PLAYLIST DE GANTZ !


Partagez|

[X1 - A - Yamato Raijin] No colors anymore, I want them to turn black (Mort Yamato)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Chambre X

Chambre X
avatar
Yamato Raijin

Nombre de messages : 50
Pseudo : Kiddo
Surnom : Gimini
Âge du personnage : 19

Fiche Technique
Points:
0/0  (0/0)
Missions:
0/0  (0/0)
Équipement/Armement: Gantz bike, Contrôleur, 2 gantz blade (holster), Un bloc-note + crayon dans poche arrière, combinaison (100%) sous vêtements

Sam 08 Déc 2012, 09:15

Yamato était allongé dans son lit imprimé d’équations diverses mises en désordre. Le plafond de sa chambre lui semblait étrangement bleu, aujourd’hui…Tout comme les murs de sa chambre ! Pourquoi tout était si coloré aujourd’hui ? Un rapide regard vers la fenêtre lui fit entrevoir le ciel, magnifique, d’un bleu azuré, avec un magnifique soleil pour combler le tout…L’odeur de l’herbe lui parvient comme un fantôme et il tente de ne pas sombrer dans le sommeil. Il n’a pas vraiment envie de s’endormir avec un temps pareil…Un frisson lui passe dans l’échine alors que les images d’un visage liquéfié lui apparaissent dans l’esprit. Pourquoi ne peut-il pas tout simplement faire moche ? Un bon vieil orage serait parfait…Un rapide regard circulaire sur la pièce lui fit comprendre que rien n’a d’intérêt, la télé, pour une certaine raison, ne fonctionne pas, il a déjà lu tous ses livres, il n’avait rien à faire et quelque chose le démangeait dans le bas du dos, mais impossible de trouver l’endroit précis. Tant pis, ça finirait bien par partir après tout. Un homme entra dans la chambre, c’est surement le responsable de l’hôtel, il a un tempérament un peu spécial, il ne faut pas le brusquer. Il se trouvait accompagné de deux autres hommes portant de longs manteaux noirs qui les recouvrent entièrement, surmontés d’un capuchon qui voile leurs visages. Ils sont toujours avec le Responsable, pourtant, ils n’ont jamais cherché à communiquer…Peut-on faire plus étrange que ça ?

Il redressa sur son lit, l’esprit ailleurs. Étrange. Le Responsable est un homme d’âge mûr et pourtant, ce jour-là, ses traits semblaient bien plus fins, il n’avait pas la moindre ride. Grand bien lui fasse. Comme tous les jours, il le suivit à l’extérieur, suivi de près par Gimini qui s’était tapi dans l’ombre, espérant pouvoir dormir tranquillement, en vain. Pendant le trajet, comme d’habitude, le jeune garçon n’écoutait qu’à moitié ce qu’avait à lui dire le Responsable et il ne prêtait absolument aucune attention à ses suivants. De toute façon, ils n’étaient pas intéressants. Une fois dehors, à l’air libre, Yamato observa le grand parc qui s’offrait à sa vue. L’herbe brillait beaucoup trop, c’était loin d’être agréable, mais au moins, il pourrait se dégourdir un peu les pattes. Il ne tarda pas à se séparer du Responsable, préférant aller profiter de l’air frais avec Gimini à ses côtés. Le jardin était étonnamment grand et peuplé. De nombreuses personnes déambulaient là, des résidents, eux aussi, sans doute en vacances ou quelque chose du genre. Pour Yamato, l’endroit est simplement bon marché et à son âge, il ne peut pas vraiment s’offrir plus luxueux. Mais il y a des avantages, ici aussi, il ne peut s’en plaindre. Dans son dos, il sent le souffle de son compagnon, tiède et putride, comme toujours. Un jour, il lui montrerait comment se servir d’une brosse à dent, il se l’était promis. Ce n’était pas bien dérangeant pour lui et c’était pour ça que rien ne pressait, mais Gimini était un monstre qui se sentait seul…Comment pouvait-il un jour espérer se faire d’autres amis avec cette haleine ? Malgré tout, le moment n’était pas venu de lui faire ce genre de remarque, il pouvait sentir la tension chez son camarade. Il alla s’assoir sur un banc, le faisant se mettre à ses côtés alors qu’il lui prenait l’épaule pour le rassurer et tenter de comprendre ce qui n’allait pas. Gimini était gentil et Yamato n’appréciait pas vraiment de le voir malheureux. Le regard vague, posté vers le sol, la créature semblait maussade. Du bout du pied, il écrivit quelques mots dans la terre meuble.

Yakumo trahir sa promesse

Ah. Effectivement. Quelques jours avant, le jeune homme avait promis de jouer au loup avec son vieil ami. Ce n’était plus vraiment de son âge, mais les occupations manquaient effroyablement dans cet endroit, alors pourquoi ne pas simplement se laisser retomber dans l’enfance ? Au moins, il y aurait de quoi faire. Incapable d’écrire du pied, le garçon utilisa le langage des signes pour faire passer sa réponse.

Aujourd’hui on peut jouer, si tu veux

La créature bondit de sa place, son énorme gueule s’ornant de ce qui devait surement ressembler à un sourire, d’une manière ou d’une autre. Le premier message au sol fut effacé, rapidement remplacé par un second.

Aujourd’hui ? Vrai ? Yamato le meilleur !

Humblement, il opina du chef. C’était un aussi bon jour que n’importe quel autre. Il observa le sourire de la bête s’approfondir, révélant une allure carnassière. Il s’excitait toujours beaucoup trop pour un sujet aussi simple…Il tendit la main à Yamato, y dévoilant un couteau scintillant. Le japonais s’en saisit, décidé à commencer à jouer.

Jeu commence

Juste après avoir écrit ces mots, Gimini disparut. C’était le moment de le trouver, maintenant. Il caressa l’arme qu’il tenait fermement dans sa main, Réfléchissant à la stratégie à établir. D’habitude, son ami ne se cachait pas bien loin…C’est donc tout naturellement qu’il se leva de son siège pour aller vers le groupe le plus proche, trois résidents assis en silence dans l’herbe. Une fois arrivé à leur portée, dans leur dos, il les observa posément l’un après l’autre. Par lequel commencer.. ? Il n’avait le droit qu’à six essais, après tout ! Sa lame se planta dans la nuque de la femme sur la gauche et il n’en sortit que des confettis, première tentative ratée. Les deux autres aux côtés du premier échec restaient là, dubitatifs, visiblement totalement étranger au jeu du loup. Ca ne changeait pas grand-chose, Gimini pouvait tout aussi bien se cacher là. Son arme se planta dans l’œil du plus proche puis dans le torse de celui qui restait. Des confettis, encore et toujours et maintenant, il en était couvert lui aussi ! La moitié de ses essais n’avaient rien donné et au loin, il pouvait déjà voir les arbitres qui couraient dans sa direction. Il n’avait pas beaucoup de temps pour gagner cette partie !

A vive allure, il trancha une nouvelle gorge, confettis. Son couteau ouvrit une large panse de laquelle ne tombèrent que des confettis et des bonbons. Un dernier essai…alors qu’un arbitre se rapprochait de lui, il envisagea la possibilité de l’inspecter lui aussi. Ce n’était pas vraiment dans les règles mais après tout, tout était bon pour gagner. L’homme qui courait dans sa direction braillait quelque chose qu’il ne pouvait entendre, ce qui suffisait amplement pour justifier son geste. Il lui planta le poignard dans l’épaule, lui donnant plusieurs coups rapides pour le faire tomber avant de lui enfoncer la lame en plein cœur. Allez quoi, pas de confettis ! Sinon, Gimini allait encore se moquer de lui pendant une semaine, au moins. A sa grande satisfaction, le cadavre ouvrit la bouche, laissant sortir la créature camouflée comme si elle sortait d’un costume. Tout penaud, il écrivit dans la terre en voyant les arbitres arriver.

Arbitres fâchés, Gimini tricher

Yamato secoua la tête, ce n’était pas vraiment de la triche, c’était juste une tentative audacieuse, qui malheureusement n’avait pas porté ses fruits. Mais ces hommes pouvaient être tellement contraignants…Le garçon n’avait aucune envie de discuter avec eux, ils n’étaient pas gentils, il ne les aimait pas. Il rendit l’arme au monstre en face de lui, exécutant posément quelques signes.

J’ai gagné. C’est l’heure de dormir, avant qu'ils ne nous trouvent

L’ordre fut immédiatement exécuté, la lame pénétrant dans le ventre du garçon avant de le lui ouvrir. C’était une magnifique imitation du seppuku. C’était très piquant, mais également assez bref. Un instant après, il se retrouva par terre, comme dans un bain relaxant. Son compagnon se tenait assis, à ses côtés, alors que la vision du jeune homme s’obscurcissait petit à petit. Soudain, il fut pris panique jusqu’alors inconnue pour lui, et si à son réveil, Gimini n’était plus là ? Quelque chose lui disait que son ami allait disparaitre, que plus jamais ils ne se reverraient…Au moment où son corps coupait toutes les connexions, il put voir un message gravé sur le sol, l’écriture rougeâtre et vilaine lui assurant que c’était de la main de la créature. Ce qu’il vit lui permit de s’endormir paisiblement, rassuré.


….





Accourant dans le jardin, visiblement affolé, le docteur Redwood ne cessait de répéter « non non non non non ». Une fois arrivé à la hauteur du corps teinté de rouge, la vue des tripes lui souleva le cœur, l’obligeant à reculer de quelques pas devant l’horrible vérité, il avait besoin de s’appuyer quelque part où il ne tarderait pas à tomber dans les pommes. Il se prit la tête dans les mains alors que ses deux secrétaires le rejoignaient. Autour du garçon gravitaient plusieurs membres du personnel de l’asile.

-Putain mais il s’est passé QUOI ?! Il avait l’air enfin « normal », pour la première fois depuis des lustres quand on l’a sorti y’a…Quoi ? Dix minutes ?

Un des gardes du complexe s’avança d’un pas, prêt à expliquer la situation. Dans sa main, il tenait une vieille pique imbibée de sang et rongée par la rouille, entre l’index et le pouce, visiblement peu à l’aise.

-C’est…C’est l’arme du crime. On sait pas du tout comment il a pu trouver un truc comme ça…Tout ce qu’on sait, c’est qu’il a dû péter les plombs. Il a tué cinq patients et à sauvagement agressé un garde, mort sur le coup. Ensuite…Bah, il s’est ouvert le ventre quoi…

Le garçon portait encore ses vêtements de civil, son t-shirt orange, son sweat…C’était censé être une des parties du nouveau programme du docteur Redwood, censé aider le patient à mieux accepter sa vie dans l’asile. C’était à peu près la seule chose qui sortait de l’ordinaire (si on pouvait parler d’ordinaire pour un tel lieu), l’endroit n’était pas très fantaisiste en dehors de ça. Les chambres étaient austères, vides et blanches, pourvus d’une unique couchette au matelas dur et il n’y avait aucune ouverture sur l’extérieur. Juste quatre murs immaculés et vierges. Tentant de reprendre son souffle et d’outrepasser son dégoût, le psychiatre s’approcha de son patient, non sans grande difficulté à retenir un rejet de toute sa nourriture de la journée. A peine étonné de ce qu’il voyait, il lut à haute voix.

- Yamato pas inquiétudes, Gimini toujours veiller sur Yamato…

Il marqua une petite pause, observant l’écriture ensanglantée. Le dernier « o » n’était pas fermé, il se prolongeait en une longue ligne sanguinolente qui finissait sa course là où le doigt qui avait servi de crayon avait dérivé, quelques centimètres plus loin. Que pouvait-il faire maintenant.. ? Cette mort ne le renvoyait qu’à sa propre incompétence. Ce soir, il allait taper dans cette bouteille si longtemps tenue à l’écart, peut-être se faire sauter le caisson. Ce monde avait trop de vice en lui pour qu’il le supporte davantage. Beaucoup trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

• Dieu Suprême •
avatar
Gantz

Nombre de messages : 451
Pseudo : Gantz
Surnom : Gantz
Âge du personnage : Des décennies...

Fiche Technique
Points:
1000/1000  (1000/1000)
Missions:
1000/1000  (1000/1000)
Équipement/Armement: Vos vies mes fidèles soldats.

Sam 08 Déc 2012, 17:02



TROP K@WA11111 TON J3U
ON JOU3RAS ENS3MBLE ?????

@LLEZ TU P3U V'NIR @VEC TON POT3
ON VA BIEN S'AMUS3R !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[X1 - A - Yamato Raijin] No colors anymore, I want them to turn black (Mort Yamato)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» don't you trust me anymore? le 14/2/12 à 20h23
» Space Battleship Yamato Resurrection Star Blazers
» [Fiche d'île] Raijin Island
» MOLIÈRE | I'm not able to write anymore (FREE)
» Edition Clair de Lune
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gantz ROH RPG ::  :: RP hors-mission :: Japon-