlement du fauve. Elle avait réussi à le toucher mais la blessure paraissait infime au vu de la taille de l'animal. Elle devait continuer à l'attaquer ! Mais soudain, sous ses yeux ébahis, la blessure du lion se referma d'elle même ! Le tir de Takada n'avait eu aucun effet sur le monstre qui semblait à présent sourire de la situation...Ce sourire carnassier était extrêmement troublant et Takada se rendit alors compte que le combat était bien trop déséquilibré. Elle n'avait aucun moyen de blesser son adversaire, alors que lui semblait pouvoir la tuer de mille façons différentes. Les larmes commencèrent à couler le long des joues de la journaliste. Le sourire de la bête présageait du carnage imminent...

Tout à coup, une partie de la crinière du lion explosa dans une gerbe de sang. La journaliste fut recouverte du sang de son adversaire et elle sentait à présent le goût ferreux du liquide vital de l'animal. Elle ne ressentait pas de dégoût mais plutôt une joie sauvage à l'idée que le monstre puisse souffrir. Elle pensait que ses tirs étaient faibles et pourtant, le lion saignait à présent. Il était en position de faiblesse à présent, et il avait été obligé de mettre un genou à terre pour encaisser le choc de l'explosion de sa crinière.

Devant cette scène, Takada sourit à son tour. La situation semblait s'être retournée à son avantage. Elle voulait que le fauve en face d'elle saigne, encore et encore. Elle voulait qu'il souffre ! Elle se nourrirait de sa souffrance pour le terrasser. Ce n'était plus à elle d'avoir peur à présent ! Elle regardait à présent le fauve droit dans les yeux, elle ne sentait même plus sa douleur aux chevilles. Ce dernier avait la gueule ouverte sous le coup de la douleur et du sang coulait entre ses crocs blancs immaculés. Takada n'avait pas besoin d'une meilleure occasion : elle visa l'intérieur de la gueule du lion et elle appuya sur les deux gâchettes frénétiquement. Le lion devait mourrir à présent, il allait regretter de l'avoir prise de haut ! Elle tira, tira et tira encore et elle riait en même temps d'un rire glacial et malsain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre C

Chambre C
avatar
Kagome

Nombre de messages : 117
Pseudo : Faraway
Surnom : Chien Méchant

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/1  (0/1)
Équipement/Armement: J'ai les crocs.

Dim 09 Déc 2012, 13:08


Touché mais pas encore mort, il ne pouvait maintenant plus s’échapper avec une patte utilisable a 25% de ses capacité… et encore.
Son épaule avait explosé sans que rien ne puisse lui indiqué comment. Sa chaire était à vif, la douleur… Celle-ci lui ordonne de continuer son attaque, il devait se venger à présent. Il lui reste ses crocs, ceux-ci était encore là, l'acharnement, il ne voyait que ça. Pas de fuite, maintenant il avait besoin de ses alliées de fortune, il ne pouvait pas cracher dessus plus longtemps, il était blessé. Sa colère se répand, il aurait des marques pour toute son existence, il n’avait pas peur de la mort, la colère était plus forte que ça. Jamais, jamais il ne la laissera partir, cette furie... Elle l’emporte et le brule en même temps qu’elle le nourrie. Sa haine l’enferme dans ce combat, le braquant vers cet homme a terre, plus il le regarde et plus sa rage lui demande de le tuer, plus l’envie de gouter son sang et forte. Il en a déjà un peu dans sa gueule mais ce n’est même pas une mise en bouche comparé à ce qu’il veut faire du corps.

Il aura toujours des séquelles à cause de sa blessure, l’idée le révulse. Vieillir handicapé n’était pas une solution viable, il devait guérir, mais pour le moment il devait survivre. La survie passé par la mort de cette homme a terre sous lui, son attaque n’a pas était aussi effective qu’il l’aura cru mais rien n’est jouer, cela ne fait que commencer. Il est aveugle, désarmé. Lui n’est que blessé au niveau de sa mobilité. Cette fois ci la chose est certaine il vise le cou, prêt à refermer sa mâchoire sur lui. Prêt à agiter la gueule dans tout les sens pour refermer son emprise plus rapidement.
Il va mordre comme il ne l’a jamais fait, plus que pour simplement le tuer, Il veut lui briser le cou, lui arracher la tête, il aimerait même si cela semble difficile. Il va y mettre toute sa force tant qu’il lui en reste.



[ Attaque le cou dans le but de tuer, il s'acharnera qu'il réussisse ou non.]





Regarde moi dans les yeux, regarde bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Lun 10 Déc 2012, 03:01

[center]
Enoki Onizo VS Kagome

Quelle surprise pour le blondin qui aurait pensé en avoir fini comme ça ! Il ne voulait pas forcément le tuer, et de toute façon n'en avait plus les forces, mais il aurait espéré le même traitement. Peut-être aurait-il dû regarder moins de mangas à la télé...La mort se présente sous les traits d'un grand loup blanc. Ses crocs creusent la chair, font couler le sang. L'humain n'a plus aucun moyen de résister et il pouvait juste attendre de se voir partir, ce qui ne prit que quelques instants...Un portrait se grise dans la chambre devant cette mort misérable. Adieu, Gantzer tombé contre un animal de ta propre équipe !



Toi le loup, tu peux te féliciter, tu as abattu ta cible, impressionnant, c'est le moins que l'on puisse dire. Mais tu n'es pas sorti d'affaire pour autant...Tu pisses le sang, déjà de un, et pas qu'un peu. Et puis de deux...Enfin soyons honnêtes, c'est un miracle que tu ais pas passé la papatte à gauche ! Mais d'une façon ou d'une autre, tu trouves un moyen de continuer à respirer...Tenace chichien que voilà.


Takada Kiyomi VS Simba

La bête blessée est furieuse. Ses yeux s'injectent de sang sous le coup de la colère et ses mâchoires se serrent. Le Roi veut écharper l'insecte, le remettre à sa place pour avoir osé faire couler son sang. C'était intolérable, intolérable ! Les muscles de l'alien s'assouplirent, prêt à le faire bondir vers son adversaire mais avant, il rugit de colère non loin de la gantzeuse, la gueule grande ouverte, dégoulinante de bave et d'hémoglobine, baissant totalement sa garde. Quand il remarqua l'arme qui s'illuminait, il fut stoppé dans son élan, se précipitant de se protéger avec ses pattes : il était trop tard pour fuir. Comment se permettait-elle de rire, elle, une créature insignifiante et faible ?! Une fois les explosions passées, le lion bondit en avant, la gueule grande ouvertes et les griffes déployées. Il pouvait encore la dévorer avant que sa tête n'explose et ne le rende inoffensif...au moins jusqu'à ce qu'il se reforme ! Mais il ne pouvait pas s'autoriser une menace pendant ce temps, et cette gazelle était la dernière qui demeurait dangereuse, au moins un peu. Quelle ne fut pas sa surprise quand elle se rendit compte qu'elle n'apercevait non pas la victime entre ses crocs, mais en-dessous de son champ de vision. Comment était-il arrivée là..? Et pourquoi son corps semblait si...éloigné, affalé sur sa proie et surtout, pourquoi ne sentait-il rien..? La tête de l'animal tourna sur elle même avant de rouler sur le sol. Le sang n'avait pas giclé et le corps était totalement inerte. Le visage en tout cas était déformé par des spasmes grotesques, gonflants de toute part. Le lion poussa un dernier rugissement bestial avant que sa tête n'explose, rapidement suivit de sa crinière qui gratifia la pièce d'une couche supplémentaire de sang, ce dernier éclaboussant également la petite madame.


Bagheera

La panthère regarde les ennemis. Non, l'ennemie. Elle est toute seule, et semble tellement sans défense que l'animal à du mal à croire ce qu'elle voit. Le Roi est tombé aux mains d'un humain. C'est tout simplement impensable, c'est une honte, une disgrâce ! Le rugissement de la panthère retentit alors qu'elle avance pas à pas vers la jeune femme, son membre arrachant ne lui donnant qu'une apparence encore plus effrayante. Rien ne semblait pouvoir la faire tomber. Pourtant, son sang se déverse soudain comme une fontaine et elle s'écroule sur le sol, les yeux virant au blanc alors que la pièce vire au noir.


Martien Ookami

Derrière debout le cadavre de la panthère, le loup tient le coeur de la bête dans sa main ensanglantée. Son regard est porté sur le loup, féroce et majestueux malgré son enveloppe si fragile. En regardant le cadavre de son alliée gisant au sol, il se rendit compte qu'il y avait plus de valeur dans ce loup mourant que dans un des siens, même en état d'attaquer. Avec ça et son pouvoir, il pouvait le prendre sous son aile...C'était un loup, et l'Ookami pourrait s'assoir un pouvoir important avec un hybride terrien sous sa tutelle.
C'était visible par ce qu'avaient démontré Cheshire et Bagheera, stupides animaux. Il posa son nez contre la truffe du loup, et du brout de ses griffes.

Dès le moment où il a capté ton regard, tes blessures s'étaient apaisées et ton regard s'était fait vaporeux. Tes muscles détendus t'empêchaient de riposter et la torpeur te berçait, jusqu'au contact nez/truffe. Ookami pose le cœur sur ta on moignon qui a arrêté de saigner miraculeusement semble-t-il et des lambeaux de ta chair entourent l'organe encore battant refermant totalement la blessure. Le martien s'éloigne et pour toi, la vie paisible est finie. La douleur est intense, ta poitrine est comme passée dans un broyeur. C'est la purge du siècle et tu n'auras pas à bouffer de l'herbe pendant un loooooong moment mon toutou, prépare-toi à vomir tes tripes. Tu as de la chance, ce n'est pas littéral cette fois-ci.

DESTIN

Et bah dis donc, mon loup.
Je sais pas si c'était prédestiné quand on t'a ramené de l'autre côté, mais pour un loup...
T'es vraiment cocu comme une moule !
Hahaha, rie, soldat, car ta vie redémarre.
Comment va la fierté ?

[1-4] : Tu te souviens quand ton corps a...Comment dire...Explosé violemment ? Et bien, ce n'était qu'une petite caresse amicale sur tu museau de gentil chienchien par rapport à ce que tu traverses maintenant. Tes poils tombent par poignées entière, tes oreilles rapetissent et ton corps se déforme, grandit. Tout le processus est un calvaire pour le corps et pour le mental, séance de torture gratuite pour tous à partir de 19 heures chez Gantz, 7 jour sur 7. [Douleur intense suite au don de cœur alien qui va chambouler ton organisme pour se mêler à ton propre cœur avant que le tout ne se reforme gentiment comme c'était prévu pour Ookami dans le post de départ - Transformation humain à 25%, douleur insoutenable ].

[5-11] : Chaque battement de tes cœurs te font vivre le martyr mais ton organisme est solide. Tu arrive à t'affirmer contre cette organisme. Mais bon, t'es pas un Dieu mon gars, la transformation reste violente et agressive. [Transformation violente mais raisonnable. Tu es hors d'état de nuire mais pas de te mouvoir. Apprécie ce cadeau - Transformation en humain 50%, douleur modérée]

[12] : Peuh ! Qu'est-ce que c'est que ça ? Un moustique qui te pique ? Tu deviens presque imberbe, tes traits changent. Où sont passés tes pattes et à qui sont ses mains ? D'où sortent ces pouces opposables ? Mais surtout...Quelle est ce doux bouillonnement du sang, cette force ressentie tout à coup ? Bravo, petit loup, tu t'es élevé à un rang dépassant toute espérance et tu te sens comme rebooté...Que vas-tu faire maintenant et comment vas-tu te débrouiller pour vivre avec ça sur la conscience..? A toi de voir. [i][Aller Ariel, fais ta princesse maintenant que tu as des jambes et sème la mort le long de tes pas pour moi, veux-tu ? - Transformation en humain achevée, transition tranquille et guérison complète. Let's kick some ass ! ]

Bien trop tard, il sentit enfin la présence qui lui avait échappé jusque là. C'était l'odeur qui avait fini par la trahir, mais comment s'était-elle camouflée tout ce temps..? Sa pupille se déforme quand le loup finit par réagir, sautant le plus loin possible. Malheureusement, à la réception, une partie de son visage et tout son gauche explosent, tapissant la pièce d'un énième galon de sang. Les lambeaux de chair semblait flotter comme soulevée par du vent, ou quelque chose comme ça...C'était assez étrange à voir, mais bien moins perturbant que le regard de la bête. Comment avaient-ils osé ?! Il pensait régler ça comme un chef se le devait, il était au-dessus des autres, intellectuellement parlant. C'était un leader, pas une simple bête. Et pourtant...pourtant...ces animaux...cette vermine humaine...Son air semblait, et bien, mortel.

Hans Günsche Wolfman

En une seconde, un pelage dense qui part de la poitrine pour revêtir le corps nu qui se densifie, le visage de l'alien se modifiant pour revêtir ses traits animaux. Son bras était de nouveau là, poilu et massif et il se dressait sur ses pattes arrières. Il aurait presque pu toucher le plafond, si celui-ci n'était pas troué de partout.


Martien Ookami

Il bondit en avant, prêt à faire un carnage, à quatre pattes. Dans sa course effréné, il dépassa la jeune femme qu'il bouscula violemment, la projetant contre le sol pour planter ses crocs dans le vide, plantant ses griffes au même endroit. Son assaut fut repoussé, puis un coup de griffe dans le vide démolit le mur quelques mètres plus loin. D'entre les éclairs, une combattante en tenue de soirée effilochée se relève d'entre les décombres du mur.


Kiyomi Nobumi

Ses doigts se resserrent autour de la poignée de son arme et elle se met en garde. Il a pu se reformer bien plus vite que le Lion malgré une blessure bien plus importante. Elle n'avait plus son X-gun pour un nouveau tir groupé, elle devrait le dépasser au corps à corps. Heureusement, sa combinaison était encore intacte...au moins pour l'instant. Elle se jette en avant, il ne lui reste pas tant de points à collecter...et puis...Elle pourra s'en sortir et si elle s'en sort bien, elle peut encore sauver au moins une autre personne. Le dernier espoir de la chambre semble avoir émergé de la foudre, prêt pour l'affrontement final. Mais les être de la terre encore en lice pouvait bien relancer la balance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre C

Chambre C
avatar
Kagome

Nombre de messages : 117
Pseudo : Faraway
Surnom : Chien Méchant

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/1  (0/1)
Équipement/Armement: J'ai les crocs.

Lun 10 Déc 2012, 22:41

La douleur, sans fin, sans pause, rien pour l’atténuer…

Son manque de conscience avait été sa perte. Il avait perdu trop de force pour tuer un seul d’entres eux. Le monstre s’était approché de lui alors qu’il avait perdu son sens de l’équilibre. Il était à terre, tentant de respirer alors que la blessure rendait l’acte complètement inutile. Les idées confuses, mais le gout du sang et de la rage dans sa gueule et son corps. Il l’avait tué, il ne restait plus qu’une seule « cible » à sa chasse.
Il devait y arriver et la tuer, il tente de se lever alors que la sensation de mourir lui vient.

Il réfléchit alors que les battements de son cœur s’atténuent. Il voit et ses yeux s’affolent. Les monstres s’entretuent devant lui, le vainqueur s’approche de lui, de la chair dans la paume d’une main. Le regarde, se baisse. Le regarde plus profondément encore. Il se passe quelque chose, le loup le sait, pour autant il est incapable de dire ce qu’il se passe. La sensation est bizarre, il se sent mieux et d’un seul coup, la douleur revient. La main du monstre s’écarte, elle est vide, il a laissé quelque chose en lui, il sent cette chose palpitant et se nouant à lui, l’impression qu’un arbre s’enracine à l’intérieur de son corps. C’était douloureux déjà, mais rien ne pouvait le préparer à la suite. Il sentait son cœur et il sentait l’autre chose qui s’en approchait à chaque instant, prenant le même rythme et se liant à l’autre. Les deux se mélangeant trop rapidement a son gout. La douleur se répand au fur et à mesure des battements. Chaque gorgé de sang se répandant en lui et un nouvelle étreinte lui donnant l’impression qu’un poison se répand … Il tressaute, tremble contre le sol froid, la moindre partie de son corps change. Il ressent chaque partie de son corps, chaque parcelle de chaque cellule…

La seconde d’après lui semble pire que la précédente. Et la précédente lui semble être un paradis comparé à l’actuel.
Finalement il le sent, son corps bouge se modifie, sa fourrure tombe, sa gueule se raccourcie. Ses os changent de place et de forme, l’animal majestueux qu’il était, tombe à chaque seconde dans les pommes avant de se réveiller plus souffrant, plus différent. Son corps brûle comme jamais. Il bave comme un chien, comme si il n’était même pas la moitié de la chose digne qu’il fût. Il aimerait haïr, mais il ne peu que souffrir en espérant que la douleur va disparaître.
Il tente de serrer ses crocs qui se raccourcissent, mais il n’est même pas capable de le faire. Son corps n’est plus le sien en cet instant. Son corps n’est plus rien.. Il n’est plus rien, un tas de chair se déformant à terre dans la douleur et la haine. Une chose entre le loup de jadis et le monstre..




Regarde moi dans les yeux, regarde bien.


Dernière édition par Kagome le Mer 12 Déc 2012, 23:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz.

Nombre de messages : 2433
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Lun 10 Déc 2012, 22:41

Le membre 'Kagome' a effectué l'action suivante : Destin

'Destin' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Jeu 20 Déc 2012, 15:12

VS
Kiyomi Nobumi VERSUS Martien Ookami

La gantzeuse et la bête se fixaient avec insistance. Une tension électrique planait entre les deux adversaires, prêts à bondir d'une seconde à l'autre. Puis, l'animal se mit en mouvement, passant d'une vitesse nulle à sa maximale en un clin d’œil. Kiyomi frappa en diagonale devant elle quand la bête entra dans son champ d'attaque et se faisant, elle allongea son sabre. Elle ne fit cependant que l'effleurer, tandis qu'une paire de griffes lui redécorait la joue. Les coups de sabres pleuvent, attaque, défense, riposte. La vitesse est telle que les mouvements semblaient parfois instantanés. Puis, d'un revers de sa grosse patte, le martien envoie l'opposition dans le décor, vers la gauche, lui faisant traverser le mur, elle roula dans la salle n°3. Heureusement que la combinaison était là, mais elle n'était tout de même pas assez rapide...Elle avait besoin d'une autre arme, sinon...

Sans se soucier de la brunette encore présente dans sa pièce, le loup se jette dans l'ombre du trou qu'il a créé en balançant la gantzeuse. Impossible de savoir ce qui se passe là-dedans, la salle est d'un noir complet, mais le bruit de chocs divers, de percussions, de cris, hurlements et autres sont permanents. Puis, Kiyomi surgit de dos par la porte, en haute-voltige. Elle s'écrasa lamentablement à quelques centimètres de feu la panthère. Un hurlement lupin résonna alors et elle fit une roulade en avant, vers Fujimaki, lui arrachant sa lame des mains. Une ombre bondit et les lames se croisent.

L'Ookami, roule dans la pièce, jusqu'à en atteindre le centre. Kiyomi s'effondre, le sol s'imbibant de son sang. L'animal a, lui, un bras (au niveau du coude) et une oreille coupés et son cou est orné d'une entaille profonde. Toutes ses blessures étaient sanguinolentes, mais bientôt, la chair se mit à bouger, se repliant sur elle-même en tournant. Le sang s'arrêta de couler et les découpes semblaient désormais cicatrisés. De toute sa hauteur, l'alien se releva, toujours aussi imposant, ses cicatrices et ses membres manquant ne faisaient que le rendre étrangement plus inquiétant. Sa cible était tombée...Léchant ses babines avec envie, il reporta son regard sur la petite journaliste. Un pas, puis un autre, il s'avançait en remuant les griffes. Ces saloperies d'humains avaient perdu !


TEMP2 RE2TANT : 00 H 14 M 42 S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
PNJ

Nombre de messages : 75
Pseudo : PNJ

Dim 23 Déc 2012, 10:26


Elle avait réussi, le lion avait mordu la poussière même si elle n'avait pas vraiment compris comment...Elle voulait tuer et elle avait réussi à vaincre cette bête monstrueuse, c'était tout ce qui comptait. Elle retirait de cette victoire une joie bestiale, un sentiment de supériorité propre à son espèce orgueilleuse. Elle voulait prouver à ces monstres qu'elle leur était supérieur, qu'ils n'étaient absolument pas dangereux par rapport à elle. Elle n'était plus la proie, elle avait échangé les rôles. Ces monstres de foire finiraient tous comme le roi des animaux !
Elle regarda vivement autour d'elle, quelqu'un se battait encore mais elle ne savait pas où. Elle vit alors le corps de la panthère. Est ce qu'elle était aussi responsable de cette mort là ? Sans aucun doute. Ses tirs sont mortels, sa haine est implacable, sa joie est immense !

Le loup géant avait réapparu, il semblait avoir vaincu son opposant. C'était donc lui la cause de tous ces bruits. Il ne restait plus que lui de toute façon, tous ses frères avaient été exterminés. C'était la cible du jeu macabre mais Takada s'en fichait royalement, elle voulait répandre le sang du loup. Elle voulait retrouver le sentiment de puissance qui avait suivi la chute du lion. Le loup pouvait lui apporter ça. Peu importe sa taille monstrueuse, son aspect hideux et son envie de meurtre. Il avait été blessé au niveau du bras et de l'oreille, il n'était pas plus invincible que le lion !

Avec un sourire malsain au coin des lèvres, elle ajusta son arme sur la tête de la bête. Elle enfonça les deux gachettes, consciente de sa supériorité.
La timide journaliste s'était complètement transformée sous le coup de la peur, elle ne s'était même pas rendu compte que tous ses compagnons étaient tombés et en faisant feu sur le canidé, elle lui lança une ultime provocation :

"Ne bouge pas, grand méchant loup, je m'occupe de te transformer en purée, comme ce qui reste de ta meute !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Mer 26 Déc 2012, 10:18

VS
Takada Kiyomi VERSUS Martien Ookami

Tu as pété les plombs, je peux comprendre ! Après tout, c'est pas de tout repos de désosser du martien, que ce soit pour le corps ou pour les nerfs, pas vrai ? En tout cas, j'espère que tu es bien attachée. Il pensait avoir vaincu la dernière des menaces et toi, tu tends ton flingue en tirant comme une foldingue et tu lui gueules dessus...Faut pas t'étonner si y'a des représailles, après ! D'autant que malgré ses dommages, sa vitesse n'a rien pris. Ou en tout cas, c'est ce qu'il semble quand tu le vois fuser sur toi comme une petite rocket. Bonne chance soldat, je n'oublierais pas tes camélias.


DESTIN

C'est le moment où jamais de briller
J'espère que tu es prête...
La bataille finale, elle est pour toi !

[1-4] :
Tu ne peux rien du tout contre la vitesse du loup qui te saute à la gorge. Bye-bye la journaliste ♫ [Ookami mord à la gorge, possibilité d'action pour réagir dans un chrono de 5 secondes]

[5-6] :
Bon, c'est vrai qu'il est rapide ce gros poilu, mais au moins, la précision de tes tirs l'empêche de faire trop de dégâts. Il préfère t'envoyer valser dans un mur d'un coup de patte herculéen. Sans la combinaison, je te plains. [Propulsée dans le mur de la salle n°4]

[7-9] :
Pas mal du tout, pas mal du tout ! Même si ça fait un peu pitié par rapport aux efforts de certains, tu arrives à lui faire sauter son dernier bras ! Et bah voilà, quand tu veux. [Bras d'Ookami explosé, possibilité d'enchainement sur un chrono de 5 secondes]

[10-12] :
Wow, je n'aurais pas cru ça possible venant de...Bah, de toi quoi. Deux tirs font mouches, et ça fait du dégât ! Congrats, tu vas peut-être pas finir en chair à pâtée, après tout, bravo l'oeil de lynx ! [Deux tirs aux choix font mouches (non létaux), possibilité d'enchainement dépendant des parties éclatées]

DESTIN


Kagome

Mon petit louloup, tu es toujours debout ?
Tu croyais que ça allait s'arrêter là ?
Comme c'est adorable de ta part...

[1-5] : Boum, trop de douleur, et bah...ça fait mal. Mais vois le bon côté des choses, ta résistance lâche et tu tombes dans les pommes. Bienvenue les cauchemars et autres joyeusetés, te voilà devenu humain ! [Coma, transformation complétée]

[6-12] :
La douleur s'arrête, oh que c'est bon, pas vrai ? Enfin, ça doit quand même te faire bizarre, tout ça...[Plus de douleur, transformation complète, corps ankylosé et dur à "prendre en main". Tu es un loup après tout. Si tu essayes de parler ou quoi que ce soit, tu ne pourras qu'émettre un gémissement un peu pitoyable, un jappement de chiot malade.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chambre C

Chambre C
avatar
Kagome

Nombre de messages : 117
Pseudo : Faraway
Surnom : Chien Méchant

Fiche Technique
Points:
0/100  (0/100)
Missions:
0/1  (0/1)
Équipement/Armement: J'ai les crocs.

Mer 26 Déc 2012, 14:33

Suppose you were to die tonight, what would you say ?



Il est nu, sur le sol froid, au milieu d’une flaque de sang, Le sang s’est répandu sur lui. Il en est couvert, Son ancienne fourrure est par terre, les lambeaux de son existence son au sol autour de lui. Son cœur bats.

La douleur s’est estompé, mais quelque chose de bizarre est arrivé, il le sent, il tente d’ouvrir les yeux et c’est comme si s’était la première fois qu’il le faisait, ses pupilles se rétractent agressés par le peu de lumière qu’il y a. Son corps se met à convulser, il tente de respiré n’y arrive pas, sa gorge se noue, il ouvre ce qu’il croit être une gueule, sans savoir comment il fait, il inspire avec toute la force dont il est capable, sa mâchoire manque de se déboité, il ne peu pas l’ouvrir comme avant. Il lui faut de l’air. Il utilise toutes ses forces pour se seul acte et finalement il y arrive, inspire l’air froid qui lui brûle la gorge et les poumons. Une nouvelle convulsion le prend, la douleur est trop forte, il ne comprend pas son impuissance, son crane le fait souffrir comme s’il redécouvrait son propre corps. Son esprit lui semble empli de brumes qu’il n’avait jamais connu auparavant, tout se complique, tout se transforme, la logique et la réflexion diffère, c’est toujours lui il le sent mais il à l’impression d’être rangé dans un coin de cette esprit, il ne comprend pas tout cela.
Il a froid, il est couvert d’un sang tiède commençant à coaguler. Il tente de bouger mais ne reconnaît pas ses propres membres.

Dans son esprit le combat continue, il ne sait pas contre quoi il se bat, dans un vocabulaire humain on appellerait cela l’humanité, mais il n’en sait rien. Il ne connaît pas cet ennemi, mais son caractère de prédateur lui vient, on l’attaque et il compte se défendre. Ses forces en mouvement dans son esprit ne sont rien contre cette rage qu’il a, il reconquit, déchirant et croquant tout ce qui vient dans son esprit, ne laissant de place qu’a son identité. Sa rage étant plus forte que tout autre chose.

Son corps réagis à ce combat, convulsant de plus en plus fort. De la salive s’écoule de sa bouche et coule sur sa peau et le sol. Des larmes coulent de ses joues. Il mort sa propre langue jusqu'au sang et la douleur qui en découle le pénètre entièrement sans qu’il puisse la stopper.

”In the chill of the night
I can feel my heart racing
As I run towards the light
That seems so far away
Wondering forever
In the darkest of shadows ”


Wondering if I will ever see myself again


Ce combat il le gagne, rien ne l’arrête. Ses crocs déchirent tout. La jalousie, la tristesse, la crainte, la honte…Tout ce qu’ils y trouvent en trop et qu’il n’a jamais connu, il prend possession de ce corps, rien ne viendra le parasité. Il garde ce qui lui sera utile, broie ce qui ne le sera pas. Il garde ses crocs, il garde sa haine et son envie de détruire.

Les convulsions s’arrêtent, il ouvre les yeux laissant la haine masquer la douleur. Il tente de se redresser et n’y arrive pas, il chute lamentablement face contre terre, le sang coule sur son visage. Une chose qu’il n’a pas oubliée, une chose qu’il ne connaît que trop bien que ce soi par le gout ou par l’odeur. Son corps convulse encore et le peu de capillarité qu’il a se dresse.

Ses cheveux tombent sur son visage, se gorgeant de sang, plus de bave s’écoule de sa bouche, les larmes ont stoppés, une bonne chose. Il lève la tête, du mieux qu’il peu, incapable de contrôlé plus d’une partie de son corps à la fois. Il voit, il est toujours au même endroit, il fait le rapprochement entre ce qui lui arrive et ce qu’il se passe. L’homme loup s’était de sa faute s’il était comme ça.
Il se retourne d’un mouvement trop maladroit pour être considéré comme voulu, le voilà les bras étendu au sol de chaque coté de lui. Il regarde fait marcher cette nuque et ses nouveaux yeux il voit ses mains, tente de les faire bouger, se demandant si ce sont vraiment les siennes. A chaque mouvement un mal de crane le prend qu’il se force à détruire et à cacher par sa simple rage et volonté. Les doigts bougent, ce sont les siens, ce sont les siens, ce sont les siens ? Il a des doigts, comment ? Pourquoi ? Qu’est il devenu ? Pourquoi sa fourrure est-elle au sol à côté de se corps à la peau pâle. Il se sent tellement lourd, tellement faible. Une enveloppe charnelle qu’il ne comprend pas. La révélation, finalement. Son esprit ne dit plus rien, il n’y a plus de rage, il n’y a que cette simple phrase qui tourne dans son esprit.



Il est Humain.



L’incompréhension, toujours, mais celle-ci est maintenant contrôlé. Il s’en doutait, mais il ne l’avait pas compris, il avait refusé de le comprendre. Changé en Homme. Ses yeux restent rivés au plafond. Il digère l’information. Il ne retournera jamais auprès des siens, il ne sera plus jamais le même, il n’est plus qu’un paria. Dont la simple existence est une erreur.
Les larmes coulent de nouveau sur son visage, il ne dit rien et ne sanglote pas, c’est une partie de lui qu’il n’a pas détruit ou qui est encore là, caché. La bouche encore ouverte, ne comprenant pas tous les mécanismes de cette nouvelle composition.
Il sait comment bouge les humains, il s’en rappelle toujours, il se redresse, cherchant à s’asseoir. Il tient en équilibre sur son postérieur, son corps tendu, ses mains servant de piliers à cette simple position. Il s’assoie en tailleur. Après combien d’échec. Il regarde ses mains, touche son visage. Il voit le rouge sur lui, il cherche une blessure mais n’en trouve pas, il n’y a que cette brulure au niveau de son torse, une marque cicatrisé comme si cela faisait des années. Comme si un trou avait eu lieu d’existé a cette endroit. Il touche son torse et sent son nouveau cœur. Il sent les battements qui le rende plus fort à chaque instant, mais pour le moment il se sent tellement faible…
Sa main retombe sur sa jambe, il est essoufflé, il le sent dans sont souffle, le simple fait d’être assis… C’était ridicule. Il entend le bruit autour de lui, il voit le corps du monstre-chat à coté de lui. Il ne sait pas ce qu’il se passe, il lui faut du temps, il en a besoin sinon il n’arrivera jamais à récupérer de se changement.

Il est couvert du sang de l’homme qu’il vient de tuer, Ses cheveux l’empêche de voir correctement. Il lui faut du temps, il faut qu’il sache quoi faire, les choses était clair avant.

Maintenant elles ne le sont plus.




Regarde moi dans les yeux, regarde bien.


Dernière édition par Kagome le Jeu 27 Déc 2012, 16:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz.

Nombre de messages : 2433
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Mer 26 Déc 2012, 14:33

Le membre 'Kagome' a effectué l'action suivante : Destin

'Destin' : 12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Dim 30 Déc 2012, 01:04

Jets de dés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz.

Nombre de messages : 2433
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Dim 30 Déc 2012, 01:04

Le membre 'Gantz' a effectué l'action suivante : Destin

'Destin' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Dim 30 Déc 2012, 01:30

VS
Takada Kiyomi VERSUS Martien Ookami

So long pour l'action héroïque...Tu n'avais rien pu contre la vitesse du lion, cela semble normal que le maitre loup t'ait attrapé hein ? Et tiens, en prime, il te teinte d'une belle robe rouge ! Si c'est pas beau, tout ça. Dans la salle, Takada ne rigole plus. Les larmes coulent sur ses lèvres alors qu'à la seule force de sa mâchoire, l'Ookami la soulève, se redressant sur ses deux pattes arrières. Surprise, son oreille est de retour et son moignon semble avoir doublé de volume. Ce qui était un coude déchiqueté ressemblait maintenant davantage à un poignet velu. Ses griffes se plantèrent dans le ventre de la journaliste qui retint un sursaut, les yeux grands ouverts, flous. Ses larmes allèrent se mélanger à son sang. Elle ne l'avait pas fait tomber...Mais il y avait encore une chose qu'elle pouvait faire. Passant sa main dans la nuque de l'animal, elle l'enlaça avec force, s'enfonçant encore plus contre ses griffes. Le loup avait relâché sa morsure pour mâchouiller le cou qu'il s'était procuré, ne comprenant pas trop le geste, quand il sentit quelque chose lui rentrer dans la gueule, bien trop dur pour être de la viande. La chose s'agrandit, l'illuminant à plusieurs reprises. Il força pour se dégager, rompant l'objet entre ses crocs et balança sa victime au sol, sa patte lui écrasant le faciès comme un fruit trop mur.

Une photo se grise.

Enragé. Combien de temps lui restait-il ? Et ce fichu sourire satisfait sur le regard de cette connasse !!!! Non, le loup, il faut qu'il le. Marchant assez maladroitement, comme un homme ayant trop bu, l'Ookami s'approcha de Kagome. Peut-être qu'il y avait un moyen de..? Son crâne commença à enfler, puis tout son visage. L'alien jappe, l'explosion retentit et le corps tombe lourdement au sol, à quelques mètres de l'hybride/gantzer.

Un silence de mort s'abat sur la pièce tandis que l'Ookami perd ses poils, reprenant une stature humaine.



Martien Ookami

Nu sur le sol froid, le martien se sent ridicule. Elle lui avait soufflé la plupart de ses forces et l'avait renvoyé à un statut de faiblard. Mais au moins, maintenant, ils étaient seuls. Le maitre et l'enfant prodige à venir. Sa nouvelle famille. Lentement, à l'aide de ses mains, il se relève du sol pour se mettre à genoux. Ses cheveux lui passent devant le visage, mais il se relève. Des dégâts précédents, rien ne semble encore présent. Les deux bras de l'humanoïde sont là, son oreille est intacte et surtout...Son visage et là. Un pas, puis un autre, l'Ookami s'approche de Kagome. Son visage est presque tendre, il pose son regard doux sur son nouvel enfant. Il espère qu'il s'habituera. Deux mètres les séparent, puis un. Puis, il ne bouge plus. Il parle l'humain, le japonais plus précisément, mais malgré tout, les mots paraissent clair à l'ancien loup qui git au sol.

-Tout va bien, dush Fenrir.


Il tend les mains vers le loup, mais tombe à genoux alors que sa vision devient trouble. Il tente de dire autre chose, mais quelque chose dans sa gorge le pique et l'empêche de parler. Ses doigts pâles s'y portent lentement, en tremblant légèrement et là, le contact dur et tranchant lui parait un instant étranger. Puis, le liquide à l'odeur de métal et à la texture poisseuse confirme ce qu'il pense. Dans son coin droit, une ombre se rapproche de lui. Vraiment ?

La lame part vers le haut et lui scinde littéralement le visage en deux. Le corps reste un moment à genoux, immobile, avant de s'effondrer en avant, sa main tendue allant effleurer Kagome. L'avant du visage atterrit au sol un peu plus loin et un silence total retombe.


Dernière édition par Gantz le Dim 30 Déc 2012, 02:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Dim 30 Déc 2012, 01:59


Kagome

Le spectacle qui se dresse devant tes yeux te reste assez abstrait. Tu n'as pu voir ce qui a fait tomber l'Ookami que déjà, ta perspective change.

Plus de décombres pleins de sang autour de toi, mais les murs propres d'une chambre que tu connais bien et, en face de tes yeux, la boule noire.





TEMP2 RE2TANT : 00 H 12 M 12 S
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Dim 30 Déc 2012, 21:20


Yuya Hayuki

La vision floue, le corps vidé, la sabreuse se sent partir. Après tout ça, c'est stupide de mourir de cette façon. Pas comme ça. Elle a gagné, après tout, alors pourquoi ce sentiment de faiblesse..?

La carcasse de l'ours en face d'elle semble se rire d'elle.

C'en est fini.

Puis, le laser fait son office, sans qu'elle n'en ait conscience, elle retrouve la chambre.



TEMP2 RE2TANT : 00 H 12 M 10 S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Dim 30 Déc 2012, 21:35


Kiyomi Nobumi

Essoufflée, la jeune femme observe le corps sans vie de son adversaire. Son bras lui fait souffrir le martyr et sa lame lui échappe des mains, allant rebondir sur le sol du musée. Peu lui importait la douleur, elle avait eu des passages bien plus éprouvants au cours des missions précédentes. Elle n'avait pas été la seule, non plus. Mais encore une fois, elle s'en tirait.

Elle attendait le transfert, tentant de reprendre son souffle. Avec tout ce qu'elle avait réussi à se faire ce soir, ça ne devrait pas poser problème. La fin était là...Mais à la vue de l'hybride, de mauvais souvenirs lui revinrent en tête. Elle aurait préférée qu'il n'y ait aucun survivant...Tout aurait été plus simple.

Puis, le musée se brouilla pour se faire remplacer par la grosse boule noire déprimante de la chambre. Tout ça avait un goût de déjà vu bien trop prononcé pour pouvoir être comique.


TEMP2 RE2TANT : 00 H 12 M 08 S
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

[C1-2F][Mission C1: Salle d'exposition n°3] Le final museum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» La Salle du Feu
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» La salle du trône et le château
» Salle d'opération section civile
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gantz ROH RPG ::  :: Contexte :: Archives :: Mission C1-